Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Hauts Grades

Ordre des Architectes Africains(3)

25 Avril 2008

SAPHENATH PENCAH 7ème GRADE

Ce grade était le dernier et le plus éminent. On y donnait une explication détaillée et plus complète de tous les Mystères.

L'astronome ne pouvait obtenir ce grade, qui complétait son aptitude à toutes les fonctions, même publiques et politiques, sans l'assentiment du Roi et du Demiourgos, et même sans le consentement général des membres intérieurs de la Société.

Cette réception était suivie d'une procession publique à laquelle on donnait le nom de Pamylach (c'est-à-dire "oris circumcisio", circoncision de la langue; il semble que c'est une expression figu­rative par laquelle on voulait dire que le Néophyte, ayant acquis toutes les connaissances qu'on pouvait lui donner, sa langue était déliée et qu'il lui était permis de parler de tout). On y exposait à la vue du peuple tous les objets sacrés. La procession finie, les membres de la société sortaient clandestinement de la ville pendant la nuit, se rendaient à un lieu voisin, et se réunissaient dans des maisons d'une forme carrée composées de plusieurs appartements ornés de peintures admirables représentant la vie humaine (Voyage de Lucas en Égypte). Ces maisons étaient appelées Maneras (séjour des mânes), car le peuple croyait que les initiés étaient en commerce particulier avec les mânes des trépassés. Elles étaient ornées d'un grand nombre de colonnes entre lesquelles étaient des cercueils et des sphinx. En y arrivant, on présentait au nouveau Prophète un breuvage nommé Oimellas (vraisembla­blement , composé de vin et de miel; Athénée, liv. 9), et on lui disait qu'il était parvenu au terme de toutes les épreuves.

Ces maisons étaient appelées Maneras (séjour des mânes), car le peuple croyait que les initiés étaient en commerce particulier avec les mânes des trépassés. Elles étaient ornées d'un grand nombre de colonnes entre lesquelles étaient des cercueils et des sphinx. En y arrivant, on présentait au nouveau Prophète un breuvage nommé Oimellas (vraisembla­blement , composé de vin et de miel; Athénée, liv. 9), et on lui disait qu'il était parvenu au terme de toutes les épreuves. consentement général des membres intérieurs de la Société. Cette réception était suivie d'une procession publique à laquelle on donnait le nom de Pamylach (c'est-à-dire "oris circumcisio", circoncision de la langue; il semble que c'est une expression figu­rative par laquelle on voulait dire que le Néophyte, ayant acquis toutes les connaissances qu'on pouvait lui donner, sa langue était déliée et qu'il lui était permis de parler de tout). On y exposait à la vue du peuple tous les objets sacrés. La procession finie, les membres de la société sortaient clandestinement de la ville pendant la nuit, se rendaient à un lieu voisin, et se réunissaient dans des maisons d'une forme carrée composées de plusieurs appartements ornés de peintures admirables représentant la vie humaine (Voyage de Lucas en Égypte).

BANQUETS

Avant de se mettre à table, tous les membres étaient obligés de se laver. On ne leur permettait pas le vin; ils ne pouvaient faire l'usage que d'une boisson qui res­semblait à notre bière moderne.

On promenait autour de la table un squelette d'homme, ou un Butoi (Sarcopeja, figure de cer­cueil).

L'Odos entonnait le Maneros, hymne qui commençait ainsi: Ô mort! viens à l'heure conve­nable. Tous les membres faisaient chorus.

Le repas fini, chacun se retirait. Les uns allaient vaquer à leurs occupations, les autres se livraient à la méditation; le plus grand nombre, selon l'heure, goûtaient les douceurs du sommeil, à l'exception de ceux dont c'était le tour de veiller pour introduire par la porte des Dieux (Birantha) les initiés du sixième grade qui devaient faire les observations célestes. Ceux-là étaient obligés de passer la nuit entière, et même de seconder ou plutôt de diriger les travaux astronomiques.

Partager cet article

Commenter cet article

licorne 15/07/2009 09:39

BonjourJe cherche la signification du mot MAKABA que ma dit une femme sorcière décédée dans mon rève. Elle est morte par une torture infligée par 2 sorcières noires. Elle a été ébouillanté et brulée !! Enfin je vous passe les horreures qu'elle a subie. Donc je me trouvé dans mon rève dans le grenier de cette bonne sorcière ou je cherché quelque chose et je l'ai trouvé. Dans une pte boite une boule lumineuse !!!  et c'est la que j'ai vu le visage un peu fantomatique en blanc de la bonne sorcière me dire MAKABA ; Je suis un peu perdu mais ca ce raproche de vous !Si vous pouvez m'aider !!! c'est un signe.BisouLicorne

DID 11/05/2008 22:10

L'article ne s'y prête pas mais j'ai une question.Que pensez vous de la légende du nécronomicon.Merci.

Bouix 26/04/2008 17:35

Bonjour,J'ai constaté que cet article ,comme beaucoup d'autres, n'indique pas, malheureusement les sources d'où il est tiré. Cest dommage car les sujets sont très variés et non dénués d'interet.