Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Hauts Grades

le Bahir(extraits)

26 Avril 2005 Publié dans #spiritualité

. Rabbi Neh’oniah ben HaKana dit : Un verset (Job 37:21) mentionne, "Et maintenant ils ne voient plus la lumière brillante (Bahir) dans les cieux (Shéh’aqim)..." Un autre verset, cependant, (Psaume 18:12), dit, "Il faisait de l’obscurité Son lieu caché." Il est aussi écrit (Psaume 97:2), "Nuage et obscurité l’entourent." C’est une contradiction apparente. Un troisième verset vient et réconcilie les deux. Il est écrit (Psaume 139:12), "même la ténèbre n’est pas ténèbre devant toi et la nuit comme le jour illumine."

§ 2. Rabbi Berakiah dit:

Il est écrit (Genèse 1:2), "La terre était Chaos (Tohu) et Désolation (Bohu). Quelle est la signification du mot "était" dans ce verset? Cela indique que le Chaos (Tohu) existait auparavant [et déjà était]. Qu’est-ce que le Chaos (Tohu)? Quelque chose qui déconcerte (Taha) les gens. Qu’est-ce que la Désolation (Bohu)? C’est quelque chose ayant de la substance. C’est la raison pour laquelle il est appelé Bohu, qui est, Bo Hou — "il est en lui ."

§ 3. Pourquoi la Torah commence t-elle avec la lettre Beith ? Pour qu’elle commence comme une bénédiction (Berakah). Comment savons-nous que la Torah est appelé "bénédiction" ? Parce qu’il est écrit (Deutéronome 33:23), "et rempli de bénédiction de Yhwh, possède la Mer et le Sud." La Mer n’est rien d'autre que la Torah, comme il est écrit (Job 11:9), "Elle est plus large que la mer." Quelle est la signification du verset, "et rempli de bénédiction de Yhwh ?" Cela signifie que chaque fois que nous trouvons la lettre Beith cela indique une bénédiction. Il est écrit (Genèse 1:1), "au commencement (BeReshit) [Dieu créa le ciel et la terre ."BeReshit est Beith Reshit.] Le mot "commencement" (Reshit) n’est rien d’autre que la Sagesse. Il est écrit (Psaume 111:10), "Le commencement de la sagesse, la crainte de Yhwh." La sagesse est une bénédiction. Il est écrit, "Et Dieu béni Salomon." Il est aussi écrit (I Rois 5:26), "Et Dieu donna la Sagesse à Salomon." Cela ressemble à un roi qui marie sa fille à son fils. Il la lui donne en mariage et lui dit, "Fais avec elle selon ton désir".

 § 4. Comment savons-nous que le mot Berakhah [ traduit habituellement par bénédiction] vient du mot Baroukh Hou [signifiant soit bénit-Il]? Peut-être cela vient il du mot Berek [ signifiant genou]. Il est écrit (Isaiah 44:23), "Pour moi chaque genou plie ." [Berakah peut donc signifier] sur le Lieu où chaque genou fléchi. A quoi cela est-il comparable ? Les gens veulent voir le roi, mais ne savent pas où trouver sa maison (Bayit). Ils demandent "Où est la maison du roi ?" Alors, seulement, ils peuvent demander, "Où est le roi ?" Il est écrit, "Pour moi chaque genou plie"— même le plus haut— "chaque langue jurera ."

§ 5. Rabbi Rahoumai s’assit et expliqua : Quel est la signification du verset (Deutéronome 33:23), "comblé de bénédiction de Yhwh, possédera la Mer et le Sud"? Cela signifie que partout où nous trouvons la lettre Beith il y a bénédiction. C’est la plénitude à laquelle il est fait référence dans le verset, "comblé de bénédiction de Dieu."De là, il nourrit ceux qui le demandent. c’est de cette plénitude que Dieu a tiré conseil. A quoi cela est-il comparable ? Un roi voulu bâtir son palais sur de grandes falaises. Il brisa les rocs et découvrit un grand flux d’eau vive. Le roi dit alors, "Puisque des eaux m’ont été données, je planterai un jardin. Puis je me réjouirai en lui, ainsi que tout le monde (olam) ." Il est donc écrit (Proverbes 8:30), " j’étais avec Lui comme un artisan, dans un enchantement jour après jour goûtant en sa présence des joies sans fin." La Torah dit, "Durant deux mille ans j’étais dans la poitrine du Saint, béni soit-Il, comme Son délice ."Le verset dit, "jour après jour." Chaque jour du saint, béni soit-Il, dure mille an, comme il est écrit (Psaume 90:4), "Mille années à vos yeux sont comme le jour d’hier qui s’est passé." Dès lors, par la suite, de temps en temps seulement, car il est dit : " sans fin ". Puis se sera pour tout le monde (leolam). Il est écrit (Isaiah 48:9), "[j’expirerai] pour vous Ma louange par Mon nez." Quelle est la signification de "Ma louange"? Comme il est écrit (Psaume 145:2), "Une louange de David : je t’exalterai [mon Dieu, O Roi, et je bénirai ton nom éternellement et pour toujours]."Pourquoi cette louange ? Parce que je " t’exalterai." Que signifie cette exaltation ? Parce que "je bénirai ton nom éternellement et pour toujours."

 § 6. Qu’est-ce qu’une bénédiction ?

Ceci peut être expliqué par un exemple. Un roi avait planté des arbres dans son jardin . Même s’il pleuvait, il fallait les arroser. Même si le sol était mouillé et regorgeait d’humidité, il devait tout de même les arroser. C’est pourquoi il est écrit : (Psaume 111:10), "Le début de la Sagesse, c’est la crainte de Yhwh, la bonne intelligence est pour ceux qui pratiquent (Sa louange éternellement)." Vous pouvez penser qu’il manque quelque chose. C’est pourquoi il est écrit, "Sa louange éternellement ."

 § 7. Rabbi Amorai s’assit et expliqua :

Quel est la signification du verset (Deutéronome 33:23), "comblé par la bénédiction de Dieu , la Mer et le Sud sont ta possession (ton héritage)" ? Moïse disait, "Si vous suivez mes lois, vous hériterez à la fois de ce monde et du monde à venir." Le Monde à venir est semblable à la mer, comme il est écrit (Job 11:9), "Elle est plus large que la mer ." Le monde actuel désigne le Sud. C’est pourquoi il est écrit (Josué 15:19), "Puisque tu m’as relégué au pays du Néguébh". Le Targoum traduit cela par, " la terre du sud".  § 8 - Pourquoi Dieu a t-Il ajouté la lettre Hé au nom d’Abraham, plutôt qu’une autre lettre ? Ceci afin que toutes les parties du corps de l’homme soient dignes de vivre dans le Monde à venir, qui est semblable à la mer. D’une certaine manière, l’Edifice a été achevé dans Abraham. (En ce qui concerne cette Edifice) il est écrit (Genèse 9:6), "Dans l’image d’Elohim, Il fit Adam ." La valeur numérique d’Abraham est 248, nombre des articulations du corps d’Adam.

 § 9. Quel est la signification de (Deutéronome 33:23), "(Comblé de bénédiction de Yhwh, la Mer et le Sud sont ta) possession (Yirashah )?" Il aurait suffit que le verset dise, "possède (Rash wr) (la Mer et le Sud)." Mais cela vient nous enseigner que Dieu doit aussi être inclus. Le mot Yirashah contient ainsi Rash et les lettres YH signifiant, "possède Yah (Dieu)". A quoi cela est-il comparable ? Un roi avait deux trésors, dont un qu’il avait caché au loin (mis en réserve). Le temps ayant passé, il dit à son fils, "Prends ce qu’il y a dans ces deux trésors." Le fils répondit, "Peut-être ne me donneras-tu pas ce que tu as mis en réserve." Le roi dit, "Prends tout." C’est pourquoi il est écrit, "la Mer et le Sud, sont ta possession." Possède Dieu (YH Rash) — tout vous sera donné si vous suivez simplement Mes voies.

 § 10. Rabbi Boun dit :

Quel est la signification du verset (Proverbes 8:23), " Du monde (me-olam) , je fus fondé en précédant l’origine de la terre". Quelle est la signification "d’éternité (Me -OLAM.)?" Cela signifie qu’il doit être dissimulé (ha - élém) du monde. Comme il est écrit (Ecclésiastes 3:11), "Il a mis aussi le monde (ha Olam) en leurs coeurs" , ne lit pas Ha-Olam (le monde), mais hal - élam (la dissimulation). La Torah dit, "J’ai précédé le début de la création." Il est écrit, "Je fus fondé dès le commencement". Vous pourriez penser que la terre fut avant elle (Torah). Il est donc précisé, "avant la terre ." Il est donc écrit (Genèse 1:1), "Au commencement Elohim a créé le ciel et la terre ." Quelle est la signification de "a créé" ? Il créé tout ce qui est nécessaire pour toutes choses. Puis Elohim. Et seulement après il est écrit "le ciel et la terre ."

 § 11 : Quelle est la signification du verset (Ecclésiaste 7:14), "Ainsi l’un comme l’autre ont été faits par Elohim". Il créa le Bohu (Désolation) et le plaça dans la Paix, et Il créa le Tobu (Chaos) et le plaça dans le Mal. Le Bohu est dans la Paix, comme il est écrit (Job 25:2), "Il a fait la paix dans Ses hauteurs". Cela nous enseigne que Mikael, le prince à droite du Saint, béni soit-il, est eau et grêle, tandis que Gabriel, le prince à gauche du Saint, béni soit-il, est feu. Les deux sont réconciliés par le Prince de la Paix. C’est la signification du verset, "Il fait la paix dans Ses hauteurs".

 § 12 : Comment savons-nous que ce Johu est dans le Mal? Il est écrit (Isaïe 45:7), "Il a fait la paix et créé le mal". Comment cela ?Le mai est un Tohu, tandis que la Paix est un Bohu. Il créa le Tohu et le plaça dans le Mal, comme il est écrit, "Il a fait la paix et créé le mal". Il créa le Bohu et le plaça dans la Paix, comme il est écrit "Il a fait la paix dans Ses hauteurs".

 § 13 : Rabbi Boun s’assit et expliqua : Quel est la signification du verset (Isaïe 45:7), "Il forme la lumière et crée la Ténèbre" ? La lumière a de la substance. Donc, le terme "Yetsirah" (Formation) est employé à son égard. La ténèbre n’a aucune substance, c’est pourquoi le terme "Beriah’ (Création) est utilisé. Ceci d’après (Amos 4:13), ‘Il forme les montagnes et créé le vent. " il y a une autre explication à cela : La lumière a une réelle existence, comme il est écrit (Genèse 1:3), "Et Dieu dit, que la lumière soit". Quelque chose ne peut pas être amené à l’existence à moins qu’elle ne soit faite. Le terme Yetsirah" (formation) est donc employé. Dans le cas de la Ténèbre, cependant, il n’y avait aucun fait, seulement la séparation et la différenciation. C’est pour cette raison que le terme "Beriah " (Création) est employé. Il a le même sens que dans l’expression, "Cette personne recouvre la santé (hiBria)".

 § 14 : Pourquoi la lettre Beith est-elle fermée de tous côtés et ouverte vers l’avant ? Cela nous enseigne qu’il s’agit de la Maison du monde, Le Saint, béni soit-il, est le lieu du monde, et le monde n’est pas Son lieu. Ne lis pas Beith, mais Bayit (maison). Il est écrit (Proverbes 24:3), "C’est par la sagesse qu’une maison s’élève, Et par l’intelligence qu’elle s’affermit’.

 § 15 : A quoi le Beith ressemble-t-il ? Il est semblable à un homme formé par la sagesse. Il est fermé de tous côtés, mais ouvert vers l’avant. Le Alef, cependant, est ouvert vers l’arrière. Cela nous enseigne que la queue du Beith est ouverte derrière. Sans cela ‘ l’homme ne pourrait exister. Pareillement, s’il n’y avait pas de 8eith sur la queue du Alef, le monde ne pourrait exister.

 § 16 : Rabbi Raboumai dit : L’illumination a précédé le monde, puisqu’il est écrit (Psaume 97:2), "Nuées, et Ténèbre l’entourent", Il est aussi écrit (Genèse 1:3.), "Et Dieu dit, que la lumière soit, et la lumière fut. " lis lui dirent, "Avant la création d’Israël, ton fils, lui avais tu préparé une couronne?" Il répondit oui. À quoi cela est-il comparable? Un roi languissait de son fils. Un jour il trouva une belle couronne précieuse, et il dit, "elle sera pour la tête de mon fils" * lis lui dirent, "Es-tu certain que ton fils soit digne de cette couronne?" Il répondit, "C’est ainsi. C’est ce qui jaillit dans ma pensée." Ainsi qu’il est écrit (2 Samuel XJV. 14) ; ‘il pense des pensées’ (vehashavmahashvoth)".

 § 11 : Rabbi Amorai s’assit et expliqua: Pourquoi le Aief est il au début? Parce qu’il fut avant tout, même avant la Torah. § 18 : Pourquoi Beith le suit-il ? Parce qu’il fut premier. Pourquoi a-t-il une queue? Pour indiquer le lieu d’où il vient. Certains disent que par cela le monde est soutenu.

 § 19 : Pourquoi le Guimel est-il troisième ? Il a trois parties, nous enseignant qu’il accorde (gomel) des bienfaits. Mais Rabbi Akiba dit que le Guimel a trois parties parce qu’il accorde, croît, et soutient. Comme il est écrit (Genèse 21:8), "L’enfant grandit (gadol), et fut sevré (gomel)". Il dit: c’est mon explication. Il croissait et accordait des bienfaits à ses voisins et ses proches.

 § 20 : Et pourquoi y a-til une queue au bas du Guimel? Il dit: Le Guimel a une tête au-dessus, et est comme un tube. Comme un tube, le Guimel attire par sa tête, et disperse par sa queue. C’est le Guimel.

 § 21 : Rabbi Yohanan dit : Au deuxième jour les anges furent créés, comme il est écrit : ‘il forme avec les eaux le faite de sa demeure’ (Ps. 104:3), il est également écrit: "Il fait des vents ses messagers, des flammes de feu ses serviteurs" (Ps. 104:4). Rabbi Levitas ben librous répondit : tout le monde l’admet et Rabbi Yoh’anan suppose que les eaux existaient déjà, mais en ce qui concerne le deuxième jour, il est écrit : ‘il forme avec les eaux le faîte de sa demeure" (Ps. 104:3). Qui est celui qui "chemine sur les ailes du vent’ ?Alors que les "messagers" ne furent créés que le cinquième jour.

 § 22. Tous admettent qu’aucun ne fut créé le premier jour. Il ne devrait donc pas être dit que Mikael étendait le ciel au sud, et que Gabriel l’étendait au nord, tandis que le Saint, béni soit-Il, ordonnait le centre. Ainsi qu’il est écrit: "Moi, Yhwh, j’ai fait toutes choses, seul j’ai déployé les cieux, seul j’ai étendu la terre, qui était avec moi ?" (Esaïe 44:24). Ce verset est lu "mi iti" : "qui était avec moi ?" Bien que nous lisions le verset "de Moi" . le suis celui qui a planté cet arbre afin que tout le monde s’en réjouisse. Et en lui, j’ai répandu le Tout. le l’ai appelé Tout (kol) parce que tous dépendent de lui, tous émanent de lui, et tous ont besoin de lui. lis le regardent et l’attendent, et par lui, les âmes voient dans la joie. ‘J’étais seul quand je l’ai fait, afin qu’aucun ange ne puisse se lever et dire: je t’ai devancé. J’étais aussi seul lorsque j’ai étendu Ma terre, dans laquelle j’ai planté et enraciné cet arbre. le me suis réjoui avec eux et en eux. Qui était avec Moi ? À qui aurai-je révélé ce mystère ?’

 § 23 Le rabbi Rahoumai dit : De tes paroles, nous pourrions conclure que le Saint, béni soit-il, a créé les besoins de ce monde avant de créer les cieux. Il répondit oui. À quoi cela est-il semblable ? Un roi voulut planter un arbre dans son jardin. il explora le jardin entier afin d’y trouver une source qui . amènerait l’eau pour nourrir l’arbre, mais il ne trouva rien. Il dit alors :’Je creuserai pour l’eau, et l’amènerai vers l’arbre pour le nourrir’. Il creusa et fit jaillir une source d’eau vive. Alors il plan ta l’arbre qui s’éleva et produit des fruits. Il était fructueux car ses racines étaient toujours bien arrosées.

§ 24. Rabbi Yanai dit : La terre fut créée avant les cieux, comme cela est écrit: terre et cieux" (Genèse 2:4). Lis lui dirent: n’est-il pas écrit: ‘Ies cieux et la terre"(Gen. 1: 1). Il répondit : À quoi cela est-il comparable ? Un roi avait acheté un bel objet, mais qui était incomplet, alors il ne le nomma pas. Il dit : je le compléterai, lui préparerai un support et un lien, ensuite je le nomme rai’ * C’est ce qu’exprime : ‘7u as jadis fondé la terre"(Psaume 102:26) et ensuite : "les cieux sont l’ouvrage de tes mains’. De plus, il est écrit : "Il s’enveloppe de lumière comme d’un manteau; Il étend les cieux comme un rideau, Il forme avec les eaux le faîte de sa demeure’ (Psaume 104:2-3). Et il est écrit : ‘il fait des vents ses messagers, des flammes de feu ses serviteurs" (Psaume 104:4). Et enfin, il est écrit : "Il a établi la terre sur ses fondements, elle sera pour le monde et toujours (olam vaéd) (Psaume 104:5). Lorsqu’il fit son support, il le renforça. C’est pourquoi il est mentionné : "pour le monde et l’éternité". Quel est son nom ? "Vaéd" (et toujours) est son nom. Et le nom de son support est "Olam" (Monde). C’est pourquoi il est écrit : "pour le Monde et Toujours" `Olam vaéd".

 § 25. Rabbi Berahiah dit : Quelle est la signification du verset : "Et Elohim dit : qu’il y ait lumière et il eut lumière" (yéhiaurvayéhiaur) (Genèse 1:3) ? Pourquoi ce verset ne dit-il pas "et la lumière fut" (vehayah aur) ? À quoi cela est-il comparable ? Un roi avait un bel objet, il le mit de côté jusqu’à ce qu’il ait trouvé une place pour lui, et alors il l’y plaça. C’est pourquoi il est écrit, " qu’il y ait lumière, et il y eut lumière" (vayéhi). Cela indique qu’elle existait déjà.

 § 26. RabbiAmoraidit: Quelle est la signification du verset ‘Yhwh est un homme de guerre" (Exode 15:3). Mar Rahoumai lui dit : Grand Ray, ne me demande pas conseil pour quelque chose d’aussi simple. Écoute-moi et je te conseillerai. Il lui dit : À quoi cela est-il comparable ? Un roi avait nombre de belles habitations, il donna un nom à chacune. Chacune était meilleur que l’autre. Il dit, "je donnerai à mon fils l’habitation dont le nom est Aleph. Celle dont le nom est Yod est aussi belle, ainsi que celle dont le nom est Shin". Que fit-il ? il rassembla les trois, et fit un seul nom des trois et une seule maison. Il lui dit : Jusqu’à quand vas-tu continuer à dissimuler ton explication ? il répondit : Mon fils, Aleph est le commencement. Yod lui succède. Shin inclut tout le monde. Pourquoi Shin inclut tout le monde ? Parce qu’avec lui on écrit une réponse (Téshouvah).

 § 27. Les étudiants lui demandèrent : Qu’est-ce que la lettre Daleth ? Il répondit: À quoi cela est-il comparable ? Dix rois se trouvaient en un certain lieu. Tous étaient riches, mais un n’était pas aussi riche que les autres. Bien qu’il fût très riche, il était pauvre (Dal) par rapport aux autres.

 § 28. lis lui dirent : Qu’est-ce que la lettre Hé ? Il se fâcha et dit : Ne vous ai-je pas enseigné de ne pas m’interroger sur la dernière chose avant de l’avoir fait pour la première? lis dirent : Mais Hé vient après (Daleth). Il répondit: L’ordre devrait être Guimel, Hé. Pourquoi’ est-il Guimel, Daleth ? Parce qu’il doit être Daleth, Hé. Et pourquoi l’ordre est-il Guimel, Daleth ? Il leur dit : Guimel est à la place de Daleth, par sa tête, il est à la place de Hé. Daleth par sa queue est à la place du Hé.

 § 29. Qu’est-ce que la lettre Vav ? Il dit : Il y a un Hé supérieur et un Hé inférieur.

 § 30. Ils lui dirent : Mais qu’est-ce que le Vav ? Il dit : Le monde fut scellé par six directions. Ils dirent: Mais Vav n’est-elle pas une seule lettre ? Il répondit : Il est écrit :"ils "enveloppe de lumière comme d’un manteau" (Psaume 104:2).

 § 31. Rabbi Amorai demanda: Où est le jardin d’Eden ? 11 répondit : Sur terre.

 § 32. Rabbi Ishmael demanda à Rabbi Akiva : Quelle est la signification du verset : "et les cieux et la terre’ (éth hashmayim veéth haéréts) (Genèse 1:1) ? Si le mot "éth’ (un pronom accusatif hébreu, sans équivalence en français) était absent, nous penserions que "cieux" et "terre" sont des dieux. Il répondit : Par le Service Divin ! Tu peux accéder à la véritable signification, mais tu ne t’es pas assez étendu, c’est pourquoi tu parles de cette façon. Mais le mot ‘éth " [M41 (devant cieux) vient inclure le soleil, la lune, les étoiles et les constellations, tandis que (devant terre) il vient ajouter les arbres, les plantes, et le jardin d’Eden.

 § 33. lis lui dirent : Il est écrit : "Il a précipité la beauté d’Israël des cieux sur la terre." (Lamentations 2:1). Devons-nous comprendre qu’ils sont tombés ? Il répondit : Si vous l’avez lu, vous ne l’avez pas répété, et si vous l’avez répété, vous ne l’avez pas relu une troisième fois. À quoi cela est-il comparable ? Un roi avait une belle couronne sur sa tête et un beau manteau sur ses épaules. Lorsqu’il entendit une mauvaise nouvelle, il ôta la couronne de sa tête et le manteau de ses épaules.

 § 34. lis lui demandèrent: Pourquoi la lettre H’eith est-elle ouverte ? Et pourquoi sa voyelle indique-t-elle un petit Patah ? Il répondit : Parce que toutes les directions (Rouah’ot) sont fermées, à l’exception du Nord, qui est ouvert pour le bien et pour le mal. lis dirent : Comment peux-tu dire que c’est pour le bien ? N’est-il pas écrit : "et je vis un vent orageux venant du Nord, un grand nuage et un feu brûlant" (Ezéckiel 1:4). Le feu n’est rien d’autre qu’un courroux, comme il est écrit: "Et le feu sortit devant Dieu, et il les consuma et les tua"(Lévitique 10:2). Il dit: Il n’y a pas de difficulté. Le second cas se produit lorsqu’israël accomplit la volonté de Dieu, tandis que dans l’autre cas Israël ne fait Sa volonté, alors le feu vient, l’attribut de miséricorde se déroule et l’entoure, comme il est écrit : ‘il supporte la faute et passe sur la rébellion" (Micah 7:18). § 35 - À quoi cela est-il comparable ? Un roi voulut punir et fouetter ses serviteurs. Un de ses gouverneurs se dressa et demanda la raison de cette punition. Après que le roi est décrit l’offense, le gouverneur dit : "Vos serviteurs n’ont jamais fait une telle chose. Je m’en porte garant jusqu’à plus amples informations." Dans l’attente, la colère du roi s’apaisa.

§ 36 - Ses étudiants demandèrent : Pourquoi est-ce que la lettre Daleth grossit-elle sur le côté ? Il répondit : A cause du Segol qui est dans le petit Pata’h. Ainsi qu’il est écrit (Psaume 24:7) : " Les portes (pit’hei) du Monde ". Il a placé un Pata’h au-dessus et un Ségol en dessous. C’est pour cette raison qu’il grossit.

§ 37 - Qu’est-ce que Pata’h ? C’est une ouverture (Peta’h). Que désigne cette ouverture? C’est la direction du nord, qui est ouverte au monde entier. C’est la porte d’où émergent le bien et le mal. Et quel est ce bien ? Il se moqua d’eux et dit : Est-ce que je ne vous ai pas dit que c’est un petit Pata’h (petite porte) ? Ils dirent : Nous l’avons oublié, enseigne-le à nouveau. Il leur dit : À quoi cela est-il comparable ? Un roi avait un trône. Tantôt il le portait dans ses bras, tantôt sur sa tête. Ils demandèrent pourquoi, et il répondit : Parce qu’il était beau et il aurait été dommage de s'asseoir dessus. Ils demandèrent : Où l’a-t’il placé sur sa tête ? Il répondit: Dans le Mem ouvert. Ainsi qu’il est écrit (Psaume 85:12), " la vérité germera de la terre, et la justice se réfléchira par les cieux ".

§ 38 - Rabbi Amoraï s’assit et expliqua : Quel est la signification du verset (Psaume 87:2), " Yhwh aime les portes de Tsion plus que toutes les demeures de Jacob ". Les portes de Tsion sont les Portes du Monde. Une porte n’est rien d’autre qu’une ouverture. C’est pourquoi nous disons : " Ouvre-nous les portes de la pitié ". Le Saint, béni soit-il, dit : J’aime les " portes de Tsion lorsqu’elles sont ouvertes. Pourquoi? Parce qu"elles sont sur le côté du mal. Mais quand Israël fait le bien devant Dieu et se montre digne, ce bien-être généré pour eux, alors le saint, béni soit-il, les aime plus que toutes les demeures de Jacob ", qui sont toutes la paix, comme il est écrit (Genèse 25:27), " Jacob était un homme simple, demeurant sous des tentes ".

§ 39 - Ceci est comparable à deux hommes, l’un poussé à faire le mal et fait le bien, et l’autre poussé à faire le bien et fait le mal. Qui est le plus méritoire ? Celui qui a tendance à faire le mal et qui fait le bien, peut-être pourra-t-il le faire encore. C’est ce qui est écrit (Psaume 87:2) : "   Yhwh aime les portes de Tsion plus que toutes les demeures de Jacob ", qui sont toutes de paix, comme il est écrit (Genèse 25:27) " Jacob était un homme simple, demeurant sous des tentes ".

§ 40 - Ses étudiants demandèrent : Qu’est-ce que le H’olém ? Il répondit : C’est l’âme et son nom est H’olem. Si tu lui obéis, ton corps sera vigoureux (h’alam) dans les temps futurs. Mais si tu te révoltes contre lui, il y aura la maladie (h’oléh) sur ta tête, et les maladies (h’olim) sur la sienne.

§ 41 - Ils dirent encore : Chaque rêve (h’alom) est dans le h’olem. Chaque pierre précieuse blanche est dans le H’olem. Ainsi qu’il est écrit (au sujet du pectoral du Grand Prêtre) (Exode 28:19), " un blanc de veah’lamah ".

§ 42 - Il leur dit : Venez et écoutez les subtilités concernant les points de voyelle trouvés dans la Torah de Moïse. Il s’assit et expliqua : H’irik haït les méchants et les punit. Il englobe la jalousie, la haine et la controverse. Ainsi qu’il est écrit (Psaume 37:12), " Il grince (h’orek) des dents contre eux ". Ne lit pas h’orek (grince), mais roh’ek (éloigne). Eloigne (rah’ek) ces défauts de toi-même, et le mal s’éloignera de toi. Le bien s’attachera certainement à toi.

§ 43 - H’irik. Ne lit pas H’iRiK mais ZeRa’H (Glace). Tout ce que le H’irik touche devient de la glace. Il est ainsi écrit (Exode 34:7), " et il innocente".

§ 44 - D’où le H’irik tient-il la connotation de brûler ? C’est parce qu’il est feu qui brûle tout feu. Il est ainsi écrit (1 Rois 18:38), " Et feu de Yhwh tomba, et il consuma l’offrande, le bois, les pierres, la poussière, et évapora l'eau qui était dans la gouttière ".

§ 45 - Il dit : Quel est la signification du verset (Exode 20:15), " Et tous les gens voyaient les voix ". Ce sont les voix dont parle le Roi David, comme il est écrit : (Psaume 29:3), " La voix de Dieu est sur les eaux, le Dieu de gloire a tonné. (Psaume 29:4) " La voix de Dieu entre la force ". À ce sujet, il est écrit (Isaïe 10:13), " Par la force de ma main, j’ai agi ". Il est également écrit (Isaïe 48:13), " Ma main a fondé la terre ". (Psaume 29:4) " La voix de Dieu est dans la majesté ". Il est aussi écrit (Psaume 111:3), " Splendeur et majesté sont Ses oeuvres, Sa justice demeure toujours ". (Psaume 29:5) " la voix de Yhwh brise les cèdres ". C’est l’arc-en-ciel qui brise les cèdres et les cyprès. (Psaume 29:7) " la voix de Yhwh taille les flammes de feu ". C’est elle qui installe la paix entre l’eau et le feu. Elle réduit le pouvoir du feu et l’empêche de faire évaporer l’eau. Elle empêche aussi l’eau d’éteindre le feu. (Psaume 29:8), " la voix de Yhwh secoue le désert ". Il est écrit (Psaume 18:51) : " Il fait grâce à son Messie, à David et à ses descendants jusqu"à l’éternité ", plus que dans le désert. (Psaume 29:9),  " la voix de Yhwh fait enfanter les biches, elle écorce les arbres, tandis que dans Son Temple, tous crient : Gloire! ". Il est aussi écrit (Cantique des Cantiques 2:7), " je vous lie d’un serment, O filles de Jérusalem, avec les gazelles, ou avec les biches des champs ". Cela nous enseigne que la Torah fut donnée par sept voix. Par chacune d’elles le Maître de l’univers se révéla à eux, et ils le voyaient. Ainsi qu’il est écrit, " Et tous les gens voyaient les voix ".

§ 46 - Un verset fait état (2 Samuel XXII:10) : " Il inclina les cieux et descendit, avec l'obscurité sous Ses pieds ". Un autre verset dit (Exode 19:20) : " Et Yhwh descendit sur le mont Sinaï, au sommet de la montagne ". Cependant, un autre verset dit encore (Exode 20:22) : " ce sont des cieux dont je vous ai parlé ". Comment concilier ceci ? Son " grand feu " était sur la terre, et c’était une voix. Les autres voix étaient dans les cieux. Il est aussi écrit (Deutéronome 4:36) : " des cieux Il t’a fait entendre Sa voix, pour t’instruire. Et sur la terre t’a montré Son grand feu, et Ses mots, tu les as entendus du feu ". Quel était ce feu ? D’où ces paroles ont-elles émané ? De ce feu, comme il est écrit : " et Ses mots, tu les as entendus du feu ".

§ 47 - Que signifie le verset (Deutéronome 4:12) : " Vous n"avez vu aucune image, seulement une voix " ? C’est ce que Moïse a expliqué lorsqu’il a dit à Israël (Deutéronome 4:15), " Vous ne voyiez pas une image entière ". Vous voyiez une image, mais pas une " image entière ". À quoi cela est-il comparable ? À un roi, se tenant devant ses serviteurs, vêtus d’une robe blanche, bien qu’il soit loin, ils peuvent encore entendre sa voix. Ceci, malgré qu’ils ne pouvaient plus voir sa gorge lorsqu’il parlait. De la même façon, ils voyaient une image, mais pas une " image entière ". Il est donc écrit : " Vous ne voyiez aucune image, seulement une voix ". Il est aussi écrit (Deutéronome 4:12) : " vous entendiez le son des paroles".

§ 48 - Un verset (Exode 20:15), dit : " et tous le peuple voyait les voix ". Un autre verset, cependant,(Deutéronome 4:12), mentionne : " vous entendiez le son des paroles " Comment cela ? Au commencement, ils voyaient les voix. Qu’ont-ils vu ? Les sept voix mentionnées par David. Mais en fin de compte ils entendirent la Parole qui émanait d’elles toutes. Mais nous avons appris qu’il y en avait dix. Nos sages ont enseigné qu’elles ont toutes été prononcées comme une seule parole. Mais nous avons dit qu’il y en avait sept. C’était sept voix. Concernant trois d’entre elles, il est écrit : (Deutéronome 4:12), " vous entendiez le son des paroles, mais vous ne voyiez aucune forme, seulement une voix ". Cela nous enseigne qu’elles furent toutes prononcées comme une seule parole. Ceci afin qu’Israël ne commette pas d’erreur et dise, " D'autres l’ont aidé. Il aurait pu s’agir de l’un des anges. Mais Sa voix seule n’aurait pu être aussi puissante ". C’est pour cette raison qu’il les répète et les réunit.

§ 49 - Une autre explication : Afin que l’on ne puisse pas dire qu’il y avait dix paroles pour dix rois, n’auraient pu être prononcées ensemble. Il est dit (Exode 20:2) " Je suis (anokhi) " qui inclus les dix. Qui sont les dix rois ? Ce sont les sept voix et les trois paroles (Amarim). Quelles sont ces Paroles ? Elles font allusion au verset (Deutéronome 26:18) :   " Dieu a dit pour toi aujourd"hui ". Quelles sont les trois Paroles ? C’est le verset  (Proverbes 4:7) : " Le début de la Sagesse est: Acquiers la Sagesse (Hokhmah), avec toutes tes acquisitions, acquiers l’Intelligence (Binah) ". Il est aussi écrit (Job 32:8) : " l"âme de Shaddaï leur donne l’Intelligence ". L’âme (neshamah) de Shaddaï est ce qui leur donne l’Intelligence (Binah). Quelle est la troisième Parole ? Le vieil homme dit à l’enfant : " Ce qui est caché de toi, ne le cherche pas, et ce qui est dissimulé de toi, ne le creuse pas. Dans ce qu’il t’est permis, cherche à comprendre, mais ne fais rien des mystères ".

§ 50 - Nous avons appris (Proverbe 25:2) : " La gloire de Dieu scelle une parole ". Quelle est cette parole ? De celle dont parle le verset (Psaume 119:160) : " Le Début de Ta parole est vérité ". Il est aussi écrit (Proverbes 25:2) : " La gloire des rois est de sonder une parole ". Et quel est ce mot ? C’est à son sujet qu’il est écrit (Proverbes 25:11) : " Une parole dite à propos (Aphen av) ", ne lit pas " à propos (Aphen av) ", mais " sa roue " (Ophan’av),

§ 51 - Les étudiants demandèrent à Rabbi Berakhia : " Nous permets-tu de nous exprimer ", mais il ne leur donna pas de la permission. Une autre fois, cependant, il leur donna la permission, afin de savoir s’ils étaient bien préparés. Un jour il les interpella et dit : " me permettez-vous d’entendre votre Sagesse ? ". Ils commencèrent en disant : " Au début (Bereshith)  est un. (Isaïe 57:16) "devant moi succombent l’esprit et les âmes que j’ai faites  ". (Psaume 65:10) " Les divisions de Dieu sont remplies d"eau ". Quelles sont ces " divisions "? Tu nous enseignes, notre maître, que Dieu a pris les eaux de la création et les a séparés, plaçant une moitié dans les cieux et une moitié dans l’océan. C’est la signification des "divisions de Dieu sont remplies d"eau ". Par elles, l’homme étudie la Torah. Rabbi H’ama enseigne : C’est par le mérite et les bonnes actions, qu'une personne peut étudier la Torah. Il est aussi écrit :(Isaïe 55:1) : " Que ceux qui ont soif viennent pour l"eau, qu’ils viennent même sans argent, pour s’approvisionner et manger ". Aller vers Lui, et Il vous comblera de bienfaits, et vous vous " approvisionnerez et mangerez ".

§ 52 - " qu’ils viennent même sans argent " peut aussi s’expliquer d’une autre manière : " Venez vers Dieu, car Il a de l’argent  ", comme il est écrit (Haggai 2:8) : "À moi l'argent, et à moi l’or ! " Quelle est la signification du verset, "À moi l'argent, et à moi l’or ! " ? À quoi cela est-il comparable ? Un roi avait deux trésors, l’un d’argent, et l’autre d’or. Il plaça celui d’argent à sa droite, et celui d’or à sa gauche. Il dit :   " celui-ci sera prêt, et facile à dépenser, à remplir sa fonction tranquillement. Il est attaché aux pauvres et s’accomplit calmement. C’est pourquoi il est écrit (Exode 15:6) : " Ta main droite, O Yhwh, est puissante dans la force ". S’il se réjouit dans sa part, alors tout est bien. Ainsi (Exode 15:6) : " Ta main droite, O Yhwh, écrase l"ennemi ". Il leur dit : Cela concerne l’or, comme il est écrit : "À moi l"argent, et à moi l’or ! ".

§ 53 - Pourquoi l’or s’appelle-t-il ZaHaV ? Parce qu’il inclut trois attributs : le Mâle, (Zakar), c’est le Zayin ; l’Ame, c’est le Hé, qui a cinq noms Néfésh, Roua’h, Neshamah, H’ayah, Yeh’idah. Quelle est la fonction du Hé ? C’est un trône pour le Zayin, comme il est écrit (Ecclesiaste 5:7) : " un supérieur est placé sous la surveillance d"un autre plus élevé ". Le Beith est son alimentation, comme il est écrit (Genèse 1:1) " Au (beith) commencement créa ".

§54. Quelle est ici la fonction? A quoi cela est-il comparable ? Il était une fois un Roi qui avait une fille bonne, agréable, belle et parfaite. Il la maria à un prince royal, l’habilla, la couronna , la couvrit de joyaux et lui donna une importante dot. Est-il possible pour le roi de se séparer à jamais de sa fille ? Vous consentirez que ce n’est pas possible. Est-il possible pour lui d’être avec elle constamment ? Vous consentirez aussi que ce n’est pas possible. Que peut-il donc faire ? Il peut placer une fenêtre entre eux, et ainsi lorsque le père requiert la fille, ou que la fille requiert le père, ils peuvent se rencontrer par la fenêtre. Il est écrit (Psaume 45:14), " Toute la gloire est à l'intérieur de la fille de roi, le vêtement est serti d’or. "

Partager cet article

Commenter cet article