Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Hauts Grades

la Cène et les hauts grades

19 Mai 2005 Publié dans #hauts grades

La table est recouverte d'une nappe blanche bordée de franges rouges.

 Sur cette table: du pain, du vin, deux grandes coupes d'argent ou de cristal et deux serviettes.

 Le pain est placé sur un plateau d'argent, ainsi que le vase contenant le vin.

A la partie occidentale de la table est un réchaud monté sur un trépied contenant des charbons ardents brûlant des parfums.

Au centre de la table est le candélabre du Très Sage.

Tout étant ainsi disposé, le Très Sage dit :

"Très Respectables Chevaliers, avant de nous quitter, nous allons rompre ensemble le même pain et boire dans la même coupe. Nous cimenterons ainsi davantage les liens qui nous unissent et nous nous aimerons mieux"

"La baguette que vous portez représente le bâton qui doit vous soutenir dans vos voyages. Elle est aussi le signe du commandement, emblème modeste de la vigilance et du droit de l'exercer"

" Approchons-nous, Chevaliers, de la table fraternelle ".

Le Très Sage descend de l'Orient et vient se placer à l'Orient de la table faisant face à l'Occident.

Les Chevaliers 1er et 2éme Grands Gardiens se placent à l'Occident en face du Très Sage : ils sont séparés par le 1er Maître des Cérémonies.

Tous les Chevaliers portant leur baguette, comme les premiers Officiers, se rangent indistinctement autour de la table.

Tous les Frères sont dans le recueillement.

Le 2ème Maître des Cérémonies présente au Très Sage le plat portant le pain et le vin. Le Très Sage prend le pain, l'élève et dit :

" Qu'il nous maintienne en force et en santé ! "

Il remplit la coupe, la prend dans ses mains, l'élève et dit :

" Que ce vin, symbole de l'esprit, élève notre intelligence 1 ".

Il rompt le pain en deux parties égales. Il en prend un morceau qu'il mange; puis, se tournant vers le Chevalier d'Éloquence, il fait le signe auquel celui-ci répond par un contresigne, puis il lui donne le pain en disant :

" Prenez et mangez ! Donnez à manger à celui qui a faim ! "

Puis se retournant vers le Chancelier Maître des Dépêches, il en fait autant. Il prend ensuite le vin, boit une gorgée, essuie les bords de la coupe qu'il remet au Chevalier d'Éloquence en disant :

" Prenez et buvez ! Donnez à boire à celui qui a soif ! "

Il se retourne ensuite vers le Chancelier Maître des Dépêches et fait de même.

Quand le pain et le vin sont arrivés au milieu du cercle, il fait circuler à droite et à gauche le mot sacré, après avoir fait le signe et l'attouchement. Les Chevaliers répondent et s'embrassent. Quand le mot lui a été rapporté par le 1er Maître des Cérémonies, le Très Sage prend le reste du pain et du vin et les jette dans le réchaud en disant :

" Tout est consommé ! retirons-nous en paix et souvenons-nous que nous devons propager sur la terre toutes les vertus qui naissent de la FOI et de la CHARITÉ ".

Les Chevaliers remettent leur baguette au servant et se retirent, silencieux et recueillis.

 

Partager cet article

Commenter cet article