Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Hauts Grades

l'échelle de Jacob et la réintégration

21 Mai 2005 , Rédigé par Martines de Pasqualy Publié dans #hauts grades

 

..Jacob, pénétré de douleur, rappelait en son esprit toute l'horreur de sa conduite, il se souvint que lorsqu'il avait projeté d'usurper les droits de son frère Esaü, il avait donné un baiser à son père Isaac, afin de mieux surprendre sa bonne foi. Enfin, il repassa toutes ses prévarications contre le Créateur, contre lui-même et contre les lois de la nature, et ce souvenir le rendit si inconsolable qu'il ne crut jamais pouvoir trouver grâce devant l'Eternel, ni être compris au nombre des mortels qui auraient part à la miséricorde divine. C'était surtout les paroles de l'ange qui l'avaient le plus affecté, ainsi que le résultat inattendu qu'il avait eu de sa première opération démoniaque.

 Cependant, malgré son abattement et la tristesse de ses réflexions, Jacob forma un vrai désir de se remettre en grâce avec le Créateur et ne cessa de lui demander sa réconciliation parfaite. Une vision naturelle qui s'offrit à lui sous une forme humaine lui certifia que ses vœux étaient exaucés. Celui qui lui apparaissait était le même esprit qui l'avait marqué au tendon de la jambe droite. Il enseigna à Jacob les moyens de se procurer ce qu'il désirait du Créateur. Pour cet effet, l'esprit le bénit véritablement et l'ordonna de nouveau. Par ce moyen, Jacob fut remis en puissance spirituelle divine pour opérer, quarante ans après son ordination, les différents cultes divins, ce qu'il fit effectivement au bout de ce temps de quarante années sur le sommet de la même montagne de Moria où il avait été la première fois. Il se rendit sur cette montagne vers la sixième heure, à son ordinaire, et, ayant tout préparé pour son opération, il fit sa prière depuis la sixième heure jusque vers la moitié de la nuit. Alors, il fit les invocations nécessaires pour arrêter définitivement les effets de la justice dont le Créateur l'avait fait menacer par son ange. Il réussit selon son désir et quatre anges vinrent l'instruire de ce qu'il avait encore à opérer pour obtenir du Créateur son entière réconciliation, qu'il obtint en effet, ainsi que je vais vous le dire.

Le huitième jour après cette dernière opération, Jacob se mit en chemin pour retourner sur le sommet de la montagne et, y étant arrivé vers la fin du neuvième jour, au soleil couché, il se prépara à son ordinaire pour accomplir sa dernière opération de réconciliation. A la moitié de la nuit du neuvième jour et tombant sur le commencement du dixième, Jacob reçut la certitude de sa réconciliation parfaite, mais le fruit de son opération le travailla si fortement qu'il ne put plus se tenir debout. Il se coucha alors sur le côté gauche et, ayant appuyé sa tête sur une pierre ordinaire, il considéra dans cette posture tout ce qui lui provenait de son travail spirituel divin. Il vit sept esprits qui montaient et descendaient sur lui. Dans le nombre de ces esprits, il reconnut celui qui l'avait blessé et dont les menaces l'avaient si fort épouvanté. Il reconnut aussi les quatre anges qui étaient venus l'instruire de ce qui lui restait à faire pour rentrer entièrement en grâce devant le Créateur. Il aperçut encore la gloire du Créateur, qui était l'endroit d'où sortaient et où rentraient les sept esprits.

Ce fut alors que Jacob fut convaincu de sa réconciliation divine. Aussi, dit Jacob : « C'est ici le lieu de vision parfaite, car j'ai vu l'Eternel face à face. C'est ici le centre de l'univers et de la terre qui est en face du Créateur, et c'est ici encore où je marquerai la place de la maison que l'on bâtira au Créateur. » Il marqua en effet par trois pierres placées triangulairement le lieu fixe où l'on construirait le temple du Seigneur, sur la montagne de Moria, ce qui a été exécuté par Salomon, Chiram et Hiram, roi de Tyr.

Partager cet article

Commenter cet article