Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Hauts Grades

origine des rites maçonniques

23 Mai 2005 , Rédigé par JE Marconis de Nègre Publié dans #hauts grades

Le rite maç:. de Memphis, ou oriental, fut porté en Europe par Ormus, prêtre séraphique d'Alexandrie, sage d'Egypte, converti par saint Marc l'an 46 de J.-C., qui purifia la doctrine des Egyptiens selon les principes du christianisme.

Le rite ancien, ou écossais, fut fondé à Paris, l'an 1725. Un manuscrit du rit d'Edimbourg, écrit dans le siècle dernier, et traduit de l'anglais, prétend que la maçonnerie écossaise fut instituée par le célèbre hérésiarque Manès l'an 304 du Christ.

Le rite moderne, ou français, dans lequel les uns suivent la légende d'Hiram, d'autres celles d'Adonhiram, d'où elle est nommée tantôt maçonnerie hiramite, et tantôt maçonnerie adonhiramite, fut fondé par le F:. Lacorne, délégué du comte de Clermont, qui établit, le 24 décembre 1772, une grande loge qui se constitua sous le titre de Grand-Orient. Le 5 mars 1773 eut lieu la première assemblée du Grand-Orient, et il se proclama le 9 du même mois.

Le rite de la Stricte Observance fut créé en 1734, par le baron Hund ; celui des Philalèthes, ou chercheurs de la vérité, en 1773, par Savalette de Loges et Court de Gebelin ; il avait pour but le perfectionnement de l'homme et son rapprochement vers celui don il est émané, suivant les principes du Martinisme, la régénération de l'homme et sa réintégration dans sa primitive innocence, ainsi que dans les droits qu'il a perdus par le péché originel.

Le rite des Elus de la Vérité fut créé à Rennes en 1748, et arrangé par Mangourit en 1776.

Le rite Noachite, ou des chevaliers prussiens, fut établi en Prusse en 1756.

Le rite des parfaits initiés d'Egypte, comprenant sept grades, fut composé à Lyon, d'après un exemplaire du Crata repoa, dont le F:. Bailleul a donné une traduction en 1821, tirée de l'original allemand.

Le rite des Architectes de l'Afrique fut institué en 1767.

Le rite de Swedenborg, ou illuminés de Stockholm (maçonnerie théosophique, le 72e degré du rit maç:. de Memphis), fondé en 1621.

Le rite de Pernetty, ou Illuminés d'Avignon, établi en 1779, et transporté, en 1778, à Montpellier, sous le titre d'Académie des Vrais Maçons (maç:. hermétique).

Le rite de l'Harmonie universelle, institué en 1782 par Mesmer.

Le rite des Xérophagistes, fondé en Italie en 1746.

Le rite de l'Académie platonique, fondée en 1482, sous Laurent de Médicis, par Marsilius    Ficin.

Le rite des Sublimes Maîtres de l'Anneau Lumineux, fondé en France en 1780 par le F:. Grant ; ce rit a fait revivre l'école de Pythagore.

Le rite du Palladium, attribué à Fénelon. La Maçonnerie mesmérienne, fondée par Mesmer, d'après la science magnétique, que plusieurs manuscrits assurent avoir été connue des anciens initiés.

Le rite primitif, ou des Philadelphes de Narbonne, établi dans cette ville le 19 avril 1780, et réuni au G:. O:. de France en 1786 ; le tableau des membres qui le composaient a été imprimé en 1790, sous le titre de première loge du Rit primitif en France ; on lit à la suite un fragment curieux sur le caractère et l'objet de ce rit, qui nous paraît avoir une grande analogie avec celui de Memphis, ou oriental. Suivant cet écrit, le régime est formé par trois classes de Maçons, qui reçoivent dix degrés d'instruction ; ces degrés ou classes ne sont pas la désignation de tels ou tels grades, mais des dénominations de collections qu'il suffit de dérouler pour en faire jaillir un nombre presque infini de grades. Le premier chapitre de R:. C:. possède les connaissances qui, dans quelques régimes, fixent le culte maçonnique et la vénération d'une foule de RR:. FF:. ; le second chapitre de R:. C:. est dépositaire de documents historiques très curieux ; le troisième chapitre s'occupe de toutes les connaissances maçonniques, physiques et philosophiques, dont les produits peuvent influer sur le bonheur et le bien-être matériel et moral de l'homme temporel ; le quatrième et dernier chapitre fait son étude assidue de connaissances particulières d'ontologie, de psychologie, de pneumatologie, en un mot, de toutes les parties des science que l'on nomme occultes ou secrètes ; leur objet spécial était la réhabilitation ou réintégration de l'homme intellectuel dans son rang et ses droits primitifs. De nos jours, cette opinion, tout excentrique qu'elle soit, a été adoptée par des hommes profonds, tels que Fabre d'Olivet, Ballanche, etc.

Le rite de Misraïm fut fondé à Paris, en 1813, par les frères Bédarride.

Nous avons encore le rite Persan ou philosophique ; -- Rite de Il. D. M. Kilwinning ; -- Ecossais philosophique ; --  Rite d'York ; -- des Ecossais fidèles ou de la vieille bru ; --Rite de Zinnendort ; --Rite  Egyptien ou de Cagliostro ; -- Martiniste ou des élus coens ; -- des Eons, dits de Zoroastre ; -- des FF:. de la Rose-Croix ; --Rite de Royal-Arche ; -- de la Palestine ; -- des Chevaliers scandinaves ; -- des Chevaliers du Désert ; --Rite des Chev:. Bienfaisants de la Cité sainte ; -- Ordre du Christ ; -- Rite écclectique ; -- Rite d'adoption pour les femmes ; -- Idem selon Cagliostro ; -- Ordre maç:. de la Cucchiora ou de la Truelle ; -- Ordre de la Liberté, attribué à Moïse ; --Rite Templiers ; -- Tribunal du ciel.

 

 

 

 

Partager cet article

Commenter cet article