Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Hauts Grades

Grand Ecossais Trinitaire

3 Janvier 2007 , Rédigé par gibelain Publié dans #hauts grades

 La loge doit être tendue de noir, tous les Offi­ciers vêtus de noir; le Très Puissant Maître, étant à sa place, ouvre la loge par sept coups de maillet, les Surveillants y répondent, il leur demande « quelle heure est-il ? »; le Premier Surveillant répond « il est une heure »; alors le Très Puissant Maître dit « Voici la première heure du jour, le premier jour que Dieu employa à la création du monde, la première année que Salomon travail­la à construire son Temple; il est temps de nous mettre à l'ouvrage ! ». Le Premier et le Second Surveillant répètent ces paroles, après quoi ils annoncent au Très Puissant que la loge est ouverte et chacun se place. La loge préparée pour recevoir un Apprenti, le Maître des Cérémonies sort pour préparer le récipiendaire, lui bande les yeux et le conduit à la porte de la loge où il frappe sept coups; les Surveil­lants, ayant répondu, demandent ce que l'on sou­haite; le Maître des Cérémonies répond que c'est un Maître Elu qui demande à être reçu Apprenti Ecos­sais. Le Très Puissant dit de s'informer s'il est dans un état convenable; la réponse faite, on l'introduit en loge où on le place entre les deux Surveillants; après quoi, on lui fait faire neuf tours de l'occident au midi par l'orient; les tours faits, on le fait avancer vers le Très Puissant pour prêter son Obligation en la forme ordinaire; l'Obligation prononcée, on ren­voie le récipiendaire à l'occident de la loge, où on lui donne la lumière; on le fait ensuite avancer vers le trône par trois pas d'Apprenti Maçon qu'il doit faire aussi en arrière.

Le signe est de controverse, c'est-à-dire que celui qui examine porte la main droite sur la hanche, on doit lui répondre par le côté opposé, ainsi des au­tres, en sorte que tout signe est bon pour un Ap­prenti Ecossais, la seule façon d'y répondre fait connaître si on l'est.

L'attouchement se fait en mettant la main droite sur le bras de celui qui examine, en lui tenant le coude, en se donnant •réciproquement quelques se­cousses.

Le mot est Jakini, Acacia, Tuballdn.

L'âge d'un Apprenti est de sept ou neuf ans.

Pour fermer la loge, le Très Puissant frappe sept coups et, ayant demandé quelle heure il est, les Sur­veillants répondent « sept heures »; le Très Puissant, en marquant chaque heure, dit : Voici la septième heure; le septième jour de la création, où Dieu se reposa après en avoir employé six à créer le monde; la septième année de la construction du Temple, où Salomon le dédia au Seigneur; il est temps de nous reposer ! ». Les Surveillants répètent et le Très Puissant dit que la loge est fermée.

Compagnon Ecossais

La loge, les habillements et l'Obligation sont les mêmes que dans le grade précédent; on fait seule­ment voyager par vingt-sept tours, que le Très Puis­sant peut abréger; les pas se font de même que dans le Compagnon Maçon et on doit les faire aussi en arrière; le signe est de porter la main droite à l'épau­le gauche et de couper le corps obliquement jusqu'à la hanche droite; le mot est Jehova, jehiboteth, Meabon. L'âge d'un Compagnon Ecossais est de vingt-sept ans. Après le signe ou le mot donné, on fait coucher le récipiendaire le ventre sur la loge tra­cée, de façon qu'il ait l'Etoile Flamboyante sous les yeux. Alors on lui demande :

D. Connaissez-vous la lettre G ?

R. Oui.

D. Que signifie-t-elle ?

R. Gloire, Grandeur, Géométrie.

D. Ne la connaissez-vous que sous ces noms ?

 

R. je la connais sous le nom de God.

D. Ne la connaissez-vous sous aucun autre ?

R. Non.

Pendant que le récipiendaire est ainsi couché, les Frères quittent leurs manteaux noirs et paraissent avec leurs habits ordinaires, décoré de leurs tabliers et cordons rouges.

Maître Ecossais

La loge doit être tendue de rouge; le récipien­daire y étant introduit par le Maître des Cérémonies, on lui fait faire quatre-vingt-un voyages, que le Très Puissant abrège s'il le juge â propos; après quoi on le fait marcher en Maître ordinaire en avant et en arrière et on lui fait prêter sont Obligation, après laquelle le Très Puissant lui donne le signe, le mot et l'attouchement; le signe est de former un triangle avec les deux index et les deux pouces et de porter ce triangle au-dessus du nombril; l'attouchement est le même que celui d'Apprenti Ecossais, sans se­cousse toutefois; le mot est Gomes, qui veut dire beauté, première parole que prononça le premier homme en voyant sa femme. C'est la parole sacrée du Grand Maître Ecossais, qu'on ne doit dire qu'en loge et à l'oreille du Très Puissant; il y en a deux autres qui sont Gibelin, Gabaon. (Les Grands Ecossais ont un mot particulier pour se reconnaître en loge, qui est Otit, on ne le donne que lorsqu'on vous demande : quel est votre nom comme Grand Ecos­sais ?).

Instruction de Grand Ecossais trinitaire

 

D. Etes-vous Ecossais ?

R. J'ai vu la Grande Lumière.

D. Où avez-vous été reçu ?

R. Au troisième ciel.

D. Comment avez-vous été reçu ?

R. En avouant mon ignorance et en passant dans les ténèbres poux parvenir au lieu des délices, où réside la vérité.

D. Pourquoi avez-vous sollicité le grade de Grand Ecossais ?

R. Pour devenir plus parfait et cligne de guider mes Frères dans la route de la vertu.

D. Quel est le premier Maçon qui ait tenu loge ? R. Saint Jean-Baptiste.

D. Où l'a-t-il tenue ?

R. Au bord du Jourdain.

D. A quelle occasion ?

R. A l'occasion du baptême du Fils de Jéhova.

 

D. Qui y présidait ?

R. La Sainte Trinité.

D. Combien y a-t-il de sortes de loges ?

 

R. De trois sortes : la simple, la juste et la parfaite.

D. Expliquez-moi cela !

R. Pour la première que trois gouvernent, la deuxiè­me que cinq composent, la troisième que sept rendent juste et parfaite.

D. Pourquoi trois gouvernent ?

R. Comme la Sainte Trinité gouverne le monde, ainsi trois Maçons gouvernent une loge.

D. Pourquoi cinq composent ?

R. Comme Dieu a donné aux hommes cinq sens de nature, sans l'un desquels ils seraient défectueux, de même il faut cinq Maçon pour faire une loge juste; et parce que ce nombre désigne la cinquiè­me des sciences, la Géométrie, en vénération chez les Maçons.

D. Pourquoi sept la rendent parfaite ?

R. Parce que ce nombre est le plus symbolique de tous : Dieu employa six jours à créer le monde et se reposa le septième; Salomon mis six ans à construire son Temple et le dédia au Seigneur le septième; et à cause des sept sceaux qui scellè­rent le Livre de Vie.

D. Pourquoi fait-on monter aux Compagnons les sept marches du Temple ?

R. Pour leur apprendre qu'ils peuvent s'avancer, par ce grade, à la perfection représentée par ce nom­bre.

D. Que représente la Chambre du Milieu ?

R. Selon les architectes, c'est le sanctuaire où repo­sait l'Arche.

D. Pourquoi, en devenant Apprenti, Compagnon et Grand Maître Ecossais, vous fait-on marcher en arrière ?

R. Pour bien marquer qu'un bon Maçon ne doit pas rougir de reculer lorsque c'est pour rendre son ouvrage plus parfait.

D. Qu'est-ce qui compose le Tableau de l'Architec­ture ?

R. Le Cercle, le Triangle et la lettre G.

D. Que signifie le Cercle ?

R. L'immensité de Dieu.

D. Que signifie le Triangle ?

R. La Très Sainte Trinité.

D. Que signifie la lettre G ?

R. C'est l'initiale de la Parole Sacrée.

D. Quel âge avez-vous ?

R. Comme Apprenti, neuf ans; comme Compagnon, vingt-sept; comme Grand Maître, quatre-vingt-un ans.

D. Qui êtes-vous ?

R. Le fils aîné.

D. D'où venez-vous ?

R. De la terre de Capoul (ou simplement : de Ca­poul).

D. De quel pays êtes-vous ?

R. Cabaliste ou Capouliste. L'Apprenti doit porter le Tablier de peau blan­che, doublé et bordé de rouge; il porte un ruban rouge en camail, auquel pend un triangle qui porte en son milieu la lettre V.

Le Compagnon porte un Tablier semblable à celui qui est ci-dessus, au milieu duquel doivent être deux triangles entrelacés; il portera, de droite à gauc­he, un petit cordon couleur de feu, large d'un pouce, au bout duquel pend un triangle aux angles inférieurs duquel doivent être les lettres V et S.

Le maître portera un Tablier au milieu duquel seront trois angles entrelacés en or; il portera un large cordon moiré au bout duquel sera un triangle surmonté d'un Compas ouvert, aux trois angles du triangle seront gravées les lettres G. S. et V., que l'on expliquera ci-après. Sur la bavette du tablier sera un semblable triangle en or.

 

 

Partager cet article

Commenter cet article