Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Hauts Grades

Les séphirots

5 Juillet 2007 , Rédigé par Rite de Misraïm Publié dans #hauts grades

Nous voici donc conduits à cet Infini dont le nom hébreu, EN SOPH, vous a été révélé. Vous connaissez aussi "MALKUT", ou le Royaume dont vous êtes Maîtres, puisque vous le circonscrivez avec votre compas mental. Mais est-il possible de relier le Fini à l'infini, le concret à l'abstrait, MALKUT à EN SOPH ?  

 

Vous savez comment nos prédécesseurs de l'Antiquité ont résolu la question puisque vous avez traversé les neuf voûtes cabalistiques, dont chacune est caractérisée par le nom d'une des Séphiroths. Nous ne pouvons ici vous enseigner en détail la doctrine des Séphiroths, mais nous allons vous exposer quelques notions pour orienter vos méditations. 

 

Frère Gardien de le Tour, qui, pour veiller à notre sécurité, observez le monde extérieur, veuillez nous dire ce qu'on peut penser à propos de la dixième séphire MALKUT ? 

 

Le Frère Gardien.

Ce mot signifie Royaume. Or l'Homme est le Roi de tout ce qui est à sa portée: II est le Régent de l'Univers. Mais le domaine de notre activité n'est qu'une immense fantasmagorie que l'Initié ne doit pas confondre avec la Réalité Vraie. Celle-ci ne tombe pas sous les sens et le Sage doit s'appliquer à chercher ce qui se dissimule derrière les apparences.  

 

Le Trois Fois Puissant Grand Maître.  

 

Que nous direz-vous à propos de JESOD ?  

 

Le Frère Gardien.  

 

Jesod, la 9ème séphire, signifie Base ou Fondement. Tout objet Perceptible, comporte des éléments qui échappent à notre perception, et qui sont coordonnés entre eux selon un plan invisible, mais concret d'après lequel les êtres se construisent. Lorsque les Maîtres travaillent sur la planche à tracer, ils agissent sur ce Plan, c'est-à-dire que leur action s'exerce sur Jesod, base ou fondement de ce qui doit prendre corps.  

 

Le Trois Fois Puissant Grand Maître.  

 

Frère Second Grand Surveillant, vous qui représentez Mahabon, le plus zélé des Maîtres de son temps, ami d'Hiram-Abi, veuillez nous éclairer sur la signification de HOD.  

 

Le Second Grand Surveillant.  

 

HOD, huitième Séphire évoque la gloire du Grand Architecte de l'Univers. Si les Francs‑Maçons travaillent, à cette gloire, ce n'est pas pour rendre hommage à un Être Suprême qui serait forcément au-dessus de toute glorification. La Gloire resplendissante désignée par Hod s'identifie avec la Logique, l'Ordre, la Coordination, la Loi, qui assurent le fonctionnement régulier de tous les rouages de l'organisme universel. Pour travailler à la Gloire du Grand Architecte de l'Univers, il ne s'agit donc pas de chanter ses louanges, mais de remplir fidèlement le rôle qui nous est assigné par la destinée. Que chacun accomplisse sa tâche particulière et qu'il fasse scrupuleusement son devoir, afin de donner la note qui lui est demandée dans le concert de l'harmonie universelle.  

 

Le Trois Fois Puissant Grand Maître.  

 

Frère Premier Grand Surveillant, vous qui représentez ici Adoniram, Chef des tribus chargées de couper les cèdres sur les flancs du mont Liban, comment interprétez-vous NETSAH, désignation de la 7ème Séphire ?  

 

Le Premier Grand Surveillant.  

 

Ce mot signifie Victoire ou Triomphe; or pour vaincre ou triompher, il faut s'associer à l'évolution et à la marche du Progrès, dont il importe de se faire l'agent actif ; NETSAH, forme avec HOD et JESOD, le ternaire dynamique de l'arbre des séphiroth ; NETSAH représente le principal générateur ou directeur du mouvement du travail universel ; HOD est la loi selon laquelle s'opère l’œuvre constructive ou l'organisation universelle ; JESOD, enfin, figure le plan déterminé de ce qui doit se faire, le type constructif destiné à s'objectiver.  

 

Le Trois Fois Puissant Grand Maître.  

 

Pouvez-vous également nous indiquer le sens du mot TIPHERETH ?  

 

Le Premier Grand Surveillant.  

 

TIPHERETH, sixième Séphire signifie Beauté, et nous rappelle que le Beau, qui s'impose à nous, doit nous inspirer dans l'accomplissement de nos aspirations et la réalisation de notre Idéal. Ne craignons pas de désirer le mieux, fortifions notre désir, rendons le profond afin qu'il parte du plus intime de notre être. Sachons rêver avec ferveur, construisant en rêve ce dont nous désirons ardemment la réalisation pratique. N'oublions pas que les plus grandes choses sont nées de l'imagination d'un rêveur.  

 

Le Trois Fois Puissant Grand Maître.  

 

Frère Second Grand Surveillant, veuillez nous parler de GEBURAH, PEC'HAD ou DIN, noms attribués à la 5ème Séphire ?  

 

Le Second Grand Surveillant.  

 

GEBURAH se traduit par Rigueur, Sévérité. PEC'HAD par Punition, Crainte, et DIN par Jugement.  

 

Tous ces mots font allusion à la nécessité d'être maître de soi-même. L'Homme n'est vraiment libre que s'il sait se gouverner et se dominer. De même que les richesses laborieusement accumulées ne doivent pas être dépensées inconsidérément, il appartient au sage d'économiser les forces dont il dispose. La vie échappe à qui ne sait la retenir; elle reste au service de qui la condense en soi, pour la mettre ensuite en œuvre à bon escient.  

 

Le Trois Fois Puissant Grand Maître.  

 

Frère Second Grand Surveillant veuillez nous indiquer le sens de C'HESED ou GEDULAH.  

 

Le Second Grand Surveillant.  

 

Le nom de la 4ème séphire, C'HESED signifie grâce, miséricorde, on l'appelle aussi GEDLLAH qui signifie grandeur, magnificence. Au ternaire dynamique constitué par NETSAH, HOD et JESOD, se superpose un ternaire animique dans lequel C'HESED correspond au principe qui donne et répand la vie, alors que GEBURAH administre la vie donnée, et que TIPHERETH nous montre la Beauté comme le résultat de l'activité vitale ou animique.  

 

Le Trois Fois Puissant Grand Maître.  

 

Frère premier Grand Surveillant, que direz-vous de BINAH ?  

 

Le Premier Grand Surveillant.  

 

BINAH, 3éme séphire signifie intelligence, compréhension. C'est la faculté qui conçoit les idées. Elle a été comparée à une Vierge Mère enfantant les images originelles des choses. C'est une faculté féminine ou réceptive. C'est elle qui revêt l'idée pure d'une forme, grâce à laquelle elle devient exprimable, après avoir été formulée. Toute idée doit se refléter dans l'imagination. Le Penseur n'imagine pas en vain. II peuple l'ambiance mentale d'images destinées à être recueillies par les intelligences réceptives. Les idées ont besoin d'être semées, même si les hommes qui les sèment ne sont compris que dans un avenir plus ou moins lointain.  

 

Le Trois Fois Puissant Grand Maître.  

 

Frère Grand Orateur, vous qui avez pour mission de faire prévaloir ici la saine raison et la pure logique, quelle idée nous donnerez vous de C'HOCHMAH ?  

 

Le Frère Grand Orateur.  

 

La deuxième séphire, C'HOCHMAH, c'est la sagesse, le verbe. C'est la Pensée créatrice, ce suprême rayon de la Lumière universelle qui éclaire tout homme venant en ce monde. Cette Lumière brille en chacun de nous dés que nous avons su rendre transparentes les écorces corporelles qui tendent à l'obscurcir. Les purifications initiatiques font tomber le bandeau qui dérobait à notre vue la clarté de notre lumière intérieure. L'Initié bénéficie d'une Illumination produite par l'éclat de sa propre raison, rendue plus active, plus consciente d'elle-même et mieux mise en rapport avec C'HOCHMAH, source centrale de toute sagesse et de toute raison.  

 

Le Trois Fois Puissant Grand Maître.  

 

Quand à la Première séphire, KETHER, la Couronne, c'est la Cause Première, inconcevable pour l'esprit humain. Mais à qui revient le droit de s'identifier à CE QUI EST, à ce qui possède L'ÊTRE EN SOI ? Aucun d'entre nous ne peut dire : JE SUIS puisque nous n'apparaissons que pour disparaître. Nous concevons cependant un principe possédant l'Être en soi, c'est l'ÊTRE ETANT, que les cabalistes représentaient par le mystérieux tétragramme inscrit sur la pierre d'agate devant laquelle vous avez été conduits. Il ne m'appartient pas de vous révéler ici toute la portée de ce mot ineffable. Rappelez-vous simplement que ce mot sacré, qui ne doit pas être prononcé se compose de quatre lettres ( IOD, HÉ, VAU, HÉ ).  

 

Le IOD initial évoque le Principe Créateur, cause agissante, concevant et commandant. Le premier HÉ, c'est l'émanation qui rayonne d'un point central pour remplir l'espace. II correspond au travail, à la vie ou à l'opération envisagée en elle même. Le VAU figure le rapport qui relie la Cause à l'Effet.  

 

Le second HÉ manifeste le résultat de l'action, le travail effectué et s'effectuant, la création en voie d'accomplissement.

Partager cet article

Commenter cet article