Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Hauts Grades

Vengeance

5 Juillet 2007 , Rédigé par Rite de Misraïm Publié dans #hauts grades

passé, qu'Abyram, un des meurtriers de notre Respectable Maître fut tué dans une caverne.  

 

Le squelette que vous voyez sur le tapis de loge, en haut, à son orient est le sien; il tient le même instrument avec lequel il frappa, Hiram‑Abif, notre Maître. Salomon fit embaumer sa tête pour qu'elle pût se conserver et être exposée avec celle des deux autres assassins quand on les aurait trouvés.  

 

Six mois après, Bennacar, un des Intendants de Salomon, faisant des perquisitions dans le pays de Geth, tributaire du Roi, apprit que Sterkin et Osterfult, les deux autres assassins s'y étaient retirés en se croyant en sûreté. L'ayant appris, Salomon, écrivit immédiatement à Maalla, roi de Geth, et lui marqua le désir qu'il avait de découvrir les coupables et de leur infliger la peine due à leur crime.  

 

En conséquence Salomon choisit quinze des plus dignes Frères et des plus zélés Maîtres dans le nombre desquels ils comptaient les neuf qui avaient été à la recherche d'Abhyram‑Akiroph. Ils partirent le 15 du mois Thammuz (répondant au mois de juin de notre ère) et arrivèrent le 28 du même mois dans le pays de Geth. 

 

Ils remirent la lettre de Salomon à Maalla qui épouvanté de cette nouvelle donna sur le champ des ordres pour que l'on fit rechercher le plus exactement les deux brigands et qu'ils fussent livrés à Salomon, se trouvant fort heureux de débarrasser ses états de pareils monstres. On employa 5 jours à faire les plus exactes perquisitions. Zerbal et Heleanam furent les premiers qui les découvrirent dans une caverne nommée " Bendicat ".  

 

Ils furent enchaînés ensemble et chargés des plaques sur lesquelles on grava le crime dont ils étaient coupables et le genre de châtiment qui leur était réservé. Ils arrivèrent à Jérusalem le 15 du mois suivant et furent conduits à Salomon qui leur reprocha leur noir forfait. II ordonna qu'on les conduisit dans la tour d'Achyar jusqu'au moment de leur exécution.  

 

Le lendemain à 10 heures du matin, ils furent attachés à deux poteaux par le col, les pieds et les bras liés par derrière. Leurs corps furent crucialement ouverts depuis la poitrine jusqu'à l'os pubis. Ils demeurèrent dans cet état pendant huit heures. Les mouches et autres insectes vinrent se repaître de leur sang et de leurs entrailles. Leurs cris et leurs gémissements étaient si lamentables qu'ils touchèrent même le cœur de leurs bourreaux qui leur coupèrent la tête et jetèrent leurs corps par-dessus les murailles de Jérusalem pour servir de pâture aux corbeaux et aux bêtes féroces.

 

Partager cet article

Commenter cet article