Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Hauts Grades

Rose-Croix

5 Juillet 2007 , Rédigé par Rite de Misraïm Publié dans #hauts grades

Il y a lieu, maintenant, de vous expliquer la signification du monogramme I ‑ N ‑ R ‑ I Certains rituels et le monde profane l’interprètent de la façon suivante :               

JESUS  NAZARENUS  REX  JUD E ORUM.  

 

JESUS  DE  NAZARETH  ROI  DES  JUIFS.  

 

Cette interprétation ne peut être acceptée comme vraie, en ce sens que jamais Jésus ne fut roi des Juifs et que ce titre, qui n’était qu’une raillerie et qu’une insulte de la part de ses bourreaux, a été, à tort selon nous, consacré par la légende chrétienne.       Reste le personnage historique et allégorique : sous ce rapport nous ne vous présentons celui-ci que comme le symbole d’idées morales ; ce nom est celui du fondateur d’une société nouvelle basée sur l ‘égalité et la fraternité universelles. Que vous le considériez comme historique ou comme fictif, vous l’accepterez comme la personnification humaine de la Charité, de la Douceur et de la Résignation. Vous l’accepterez comme le nom de celui qui a émancipé la femme, affranchi moralement l’esclave et relevé les humbles ; --- de celui, mes FF qui, le premier, a prononcé ces belles et consolantes paroles :  

 

« AIMEZ - VOUS  LES  UNS  LES  AUTRES » 

Mais toute parole mystérieuse renferme plusieurs sens également vrais : le sens littéral et le sens spirituel. C’est au véritable initié qu’il appartient de saisir le sens le plus sublime ; car, vous le savez, mes FF, «la lettre tue et l’esprit vivifie ». certains rituels rappellent que les jésuites qui, a-t-on dit, avaient voulu s’emparer des Chap de R C pour dominer la Maçonnerie, auraient donné à cet anagramme un sens parfaitement en harmonie avec leur criminelle ambition : 

 

JUSTUM  NECARE  REGES  IMPIOS  

 

IL  EST JUSTE  DE TUER  LES  ROIS  IMPIES 

 

Et ces rituels ajoutent : On sait tout ce que les jésuites ont fait depuis plus de trois cents ans. Ce sont les plus violents ennemis de la Maçonnerie Orientale de Misraïm. Ils ont assassiné des Rois et des Princes qui avaient refusé de leur obéir, et si nous prononçons leurs noms dans ce Saint Temple, c’est afin de vous mettre en garde contre leurs funestes projets. Cet anagramme signifie encore  

 

JUSTITIA  NUNC  REGET  IMPERIA  

 

LA  JUSTICE  DÉSORMAIS  GOUVERNERA  LES  EMPIRES 

 

C’est-à-dire que si la Maçonnerie, qui renferme toute la doctrine de Jésus de Nazareth, venait à triompher, le monde serait uniquement gouverné par la justice. En France, nous Chev Rose-Croix, nous interprétons plus volontiers ce monogramme par ces mots :  

 

IGNE  NATURA  RENOVATUR  INTEGRA  

 

LA  NATURE  EST RENOUVELÉE  ENTIÈREMENT  PAR  LE  FEU  

 

Et nous croyons être ici dans le vrai, tant dans le sens littéral que dans le sens spirituel. Le premier nous rappelle qu’après que la nature a été engourdie par les froids, le soleil, au retour du solstice, la réchauffe et fait jaillir de son sein les moissons, les fleurs et les fruits ; ce sens suffit aux profanes. 

 

Mais ceux à qui l’on doit communiquer les hautes sciences et les mystères sublimes, üs quibus datum est noscere mysterium, à ceux-là nous leur donnons la véritable interprétation de ces mots : toute la nature est renouvelée par le feu, ou la nature est renouvelée intègre par le feu. Que nous dit le Verbe ? de même que l’or est purifié dans la fournaise, ainsi le juste sera purifié en passant par le feu, ce principe de vie qui anime tous les êtres. En  effet,  au  rayonnement  de  ce  feu  sacré  qui  forme  la  parole,  l’homme  a reconquis tous les droits de sa primitive origine, l’esclave s’est dressé sous l’éclair de l’égalité ; la femme a reçu en principe la faculté de marcher l’égale de son époux et, aux lueurs de la Foi, de l’Espérance et de la Charité, les hommes ont été appelés à ne former qu’une seule famille de frères.  

 

Considérez donc dans ce monogramme un symbole dont le sens doit vous guider désormais dans le chemin de la science et de la vérité. Nous ne vous demanderons pas d’autre serment. En est-il besoin à l’égard de celui que la Foi, la Charité et l’Espérance éclairent ?

Partager cet article

Commenter cet article