Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Hauts Grades

l'histoire officielle de la Golden Dawn(GD)

18 Août 2005 Publié dans #déviances et sectes

En 1888, alors que le tournant du siècle approchait irrémédiablement, le spiritisme n'avait plus la faveur des occultistes victoriens. Au départ , leur attention avait attiré par le mysticisme oriental de Madame Héléna Petrovska Blavatsky (écrivain et philosophe d'origine russe jouant un rôle majeur dans le spiritisme du XIXème siècle. Après un voyage en Inde, elle fonde à New-York, en 1875, la société Théosophique, car elle se dit être en contact avec des maîtres spirituels orientaux lui ayant enseigné le chemin de l'Illumination) . Depuis peu, les portes hermétiques de la franc-maçonnerie avaient été brièvement ouvertes à ces occultistes. Mais au fil des années, des rumeurs circulèrent dans les cercles maçonniques et théosophiques (groupe de personnes étudiant et transmettant une certaine sagesse, qu'elle soit occidentale ou orientale, comme Madame Blavatsky): une ancienne société secrète rosicrucienne existerait en Angleterre. 

La légende Rosicrucienne

Selon la légende, Christian Rosenkreutz naquit en  1378  en Autriche. A l'âge de 5 ans, ses parents le placèrent dans un monastère allemand. Avant même ses 16 ans, il connaissait latin et grec, et fut donc choisi, avec un autre de ses frères, pour entreprendre un voyage jusqu'au Saint Sépulcre, à Jérusalem. Mais son compagnon mourut à Chypre, et le moine dut continuer seul son voyage jusqu'à Damas. Il entendit alors parler des sages de Dammãn, en Arabie. Ayant atteint ses 16 ans,  Rosenkreutz entreprit de les retrouver. Là, il eut un accueil chaleureux, comme s'il y avait été attendu. Les sages lui enseignèrent l'arabe et il put traduire des textes de l'arabe au latin, et de plus il excellait en mathématique et en sciences naturelles. Une fois ses études achevées à Dammãn, il voyagea en Egypte et en Espagne, accumulant toujours un peu plus de connaissances occultes. Il retourna finalement en Allemagne. Avec les frères de son monastère, il entreprit de retranscrire tout ce qui lui avait été enseigné. Dans la  Fraternité de la Rose+Croix, nom sous lequel ils se faisaient connaître, chacun devait choisir le dépositaire de ses connaissances en cas de décès, tout cela dans le but de préserver le Savoir et la Fraternité. Quand Rosenkreutz mourut, en 1484, la plupart des écrits de la Fraternité disparurent en même temps que le corps de son fondateur.

120 ans plus tard, en 1604, on dégradait le tombeau quand une tablette de bronze recensant les membres de la fraternité fut découverte. Quand on déplaça celle-ci, on mit à jour un caveau. Ce caveau était formé de sept parties divisées chacune en dix panneaux recouverts d'inscriptions et de symboles hermétiques. Placées à l'intérieur de chacun des sept murs se trouvent des alcôves contenant chacune des coffres renfermant les travaux originaux du fondateur. Eclairant à partir du centre du caveau, la lumière descendait vers un autel de pierre sous lequel reposait la tombe du corps intact de Rosenkreutz. Ses suivants refermèrent l'autel et scellèrent de nouveau le caveau.

En 1614, des documents firent référence à un " manifeste rosicrucien ". L'auteur inconnu de ce texte proclamait agir au nom de la Fraternité Rosicrucienne. Ces documents furent les premiers à décrire l'histoire ci-dessus. Les sociétés se voulant d'origine Rosicrucienne sont repéré dans la première moitié du 18éme . en 1888, il y avait déjà un groupe de maîtres maçons orienté vers l'occulte  se nommant " Societas Rosicruciana In Anglia ". En dépit de leurs dons, ils ne se proclamaient pas comme vraiment Rosicruciens. 

La genèse de la Golden Dawn

En 1886 le docteur William Wynn Westcott, un membre de la société rosicrucienne d'Angleterre, entendit parler d'un manuscrit en Cypher, code utilisé pendant la renaissance, contenant les secrets rosicruciens. Au mois d'août de l'année suivante, Westcott s'était procuré et avait traduit le Cypher. Il contenait les esquisses de 5 grades de style maçonnique, ainsi que les rituels les accompagnant. Il trouva également, avec les restes du manuscrit, l'adresse codée en Allemagne d'un adepte rosicrucien nommée Fraulein Sprengel. Ceci fut suivit d'une correspondance assidue, dans laquelle on apprenait que Fraulein Sprengel était à la tête d'une société rosicrucienne allemande. Westcott reçut ainsi la permission de Fraulein Sprengel de fonder la branche anglaise de la " Goldene Dammerung ". En octobre 1887, il invita Samuel Lidell MacGregor Mathers, alors franc-maçon à se joindre à lui pour l'aider à développer les rituels du manuscrit en Cypher. Le maître suprême de la société Rosicrucienne britannique, le docteur Woodman, vint compléter ce triumvir, dont il ne fut qu'un élément mineur. Au bout du compte, l'existence de l'ordre fut du à Westcott. Coronaire de profession, il était avant tout un universitaire et un gentleman fasciné par l'occulte . Westcott reçut une lettre l'autorisant à agir au nom de Fraulein Sprengel en 1888, et le premier mars fut signé l'acte créant Isis-Urania, le Temple n°3 de la Golden Dawn. Le n°1 fut celui de Fraulein Sprengel. Le n°2 était une tentative, avortée, que l'ordre fit pour s'implanter en Angleterre. Ce temple fut apparemment responsable de la perte du manuscrit Cypher et cessa de fonctionner à cause de la mort de ses membres. La Golden Dawn de Westcott était plus une université de l'occulte qu'un temple et l'on y utilisait un système de degrés proche de la Franc-maçonnerie. Par contre, l'ordre admettait aussi bien les hommes que les femmes ce qui n'était pas le cas dans la Franc-maçonnerie. Tous les initiés devaient assimiler un rigoureux curriculum de théories occultes et passer une série d'examens pour progresser dans les grades d'initiation :

0=0.......... Néophyte

1=10........ Zelator

2=9.......... Theoricus

3=8.......... Practicus

4=7.......... Philosophus

Portal (ce grade intérimaire n'a pas de numéro)

Ce sont les grades de l'Ordre Extérieur tirés des manuscrits en Cypher. Ils étaient suivis des grades de l'Ordre Intérieur, dont les rituels et les enseignements avaient été crées par Mathers.

5=6.......... Adeptus Minor

6=5.......... Adeptus Major

7=4.......... Adeptus Exemptus

Il y avait finalement les grades des Chefs Secrets, les vrais mystérieux leaders de l'ordre qui n'apparaissaient que dans le plan Astral.

8=3......... Magister Templi

9=2......... Magus

10=1....... Ipissimus

Les nombres associés avec chaque degré suivent un modèle qui devrait se révéler clair, s'il est lu attentivement. De l'Ordre Extérieur à l'Ordre Intérieur, le premier chiffre va de 0 à 10, le second fait exactement l'inverse. Ces chiffres représentent les différentes branches de l'Arbre De Vie (une conception de la Kabbale juive) et, placés par pairs, représentent divers attributs associés à l'Arbre De Vie qui s'appliquent à ces divers niveaux. Le niveau 1=10 (Zelator), par exemple, était associé à l'élément de la terre (1), et au centre divin de la conscience humaine(10). Cela signifiait que le Zelator était un être du royaume mortel, mais qui reconnaissait également que ce dit-royaume n'était qu'une partie d'un plus grand Tout divin. Au niveau 10=1 (Ipissimus), le renversement est complet :l'Ipissimus est un habitant du royaume dont toute la substance est de l'ordre de l'éthéré et du transcendantal.

Chaque degré avait son unique  rituel et chaque membre avait sa propre devise (généralement en latin), qui était utilisée à la place de leur nom quand ils s'occupaient des affaires de l'ordre. Les membres qui atteignaient l'Ordre Intérieur choisissaient une nouvelle devise, et entendaient parler des Chefs Secrets au-dessus d'eux. Tous les chefs visibles de l'ordre portaient le grade 5=6 :Westcott (devise :Sapere Aude !- Ose être sage !), Mathers ('S Rioghal Mo Dhream- Royal est mon clan), et Woodman ( Magna est Veritas et praevavebit- Grande est la vérité et elle doit prévaloir).

Fraulein Sprengel portait le grade 7=4, tout comme " Non Omnes Moriar " (Je ne devrais pas mourir complètement),  "Deo Duce Comite Ferro " (Avec Dieu Comme Guide et l'Epée Comme Compagnon), et " Vincit Omnia Veritas " (La vérité vainc Tout), qui étaient les Chefs Secrets de la Golden Dawn en Angleterre.

En 1888,  un néophyte payait 10s pour le privilège et 2s à 6d pour les honoraires annuels. La ceinture de cérémonie coûtait également 2s à 6d, et la copie du rituel 0=0 5s. Il pouvait aussi se procurer une copie de l'histoire de l'ordre pour 2s. Le rituel lui-même avait des accents égyptiens et culminait dans un serment de secret et d'obéissance au risque d'être renversé par le " Cour de la Volonté " des Chefs Secrets. Cet effet est décrit comme laissant la cible " comme brûlée par le flash d'un éclair ". Tout les membres de l'ordre Extérieur étudiaient le symbolisme occulte élémentaire (alchimique et astrologique),  l'alphabet hébreux, l'Arbre de Vie kabbalistique, le tarot, et la géomancie (technique divinatoire basée sur l'observation des figures formées par la terre ou des cailloux jetés au hasard sur une surface plane) était poursuivi par tous les membres de l'ordre Extérieur. La seule magie pratique enseignée était la création d'un pentagramme de protection, ce qu'on apprenait au grade de néophyte. Ceux qui étaient déjà des étudiants de l'occulte trouvaient souvent que les premiers grades ne leur enseignaient rien qu'ils ne savaient déjà,  mais ils progressaient bientôt à travers les grades jusqu'à ceux qui apportaient des éclaircissements nouveaux.

Le but de la Golden Dawn n'était pas de produire de puissants sorciers; en revanche, elle cherchait plutôt à encourager une forme de développement personnel, spirituel, parmi ses membres. Ce développement suivait les voies de la magie hermétique et de la connaissance occulte, plutôt que celles du Christianisme ou de la Règle d'Or. On attendait des membres de la Golden Dawn qu'ils soient studieux , sincères, et qu'ils aient le désir de développer leur esprit et leur volonté à travers l'étude et la dévotion. 

L'histoire récente 

A la fin de mars 1888, l'Ordre comptait neuf membres, qui se réunissaient régulièrement à Mark Masons Hall, attendant la venue de l'Ordre Extérieur à travers les temps troublés à venir. A la fin de l'année, un  douzaine de membres de la Société Rosicrucienne avaient rejoint l'ordre .En octobre de la même année, Madame Blavatsky créa la Section Esotérique de la Société Théosophique afin d'endiguer le flux régulier de ses membres en direction de la Dawn (cette section avait le même rôle pour la société théosophique que l'ordre Intérieur pour la Dawn).

C'est également en 1888 que se fondèrent deux autres temples de la Dawn , le temple d'Osiris et celui d'Horus respectivement n°4 et n°5.L'Ordre continua à prospérer tout au long de l'année 1989 et en 1890 se déroulèrent des événements prépondérant pour l'Ordre et son avenir .

En 1889 Blavatsky bannit de sa société tout les Théosophes faisant partis d'une quelconque autre société secrète. Il s'ensuivit une rébellion mineure parmi les membres de la société Théosophique. Finalement, Blavatsky céda et créa " une convention de tolérance mutuelle " avec la Golden Dawn ,acceptant Wescott comme membre de sa section ésoterique .

En mars 1890, l'Ordre Intérieur se rebaptisa " l'Ordre De La Rose De Rubis Et De La Croix D'Or " afin de souligner son héritage rosicrucien.

En août 1890, de graves nouvelles parvinrent d'Allemagne. Westcott reçut une lettre lui annonçant la mort de Fraulein Sprengel. Il apparut qu'elle agissait seule, et contre l'avis de ses pairs,  en soutenant Westcott et la branche anglaise de la Golden Dawn, ce qui n'arrangea rien à l'affaire. Les chefs secrets du temple n°1 supprimèrent leur aide et la Golden Dawn anglaise fut coupée de l'Ordre établi.

Et ainsi l'Ordre Hermétique de la Golden Dawn resta la seule et unique grande société magique d'Angleterre.              

 

Partager cet article

Commenter cet article