Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Hauts Grades

Ahiman Rezon : AHABATH OLAM.

21 Juin 2012 , Rédigé par L. DERMOTT Publié dans #histoire de la FM

Prière dite à la loge de l'Arche Royale à Jérusalem. Tu nous as aimés Seigneur, notre Dieu, d'un amour éternel; avec une patience infinie, tu nous as épargnés, notre père et roi, pour l'amour de ton grand nom et celui de notre Père qui crut en toi; tu nous enseignas les lois de la vie pour que nous puissions faire ton bon plaisir d'un cœur parfait : Sois-nous miséricordieux, notre Père de miséricorde qui fais preuve de pitié, aies pitié de nous, nous t'en prions, et mets la compré­hension dans nos cœurs, que nous puissions comprendre, écouter, apprendre, enseigner, conserver, accomplir tous les mots de la doctrine de ta loi d'amour, et fais que nos cœurs s'attachent à ta loi, et s'unissent dans la crainte et l'amour de ton NOM ; nous n'aurons pas honte, ne faillirons pas, ne serons pas perdus, à jamais.

Parce que nous avons cru en ton NOM, saint, grand, puissant et terrible, nous nous réjouirons dans ton salut et dans tes bontés, Seigneur notre Dieu; et le nombre de tes bontés ne nous a abandonne­ra jamais. Selah : Hâte-toi de venir nous bénir, donne-nous la paix aux quatre coins du monde; car tu es un Dieu qui travailles pour le salut, et toi, notre roi qui nous fait nous attacher à ton saint NOM, pour te louer et s'unir à toi dans ton amour, et pour acclamer ton NOM : tu es béni Seigneur Dieu qui as choisi ton peuple Israël dans l'amour.

Après avoir inséré cette prière et cité cette partie de la maçon­nerie communément appelée Arche Royale (qui est, je le crois ferme­ment, la racine, le cœur et la moelle de la franc-maçonnerie) je ne peux m'empêcher de citer un individu ayant une intention malveillante, qui depuis un certain temps en fait commerce et attire un certain nombre d'hommes dignes et honnêtes, leur fait croire que lui et ses aco­lytes enseignaient réellement tout et le détail de la branche ci-dessus nommée de la maçonnerie, qu'ils communiquaient bientôt aux dignes frères de leur connaissance, sans être capables de quelque jugement que ce fût pour distinguer la vérité de l'erreur et par conséquent ils ne pouvaient détecter l'imposture. Mais, comme le fait justement observer Sénèaue le sage, il en est pour nous dans ia vie comme pour une armée

§ Voir le Dr. Wotton, sur la Mishna.

en déroute, l'un trébuche, et un autre tombe sur lui, et ainsi de suite, l'un sur le cou de l'autre, jusqu'à ce que le champ entier ne soit qu'une série de chutes. C'est le cas de tous ceux qui se croient Maçons de l'Arche Royale sans occuper la chaire de façon régulière, selon l'ancien usage de l'Art royal : j'ajouterai à ceci l'opinion de notre Vénérable Frère le Docteur F'tfield D'Assigny, imprimée en l'an 1744 : "Quelques membres de la fraternité, dit-il, ont exprimé la gêne qu'ils éprouvent parce qu'on ne leur a pas révélé le secret de l'Arche (puisqu'ils sont déjà passés par les divers degrés de probation). Je ne peux m'empêcher de penser qu'ils n'ont pas droit à ce privilège tant qu'ils n'en ont pas véri­tablement fait la demande, et ne sont reçus pas selon le rituel accoutu­mé. Et comme c'est un groupe d'hommes qui ont déjà occupé la chai­re, et donné des preuves indéniables de leur habileté en architecture, on ne saurait les traiter avec trop de déférence, et tout spécialement puisque les membres actuels de cette loge particulière sont sans tache, et que leur conduite est judicieuse et irréprochable ; ainsi il ne peut y avoir la moindre occasion d'avoir un doute, ce sont d'excellents maçons." Le respect que j'ai pour le nom même de franc-maçon suffit à me faire taire le nom de la personne visée: et au lieu de le dénoncer, ou de le stigmatiser du nom qu'il mérite réellement, je souhaite sincère­ment que Dieu le ramène de son labyrinthe actuel d'obscurité vers la vraie lumière de la maçonnerie, qui est vérité, charité et justice. Je ne doute pas que ces lignes atteignent la personne visée; et mon intention étant plus de réformer que d'offenser, j'espère qu'il répondra à mon attente, en abandonnant ces maux qui attirent le déshonneur sur lui et sur l'Art royal; et je l'assure (sur l'honneur d'un maçon) que je n'ai nulle intention malveillante à son égard, pas davan­tage qu'Hésiode contre son frère Perse, lorsqu'il écrivit les conseils sui­vants:

O Perse, sot Perse, penche ton oreille

Vers les bons conseils d'une âme sincère ;

De la méchanceté la route est tôt trouvée

Courte est la voie et en terrain sûr.

Les chemins de la vertu doivent s'atteindre par le labeur

Ardu, long, et en terrain escarpé,

Le passage est garni d'épines, mais quand on arrive au sommet

Le futur est beau et la perspective simple :

De loin il dépasse tous les autres hommes celui

Qui dans sa sagesse réfléchit en toutes choses

Sagement se voyant ami de soi-même

Tout va bien pour le présent et l'avenir

Et celui qui obéit aux règles du sage

Mérite quelque louange

Mais quiconque n'est pas sage lui-même ni ne sait

Écouter la sagesse, est une homme inutile.

Partager cet article

Commenter cet article