Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Hauts Grades

Allied Masonic Degrees : grade de Chevalier de Constantinople

17 Juin 2012 , Rédigé par Rituel de Chevalier de Constantinople Publié dans #hauts grades

 

Introduction

C'est un véritable "Side Degree" (anciennement, grade communiqué par un Frère à un autre en l'amenant "à l'écart" ou "de côté")  car, par le passé, il était courant qu'un Frère le communique à un autre en le prenant à part après une Tenue, pour simplement l'assermenter et lui en communiquer les secrets.  L'origine du grade n'est pas connue mais compte tenu de la forte empreinte opérative du rituel, on peut supposer qu'il apparut à l'époque de la transition, entre les périodes opérative et spéculative. On sait qu'il fut pratiqué en 1831 aux Etats-Unis, où il fut sans doute amené par une loge régimentaire "ambulante". Note : Un Frère militaire reçut ce grade de manière différente et beaucoup plus élaborée à Gibraltar et, à son retour en Angleterre en 1865, il le conféra aux membres de la loge symbolique St. Aubyn, à Davenport, après une Tenue régulière. La loge se constitua immédiatement en un Conseil pour diffuser ce grade et, pensant être seul à le posséder en Angleterre, il s'intitula : Grand Conseil "St. Aubyn" des Chevaliers de Constantinople et s'arrogea l'autorité souveraine en octroyant des chartes pour la constitution de Conseils, à Truro au Pays de Galles, à Chatham en Angleterre et à Hong-Kong, entre autres. En 1874, il patenta aussi un Conseil de la Croix Rouge à Davenport. Dès cette dernière consécration, un Grand Conseil de Souverains des Chevaliers de Constantinople fut constitué et le Conseil "St. Aubyn" reprit le statut de simple Conseil.

Le Grand Conseil de Souverains continua d'octroyer des chartes pour la formation d'un nombre toujours croissant de Conseils, dont le Conseil "Edgecombe" à Davenport en 1907, mais le mouvement commença à s'essouffler et, en 1910, les trois derniers Conseils en activité consentirent à se placer sous l'autorité du Grand Conseil des Grades Maçonniques Alliés à Londres.  Ils se virent octroyer une Charte de Confirmation, rappelant leur fondation de "Temps immémorial", avec le privilège de pouvoir continuer à pratiquer ce grade, dans sa forme traditionnelle, i.e. réservée aux seuls Frères de religion chrétienne.  Ils furent également autorisés à continuer de porter leur Bijou et tablier si particuliers. Le tablier est composite, groupant les deux grades. Ces privilèges font l'objet des articles 23 et 25 (v) des Constitutions et leur sont réservés.  Ce grade inculque les bienfaits de l'humilité et de l'égalité universelle. La cérémonie a pour cadre la cour du Palais de l'Empereur Constantin le Grand à Constantinople au IVème siècle de notre ère.  La loge est disposée comme une loge symbolique, mais sans les chandeliers, ni les colonnettes des Surveillants. On ne place RIEN sur le V.S.L ouvert.

Les titres des Officiers sont les suivants :

                               Illustre Potentat                                             (soit le V.M.)

                               Chef des Bâtisseurs                                       (soit le 1er S.)

                               Chef des Artisans                                           (soit le 2ème S.)

                               Directeur des Cérémonies

                               Premier Conducteur                                     (soit le 1er D.)

                               Second Conducteur                                      (soit le 2ème D.)

                               Assistant Directeur des Cérémonies

                               Garde                                                                  (soit le G. int.)

                               Sentinelle                                                          (soit le Tuileur)

On doit toujours s'adresser à l'Illustre Potentat par son titre complet et jamais par une abréviation quelconque. L'Illustre Potentat porte une robe pourpre et une couronne et utilise un sceptre (la robe correspondante d'un Chapitre de l'Arche Royale peut être utilisée). Il n'est pas de coutume que les Officiers portent leur sautoir de fonction ou utilisent les verges.

 S'il n'y a qu'un Candidat lors d'une cérémonie, l'un des Conducteurs est seul en fonction, au choix du V.M.  S'il y a deux Candidats ou plus, l'un d'entre eux est choisi comme "représentant", tandis que les autres sont conduits dans la salle, par le D.C., avant le début de la cérémonie et assis à un endroit convenable pour voir ce qui se passe et à être aussi proche que possible des endroits de la salle où ils auront à se rendre. Seul le "représentant" est conduit au piédestal de l'Illustre Potentat pour l'Obligation et l'épreuve suivante. Les autres Candidats prêtent serment à leur place, ayant chacun un V.S.L. ouvert posé sur la main gauche, la main droite posée dessus. L'Illustre Potentat ne communique les secrets qu'au "représentant" qui est ensuite conduit à l'agenouilloir, armé et décoré du Bijou par le 1er S. (Chef des Bâtisseurs). Chacun des autres Candidats est ensuite, tour à tour, amené à l'agenouilloir, armé et décoré du Bijou de la même manière, sous la conduite du D.C.  Un Candidat à ce grade est dit "admis". Le décor traditionnellement porté est un Bijou porté en ordonnance, en forme de crois pattée surmontée d'un croissant, le tout en or ou métal doré, suspendu à un ruban vert sur lequel sont trois poignards d'or ou métal doré, les lames pointant vers le bas.

Cérémonial d’ouverture d’un Conseil

L'Illustre Potentat frappe un coup , NON répété par les Surveillants.

Messires Chevaliers, unissez-vous à moi pour ouvrir ce Conseil de Chevaliers de Constantinople.

Tous se lèvent.

Ill.pot.   Messire Chevalier Gardien, quel est votre devoir ?

Gard. (sans faire de Signe)         C'est de s'assurer que la Chambre du Conseil est gardée et que la Sentinelle est à son poste.

Ill.pot.   Messire Chevalier Gardien, accomplissez votre devoir.

Le Gardien va à la porte, l'ouvre et s'assure que la Sentinelle est à son poste. Il referme la porte, revient à sa place et, sans faire de Signe : Illustre Potentat, la Chambre du Conseil est bien gardée.

Ill.Pot.   Messire Chevalier Anthémius, Chef des Artisans, vous portez vous garant que tous ceux qui sont présents sont bien Chevaliers du Constantinople ?

C. des A.Ils le sont, Illustre Potentat.

Ill.Pot.   Prions !

Ill.Pot. ou Chap. Puisse le Souverain de l’Univers, à jamais béni, doter les membres de ce Conseil de toutes les vertus chevaleresques, afin qu’ils puissent remplir leurs devoirs de citoyens et de vrais Chevaliers de Constantinople.

Tous    Amen !

Ill.pot.   Messires Chevaliers, au nom de Constantin, notre royal Fondateur, je déclare ce Conseil de Chevaliers de Constantinople dûment ouvert.

Il frappe un coup   , répété par le Chef des Bâtisseurs  et le Chef des Artisans   .

Le Gardien va à la porte frappe , auquel la Sentinelle répond .

L'Ancien Ill.Pot. ouvre le V.S.L. au Ps. 15 (Psaume de David).

Note : Aucune affaire administrative du Conseil ne peut être traitée à ce Grade, sauf l'admission de Candidats. Si une dispense doit être lue concernant les Candidats à recevoir à ce Grade, elle devra l'être en Loge de St. Laurent, avant l'ouverture du Conseil de Chevaliers de Constantinople.

Cérémonial de fermeture d’un Conseil

L'Illustre Potentat frappe un coup   , NON répété par les Surveillants. messires Chevaliers, unissez-vous à moi pour fermer ce Conseil de Chevaliers de Constantinople.

Tous se lèvent.

Ill.Pot.   Messire Chevalier Gardien, la Chambre du Conseil est-elle dûment gardée ?

Le Gardien va à la porte frappe , auquel la Sentinelle répond .

Il revient à la place et sans faire de signe :  Illustre Potentat, la Chambre du Conseil est bien gardée à l'intérieur et à l'extérieur.

Ill.Pot.   Messire Chevalier Eusèbe, Chef des Bâtisseurs, les Chevaliers ont-ils achevés leurs travaux

C. des B. (sans faire de Signe)   Oui, Illustre Potentat et ils attendent vos ordres.

Ill.Pot.   Prions !

Ill.Pot. ou Chap. Puisse le Souverain de l’Univers, à jamais béni, toujours avoir les membres de ce Conseil en Sa Sainte Garde, tout au long des veilles de la nuit et des travaux de la journée, afin qu’ils soient prêts pour cette grande Nuit à venir, quand nul homme ne pourra travailler.

Tous  Amen !

Ill.pot.   Messire Chevalier Eusèbe, nos travaux étant achevés, je vous ordonne de fermer ce Conseil de Chevaliers de Constantinople  (et frappe un coup   )

C. des B. Au nom de Constantin, notre royal Fondateur, et par ordre de l'Illustre Potentat, je ferme ce Conseil de Chevaliers de Constantinople (et frappe   )

C. des A. Qui est ainsi fermé (et frappe    )

Le Gardien va à la porte frappe , auquel la Sentinelle répond .

L'Ancien Ill.Pot. ferme le V.S.L., en disant : Il ne nous reste maintenant qu'à préserver nos secrets les plus chers, dans un dépositoire inviolable.

Ill.pot.   Messires Chevaliers, allez en paix !

Cérémonial d’Admission

Ill.Pot.   Messire Chevalier Conducteur, veuillez vous retirer et introduire le Candidat.

Le Conducteur se retire.

Le D.C. rappelle aux Frères de simuler le bruit d'ouvriers et manœuvres, au travail, chaque fois que nécessaire, lorsque le Conducteur et le Candidat se déplaceront dans la Chambre du Conseil et de cesser tout bruit chaque fois qu'ils s'arrêteront et auront à parler, toujours sur un signe du D.C.

Le D.C. désigne également un nombre convenable de Chevaliers, armés d'une épée, pour former, au moment opportun et sur son ordre, un arc de cercle autour et à l'arrière du Candidat, juste avant l'Obligation. Le Gardien déverrouille la porte Le Conducteur, tenant le Candidat amicalement par le bras droit ouvre la porte sans cérémonie.

Le bruit du travail commence.

Il conduit le Candidat directement à l'Est ou tous les deux s'inclinent profondément devant l'Ill.Pot.

Le bruit cesse.

Le Gardien ferme la porte.

Cond.    Les humble serviteurs de Votre Majesté !

Nous avons depuis longtemps remarqué qu'il plaisait à Votre Majesté de montrer de la considération aux gens du peuple, tandis que nous, les nobles, étions négligés.

Nous désirons connaître la raison de cette attitude. Si elle est due à quelques méfaits, nous voulons en être punis et nous en racheter, pour que nous puissions à nouveau jouir de la faveur de Votre Majesté.

Ill.Pot.   Nul ne peut espérer ma faveur, sauf les Chevaliers de Constantinople.

Cond.    Ah ! Je vois ! Les Chevaliers de Constantinople !

Le Conducteur et le Candidat font demi-tour et s'éloignent à pas lents, occupés à réfléchir.

Le bruit des travaux reprend.

Lorsqu'ils font halte à l'Ouest,

Le bruit cesse.

Cond.    Voilà les gens du peuple ! Qu'avons-nous de commun avec eux ? Nous, de la noblesse, dérogerions en leur adressant la parole.

Notre Souverain a bien dit que nul ne peut espérer sa faveur, sauf les Chevaliers de Constantinople. Retournons le prier de nous conférer ce grade !

Le bruit des travaux reprend.

Le Conducteur et le Candidat reviennent devant l'Ill.Pot. à l'Est et s'y inclinent ensemble

Le bruit cesse.

Cond. (avec arrogance)  Votre Majesté est-elle disposée à nous conférer le grade de Chevalier de Constantinople, nous ses humbles serviteurs ?

Ill.Pot. (avec emphase)  Je ne le confère à personne;

Cond.    De qui pouvons-nous donc espérer le recevoir ?

Ill.Pot.   De ces travailleurs justement, les Chevaliers de Constantinople, dont vous venez de remarquer qu'ils vous étaient inférieurs.

Cond.    Ah ! Des Chevaliers de Constantinople.

Le Conducteur et le Candidat font demi-tour et vont à l'Ouest.

Aucun bruit.

Ils s'y arrêtent et font face à l'Est.

Cond. (s'adressant à la cantonade) Êtes-vous les Chevaliers de Constantinople ?

Tous Nous sommes les Chevaliers de Constantinople.

Cond.    Nous conférerez-vous ce grade ?

Tous                      Oh, oui. (Tous ensemble, moyennement)

                               Oh, oui. (Tous ensemble, fortement)

                               Oh, oui. (Tous ensemble, puis poursuivent)

Pourvu que vous consentiez à contracter notre Obligation.

Cond.    Nous y consentons !

Le Conducteur et le Candidat retournent devant l'Ill.Pot. à l'Est.

Aucun bruit

Tous deux s'inclinent profondément.

Cond. (avec humilité)    Illustre Potentat, les Chevaliers de Constantinople, ici présents, consentent à nous recevoir à ce grade, pourvu que nous contractions l'Obligation, ce que nous sommes prêts à faire.

Ill.Pot. Veuillez donc vous tenir bien droit et placer votre main droite sur le Volume de la Sainte Loi.

Il fait une pause, pendant que la Candidat s'exécute, puis il frappe un coup

Tous se lèvent

Le Directeur des Cérémonies indique aux Chevaliers, prévus de se former un arc de cercle, munis de leur épée, juste à l'arrière du Candidat.

Ill.Pot.   Déclinez vos nom et prénoms et répétez après moi : "Moi",…, en présence de ces Chevaliers de Constantinople, je jure solennellement et sincèrement, outre mes Obligations précédentes, de ne jamais conférer ce grade à personne, sauf à un Frère de Saint Laurent régulièrement admis. Je promets aussi de ne jamais communiquer les secrets de ce grade à quiconque, sauf à eux qui reconnaîtront que tous les hommes sont égaux devant Dieu.

Que le Dispensateur de Toutes Choses m'aide et m'arme de constance pour tenir fidèlement mon serment et cette Obligation solennelle de Chevalier de Constantinople.

Ill.Pot.   Comme gage de votre fidélité, veuillez sceller cette Obligation de vos lèvres une fois sur le Volume de la Sainte Loi.

Le Candidat s'exécute. L'Ill.Pot. ou le Conducteur retire la main du Candidat du V.S.L.

Dès que le Candidat a scellé son Obligation, les Chevaliers, formant l'arc de cercle, pointent leur épée vers le Candidat.

Puis le Conducteur retourne le Candidat face à l'Ouest.

D.C et Tous les Chevaliers Tous les hommes sont-ils égaux devant Dieu ?

Cond. Répondez.

Le Candidat répond. Le Conducteur lui fait à nouveau faire face à l'Est

D.C. Messires Chevaliers, prenez place

Les Chevaliers de l'arc de cercle reprennent place.

Ill.Pot.   Maintenant que vous avez contracté l'Obligation solennelle d'un Chevalier de Constantinople et, aussi publiquement admis que tous les hommes étaient égaux devant Dieu, il m'est permis de vous communiquer le signe, l'attouchement et les mots du grade.

Le Signe de ce grade se fait en fermant le poing droit, gardant le pouce élevé, puis en se frappant le sein gauche avec le pouce droit comme ceci (il le fait)

Ceci rappelle l'Ancien Châtiment, antérieurement en usage dans ce Grade, qui était, pour un Frère, d'être transpercé d'une dague, s'il violait ses Serment et Obligation de Chevalier de Constantinople.

Le Candidat imite le geste. Ce Signe se fait en entrant ou en quittant le Conseil, ainsi qu'en s'adressant à l'Illustre Potentat. L'Attouchement ou Gage se fait en entrelaçant les doigts de la main droite (il le fait). Les Mots sont Constantin et Hélène, notre royal Fondateur et sa Mère.

Je dois vous informer que, bien qu'étant le Chef de cet Ordre Illustre de Chevalerie, je me suis engagé par un serment solennel à ne jamais le conférer à quiconque. Je vous prie donc, en conséquence, de vous rendre à l'Occident où le Messire Chevalier Eusèbe, le Chef de Bâtisseurs, vous recevra,  j'en suis sûr, aux honneurs de la chevalerie et vous décorera du Bijou de l'Ordre. Le Directeur des Cérémonies place l'agenouilloir au milieu de la Chambre du Conseil. Le Conducteur y conduit le Candidat et le prie de s'y agenouiller sur les deux genoux, face à l'Occident. Le Chef des Bâtisseurs quitte son piédestal et s'avance vers l'Ouest du Candidat. Là, le D.C. lui présente la garde de son épée.

D.C. Messires Chevaliers, debout.

C. des B. En vertu des pouvoirs et de l'autorité dont je suis investi par l'Illustre Potentat, je vous crée, reçois et constitue, maintenant et à jamais, Chevalier de Constantinople.

Il pose l'épée successivement sur l'épaule gauche du Candidat, puis sur l'épaule droite et enfin sur la tête, disant en même temps :  Sois loyal (en touchant l'épaule gauche) Vaillant (en touchant l'épaule droite)             et humble  (en touchant la tête) Puis, il rend l'épée au D.C. enlève le Candidat par la main droite, en disant : Debout, Messire Chevalier ! D.C. Messires Chevaliers, prenez place !Il range l'agenouilloir ; C. des B. Je vous décore maintenant du Bijou de ce grade. Il représente une croix surmontée d'un croissant, suspendue à un ruban vert sur lequel sont représentés trois poignards. l regagne son piédestal et s'assied. Le Conducteur place le Candidat face à l'Est. Le D.C. regagne sa place.

Instruction

Ill.Pot.   Selon la tradition, ce grade fut institué par l'Empereur Constantin le Grand, dans le but de remédier à certains facteurs délétères qui menaçaient sa souveraineté. La fierté et l'arrogance de la noblesse, tout comme sa puissance, s'étaient beaucoup accrues durant le règne relâché de plusieurs de ses prédécesseurs. Il eut le pressentiment que son trône serait en danger tant qu'il ne parviendrait pas à soumettre à nouveau la Noblesse. Dans le but de la fléchir et de la ramener à un statut plus humble et plus proche de celui des autres sujets, il institua un Ordre de chevalerie qu'il ne conféra qu'aux hommes du peuple : les artisans et les manœuvres. L'Empereur s'engagea ensuite par un serment solennel à ne plus jamais conférer lui-même cet Ordre de chevalerie à personne. Quiconque désirerait l'obtenir à l'avenir devait en solliciter l'honneur à ceux des hommes du peuple déjà reçus Chevaliers de l'Ordre. Il convint, en outre, qu'il n'accorderait sa faveur à quiconque ne serait pas Chevalier de Constantinople. Et il ordonna de mettre immédiatement à mort quiconque recevrait le grade et ne reconnaîtrait pas que tous les hommes sont égaux devant Dieu. La noblesse comprit rapidement qu'elle avait perdu la confiance de son souverain. Une délégation fut informée que sa faveur serait dorénavant réservée aux seuls Chevaliers de Constantinople. Réalisant qu'elle ne pourrait survivre sans la faveur et l'amitié de l'Empereur, elle désira ardemment faire partie de l'Ordre. Beaucoup de nobles, ayant satisfait aux exigences de ce grade, furent reçus dans cet Ordre de Chevalerie, par les autorités compétentes. Ainsi, Constantin obtint la soumission de ses sujets les plus hautains, en préservant l'autorité de son trône. Ce grade inculque la vertu d'humilité. Il nous enseigne à haïr l'arrogance et l'orgueil, à nous souvenir que ceux qui occupent une position inférieure dans la vie peuvent posséder des mérites supérieurs aux nôtres et, par dessus tout, à ne jamais oublier que celui qui s'élève sera abaissé et que celui qui s'abaisse sera élevé. Le Conducteur conduit directement le Candidat devant l'Ill.Pot.

Ill.Pot.   Messire Chevalier …, je vous souhaite la bienvenue au nom de vos Frères Chevaliers. Vous pouvez maintenant prendre place dans un Conseil de Chevaliers de Constantinople.

Le Conducteur conduit le Candidat à un siège dans la salle et regagne sa place.

 

Partager cet article

Commenter cet article