Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Hauts Grades

Ancien Rose-Croix français

29 Avril 2012 , Rédigé par JM Ragon Publié dans #hauts grades

En voici le rituel complet.


DÉCORATIONS. Il faut quatre chambres. La première est tendue comme une salle ordinaire et sert pour préparer le récipiendaire, qui doit être habillé en noir et revêtu des ornements du grade précédent.
La seconde, où se fait l'ouverture des travaux, est tendue de noir, parsemée de larmes blanches. Le pavé mosaïque est en carreaux noirs et blancs ; elle est éclairée par trente-trois lumières sur trois chandeliers à onze branches ; elles rappellent les trente-trois années que vécut le Christ. Dans trois angles seront trois colonnes à hauteur d'homme, sur chacune est écrit en transparent, savoir : sur celle de l'Or:., Foi ; sur celle du Midi, Espérance ; sur celle du Nord, Charité. Ces colonnes peuvent servir de candélabres. Au fond de la salle est un autel élevé de trois marches, paré de noir et parsemé de flammes blanches. Au-dessus est un tableau figurant trois croix, celle du milieu porte la rosemystique au centre d'une couronned'épines, les deux autres sont éclairées chacune par une bougie jaune [Note de l'auteur : La croix du milieu est droite et symbolise le temps présent ; les deux autres sont inclinées ; celle qui est à gauche représente le temps écoulé de l'année : le printelmps et l'été, règne du bien. La croix qui penche à droite indique l'approche des lieux inférieurs : l'automne et l'hiver , règne du mal, MALUM, fruit de l'automne.]. L'autel est caché par deux grands rideaux qui s'ouvriront plus tard. Au bas des marches, à droite, est une petite table, couverte d'un tapis noir, sur laquelle sont : le livre de la sagesse, un compas, une équerre et un triangle; un cordon noir et l'habit du récipiendaire;
Le F:. S:. prend place devant cette table ; tous les FF:. sont assis indistinctement. Comme ils sont censés être assis à terre, il y a , autour de la salle, des banquettes hautes de six pouces, sur lesquelles siègent les FF:.
Les sur:., pareillement assis, sont placés comme dans les grades précédents, mais sans table devant eux.
Le TRACÉ DE LA LOGE est un carré long avec de triples lignes, dans lesquelles sera écrit, aux extrémités : sagesse, force beauté ; dans les intérieurs : orient, occident, midi, nord, et la houpe dentelée à l'orient. La voûte est parsemée d'étoiles, avec le soleilet la lune, obscurcis par des nuages. Dans la première partie de l'orient, est un aigle planant pour indiquer la suprême puissance. Au milieu de la loge, sont trois carrés sur lesquels sont trois circonférences en trois triangles, pour représenter le mont Calvaire (du lat. calvus, chauve). Sur le sommet, une pierre antique, une rose, emblème de la douceur, portant au centre l'initiale de Jéhova, qui est la parole expirante.
L'espace environnant les carrés est rempli de ténèbres. Plus bas, sont les anciens instruments et outils de la Maçonnerie, et les colonnes brisées en plusieurs parties. A l'extérieur de la ligne orientale, est une colonne qui représente les sept nœuds du parfait maçon.
HABILLEMENT. Le Récipiendaire porte une courte chasuble de soie fond blanc, bordée d'un ruban noir de la largeur de deux doigts ; une croix d'un large ruban ponceau y figure dans toute sa longueur et sa largeur. L'habillement des chev:. est le même, mais on peut s'en dispenser, il suffit qu'ils soient vêtus de noir.
CORDON. Dans cette chambre, le cordon, large de trois doigts, est noir et porté en camail ; au milieu est une croix rouge, et vers la pointe une rosette ponceau.
TABLIER. Il est de peau blanche, bordé de noir, avec trois rosettes au milieu ; sur la bavette une tête de mort, sur deux os en sautoir ; sur la poche, est un grand I. Au centre du tablier est un globe entouré d'un serpent et représentant le monde.
BIJOU. C'est un compas dont les pointes sont posées sur un quart de cercle ; la tête est une rose ouverte dont la queue se perd dans une des pointes du compas. Au milieu est une croix rayonnée, dont le pied pose sur le quart de cercle, la tête touche à la rose. D'un côté, est appuyé sur les pointes du compas un aigle aux ailes déployées et la tête baissée ; de l'autre côté, est un pélican se perçant le sein pour nourrir ses petits, figurés dans un nid. Entre l'aigle et le pélican, s'élève une branche d'acacia . La rose est surmontée d'une couronne antique à deux sens. Sur le quart de cercle est, d'un côté, la parole ; de l'autre, le mot de passe en lettres hiéroglyphiques. Ce bijou doit être d'or ou doré, la rose, l'aigle et le pélican, sont d'argent.
Le T:. S:. porte, sur le cœur, une étoile flamboyante portant au milieu la lettre G, et, autour, les lettres F, E, C.
Le 1er surv:. porte le triangle, et le 2e, l'équerre et le compasà leur sautoir ; le tout couvert d'un crêpe.
La 3e CHAMBRE représente un lieu de réprobation ; les objets qu'on y figure sont transparents ou peints. Le récipiendaire y sera introduit après le 1er point de sa réception, et y restera jusqu'à son introduction dans la dernière chambre.La 4e CHAMBRE est tendue de rouge et décorée avec éclat. Les trois chandeliers portant les trente-trois lumières y seront placés. Sous le dais sera une Gloire éclatante dont le centre représente l'étoile flamboyante avec l'iod hébraïque ; au-dessus est figuré un tombeau vide et ouvert. Les dignitaires portent leurs bijoux à découvert.
TITRES. L'assemblée prend le titre de Souverain Chapitre de Rose-Croix ; on le nomme aussi de l'Aigle noir, du Pélican, d'Hérédon ou de Saint-André d'Ecosse.
Le président se nomme Très-Sage Athersata ; les surv:. Très-excellents, et parfaits maîtres ; et les chev:., Très-puissants et parfaits maîtres. Dans le 1er point de la réception, on ne porte pas le titre de parfait. – Les pièces d'écriture sont des colonnes gravées.
HEURES DU CHAPITRE. Les travaux sont censés être toujours en activité, et lorsqu'on entre en chapitre, comme après un repos, c'est la reprise des travaux. – Les travaux recommencent à l'instant que la parole fut perdue. On les reprend au moment où la parole est retrouvée.
BATTERIE. 7 coups : 6 + 1.
AGE. 33 ans REQUÊTE. Lorsqu'un maître se présente pour être reçu chev:. R:.-C:., il doit présenter une requête conçue en ces termes « Supplie très humblement les frères et remonte que, vu les désir qu'il a de parvenir à la perfectionb de la maçonnerie, il leur plaise, étant présentement assemblés, de l'admettre au nombre des chevaliers. Le suppliant ne cessera de faire des vœux au ciel pour la prospérité de l'ordre et pour la santé de tous les chevaliers. » Et il signe.
Ensuite, il attend la réponse à sa requête. Lorsqu'on ouvrira la porte, il se mettra à genoux pour la recevoir. Un des chev:. le plus près de la porte la lui jette à terre. La porte refermée, il en prendra lecture et y trouvera l'indication du jour et de l'heure fixés par le souv:. chap:. pour sa réception.

Source : http://www.boutiquefs.com/

Partager cet article

Commenter cet article

Jean-Claude Villant 29/04/2012 17:19


C'est un aperçu de rituel de Rose-Croix. Il n'est pas de type Français ou Moderne mais c'est un rituel du REAA. On peut le dater entre 1840 et 1870.


Pour mémoire ce grade apparaît en France vers 1761.


Pour développer vous pouvez me contacter   jvillant@yahoo.fr


Jean-Claude  Villant