Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Hauts Grades

Antimaçonnisme : le Grand Inquisiteur Chevalier Kadosh, comment se fabrique un assassin

17 Mai 2012 Publié dans #Anti-Maçonnisme

"Comment se fabrique un assassin"

"De temps en temps depuis un siècle, se commet un crime dont les circonstances extraordinaires étonnent le peuple et excitent les recherches des penseurs.[...]

De ces assassins, les uns disparaissent à la faveur des troubles politiques; les autres échappent aux recherches et au châtiment, soit parce qu'ils sont trop haut placés, soit parce qu'ils sont puissamment protégés ;...[...]

Alors, aveux écrits, révélations se complètent les uns les autres. Ils montrent à qui remonte la responsabilité, à la grande puissance satanique du siècle, à la Franc-Maçonnerie.[...]

Certaines gens qui n'ont pas étudié la Franc Maçonnerie dans ses doctrines et dans ses pratiques, seront peut être tenter d'accuser d'exagération les paroles qui précédent. Elles diront nous connaissons monsieur Un-Tel et monsieur Tel-autre qui sont francs-maçons. Ils n'ont pas les mêmes opinions que nous, c'est vrai; mais ils sont pourtant fort honnête gens. Ils n'ont jamais assassiné personne et nous jurerions sur notre tête qu'ils n'auront jamais la plus petite idée de tuer qui que ce soit"

D'accord, mais c'est alors que les francs maçons dont vous parlez ne sont pas arrivé au 30 e degré de la hiérarchie maçonnique, c'est qu'ils n'ont pas reçu le grade de chevalier Kadosh.[...]

...Bien peu...portent en eux les qualités nécessaires pour devenir Chevalier Kadosh, c'est à dire assassins patentés de la Franc Maçonnerie. Les grades nombreux qui constituent la hiérarchie de la secte on justement pour but : 1 e de procéder à des éliminations successives des adeptes; de laisser les rangs inférieurs ceux dont les chefs occultes n'attendent que peu de services ; de faire au contraire, monter aux rangs supérieurs les hommes intelligents et déterminés, capable d'accroître la puissance de l'Ordre; 2 e de former des élus, choisis par ces sélections progressives, aux rôles qu'ils sont appelés à jouer

Sélection, éducation : ces deux mots résument et expliquent toute la hiérarchie maçonnique... En l'étudiant [la hiérarchie], on y sent à chaque instant la griffe du Maître dont la secte pleure les malheurs, de l'archange déchu que rêve de venger la Franc Maçonnerie, la veuve de Satan.

[...] C'est au 30e degré seulement , c'est à dire au grade de Chevalier Kadosh, que le Franc Maçon se rend compte du chemin qu'on lui a fait parcourir.

[...]On voit dès lors ce que signifie cette expression maçonnique "pratiquer la vertu". c'est tout simplement se livrer à la débauche...Qu'il nous suffise de faire remarquer que la Franc Maçonnerie ajoute aux moyens de perversion qu'elle employait avec les Apprentis, la pratique réglée et louée de la dépravation la plus abjecte. Elle écarte ainsi ses adeptes de leur devoirs religieux et domestiques et prend sur eux une emprise considérable

...On fait jouer au candidat à la maîtrise le rôle d'Hiram dont on lui raconte la légende. Cette légende est curieuse à plus d'un titre...[...]

Suivant l'autre interprétation, Hiram descend en droite ligne de Tubalcaïn, lequel descend lui-même de Caïn. Or Caïn, suivant la doctrine de la Franc Maçonnerie, était non pas le fils d'Adam, mais bien le fils d'Eve et d'Eblis, l'ange de lumière, lequel Eblis est tout simplement Lucifer...

[...]... l'initiation au grade de Maître a une importance capitale au point de vue de la sélection que les chefs inconnus de l'ordre opèrent dans la masse des Frères...C'est en effet parmi les Maîtres que sont choisis les adeptes capables de s'élever par une suite d'initiation de plus en plus criminelle jusqu'au rang de chevalier Kadosh qui, comme nous l'avons dit sont les assassins patentés de l'ordre...

Un mois après sa réception le nouveau Maître est convoqué à une tenue spéciale au Troisième degré pour communiquer à la loge ses impressions maçonniques. Des frères haut gradés, c'est à dire appartenant au 30 e 31 e 32 ou 33 e degré, assistent toujours à cette séance , car il faut que l'autorité centrale sache à quoi s'en tenir sur le nouveau maître.

...;mais voici celui qui montera au plus haut grade c'est le frère qui s'exprimera ainsi :

"La terre est partagée entre deux camps qui se disputent le pouvoir. Parmi les hommes, les uns sont les enfant d'Adam, ils adorent Adonaï, le Jéhovah auquel Salomon élevait un temple, le Dieu des chrétiens. Les autres - et nous francs Maçons, nous sommes de ces autres là - se regardent comme les descendants de Tubalcaïn et de Caïn, fils d'Eblis, l'ange de lumière Lucifer...nous voulons monter plus haut...venger le grand opprimé...et prendre la revanche d'Eblis notre Père, contre Jéhovah son persécuteur, et nous poussons notre cris de guerre : "Vengeance contre "toi, ô Adonaï"

A ce discours sacrilège, les grands dignitaires de la Franc Maçonnerie tressaillent d'admiration : "celui-ci pensent-ils est digne de prendre place parmi nous. Nous en feront un Chevalier Kadosh. A partir de ce moment, cet homme que la vanité...a fait entrer dans la secte...dont on a corrompu les moeurs...auquel enfin on a donné, lors de l'initiation à la maîtrise, les premières leçon de satanisme, cet homme entraîné d'un coté par sa propre perversion de sa nature, et poussé de l'autre par les excitations et les enseignements pervers des francs-maçons haut gradés, ce malheureux va désormais s'avancer à grand pas sur le chemin du crime, au bout duquel apparaît dans une gloire le poignard tout ensanglanté du Chevalier Kadosh d'où tombent lentement de longues gouttes de sang rouge.[...]

" La consécration au grade de Sublime Chevalier Elu est reçu entre trois têtes empalées...Au fur et à mesure que l'Adepte pénètre plus avant dans les mystère dela secte on obscurcit à plaisir son esprit...développant la doctrine gnostique ...Il paraît fort difficile qu'un homme entré sain d'esprit dans la Maçonnerie ne devienne pas un peu fou...dans le dédale d'erreurs, par lequel font passer les initiations successives...

Disons cependant que la plus grande place dans ces initiation est occupée par des cérémonies reproduisant, pour les tourner en dérision, la communion et la confession.[...]

il admire dans un transparent la glorification de l'Enfer, de Satan et de Caïn, le premier meurtrier; il adore Lucifer sous la figure du soleil et sous la forme du feu.

"Mais il y a plus fort dans l'impiété. Chaque année, dans la nuit du Jeudi Saint au Vendredi Saint, a lieu un banquet auquel tous les Rose-Croix sont tenus d'assister.

Dans ce banquet , sur la table disposée en forme de croix, est apporté un agneau rôti, dont la tête est surmontée d'une petite couronne d'épine et dont les pieds sont traversés chacun par un clou. Cet agneau est placé au centre de la croix, tourné sur le dos et les pattes de devant écartées. Il n'y a pas à s'y tromper : il représente la victime du calvaire.

Le président du banquet sacrilège coupe la tête et les pieds de cet agneau et les jette dans un fourneau allumé. Il les offre ainsi en holocauste à Lucifer, adoré par les Rose-Croix sous la forme du feux.

... Ajoutons en passant que les Rose-Croix sont les espions attitrés des loges. En entrant dans le 19° degré, l'initié pénètre dans la maçonnerie noire. Il n' a plus grand chose à apprendre pour devenir un assassin parfait et pratique; aussi à partir de ce moment s'avance-t-il à pas de géant vers le grade de Chevalier Kadosh...; c'est l'adoration directe et cultuelle de Lucifer; c'est l'abrutissement progressif par la pratique de la Magie; puis les hommages rendus à Satan sous la forme d'un serpent ... Il évoque Satan , dont-il a fait son dieu. Il l'évoque selon le rituel de la Haute Magie, rédigé par un prêtre apostat qui s'appelait Constant; il l'adore sous la figure de Baphomet, idole infâme à la tête et aux pieds de bouc, aux seins de femme et aux ailes de Chauve Souris .

Enfin il est jugé digne d'être reçut Chevalier Kadosh. A cette initiation suprême il frappe à coup de poignard une tête de mort surmontée d'une tiare, représentation de la papauté, et une autre ornée d'une couronne royale, emblème de la puissance civile. Il se prosterne devant Lucifer et brûle l'encens sur son autel.

[...]

Le Chevalier Kadosh évoque Satan suivant les formules du rituel de haute magie; adossé à la hideuse idole du Baphomet templier il brandit son poignard en craint "Nekam, Adonaï! Vengeance contre toi,ô Adonaï". Il récite l'oraison à Lucifer, composé par le F Proudhon

Viens, Lucifer, viens ! ô calomnié des prêtres et des rois ! Viens que nous t'embrassions, que nous te serrions sur notre poitrine ! Il y a longtemps que nous te connaissons et que tu nous connais aussi. Tes oeuvres, ô le béni de notre coeur, ne sont pas toujours bonne et belle aux yeux du vulgaire ignorant; mais elles seules donnent un sens à l'univers et l'empêche d'être absurde. Toi seul anime et féconde le travail. Tu ennoblis la richesse, tu sers d'essence à l'autorité; tu met le sceau à la vertu...

" Et toi Adonaï, dieu maudit, retire-toi, nous te renions ! Le premier devoir de l'homme intelligent est de te chasser de son esprit et de sa conscience; car tu es essentiellement hostile à notre nature, et nous ne relevons aucunement de ton autorité. Nous arrivons à la science malgré toit, au bien être malgré toi, à la société malgré toi; chacun de nos progrès est une victoire dans laquelle nous écrasons ta divinité.

"Esprit menteur, Dieu imbécile, ton règne est fini; cherche parmi les bêtes d'autres victimes. Maintenant te voila détrôné et brisé. Ton nom si longtemps le dernier mot du savant, la sanction du juge, la force du prince, l'espoir du pauvre, le refuge du coupable repentant, hé bien ce nom incommunicable, Père éternel Adonaï ou Jéhovah, désormais voué au mépris et à l'anathème sera conspué parmi les hommes ! Car dieu c'est sottise et lâcheté; Dieu, c'est l'hypocrisie et mensonge; Dieu c'est tyrannie et misère; Dieu c'est le mal... "Tant que l'humanité s'inclinera devant ton autel, l'humanité, esclave des rois et des prêtres, sera réprouvée. Tant qu'un homme, à ton nom exécrable recevra le serment d'un autre homme, la société sera fondée sur le parjure; la paix et l'amour seront banni d'entre les mortels

" Dieu retire toi ! car dès aujourd'hui, guéris de ta crainte et devenus sages, nous jurons, la main élevée vers ton ciel, que tu n'est que le bourreau de notre raison et le spectre de notre conscience"
Cette oraison à Lucifer, qui résume la doctrine Kadosh, est épouvantable nous défions qui que ce soit catholique, protestant, mahométan, tout homme fut-ce-le plus grand criminel ayant conservé au fond du coeur quelque sentiment honnête de la lire sans la trouver abominable.

source : http://www.onnouscachetout.com/forum/topic/12628-grand-inquisiteur-chevalier-kadosh/

Partager cet article

Commenter cet article