Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Hauts Grades

Aux prêtre catholiques

24 Mai 2013 , Rédigé par X Publié dans #Anti-Maçonnisme

Les prêtres catholiques qui sont dans la franc-maçonnerie, ont jusqu’en septembre pour régulariser leur situation. Faute de quoi, ils seront tout simplement excommuniés. C’est ce qu’on apprend de sources bien informées.
« Le 26 novembre 1983, une déclaration de la Congrégation pour la doctrine de la foi alors dirigée par Joseph Ratzinger (devenu depuis le pape Benoît XVI) réaffirme l’interdiction faite aux catholiques de rejoindre la maçonnerie sous toutes ses formes ou tendances. Le 2 mars 2007 le Vatican redit son opposition aux francs-maçons. « L’appartenance à la Franc-maçonnerie et à l’Eglise catholique sont incompatibles » aux yeux de l’Eglise, rappelle Mgr Gianfranco Girotti, régent du tribunal de la pénitencerie apostolique.
Ce prélat souligne que « l’Eglise catholique a toujours critiqué la conception mystique propre à la franc-maçonnerie, la déclarant incompatible avec sa propre doctrine » et rappelle avec la Congrégation pour la doctrine de la foi que l’adhésion à une loge maçonnique demeure interdite par l’Eglise. Ceux qui y contreviennent sont en état de « péché grave » et ne peuvent pas avoir accès à l’eucharistie », lit-on sur l’encyclopédie en ligne Wikipédia.
Les mêmes idées sont développées dans le dernier message de la Conférence des Evêques sur la franc-maçonnerie et les autres sectes, factions séditieuses, assemblées, réunions, agrégations, conventicules para-maçonniques. « Le jugement négatif de l’Eglise sur les associations maçonniques demeure donc inchangé ; parce que leurs principes ont toujours été considérés comme inconciliables avec la doctrine de l’Eglise, et l’inscription à ces associations reste interdite par l’Eglise.
Les fidèles qui appartiennent aux associations maçonniques sont en état de péché grave et ne peuvent accéder à la Sainte Communion », précise le message.
« Le concept de la vérité chez les francs-maçons pose problème. Ils nient la possibilité d’une connaissance objective de la vérité et rejettent toute idée de dogme, n’hésitant pas à affirmer que « toutes les institutions qui reposent sur un fondement dogmatique, et dont l’Eglise catholique peut être considérée comme la plus représentative, exercent une contrainte de foi » », expliquent-ils.
Mais comment comprendre que des prêtres qui ont choisi dans leur âme et conscience de servir Dieu et qui ont reçu pour ce faire une formation, puissent décider d’adhérer à la franc-maçonnerie ? Est-ce à cause des idées arrêtées selon lesquelles l’adhésion à la franc-maçonnerie permet aux « frères de lumière » d’améliorer leur statut social et d’avoir des ouvertures dans la vie et du pouvoir ?
De sources concordantes, beaucoup de prêtres catholiques se retrouvent dans les loges maçonniques après avoir enseigné aux fidèles qu’ils ne doivent pas servir deux maîtres. « Plusieurs prêtres sont dans la franc-maçonnerie. C’est la triste réalité. Il y a une liste qui a été fournie par le Vatican.
Les premiers responsables de l’Eglise catholique sont en train de prendre les mesures qui s’imposent. C’est dans ce contexte que s’inscrit le dernier message de la Conférence des Evêques.
Tous les prêtres qui sont dans cette situation, ont jusqu’en septembre prochain pour se dessaisir de leur charge sacerdotale. Ils ne peuvent pas continuer à faire les deux choses à la fois. Ceux qui ne vont pas s’exécuter seront tout simplement excommuniés. En ce moment, on sera obligé d’en parler publiquement », affirme un catéchiste.
Une autre source indique que des prêtres sont nombreux à être dans le cas et que ces mesures peuvent entraîner un déficit de prélats dans les différentes congrégations. « Beaucoup de prêtres sont concernés par ces mesures. S’ils venaient à démissionner ou à être excommuniés, l’Eglise va être confrontée à de sérieux problèmes de personnel. Ce sera difficile mais c’est un passage obligé », ajoute-t-elle.
En revanche, dans leur message, les Evêques se sont voulus diplomates en ne s’attaquant pas directement aux leurs, histoire de laver le linge sale en famille. « Ainsi donc, aucun fidèle du Christ ne devrait s’entêter et appartenir à ces associations maçonniques, en justifiant, par des arguments fallacieux et inadéquats, son choix qui, rappelons-le, le détache de la Sainte Communion.
Les prétendues appartenances de membres du clergé à ces associations ne sont pas des raisons justes et suffisantes pour se séparer du Dieu Saint de Jésus-Christ.
Même s’il s’en trouvait quelque dignitaire extravagant de l’Eglise, il encourrait les sanctions prévues », poursuivent-ils. Et puis dans la partie « notes », il est mentionné ceci : « Nous savons, du reste, qu’une technique utilisée par les membres des associations maçonniques pour recruter des chrétiens consiste à leur faire croire que des prêtres et même des évêques font partie de leurs rangs.
Nous affirmons, d’une part, qu’un prêtre ou même un évêque ne saurait supplanter l’enseignement de l’Eglise, et que, d’autre part, les membres de ces associations cherchent toujours à piéger les membres du clergé, afin de faire croire à leurs membres que ceux-là aussi ont adhéré à leurs groupes. Ils n’hésitent pas à se mettre aux côtés de clercs, à prendre des photos avec eux, pour donner l’impression que ceux-ci sont des leurs ».

Source : http://ermite.blog4ever.org/blog/lire-article-215619-9624850-la_franc_maconnerie.html

Partager cet article

Commenter cet article