Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Hauts Grades

Cabale et mécanique quantique

13 Février 2010 , Rédigé par Gibelain Publié dans #spiritualité

Prétendre vouloir évoquer dans la même minute symbolique la Cabale et la mécanique quantique relève ou du péché d’orgueil ou de la pure inconscience. Comme certains d’entre vous le savent, depuis mon initiation il y a trois ans, j’ai consacré beaucoup de temps à chercher des explications et des réponses à des sujets touchant à l’ésotérisme. J’ai successivement approché la quête du Graal, la chevalerie, la gnose, le christianisme primitif, les évangiles apocryphes, les cathares, les templiers, la symbolique des nombres, l’alchimie, l’herméneutique et le soufisme. Au cours de ces recherches, j’ai compilé de nombreux écrits et conférences, souvent au hasard de mes découvertes,  et ce soir j’aimerais vous faire partager un peu de cette soif de connaissance qui m’a pris dés le lendemain de mon initiation.

 

Pourquoi avoir pris un sujet qui mêle la physique et l’ésotérisme ? J’ai envie de répondre que l’ésotérisme sous toutes ses formes est devenu une passion, mais que le fondement de ma quête était avant tout d’essayer de découvrir comment le monde c’est crée. Le soir de mon entrée dans la franc-maçonnerie, j’ai prêté serment sur l’évangile de St Jean : « Au commencement était le Verbe et le Verbe était auprès de Dieu, et le Verbe était Dieu ».Cette phrase reprise par des milliers de nos frères, étudiée par de nombreux théologiens, cette phrase porteuse du Mystère de la Création a fait naître en moi ce désir de comprendre, cette volonté insatiable d’accéder à la Connaissance, celle qui fait atteindre la Vérité.

Rapidement le mot Cabale c’est imposé comme un fil conducteur omniprésent et porteur d’explications.

 

Qu’est-ce que la Cabale ?Plusieurs réponses existent et parmi celles-ci, je vous livre la suivante : la Cabale est la voie de l’ésotérisme hébraïque, la forme spécifiquement hébraïque de la Tradition primordiale, comme le soufisme en est la forme musulmane et le christianisme originel la forme spécifiquement chrétienne. La racine hébraïque du mot Qabalah a pour sens recevoir et accepter. En d’autres termes, c’est aller à la rencontre de l’autre, de celui qui est différent, voire opposé, le recevoir et l’accepter, au milieu du gué, pour former avec lui un seul coeur.

 

La Kabbale repose entièrement sur cette singularité de l’Ecriture sainte, selon ce qu’en rapporte le Zohar , un des fondements de la littérature cabalistique : « Dans chaque parole de l’Ecriture, le Saint, béni soit-il a caché un mystère suprême qui est l’âme du mot, et d'autres mystères moins profonds qui sont l'enveloppe du premier mystère. L'Homme profane ne voit dans chaque mot que le corps, c’est à dire le sens littéral. Par contre les hommes clairvoyants voient dans chaque mot l’enveloppe qui entoure l’âme et au travers de cette enveloppe, ils entrevoient l’âme bien que la vue claire et nette de celle-ci leur soit impossible."

 

Ainsi la Sagesse d’en Haut qui fut révélée à Moïse, au Mont Sinaï, en même temps que le Pentateuque, la Loi écrite, l’exotérisme du judaïsme, constitue la connaissance cachée qui est l’objet de l’ésotérisme hébraïque : « La Kabbale, Loi orale secrète, recoupe le Pentateuque, la Loi écrite qu’elle transcende. »

La Kabbale c’est essentiellement un livre, le Zohar, composé en Espagne à la fin du 13ème siècle dont l’auteur est vraisemblablement Moïse de Léon.  

 

La Cabale est moins une technique qu’un mode de vie spirituelle, mais elle se distingue par un mode opératoire spécifique pour lequel elle dispose d’instruments, l’alphabet hébraïque et les Séphiroth.

 

Pour le cabalistes, les 22 lettres de l’alphabet hébreux, sont les instruments de la Création .En effet d’après la Tradition, les lettres sont les éléments constitutifs des vibrations de l’Univers. dans l’ordre inverse, à partir de la dernière lettre « taw » qui signifie le signe, les différentes lettres de l’alphabet se présentent successivement devant Dieu pour créer le monde. Il les écarte les unes après les autres, mais retient « bet », la deuxième lettre qui a valeur deux pour créer le monde .La même tradition enseigne que d’une part les lettres sont des anges et que d’autre part, à chaque âme sur terre correspond une lettre de l’écriture, chaque âme étant une lettre et devant y trouver sa place.

L’alphabet hébreu est structuré  en 3 lettres mères, 7 lettres redoublées et 12 lettres simples.

Ces 22 lettres de l’alphabet hébreu ont une valeur numérique qui traduisent une réalité ontologique, pour simplifier, je vous donne un exemple, le mot NOM, se dit Chem en hébreu et possède une valeur numérique de 300+40=340 et le mot NOMBRE qui se dit Séphar dans la même langue possède lui aussi une valeur numérique de 60+80+200= 340.On nomme Guématrie cette méthode qui établit une correspondance entre les lettres, les mots mais aussi les versets de la Bible, correspondance qui permet d’ouvrir de nouveaux horizons dans l’interprétation des textes sacrés.

 

Les séphiroth qui sont les émanations de la puissance divine sont au nombre de dix et constituent avec les 22 lettres de l’alphabet hébreu, les 32 mystérieux chemins de la Sagesse, selon lesquels Dieu a crée le monde.

Chaque séphira est l’archétype d’un membre ou d’un organe de l’homme, l’unité séphirotique est appelée « l’Homme d’en haut » ou l’Adam Kadmon, l’Adam Primordial.. Les 10 séphiroth sont 10 aspects de l’Un par lesquels l’un se manifeste, autrement dit, ils sont les intermédiaires entre L’Etre et la création.

La première sephira est KETHER, la Couronne et la 10ème est Malkout, le Royaume. Les autres séphiroth unissent donc la tête, le Point suprême où commencent les mystères intelligibles au MALKHOUT qui est le royaume. De KETHER émanent les 22 lettres de l’alphabet et naissent aussi d’une part , la Sagesse, HOCHMAH, ou le Père, car « sans elle il n’y aurait pas de commencement »et, d’autre part l’intelligence, BINAH, qui est appelée la Mère. La quatrième séphira est HESED, la miséricorde, elle est le feu, la nature lumineuse de l’homme qui aspire toujours au divin. La cinquième est GEBURAH, la rigueur, qui est le jugement véritable de l’homme sur toutes choses. La sixième est TIPHERET, la Beauté, qui est la beauté extérieure et intérieure de l’homme, sa sérénité et son amour. La septième est NETSAH, l’Eternité, elle est sa « puissance spirituelle ». La huitième est HOD, la Gloire, qui est sa force naturelle. La neuvième est YESOD, le Fondement qui est l’activité de l’homme. La dixième séphira MALKHOUT représente la « Présence de Dieu ». Les 6 dernières séphiroth représentent  également les 4 points cardinaux et les 2 pôles.

 

A ce stade de mon travail, je dois reconnaître mon ignorance par rapport à un sujet complexe qui nécessite une parfaite connaissance de l’hébreu, de la Torah et de la culture judaïque.

Cependant, toujours dans ma recherche des causes premières de la Création, j’ai été interpellé par cette idée développée par les cabalistes qui affirment qu’au dessus du monde des séphiroth, « par lequel Dieu se manifeste », se place le monde caché de l’EN-SOF, la « Volonté suprême », monde qui est sans commencement ni fin et qui demeure tout à fait inaccessible à l’homme. Il existe donc une limite à la compréhension, une idée que l’on ne pourra jamais atteindre, jamais définir, jamais expliquer.

Et pourtant la Cabale donne une explication à la Création :celle-ci n’a été rendue possible que par le « retrait de Dieu à l’intérieur de lui-même »,  un phénomène physique de création ex nihilo..

 

Comment tenter d’expliquer ce phénomène ? Existe-t-il des vides créateurs de matière ?

 

Le hasard fait parfois bien les choses et le hasard m’a fait découvrir la mécanique quantique.

 

La mécanique quantique est la théorie qui décrit le monde microscopique des atomes et des particules. Développée au début du 20ème siècle, cette théorie a grandement remis en question la physique classique, héritage d’Isaac Newton et de Galillée. Pendant longtemps on a cru que le fonctionnement du monde atomique, inaccessible directement à nos sens, était similaire à celui du monde macroscopique, celui de la vie de tous les jours, le fameux »Tout ce qui est en haut est comme ce qui est en bas », d’Hermès Trimégiste. On croyait par exemple, que l’atome ressemblait à un système solaire miniature, les électrons jouant le rôle de planètes autour du noyau, mais il n’en est rien. Le principe d’incertitude de Heisenberg, explique à ce sujet que l’on ne peut pas connaître précisément à la fois, la position et la vitesse d’une particule, en général, une particule ne possède pas de position et de vitesse bien définie. Tirées de la vie courante, les concepts de position et de vitesse sont des notions classiques qui perdent leur sens dans le monde quantique. Autre principe »révolutionnaire », le principe de superposition, une particule peut-être à deux endroits en même temps. On dit que la particule est dans un état superposé, à la fois ici et là-bas. Je passe sur la notion encore plus déroutante de téléportation quantique pour arriver à l’explication de la Création donnée par la mécanique quantique. :Notre univers serait issu du vide, mais d’un vide qui n’était pas vide, un vide qui comportait de nombreuses particules virtuelles de matière et d’anti-matière qui apparaissaient et disparaissaient comme des bulles de savon. Notre univers actuel est peut-être issu de l’une de ces fluctuations quantiques du vide. C’est une évolution fondamentale par rapport à la physique classique dont le postulat était que l’univers c’était formé à partir d’un premier atome.

 

Si l’on revient à l’explication Kabbalistique de la formation de l’Univers, à cette rétractation de Dieu qui par réaction à fait surgir du vide notre monde, il est tentant de penser que cette allégorie ésotérique pourrait être en fait la manifestation de Dieu qui par son souffle divin a fait surgir du néant des particules latentes de matière et d’anti-matière pour aboutir à la Création, le vide évoqué par la Cabale se retrouvant dans la notion de vide quantique.

 

Vénérable Maître et vous tous mes bien-aimés frères, je vous ai livré ce soir les élucubrations d’un «  cherchant ,persévérant et souffrant « . Beaucoup de questions restent en suspend et la Création du monde mérite mieux   j’en suis conscient, qu’une simple minute symbolique.

 

J’ai dit Vénérable Maître   

 

Thomas Dalet

Partager cet article

Commenter cet article

Anne 22/01/2015 12:14

Aujourd'hui nous savons -mais c'est tout ce que nous savons !- que les particules quantiques répondent quand même à quelques critères d'observation :
-la particule quantique a une double nature laquelle semblait pourtant impossible ! qu'on le veuille ou non les observations démontrent que cette particule peut passer d'un état ondulatoire à un état de "billes" particulaires.
-dès qu'une particule se sait observée, elle se transforme (tout comme la qualité de mon regard sur une personne peut la transformer ou la défigurer)
-principe de non localisation (elle est partout , ce qui n'est pas sans nous remémorer ce Centre qui est partout et nulle part)
-Principe de non séparabilité : même distantes de milliers d'années lumière entre 2 particules "siamoises", toute modification sur une particule est répercutée sur l'autre; ce qui pourrait bien symboliser la profonde unité qui est réelle entre tous les êtres humains en particulier.

-De là à prétendre que l'Homme est en passe de découvrir la présence spirituelle d'un Dieu et de faire des amalgames pseudo scientifico-gnostico-spiritualistes .... gardons nous en ! car le chemùin de la Vérité est un horizon qui recule à chaque fois que nous nous élevons d'un degré

(Clovis Simard,phD) 19/02/2011 16:41



Bonjour,


Vous êtes cordialement invité à visiter mon blog.
      
Description : Mon Blog(fermaton.over-blog.com), présente le développement mathématique de la conscience humaine.


La Page No-5: TOUT OU RIEN !


DIEU JOUE AUX DÉS AVEC L'INTELLIGENCE HUMAINE ?


Cordialement


Clovis Simard



christian 28/07/2010 04:08



Tu as tout à fait raison...


mais si ton présent c'est "manger des tartes à la crème", 


tu comprendras que j'exagère volontairement !


Si tu passes ta journée dans la forêt, assise, immobile à attendre,


et être simplement observateur... il peut se passer qq chose...


Si tu observe une allegorie Alchimique, il se passe qq chose, mm si tu n'en es pas consciente...


alors vivre l'instant présent, évidement, mais en faisant des orientations , c'est bien aussi...


j'espère que tu vois où je veux en venir ?


bonne méditation, et bonne journée


Christian


 



letreconscient.over-blog.com 27/07/2010 17:08



A force d'ésotérisme et de lecture, nous pouvons "comprendre" toujours plus et encore d'où nous venons… Comprendre avec notre tête…


Mais plutôt que de l'expliquer là où le mental travaille, ne serait-il pas plus jute de Vivre l'Instant ? … afin d'accéder à une Connaissance du Corps-Cœur et non du Mental… (au-delà de tout
textes et enseignements)


… une chercheuse



Christian DELEST 14/02/2010 20:13


La Tradition dit 2 choses importantes,
qui sont des clefs:
"Il sépara La Lumière Des Ténèbres...",
et "La Lumière n'est pas née du Néant, car le néant ne peut donner naissance qu'au néant".
Pour ce qui est de la physique Quantique, il reste des années de recherches pour que tu ais une vision cohérente...
c'est pas aussi simpliste que ça !
Christian