Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Hauts Grades

Cagliostro

16 Mai 2012 , Rédigé par R. A. Publié dans #histoire de la FM

(Paterme, 1743-forteresse de San Leo 1795) Giuseppe Balsamo est ne le 2 juin 1743, baptise le 8, à Palerme en Sicile. Des pages écrites sous sa dictée, récemment mises au jour, montrent qu'il parlait avec un fort accent italien, ce que suggéraient déjà quelques bribes de conversation transcrites phonétiquement.

En 1781, selon Chefdebien, « le comte de Cagliostro est d'une taille médiocre Sans avoir un gros ventre. il est gros dans la carrure et dans tous ses membres. Il à la figure pleine et presque ronde, le teint fort brun, les cheveux, sourcils et barbe très noirs. Il m'a paru avoir environ quarante-cinq ans»

Après avoir défroque, dit-on, du noviciat des frères de la Merci, Balsamo avait épouse à Rome! le 20 avril 1768, Lorenza Feliciani, qu'il renomme Serafina. Il entreprit des voyages en Europe, mais ceux ci restent aussi obscurs que son enfance et sa jeunesse. On est mieux renseigne à partir de 1776, quand on le retrouve à Londres. De 1777 à 1780, on les suit aux Pays-Bas, en terres germaniques, en Courlande, en Russie. En 1785, une comédie de Catherine II, Le Trompeur ridiculise l'aventurier, la souveraine en compose une autre, Le Trompé ses dupes d ans laquelle elle confond les Rose-Croix d'or*, les Illuminaten* et les Templiers de la Stricte Observance* qu'elle désigne sous le nom de martinistes. De Pologne le couple gagne Strasbourg, ou il séduit le cardinal-prince de Rohan et Jacques Sarrasin, le Suisse à jamais fidèle, puis Bordeaux*, Lyon*, Paris. La capitale leur fait un triomphe mais, en 1785, l'implication de Cagliostro dans l'affaire du Collier entraîne dix mois d'embastillement le Parlement, érigé tribunal l'acquitte, l'année suivante. Aussitôt, une lettre de cachet l'expulse de France. Le couple part pour Bruxelles, Bâle puis Vienne, après s'être arrêté pour une cure à Aix-les-Bains, et revient en Italie: Rovoredo, Trente et, fin mai 1789, la folie de Rome. La police pontificale emprisonne Balsamo au château Saint-Ange. Après sa condamnation à mort, commuée en détention à perpétuité, il est transféré à la forteresse de San Leo. Une apoplexie l'y emporte, à trois heures du matin, le 26 août 1795. Le Sicilien à termine son périple, mais ce fut un périple missionnaire, et la mission était celle de l'Égyptien par excellence, alias Cagliostro.

Le comte de Cagliostro se découvre sage, d'aucuns diraient initie, sous ce nom symboliquement emprunte à la marraine d'une deuxième naissance baptismale, à Londres en 1776, et surtout lors de son voyage en Europe du Nord. Ses prodiges frappent: les mots, les herbes. les pierres dont il use guérissent, il secourt les miséreux et déroute les imbéciles. Au fond de Cagliostro, un prophète est à l'affût.

Le Grand Copte (ou Cophte) s'intronise en Courlande. Le « maître inconnu » (Marc Haven) enseigne et célèbre une forme du culte éternel. Il refuse l'antinomie de la révélation primitive, d'ailleurs en progrès constant, nonobstant ses éventuelles perversions (dénoncées par son disciple Devismes en Égypte meme: Corruptio optimi...}, et de la révélation judeo-chrétienne ou la première s'épanouit. Le christianisme avant la lettre glorifie l'Égypte*; le christianisme à la lettre aussi. Moïse « fut instruit dans toute la sagesse des Égyptiens », même si le Seigneur l'attendait au Sinaï, et déjà à « il était puissant en ses paroles et en ses actions ». Le protomartyr Étienne, à Jérusalem, en remémore ses bourreaux - c'est un judeo-chrétien. Les premiers chrétiens d'Égypte le seront, avant peu d'années, au sein du judaïsme alexandrin.

Balsamo Cagliostro, le Grand Copte coexistent en un seul homme, comme corps, âme, esprit; le malheur est qu'ils ne font pas toujours bon ménage. Balsamo s'en va faire tuer à Rome Cagliostro, au motif légitime qu'il incombe au Grand Copte de perfectionner la foi du pape L'initié succombe aux vanités humaines de Balsamo dans son effort pour aider le Grand Copte à se manifester. Le Grand Copte enfin, dépend de Balsamo et de Cagliostro, pour le meilleur et le pire, car il n'est pas Dieu, quoiqu'il en soit l'Ami, et accomplisse, en cette fonction, l'initiation de Cagliostro, au détriment de Balsamo, un peu charlatans, l'un et l'autre, au besoin. Josephin Peladan déplore cette « misère de la nature humaine qui réduit le sage à emprunter les traits de l'histrion». Nature humaine des fous, nature humaine du sage... Mais de par l'amitié de Dieu, l'initié devient un adepte.

« Je ne suis d'aucune époque ni d'aucun lieu; en dehors du temps et de l'espace, mon être spirituel vit son éternelle existence. [...] Participant consciemment à l'être absolu, je règle mon action selon le milieu qui m'entoure. Mon nom est celui de ma fonction et je le choisis, ainsi que ma fonction, parce que je suis libre; mon pays est celui ou je fixe momentanément mes pas. [...] Quant au lieu, à l'heure, où mon corps matériel, il y à quelque quarante ans, se forma sur cette terre; quant à la famille que j'ai choisie pour cela, je veux l'ignorer. [...] Me voici: je suis noble et voyageur; je parle, et votre âme frémit en reconnaissant d'anciennes paroles. [...] J'agis, et la paix revient en vos coeurs, la santé dans vos corps, l'espoir et le courage dans vos âmes. Tous les hommes sont mes frères; tous les pays me sont chers je les parcours pour que? partout, l'Esprit puisse descendre et trouver un chemin vers vous [...] jusqu' à ce que je sois enfin arrêté et fixe définitivement au terme de ma carrière, à l'heure ou la rose fleurira sur la croix. Je suis Cagliostro. ,, Ainsi parle le Grand Copte en 1786, voila son mystère et l'assomption de Cagliostro. « Moi, je suis celui qui est ,,, résume-t-il: l'apparent blasphème relève du langage mystique, avec son corrélait: « Je n'ai qu'un père, mais les mystères de cette origine, et les rapports qui m'unissent à ce père inconnu sont et restent mes secrets. .» Le secret de Cagliostro découle des secrets du Grand Copte. Il tient dans sa pratique, honnête et parfois maladroite, des sciences occultes, grâce aux « forces supérieures de la nature que la Providence communique à quelques personnes, pour les mettre à même de faire du bien à des millions d'autres, selon l'exemple du Christ, de Moïse et d'Élias »,. Elisabeth von der Recke rapporte ce propos de Cagliostro, elle excelle à décrire les faits qui les illustrent, sans guère le savoir. à Cagliostro reviennent aussi l'ordonnance alchimique de «quarantaines » purificatoires et le rituel théurgique, kabbalistique, alchimique, astrologique de la Haute Maçonnerie égyptienne, en trois grades* supérieurs accessibles aux deux sexes, sous l'autorité directe du Grand Copte. Cette Haute Maçonnerie domine les autres rites égyptiens*, ceux ci discutent de sa succession et se la disputent. Balsamo portait les arcanes de la régénération morale et physique et du commerce avec les anges. Sur la terre historique et idéale d'Égypten le Grand Copte réconcilie mystiquement la religion, la magie et la franc-maçonnerie. Christian Rosenkreutz, le chrétien à la croix rouge comme une vraie rose, s'était instruit à Damcar et à Fés; dans la tradition rosicrucienne, Cagliostro, moins retenu que Martines de Pasqually*, réclame-mais sous quel rapport subsidiaire?-l'Afrique et les Arabes: «, Toute lumière vient de l'Orient; toute initiation, de l'Égypte.» Moïse, Élie et le Christ, que Cagliostro cite en exemples de science et de charité, président à la terre et sont les meilleurs des maçons en même, temps que leurs supérieurs inconnus. Élie dirige le Grand Copte, Moïse et le Christ ne sauraient en être sépares. Cette antique christologie à leurre Saint-Martin et Jean-Baptiste Willermoz*. Balsamo affichait au surplus, un air trop flamboyant pour qu'ils ne le crussent impie. (Mais « ça ne vaut rien ,», disait Cagliostro à Chefdebien du premier livre de Saint-Martin.) De même, combien de maçons verront en lui un émissaire des Jésuites et combien d'antimaçons un agent de la Révolution française? Lourde rançon d'une fortune littéraire et musicale exceptionnelle, et le prix d'un apostolat sans calcul !

Les termes du mémoire en défense déjà cite conviennent, certes, à un adepte. Certains encore, à droite et à gauche, ont doute de leur sincérité Balsamo-Cagliostro n'était-il qu'un charlatan ? et le Grand Copte qu'un imposteur ? Un document récapitule l'homme et son message, nous en propose le noeud à dénouer ou à trancher, selon que le désir est d'expliquer ou de comprendre: c'est le testament de Cagliostro, trace en graffiti peu cohérents sur les murs de sa geôle mortelle

 

 Source : http://vrijmetselaarsgilde.eu

Partager cet article

Commenter cet article