Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Hauts Grades

Cérémonial d’Admission au Grade de Grand Tuileur de Salomon

19 Septembre 2012 , Rédigé par Rituel AMD Publié dans #Rites et rituels

Le Directeur de Cérémonies désignent deux Frères, autres que les deux adjoints du Capitaine de l'Ost, pour former l'escorte du Candidat, après qu'il ait été capturé. Ils sont assis près de la porte.

Le Conducteur quitte la salle dont la porte est laissée ouverte. Il amène le Candidat près de la porte, mais hors de vue de l'intérieur.

Le V.M., les 1er et 2ème Surveillants s'approchant de l'Autel (ayant laissé leur sceptre à leur place). Le 2ème S. tient un plan ouvert à la main. (Celui-ci ne doit en aucun cas être posé sur l'Autel.)

V.M. Frères Elus Maçons des Vingt-Sept, notre Illustre Frère Hiram Abi a ici un plan pour l'Autel du Seigneur dans le Temple au-dessus. Je le crois d'une beauté exceptionnelle. Je vous ai donc rassemblés pour avoir votre avis à ce sujet.

Le 2ème S. montre le plan à tous les Frères.

1er S. (regardant la porte ouverte) Trois Fois Illustre Roi Salomon, nous ne sommes pas à couvert.

V.M. Ne crains rien, mon royal Frère de Tyr, cette salle est ignorée de tous à Jérusalem, sauf de ces Elus Maçons que nous avons admis à nos secrets et tous sont là.

Mon très cher Frère, les approches de cette Chambre Mystique sont si inextricables et si éloignées les lieux fréquentés par les homme, qu'il n'y a aucun danger qu'un profane y fasse intrusion.

Les trois Principaux discutent à nouveau sur le plan. Le Conducteur fait passer la porte au Candidat. Un instant plus tard, le V.M. relève la tête et aperçoit le Candidat.

Le V.M. se précipite à la porte et saisit de la main gauche le Candidat à la gorge, tandis qu'il élève la main droite avec le poing fermé, comme pour le transpercer d'une dague.

V.M. Hélas, mon royal Frère, tu étais dans le vrai. Voilà quelqu'un qui n'est pas des nôtres :! Qu'allons-nous faire de lui ?

V.M. Qu'il soit immédiatement mis à mort ou nos secrets seront percés.

2ème S. Trois Fois Illustre Roi, écoutez-moi, je vous en conjure. Ne condamnez pas quelqu'un sans l'entendre (puis, au Candidat) – Qu'as-tu à dire pour nous convaincre de ne pas te mettre à mort ? (le Cand. se tait.)

2ème S. Es-tu Maçon ?

Cand. (soufflé par le Cond.)  Je le suis.

Cond. (au Cand.) Avancez en Apprenti, puis en Compagnon Franc-Maçon.

Le Candidat le fait. Ses gardiens le relâchent un moment pour qu'il fasse les signes, puis s'en saisissent à nouveau.

2ème S. Trois Fois Illustre Roi Salomon, cet homme est un Compagnon du Métier.

V.M. Il est d'autant plus juste qu'il meure, puisqu'il a tenté d'obtenir ce qu'il sait fort bien, en tant que Maçon, ne pas avoir le droit de chercher à connaître.

2ème S. O Roi, soyons juste ! Demandons-lui comment il est parvenu jusqu'ici.

V.M. (au Cand.) Comment es-tu parvenu jusqu'ici ?

Cand. (répondant pour le Cand.)Alors que je travaillais dans un recoin perdu du bâtiment, mon pied donna dans un massif de maçonnerie qui s'écroula sous mon poids et me précipita dans un bas-fonds sombre et glauque. Après quelques instants, j'aperçus au loin une très faible lueur vers laquelle je me frayais tant bien que mal un passage. Parvenant à son point d'origine, j'aperçus une autre lueur plus loin. Je poursuivis mon chemin dans sa direction, me guidant au toucher sur les parois de pierre? Je parcourus ainsi ce qui me sembla être une distance considérable et parvins à une porte entrouverte. De la lumière en filtrait et un bruit de voix parvenait à mes oreilles. Comme Maçon, je réalisais que j'étais peut-être entré là où je n'en avais pas le droit. Paralysé par la crainte, je réalisais alors que ma présence en cet endroit me mettait en grave danger. A ce point de mes réflexions, je fus découvert.

V.M. Ce récit, s'il est exact, peut être vite vérifié. Frère Capitaine de l'Ost, prenez avec vous deux Frères et recherchez minutieusement cette brèche dans la maçonnerie dont nous parle cet étranger. Le Capitaine de l'Ost et les deux Frères se retirent, l'épée à la main au"porter". Les gardes tiennent toujours le Candidat. Le V.M. et les Surveillants discutent de l'intrusion à mi-voix. La voix du V.M. doit paraître en colère. Le Capitaine de l'Ost et les deux Frères reviennent quelques instants après et s'arrêtent à l'Ouest côte à côte., le Capitaine de l'Ost au centre, entre eux.

Cap. Ost Trois Fois Illustre Roi Salomon, ce Frère a dit vrai. C'est très exactement comme il nous l'a conté. Il y a dans la maçonnerie, une brèche et des indices certains que quelqu'un y a récemment pénétré.

V.M. (s'adressant aux 1er et 2ème Surveillants) Mes Frères, qu'allons-nous faire ? Puis il regagne sa place ainsi que les deux Frères.

2ème S. (s'adressant aux V.M.et 1er S.) Trois fois illustres Rois, nous devons épargner la vie de notre Frère. Il n'est point venu ici de son propre chef et, s'il a surpris quelques uns de nos secrets, O Rois, la faute nous en incombe. Lorsque notre Frère de Tyr vous mit en garde, O Royal Salomon, que cette Chambre Mystique pouvait ne pas être à couvert, ne lui avez-vous pas répondu : "il n'y a aucun danger d'intrusion d'un profane, mon Frère" ?

Par conséquence, mettre à mort ce Frère qui, par mégarde, fut présent à notre réunion secrète, serait pécher gravement contre Dieu. Pardonnez-lui. En pareil cas, le pardon n'est que Justice !

V.M. Je veux bien lui pardonner, mais que ferons-nous de lui ? Il nous a entendus et connaît nos projets. Cependant, il n'est pas des nôtres.

2ème S. Nous n'avons las le choix, Illustre Roi. Nous devons l'admettre en notre sein. C'est la volonté de Dieu qui l'a conduit ici. Faisons de lui, maintenant, dans les formes prescrites, un Frère vrai et fidèle parmi nous.

V.M. Mais nous ne serons alors plus vingt-sept.

2ème S. Le nombre changera, mais le nom demeurera. Recevons-le, mes Frères Rois.

1er S. O Royal Salomon, notre Frère Hiram a bien parlé. Qu'il soit fait comme il dit.

V.M. (s'adressant à tous les FF.) Mes Frères, vous avez entendu le chaleureux plaidoyer de notre illustre Frère Hiram Abi. Si vous nous dites "Oui", je satisferai à sa requête.

Tous signifient leur approbation en élevant la main droite et disant "Oui-da".

V.M. Alors qu'il en soit ainsi ! Admettons-le.

Le V.M. demeure à l'Autel. Les Surveillants retournent à l'Orient. Le Conducteur conduit le Candidat à l'Autel. Les deux Frères gardes regagnent leur place. La porte est fermée.

V.M. ou D.C.  A l'ordre, mes Frères. (au Signe de Fidélité, première partie du Signe de Compagnon F.M.)

V.M. (au Cand.) Déclinez vos nom et prénoms et répétez après moi. Moi,………, en présence du Grand Géomètre de l'Univers et de cette Loge de Grands Tuileurs de Salomon ou Maçon Elus des Vingt-Sept, ouverte sur l'Equerre, par ceci et sur ceci, solennellement et sincèrement, je promets et fais vœu, de ne jamais dévoiler le mystère des Vingt-Sept à personne au monde, sauf à un Maçon Elu des Vingt-Sept ou au sein d'une Loge légalement constituée de Grands Tuileurs de Salomon dûment ouverte sur l'Equerre.

Je jure, en outre, solennellement que je ne jugerai jamais hâtivement les motivations d'un homme, tout particulièrement un Frère Maçon mais, bien au contraire, que je m'emploierai, avec patience et persévérance, à toute recherche pouvant me conduire à une opinion objective et juste, que je ne blâmerai pas les autres pour mes propres erreurs, oublis ou imprévoyances, mais que je serai toujours prêt à reconnaître mes erreurs et à répondre de mes fautes. Je m'engage aussi à ne pas demeurer silencieux dans une Loge, si je pense que le Tuileur n'a pas fait son devoir, à écarter, autant qu'il sera en mon pouvoir, tout intrus et profane des temples de la Maçonnerie; comme à ne pas permettre, si je peux l'empêcher, qu'un temple maçonnique soit pollué par des assemblées ou conventions réunissant quiconque n'est pas Maçon : à remplir fidèlement tous mes devoirs en tant que Grand Tuileur de Salomon. Que le Grand Dispensateur de Toutes Choses m'aide et m'arme de constance pour garder fidèlement cette obligation solennelle du Grand Tuileur de Salomon.

V.M. Comme gage de votre fidélité, veuillez sceller cette Obligation de vos lèvres neuf fois sur le Volume de la Sainte Loi (le Cand. le fait), puis à nouveau trois fois (le Cand. le fait)

V.M. (prenant par la main droite avec l'att. de C.F.M.) Levez-vous, Grand Tuileur de Salomon nouvellement assermenté.

V.M. ou D.C.  Prenez place, mes Frères.

Le Conducteur mène le Candidat au Nord de l'Autel, face à l'Est.

V.M. Je vais maintenant vous communiquer les secrets de ce grade.

L'ancien châtiment, antérieurement utilisé dans ce grade, consistait pour un Frère "à être mis à mort à la porte de la Chambre Mystique et d'être enseveli dans les entrailles de la terre, là où nul ne pourrait retrouver sa tombe".

L'Attouchement se donne en saisissant un Frère à la gorge de la main gauche.

Le Signe se fait en élevant la main droite, le poing fermé, comme pour frapper avec une dague.

L'Attouchement et le Signe appellent la manière dont vous fûtes arrêté lors de votre entrée.

Le Mot de Passe est JOABERT

Le V.M. l'épelle, le Candidat le répète.

Joabertétait le favori du Roi Salomon. Il remplissait les fonctions de scribe des Rois Salomon et Hiram pendant la construction du Temple.

Les mots sont HU HE (à prononcer Yhou Hey)

Le V.M. les épellent, le Candidat les répète.

La signification exacte de ces mots semble maintenant perdue. Ils sont probablement une prononciation déformée des Mots HO HI

Ces mots constituent l'un des vingt-six noms de Dieu en hébreu. Chacun de ces mots se rapporte à l'un des attributs divins du Tout-Puissant.

HO HI signifiait : L'Auteur du Temps et l'Arbitre du cours des Evénements. Le Principe Absolu et Eternel de la Création et de la Destruction. Le Principe Masculin et Féminin, ailleurs décrit en Maçonnerie comme le Point à l'intérieur d'un cercle. Puisque ces signification sont données des Mots HO HI, il est raisonnable de penser que nos autres Mots HU HE furent toujours compris comme ayant le même sens.

V.M. Je vous décore maintenant du Bijou de ce Grade, qui est un triangle noir, bordé d'or, suspendu à un ruban rouge feu bordé de gris. Le Bijou porte à l'avers le nombre "27" en caractères hébreux. Il devrait porte au revers le Nom Ineffable dans l'Ordre Kabbalistique. ur le ruban sont fixées trois couronnes ainsi qu'une main tenant un poignard, la pointe en bas.

Le V.M. retourne à sa place à l4est et le Conducteur conduit le Candidat à l'Ouest où tous deux font face à l'Est.

Instruction

V.M. Pendant la construction du Temple, le Roi Salomon fit aménager une Salle souterraine, afin que les deux autres Grands Maîtres et lui-même disposent d'un endroit secret où se réunir en conférence sur l'avancement des travaux de construction. On y accédait par un réseau compliqué de galeries souterraines.

Afin de s'assurer les avis et conseils des maîtres d'œuvre les plus notoires et compétents à Jérusalem, le Roi Salomon institua un Ordre appelé les Maçons des Vingt-Sept. Les trois Grands Maîtres reçurent dans cet Ordre les vingt-quatre plus éminents Compagnons du Métier, qui se réunissaient en conseil, avec les trois Grands Maîtres, dans une Chambre secrète, faisant ainsi vingt-sept en tout.

Cette Chambre Mystique était supposée si bien couverte à toute instruction que les fonctions de Tuileur furent bientôt négligée. Cependant, un Frère étranger surprit par mégarde une réunion secrète d'Elus Maçons. La décision première du Roi Salomon, à la découverte de cet étranger, fut de le mettre à mort. Mais, les conseils d'apaisement du Grand Maître Hiam Abi prévalant, le Roi fut convaincu, non seulement de pardonner à l'intrus, mais aussi de l'admettre au compagnonnage des Elus Maçons.

Cet incident fut aussi un rappel salutaire à tous les Frères du grand danger que pouvait constituer l'imprévoyance. Le Roi Salomon considéra que le Frères devaient toujours garder à l'esprit cette leçon montrant l'importance d'un tuilage rigoureux de leurs réunions. Il ordonna dons qu'un nouveau Grade soit institué, ayant pour base l'incident remarquable qui était juste survenu et décréta que les Maçons qu'on y recevait porteraient le titre de Grands Tuileurs.

V.M. Frère ………., ceci termine la cérémonie de votre admission. Il vous est dorénavant loisible de prendre place dans une Loge de Grands Tuileurs de Salomon.

Le Conducteur conduit le Candidat à un siège dans la salle et regagne sa place.

Partager cet article

Commenter cet article