Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Hauts Grades

Cérémonie de réception au grade d'Excellent Maçon

14 Juin 2012 , Rédigé par Rituel d'Excellent Maçon Publié dans #hauts grades

 

                                                              

Les voiles bleu (azur), violet (pourpre) et rouge (écarlate) sont ouverts. Le voile blanc reste fermé.

 

Le Candidat attend à l’extérieur, revêtu du tablier de l’Ordre. Il a les yeux bandés.

 

Tuileur lit au Candidat Esdras 1, 1 à 3 (l’Edit de Cyrus)

Or, la première armée de Cyrus, roi de Perse -Afin que s’accomplisse la parole du SEIGNEUR, sortie de la bouche de Jérémie -, le SEIGNEUR éveilla l’esprit de Cyrus, roi de Perse, afin que dans tout son royaume il fit publier une proclamation, et même un écrit, pour dire : « Ainsi parle Cyrus, roi de Perse : Tous les royaumes de la terre, le SEIGNEUR,  le Dieu des cieux me les a donnés, et il m’a chargé lui-même de lui bâtir une Maison à Jérusalem qui est en Juda. Parmi vous, qui appartient à tout son peuple ? Que son Dieu soit avec lui, et qu’il monte à Jérusalem, en Juda, bâtir la Maison du SEIGNEUR, le Dieu d’Israël – c’est le Dieu qui est à Jérusalem ! »

Puis le Tuileur mène le Candidat à la porte et frappe en T.E.M. · · ·

 

G. Int.  se lève – Excellent Second Surveillant, l’alarme !

 

E. 2dS.  frappe ÑÑÑ   ÑÑÑ, se lève et dit – Très Vénérable et Excellent Maître, on a donné l’alarme !

 

T.V. § E.M. – Excellent Second Surveillant, faites voir la cause de cette alarme.

 

E. 2èmeS. – Excellent Garde Intérieur, voyez la cause de cette alarme.

 

G. Int.  se rend à la porte, l’ouvre – Qui va là ?

 

Tuil. – Le compagnon ………… reçu et reconnu Très Excellent Maître, encouragé par le décret de Cyrus, souhaite retourner à Jérusalem, afin d’aider à reconstruire un temple au Seigneur, Dieu d’Israël. Il se présente devant la Grande Loge de Babylone, pour qu’elle accède à sa requête et lui procure les gages nécessaires pour se faire reconnaître de ses Compagnons, partis avec Zorobabel et parvenus à Jérusalem.

 

G. Int. – Comment espère t’il obtenir ces privilèges ?

 

Tuil. – Par le secours d’un attouchement de passage et d’un mot de passe.

 

G. Int. – Est-il en possession de ces attouchements de passage et mot de passe ?

 

Tuil. Veuillez l’examiner.

 

G. Int. – Veuillez me communiquer le gage couvert et le mot d’un Très Excellent Maître. Ce qui est fait, si nécessaire avec l’aide du Tuileur.

Gage couvert : placer le pouce de la main droite au travers de la main sur les jointures unissant l’index, le majeur et l’annulaire à la main, et dire

le mot :Rabboni

 

G. Int. – Ce sont bien là l’attouchement de passage et le mot de passe de ce grade. Attendez que j’en rende compte au Très Vénérable et Excellent Maître.

 

G. Int. – referme la porte, revient à sa place, fait face au T.V. § E.M. se met à l’ordre et dit :

- Très Vénérable et Excellent Maître, à la porte de la Loge se tient le Compagnon ….., reçu et reconnu Très Excellent Maître qui , encouragé par le décret de Cyrus, souhaite retourner à Jérusalem, afin d’aider à reconstruire un Temple au Seigneur, Dieu d’Israël. Il se présente devant la Grande Loge de Babylone, pour qu’elle accède à sa requête et lui procure les gages nécessaires pour se faire reconnaître de ses compagnons, partis avec Zorobabel et parvenus à Jérusalem.

 

T.V. § E.M. - Comment espère t’il obtenir ces privilèges ?

 

G. Int. - Par le secours d’un attouchement de passage et d’un mot de passe.

 

T.V. § E.M.–  Est-il en possession de ces attouchements de passage et mot de passe ?

 

G. Int. – Oui, Très Vénérable et Excellent Maître.

 

T.V. § E.M.–  Alors, qu’il soit admis selon les formes prescrites.

 

Le G. Int. cesse le Signe d’Ordre, prend le pentagramme, va à la porte qu’il ouvre, admet le Candidat qui a les yeux bandés, puis referme la porte.

Pendant ce temps, le Direct. des Cér. va à la porte, prend en charge le Candidat et le place à environ huit pas normaux à l’ouest de l’Autel.

 

G. Int.  face au Candidat, lui applique le pentagramme sur le sein gauche,  fait son exposé, puis regagne sa place.

-          Entrez dans cette Loge d’Excellents Maçons, sur le pentacle ou pentalpha qui représente les cinq Points Parfaits du métier pour vous rappeler toutes vos obligations de Maçon.

 

T.V. § E.M.–  Que le Candidat s’agenouille pendant que nous invoquerons la bénédiction des cieux sur nos travaux.

 

Tous se lèvent au signe de foi.

 

Chapelain : - O Dieu Eternel et Tout Puissant qui apparut jadis à ton serviteur Moïse dans les flammes du Buisson Ardent, nous te supplions d’embraser nos cœurs d’une divine dévotion, de l’amour fraternel et de la charité universelle. Accorde-nous, et à tout ton peuple, ta divine Grâce. Instruis-nous et inspire-nous, dans notre tâche de construction d’un second Temple consacré au service divin. Et, lorsque le voile de ce tabernacle terrestre se déchirera, accorde-nous d’être reçus dans ce saint Tabernacle, là où tu règnes à jamais.

 

Tous – Ainsi soit-il !    cessent le signe de foi.

 

D.C. Prenez place, Compagnons ! Tous s’asseyent, et le D.C. aide le Cand. à se relever.

 

T.V. § E.M. – Depuis la construction du Temple de Salomon, il y a quatre cent soixante dix ans, les grades symboliques, de la Marque et de la Crypte, se sont très largement répandus.

 

Le Décret de Cyrus ayant néanmoins été promulgué que pour les descendants de ceux qui furent amenés captifs à Babylone après la prise de Jérusalem et la destruction du Saint Temple au temps de Nabuchodonosor, roi de Babylone et de Sedecias roi de Juda. Lors du départ de Zorobabel et de ses premiers compagnons, un nouveau grade maçonnique fut institué afin que d’autres ne se joignent pas à nous dans la tâche noble et glorieuse de reconstruction que nous entreprenions.

 

En cela, nous suivons l’exemple de nos ancêtres qui, pour chaque construction importante, adoptaient des marques de reconnaissance particulières, d’eux seuls connues. Nous ne le communiquons qu’à ceux qui sont qualifiés pour présider des Loges opératives ou de Compagnons. Afin de démontrer vos aptitudes, veuillez avancer vers moi en Très Excellent Maître, sous la conduite du Directeur des Cérémonies.

D.C. – Compagnon, vous allez effectuer six pas en partant du pied gauche, après  chacun desquels vous ferez le signe pénal d’un grade, de celui d’Apprenti Franc-Maçon à celui de Très Excellent Maître.

Il reste auprès du Candidat qui a toujours les yeux bandés.

- Faites un premier pas, en partant du pied gauche et le signe pénal d’Apprenti Franc Maçon (il le guide si nécessaire)

- Faites un autre pas et le signe pénal de Compagnon Franc-Maçon (il le guide si nécessaire).

- Faites encore un pas et le signe pénal seulement de Maître Maçon (il le guide si nécessaire).

- Avancez d’un quatrième pas, et faites le signe pénal de Maître Maçon de Marque. (il le guide si nécessaire).

- Faites encore un cinquième pas puis le signe de respect d’un Maçon de l’Arche Royale (il le guide si nécessaire).

- Faites enfin un sixième pas puis le signe de Très Excellent Maître (il le guide si nécessaire) et prêtez attention au Très Vénérable et Excellent Maître.

 

T.V. § E.M. – Comme dans tous les grades de la Franc-Maçonnerie, les secrets doivent rester séparés et distincts, une nouvelle Obligation va donc vous être imposée dans ce grade, avant de vous en laisser partager les secrets. Etes-vous disposé à la contracter ?

 

Cand. - … incité à répondre si nécessaire par le D.C.

 

T.V. § E.M. – Veuillez donc vous agenouiller sur les deux genoux et placer vos deux mains sur le Volume de la Sainte Loi.

 

- Dites : Moi (il le dit), déclinez tous vos prénoms et nom (il le fait) et répétez après moi :

 

- en présence de Dieu Tout Puissant et devant cette loge d’Excellents Maçons, par ceci (le T.V. § E.M. prend les mains du Candidat) et sur ceci  (il les repose sur le V.S.L. ) solennellement et sincèrement, je promets et jure que toujours je tairai, cacherai et jamais ne révèlerai aucune partie ou parcelle des secrets ou mystères appartenant au grade d’Excellent Maçon à un compagnon d’un grade inférieur, sauf au sein d’une Loge d’Excellents Maçons dûment constituée d’au moins neuf Compagnons de l’Ordre.

 

- Ces différents points, je jure de les observer sans faux-fuyant, équivoque ou restriction mentale d’aucune sorte, gardant à jamais présent à l’esprit le châtiment ancien et traditionnel d’avoir les entrailles arrachées et de voir la terre s’ouvrir et m’engloutir dans les siennes, comme le furent, pour leur rébellion, Coré, Dathan et Abiram.

 

- Que Dieu Tout puissant m’aide et m’arme de constance pour tenir fidèlement cette obligation solennelle d’Excellent Maçon, que je viens de contracter.

 

- Scellez cette obligation de vos lèvres, six fois, sur le Volume de la Sainte Loi. (Le Candidat le fait).

 

- Levez-vous, Excellent Maçon dûment assermenté.

 

Le T.V. § E.M. relève alors le candidat par l’attouchement :

(Gage couvert : placer le pouce de la main droite au travers de la main sur les jointures unissant l’index, le majeur et l’annulaire à la main) en disant :

 

T.V. § E.M – Comme vous le savez déjà, l’attouchement de passage, que vous avez donné à votre entrée dans la Loge est le Gage Couvert d’un Très Excellent Maître, et le mot de passe Rabboni  est le mot de salutation de ce même grade. Il ne me reste qu’à vous communiquer le signe pénal de ce Grade. Il se fait en plaçant les deux mains à hauteur du ventre, les deux dernières phalanges en apposition, l’extrémité des doigts dirigés vers le nombril puis en écartant vivement les mains et fait allusion au châtiment traditionnel.

 

Le D.C. reconduit le Candidat à l’extérieur, par le trajet le plus direct et sans saluer. Il reste à la porte. Les voiles sont alors fermés et les Cap. Des Voiles prennent leur poste derrière chacun d’eaux. Le Tuileur,  prévenu quand tout est prêt, ramène le Candidat à la porte de la salle et le confie au D.C.

 

D.C. muni d’une canne, conduit le candidat devant le voile bleu et frappe au sol ···  ···  ·

 

Cap. 1er V. entre’ouvre à peine les deux pans du voile et dit :

-          Qui va là ?

 

D.C. – Le Compagnon……. qui, encouragé par la proclamation de Cyrus, souhaite retourner à Jérusalem. Il désire maintenant être instruit des secrets du voile bleu.

 

Cap. 1er V. – Qu’invoque t’il pour cela ?

 

D.C. – Un attouchement de passage et un mot de passe.

 

Cap. 1er V. – Qu’ils me soient communiqués.

 

Le Candidat aidé par le D.C. donne l’attouchement de passage

et le mot de passage qui sont le gage couvert et le mot de T.E.M.

-           L’attouchement de passage d’un T.E.M. est le Gage couvert : placer le pouce de la main droite au travers de la main sur les jointures unissant l’index, le majeur et l’annulaire à la main. 

-Le mot de passe : Rabboni  est le mot de salutation de ce même grade.

 

Cap. 1er V. – ouvre entièrement les deux pans du voile bleu et invite du geste le Candidat à avancer et dit :

            - Ecoutez maintenant avec attention !

 

Chapelain  lit Exode 3, 1 à 6, puis 4, 1 à 5.

- Moïse faisait paître le troupeau de son beau-père Jéthro,  prêtre de Madiân. Il mena le troupeau au delà du désert et parvint à la montagne de Dieu, à l’Horeb. L’ange du SEIGNEUR lui apparut dans une flamme de feu, du milieu du buisson. Il regarda : le buisson était en feu et le buisson n’était pas dévoré. Moïse dit : « Je vais faire un détour pour voir cette grande vision : pourquoi le buisson ne brûle t’il pas ? » Le SEIGNEUR vit qu’il avait fait un détour pour voir, et Dieu l’appela du milieu du buisson : « Moïse ! Moïse ! »

Il dit : « Me voici ! » Il dit : « N’approche pas d’ici ! Retire tes sandales de tes pieds, car le lieu où tu te tiens est une terre sainte ! » Il dit : « Je suis le Dieu de ton  père, Dieu d’Abraham, Dieu d’Isaac, Dieu de Jacob. » Moïse se voila la face, car il craignait de regarder Dieu.

- Moïse dit : « Mais voilà ! Ils ne me croiront pas, ils n’entendront pas ma voix. Ils diront : le SEIGNEUR ne t’es pas apparu ! »  Le SEIGNEUR lui dit : « Qu’as tu à la main ? » - « Un bâton » dit-il. « Jette-le à terre ».  Il le jeta à terre : le bâton devint serpent et Moïse s’enfuit devant lui. Le SEIGNEUR dit à Moïse : « Etends ta main et prends-le par la queue ». Il étendit sa main et le saisit : le serpent redevint bâton dans sa main.

 -« C’est afin qu’ils croient que le SEIGNEUR t’es apparu, le Dieu de leurs pères, Dieu d’Abraham, Dieu d’Isaac, Dieu de Jacob ».

 

Cap. 1er V. : explique et démontre au candidat :

- Le signe du Voile bleu se fait en jetant un bâton au sol, puis en le saisissant par son extrémité la plus fine pour le relever.

- Ecoutez encore avec attention !    

 

Chapelain : lit Exode 31, 1 à 5 :

-                      Le SEIGNEUR adressa la parole à Moïse : « Vois : j’ai appelé par son nom Betçaléel, fils d’Ouri, fils de Hour de la Tribu de Judas. Je l’ai rempli de l’esprit de Dieu pour qu’il ait sagesse, intelligence, connaissance et savoir-faire universel : création artistique, travail de l’or, de l’argent, du bronze. Ciselure des pierres de garniture, sculpture sur bois et toutes sortes de travaux. »

 

Cap. 1er V. : explique et démontre au Candidat :

- L’attouchement du voile bleu se donne en saisissant le poignet droit d’un Compagnon des deux mains, pouces au dessus, doigts au dessous. Et le mot est Betçaléel.

 

D.C. conduit le Cand. devant le voile pourpre et frappe au sol de

sa canne ···  ···  ·

 

Cap. 2ème V . entre’ouvre à peine les deux pans du voile et dit :

-          Qui va là ?

 

D.C. – Le Compagnon……. qui, encouragé par la proclamation de Cyrus, souhaite retourner à Jérusalem. Il désire maintenant être instruit des secrets du voile pourpre.

 

Cap. 2ème V : qu’invoque t’il pour cela ?

 

D.C. : - le signe, l’attouchement et le mot du voile bleu.

 

Cap. 2ème V. – Qu’ils me soient communiqués.

 

Le Candidat aidé par le D.C. donne le signe, l’attouchement et le mot du Voile bleu :

- Le signe du Voile bleu se fait en jetant un bâton au sol, puis en le saisissant par son extrémité la plus fine pour le relever.

- L’attouchement se donne en saisissant des deux mains, pouces au dessus, doigts au dessous, le poignet droit du Compagnon.

- Et le mot est Betçaléel.

 

Cap. 2ème V. – ouvre entièrement les deux pans du voile pourpre et invite du geste le Candidat à avancer et dit :

            - Ecoutez maintenant avec attention !        

 

Chapelain  lit Exode 4, 6 à 8.

- Le SEIGNEUR lui dit encore : « Mets donc la main dans ton sein. » Il mit la main dans son sein et la retira : sa main était lépreuse, couleur de neige. Le SEIGNEUR dit : « remets la main dans ton sein. » Il remit la main dans son sein et la retira de son sein : elle était redevenue normale. – « Alors, s’ils ne te croient pas et n’entendent pas la voix du premier signe, ils croiront à la voix du signe suivant ».

 

Cap. 2ème V. : explique et démontre au Candidat :

- Le signe du voile pourpre se fait en glissant la main droite contre le sein gauche, on la retire et la regarde avec effroi puis la saisissant de la main gauche au poignet, on la glisse à nouveau contre son sein gauche, puis on la retire, la regarde, apaisé, avant de la relâcher.

- Ecoutez encore avec attention !

 

Chapelain lit Exode 31, 6 et 7.

-                     Le SEIGNEUR dit : « De plus, j’ai mis près de lui Oholiab, fils d’Ahisamak, de la Tribu de Dan, et j’ai mis la sagesse dans le cœur de chaque sage pour qu’il fasse tout ce que je t’ai ordonné : la tente de la Rencontre, l’Arche du Témoignage, le propritiatoire qui est au dessus, et tous les accessoires de la Tente. »    

 

Cap. 2ème V. : explique et démontre au Candidat :

-                     L’attouchement du voile pourpre se donne en saisissant des deux mains, pouces au dessus, doigts au dessous, l’avant bras droit d’un compagnon.

-                     Et le mot est Oholiab.

 

D.C. conduit le Cand. devant le voile écarlate et frappe au sol de

sa canne ···  ···  ·

 

Cap. 3ème V . entr’ouvre à peine les deux pans du voile et dit :

-          Qui va là ?

 

D.C. – Le Compagnon……. qui, encouragé par la proclamation de Cyrus, souhaite retourner à Jérusalem. Il désire maintenant être instruit des secrets du voile écarlate.

 

Cap. 3ème V : qu’invoque t’il pour cela ?

 

D.C. : - le signe, l’attouchement et le mot du voile pourpre.

 

Cap. 3ème V. – Qu’ils me soient communiqués.

 

Le Candidat aidé par le D.C. donne le signe, l’attouchement et le mot du voile pourpre :

- Le signe du voile pourpre se fait en glissant la main droite contre le sein gauche, on la retire et la regarde avec effroi puis la saisissant de la main gauche au poignet, on la glisse à nouveau contre son sein gauche, puis on la retire, la regarde, apaisé, avant de la relâcher.

-                     L’attouchement du voile pourpre se donne en saisissant des deux mains, pouces au dessus, doigts au dessous, l’avant bras droit d’un compagnon.

-                     Et le mot est Oholiab.

 

Cap. 3ème V. – ouvre entièrement les deux pans du voile écarlate et invite du geste le Candidat à avancer et dit :

            - Ecoutez maintenant avec attention !

 

Chapelain  lit Exode 4,9.

-                     Le SEIGNEUR  dit encore : « Alors, s’ils ne te croient pas plus à ces deux signes et n’entendent pas ta voix, tu prendras de l’eau du fleuve et la répandras à terre, l’eau que tu auras prise au fleuve, sur la terre deviendra du sang. »

 

Cap. 3ème  V. : explique et démontre au Candidat :

-                     Le signe du voile écarlate se fait de la main droite, formant un godet avec les doigts, se baisser comme pour puiser de l’eau, se relever et retourner la main paume vers le sol.

-                     - Ecoutez encore avec attention !

 

Chapelain lit Exode 3, 13 et 14.

- Moïse dit à Dieu : «  Voici ! Je vais aller vers les fils d’Israël et je leur dirai : le Dieu de vos pères m’a envoyé vers vous. S’ils me disent : quel est son nom, que leur dirais-je ? ». Dieu dit à Moïse : « JE SUIS QUI JE SERAI». Il dit : « tu parleras ainsi aux fils d’Israël : JE SUIS m’a envoyé vers vous. »

 

Cap. 3ème V. : explique et démontre au Candidat :

L’attouchement du voile écarlate se donne en saisissant le bras droit d’un compagnon des deux mains, comme précédemment (pouces au dessus, doigts au dessous) mais juste au dessus du coude,

Et le mot est : JE SUIS QUI JE SUIS.

 

D.C. conduit le Cand. devant le voile blanc et frappe au sol de

sa canne ···  ···  ·

 

Cap. G. entre’ouvre à peine les deux pans du voile et dit :  - Qui va là ?

 

D.C. – Le Compagnon……. qui, encouragé par la proclamation de Cyrus, souhaite retourner à Jérusalem. Il désire maintenant être instruit des secrets du voile blanc.

 

Cap. G.                                                                                                            Qu’invoque t’il pour cela ?

 

D.C. : - le signe, l’attouchement et le mot du voile écarlate.

 

Cap. G.                                     Qu’ils me soient communiqués.

 

Le Candidat aidé par le D.C. donne le signe, l’attouchement et le mot du voile écarlate :

-                     Le signe du voile écarlate se fait de la main droite, formant un godet avec les doigts, se baisser comme pour puiser de l’eau, se relever et retourner la main paume vers le sol.

L’attouchement du voile écarlate se donne en saisissant le bras droit d’un compagnon des deux mains, comme précédemment (pouces au dessus, doigts au dessous) mais juste au dessus du coude,

Et le mot est : JE SUIS QUI JE SUIS.

 

Cap. G. – ouvre entièrement les deux pans du voile blanc et invite du geste le Candidat à avancer et dit :

            - Ecoutez maintenant avec attention !    

 

Chapelain  lit Osée, 2, 1 à 3 :

- Le nombre des fils d’Israël sera comme le sable de la mer qu’on ne peut ni mesurer ni compter, et il arrivera qu’à l’endroit où on leur disait : « vous n’êtes pas mon peuple », on leur dira : « Fils du Dieu vivant ». Les fils de Juda et les fils d’Israël se réuniront, ils se donneront un chef unique et ils submergeront le pays : car Grand sera le jour d’Israël. Dites à vos frères : « Ammi, (tu es) mon peuple », et à vos sœurs : « a Rouhama, (elle a obtenu) miséricorde. »

 

Cap. G. explique et démontre au Candidat :

Le grand gage ou attouchement du voile blanc se fait en saisissant de la main droite le bras droit juste sous l’aisselle et en plaçant la main gauche sur l’épaule droite.

Le grand mot est :Ammi Rouhama. Lui seul vous permettra d’être admis au Grand Sanhédrin.

 

D.C. conduit le Candidat devant le T.V.§ E.M.

 

T.V.§ E.M. – Je vous ai déjà expliqué l’origine de ce Grade. Bien qu’il comporte trois parties, il est donné en une seule cérémonie pour montrer son unité. Les voiles symbolisent les voiles ou couvertures qui recouvraient le Tabernacle que Moïse érigea au désert. La cérémonie du passage des voiles est emblématique de l’errance des Israélites dans le désert, comme de leur retour de Babylone à Jérusalem. Ces voiles sont de différentes couleurs : bleu, pourpre, écarlate et blanc. Ils représentent emblématiquement les quatre éléments : l’air, l’eau, le feu et la terre et symbolisent l’amitié, l’union, la ferveur et le zèle et, enfin, la pureté.

 

En passant ces voiles, vous avez personnifié le descendant de l’un des Hébreux captifs à Babylone qui, encouragé par la proclamation du Décret de Cyrus, désira suivre Zorobabel à Jérusalem, pour participer à la tâche noble et glorieuse de reconstruction du Temple du Seigneur Dieu d’Israël. Vous pouvez maintenant prendre la route de Jérusalem.

 

Le chemin sera difficile, inégal et dangereux. Surmontez-en les obstacles, supportez-en les rigueurs et bravez-en tous les dangers. La route vous conduira le long des vertes berges de l’Euphrate et vous mènera par le désert de Syrie. Vous passerez par Anath et Tadmor, villes dévastées et désolées et par Damas, la florissante. Ne manquez pas de rendre à l’Eternel le culte qui lui est dû à chacun des anciens oratoires ou sur chacun des autels que vous trouverez sur votre chemin.

 

A votre arrivée à Jérusalem, vous rencontrerez des gardes chargés d’écarter les étrangers, que vous reconnaîtrez à leurs bannières aux couleurs des voiles. Vous donnerez à chacun les signe, attouchement et mot

correspondant à la couleur de sa bannière. Parvenu au voile blanc, vous communiquerez aux officiers de cette cour suprême, postés là pour en garder l’accès, le grand signe et le grand mot qui viennent de vous être confiés et vous permettront d’être admis devant le Grand Sanhédrin séant en Chambre de Conseil. 

 

PAUSE

 

T.V.§ E.M. – Compagnon, vous approchez aujourd’hui un peu plus de la plénitude des enseignements offerts par la Maçonnerie. Comme vous l’aurez bien sûr remarqué, les ultimes secrets communiqués sont ceux qui vous furent demandés à la porte du Chapitre, le jour de votre exaltation dans la Sainte Arche Royale. Vous avez ainsi achevé le cycle complet des grades dits Capitulaires. Au nom de tous ici, je vous souhaite la bienvenue dans cette Loge d’Excellents Maçons, où je vous invite à prendre place parmi nous.

 

D.C. conduit le Candidat à un siège dans la Loge.

Partager cet article

Commenter cet article