Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Hauts Grades

COLONNES et TRADITION

6 Avril 2012 , Rédigé par robert Publié dans #Planches

Refaisons le point :

Afin de ne pas se noyer dans un amas de faits au point de n’y plus s’y retrouver, avant d’aller plus loin faisons donc le point.

Qu’avons nous établi à ce point de ce bref survol du symbolisme zodiacal ?

D’abord, Moïse se servait certainement du symbolisme zodiacal car on ne peut pas mettre sur le compte du pur hasard ( au sens matérialiste) un aussi grand nombre de concordances ;

Ensuite Moïse avait non seulement observé que le soleil d’équinoxe se levait, de son temps, dans le Bélier ( c’était facile), mais il avait certainement compris le mécanisme de la précession, grâce auquel du temps d’Apis, le soleil de printemps se levait dans le Taureau…… ;et dans les gémeaux au temps de Noé ;

Puis, les données historiques et le raisonnement scientifique montrent que ce mécanisme, connu de Moïse n’était plus connu des prêtres de Pharaon ;

Et enfin que Moïse avait ajouté le fignolage du « veau, fils du taureau »

Peut-on alors déduire de tout cela qu’il n’y a aucune différence entre le symbolisme du « Dieu hébreu » et celui du « Dieu pharaonique », et de là à conclure que le « Dieu chrétien », identique au « Dieu hébreu » n’est qu’un avatar du « Dieu pharaonique » ?

Essayons :

 

Le Dieu chrétien

Lorsque le point vernal sort du bélier, il entre dans les Poissons. Lorsque le passage de bélier en Poisson approche, il suffit d’être « mage » pour chercher « l’étoile » à partir de laquelle on pourra crier : «  Hosanna, nous voilà dans les Poissons ! »

Ces mages sont trois, leur aventure est connue. Ils annoncent l’entrée dans le « jour » de la Nouvelle Alliance………..et brandissent le symbolisme zodiacal qui n’a pas varié depuis les origines de la religion d’Apis.

Le Christ prend pour symbole principal les Poissons, et pour symbole annexe……opposé……..la Vierge !

On pourrait s’étonner que la Vierge soit présente dans le symbolisme chrétien…….;si prude….D’ailleurs, Calvin en tête, tous les penseurs dont s’enorgueillit la Renaissance en ont fait des gorges chaudes et nous ont légué des plaisanteries d’un goût pas toujours très sûr…..Quand on réfléchit un tant soit peu, il est possible que l’on soit obligé de donner raison à ces humanistes renaissants ; la Vierge est aussi incongrue que l’Arc dans la nue ; que le Scorpion chez Apis ; que la balance pour figurer la Justice chez Moïse……Oui, on ne peut leur donner tort…et pourtant…tout laisse à croire qu’ils ne savent pas de quoi ils parlent !.

La Vierge est nécessaire comme annexe aux Poissons dans la symbolique de cette religion zodiacale qu’est le christianisme……et simplement incongrue uniquement si le christianisme n’est pas une religion zodiacale. !

Je pense qu’il est bon ici de rappeler un détail qui échappe souvent à bon nombre d’amateurs de théologie : tout comme la sortie d’Egypte répétait un thème traditionnel, la naissance de Jésus répète celle de Dionysos, fils de Sémélé, vierge de sang royal et de Zeus…..La Nouvelle Alliance tenait à s’apparenter à la Tradition grecque en même temps qu’à l’Hébraïque ( j’en ai déjà parlé dans mon petit commentaire portant sur les sources du mysticisme)

On trouve d’ailleurs, à ce que je viens d’énoncer, une « confirmation sous forme de démenti » ; C’est dans les écritures : Les Pharisiens refusent la Nouvelle Alliance. Ils refusent à Jésus le droit de « prendre sur lui la peine des hommes ». En ce sens, ils se cramponnent au symbolisme des Poissons…….Ils soutiennent que c’est au Peuple Elu entierde se « disperser à la surface de la Terre, comme les Poissons dans la mer »…….Reste la Vierge…

Pas question pour les Pharisiens d’accepter Marie dont les Esséniens hellénisés ont fait un avatar de Sémélé. Pour les Pharisiens, la Vierge, c’est Eve…….son rôle pendant le « jour » des Poissons sera simplement « d’enfanter ……..le Messie du Verseau ! »

Sommes nous à ce stade de ce pensum dans des sables mouvants, de l’imagination libérée par Freud qui voit un phallus dans tout ce qui est droit, et un vagin dans tout ce qui est arrondi, qui trouverait à justifier n’importe quel symbole pour n’importe quelle démonstration ?…….Non, pas du tout…..d’ailleurs :

Eve en hébreu cela s’écrit en trois lettre : heith, waw, hé, dont la valeur numérale totale est 19.

Pendant les 19 siècles écoulés entre la Dispersion d’Israël à la surface de la terre en l’an 70 et la délivrance de Jérusalem – en 1967 avec la guerre du kippour – nous avons deux interprétations du symbolisme zodiacal, ce qui donnerait raison aux humanistes patentés a qui la pensée médiévale ( pourtant détentrice de la vrai Tradition) hérisse le poil…….uniquement si les deux interprétations n’étaient parfaitement parallèles :

Or :

-          -l’Eglise n’a jamais cessé d’affirmer que le Christ est venu afin de prendre sur lui la peine des hommes

-          -la Dispersion du peuple qui refuse de se décharger de sa peine sur le Christ aura duré 19 siècles !

Ces deux interprétations sont donc restées parallèles 19 siècles durant.

Israël n’est plus ( presque) dispersé, l’Etat d’Israël a ( presque) retrouvé Jérusalem. Pour la «  branche pharisienne » tout se passe comme prévu au programme par le symbolisme zodiacal…..

Et l’Eglise ? Pour que le parallélisme rigoureux ( les parallèles ne se rencontrent pas, quand le parallélisme est rigoureux) qui est évident au long des 19 siècles de la Dispersion, reste rigoureux, il faudrait que l’Eglise envisage un « événement » comparable, pour sa théologie, à l’événement théologique qu’est pour Israël la délivrance de Jérusalem……… Quoi donc alors ?…….la ……Parousie peut être ?

( à suivre

Partager cet article

Commenter cet article