Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Hauts Grades

Croyance en Dieu et déisme en Maçonnerie de Jean-Pierre CRYSTAL

21 Juin 2012 , Rédigé par PF Publié dans #Eglise catholique et FM

Cet article commence par la polémique qu’a entraîné des passages des constitutions d’Anderson relatifs à "l’athée stupide" et aux "libertins irreligieux" qui ne doivent pas être admis en maçonnerie. Jean-Pierre Crystal retrace l’ambiguïté qui est présente jusqu’à ce jour, certains ont cru que la franc-maçonnerie allait jusqu’à initier des profanes indifférents en matière religieuse, voire détachés de toute pratique ou de toute croyance. En effet, pour aller à l’encontre de cette idée certains ont affirmé haut et fort que la franc-maçonnerie était déiste. Paul Naudon écrit d’ailleurs ces lignes "la franc-maçonnerie manifeste une tendance généralement déiste" et il fait référence aux constitutions d’Anderson indiquant qu’un franc-maçon ne sera jamais un athée stupide ni un libertin irréligieux. Il ajoute que "le caractère déiste de la franc-maçonnerie se complète d’une part, du moins dans la franc-maçonnerie anglo-saxonne, de la croyance en l’immortalité de l’âme, d’autre part d’une inspiration nettement chrétienne". Mais, pour Jean-Pierre Crystal, pense qu’à force de gloser sur la notion d’athéisme la franc-maçonnerie s’est laissée "gangréner" par le déisme et à la suite de cet article, l’auteur va nous démontrer pourquoi cela est impossible. Pour cela il se réfère à la définition du déisme qui est tirée de la section 8 des pensées « les fondements de la religion chrétienne" et reprise par le dictionnaire Le Robert : "le déisme est une croyance à l’Être Suprême mais n’accepte pas les dogmes et les pratiques d’une religion". Donc le déisme rejette les dogmes révélés et nous relevons qu’il est aussi éloigné de la religion chrétienne que l’athéisme. Il précise que les papes étaient méfiants vis à vis du déisme et on imagine mal qu’à une certaine époque la franc-maçonnerie se soit confrontée à l’Église et à la religion chrétienne catholique en particulier. De nombreux maçons ont souvent revendiqué que la franc-maçonnerie était œcuménique (dans le sens de rassembler plusieurs religions), et là encore l’auteur va préciser de quelle sorte d’œcuménisme il s’agissait, en faisant référence à "l’apologie pour l’ordre des francs-maçons" qui précise que si la franc-maçonnerie était œcuménique, c’était dans le seul but de rassembler les communautés chrétiennes. L’auteur prend référence à un passage d’un rituel où il est dit que "l’ordre n’admet que les chrétiens, voilà pourquoi les juifs, les mahométans et les païens sont exclus comme infidèles". Jean-Pierre Crystal précise que la franc-maçonnerie n’est pas une église, elle est un ordre initiatique groupant des chrétiens qu’elle désire unis (bas de page 238). Il termine cet article par je cite : "au risque de surprendre et même de choquer certains, force nous est donc de conclure que la franc-maçonnerie des origines telle qu’elle apparaît dans l’apologie n’admet en son sein que des chrétiens à l’exclusion des athées, des déistes et des indifférents en matière religieuse. Il serait souhaitable que les commentateurs n’occultent plus la franc-maçonnerie sous l’étiquette trompeuse de déiste que les maçons d’avant 1745 récusaient avec pareille vigueur. Les maçons d’aujourd’hui qui projettent souvent sur le passé de leur Ordre, au risque de contresens et d’anachronismes, leurs préoccupations philosophiques et spirituelles du moment, feront bien de méditer sur la rigueur doctrinale de leurs prédécesseurs et d’en tirer les conséquences qui s’imposent". Écrit par P.F.

Renaissance Traditionnelle N°4 - Octobre 1970. p 235

Source : http://aprt.biz/

Partager cet article

Commenter cet article