Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Hauts Grades

De l'adoubement

7 Août 2012 Publié dans #Chevalerie

Principe
Tout ordre souhaitant obtenir le statut d'Ordre Allié Aristotélicien devra adouber ses chevaliers selon un cérémonial précis, en accord avec les enseignements de la Vraie Foi.
Conformément aux lois héraldiques, un Chevalier ne pourra être adoubé que par un autre Chevalier.
En dehors de la bénédiction de l'arme, l'Ordre Allié est libre d'ajouter d'autres rites spécifiques, tant que ceux-ci respectent les commandements aristotéliciens et qu'un accord de la Congrégation des Saintes Armées a été obtenu.
Sans reconnaissance ou stipulation contraires, un Grand Maître d'un Ordre Allié Aristotélicien n'est pas obligatoirement Chevalier.
Ne peut être anobli Chevalier qu'un membre dont les actes, la bravoure, l'engagement et la régularité ont été exemplaires pendant un délai minimal de six à neuf mois, ce qui est la norme communément acceptée.

Préparatifs
Le futur chevalier sera entendu en confession par le prieur de l'Ordre Allié Aristotélicien.
Le futur chevalier devra faire un don honorable en fonction de ses moyens à l'Église de sa paroisse et/ou aux nécessiteux. Il pourra prendre conseil auprès des clercs de son ordre ou de son diocèse.

Cérémonie liturgique
Le futur chevalier s'agenouille devant le prieur de son ordre.
Le prieur bénit l'épée qu'il va remettre au Chevalier.

Saints Archanges qui chantez sans cesse les louanges du créateur de toute chose, qui ne respirez que la gloire du Très Haut, et qui resplendissez du feu de son amour, qui présentez au Père les misères et les vœux de ses Enfants, qui volez à notre secours, bénissez cette épée.
Saints Archanges, qui nous soutenez dans tous nos justes combats, qui nous protégez de nous même comme vous avez protégé les justes à Oanylone, qui portez nos âmes devant notre Juge et Créateur, bénissez cette épée.

Que par les prières et les mérites des bienheureux de la communauté aristotélicienne vous apportent la paix, la prospérité, la force et le salut par la foi et l’amour de notre Créateur.

Et que cette bénédiction permette à la quintessence divine de descendre sur cette épée et y demeure à jamais.

Le prieur donne l'arme au maître de cérémonie qui la pose sur la dextre du futur chevalier.
Le prieur dit :

Saint Miguaël, Archange du don de soi, guide cet homme sur le dur chemin de l’abnégation pour la grandeur de l’église et le service divin!
Saint Michel, Archange de la justice, défend cet homme dans son combat!
Soyez son rempart contre la malice et les pièges de la créature sans nom!
Sainte Raphaëlle, Archange de la conviction, donne à cet homme la force d’exprimer sa foi en toute circonstance!

Le maître de cérémonie met l'épée bénie dans le fourreau et ceint le tout au nouveau chevalier et dit :

Par cette épée, tu es désormais au service du Très-Haut mais sans ta foi, elle ne te servira pas.

Le maître de cérémonie porte le soufflet au chevalier.
Le chevalier se relève pour lui donner l'accolade et s'agenouille à nouveau.
Le chevalier prête serment avec ou sans répétions suite au maître de cérémonie.
Le chevalier jure de respecter le Code de Chevalerie et le récite.
Le chevalier récite le Credo, un genou à terre, tête baissée, la main sur le pommeau de son arme.
Le maître de cérémonie, le prieur et l'assemblée reprennent le Credo.

Source : http://ordrelescurien-rr.goodbb.net/t1142-ix-les-ordres-de-chevalerie-allies-aristoteliciens

Partager cet article

Commenter cet article