Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Hauts Grades

De l'alchimie de la refondation individuelle

20 Octobre 2012 , Rédigé par AMOUSSA R.A Publié dans #Alchimie

1. Du Rôle de la Mort


Saint Paul a dit dans la Bible : « Je meurs chaque jour » pour nous enseigner que lorsque nous jetons une pierre dans l’eau et que nous la retirons, elle est aussi bien une pierre dure après comme avant et elle garde sa forme ; mais lorsque nous la jetons dans le feu, alors elle acquiert une nouvelle forme en soi-même. Aussi, il va falloir rechercher de nouveau, ce que nous avons perdu : La Refondation.
Et pour cela, nous n’avons besoin d’aucuns flatteurs ni jongleurs qui nous promettent des monts d’or afin que nous les suivons.Et sachons-le, que quand bien même nous aurons assisté et écouté des sermons, entendus toujours chanter et raisonner sur le ciel, nous n’aurions point été plus avancé. Et cela n’est point assez de courir à l’Eglise, à la mosquée, dans les temples et apprendre tous les livres par cœur ; nous n’en sommes pas meilleurs devant Dieu. Nous n’en sommespas meilleurs en sachant beaucoup parler de Dieu. Le plus important c’est s’appliquer à ce qu’IL a dit : A moins que vous ne vous convertissiez et que vous ne devenez comme des enfants, vous ne verrez point éternellement le Royaume du Ciel. Vous devez être engendrés de nouveau, si vous voulez voir le Royaume de Dieu.
L’art et l’éloquence ne servent à rien. Aussi, il va falloir s’éloigner de toutes les opinions, quelques noms qu’elles portent dans ce monde. Elles ne sont toutes qu’un combat de la raison.
Aussi, il va falloir laisser aller tout ce qui est dans ce monde, quelque brillant que cela puisse être et entrer en soi-même, amassant en un tas nos péchés dans lesquels nous nous sommes empoisonnés et les jeter dans la miséricorde de Dieu et s’envoler ainsi vers Dieu lui demandant qu’il les oublie et qu’il nous illumine de son esprit. L’Homme peut être reconstruit, mais cela doit l’être à partir de l’intérieur et non pas à partir de l’extérieur : la Refondation.
Le savoir théorique est une nécessité car il peut orienter la pensée, mais il n’a qu’une valeur relative tant qu’il n’est pas transformé en connaissance réelle dans le creuset de la vie par le feu de l’expérience : la Refondation.
Et s’il y a une seule réalité qui participe d’une véritable Refondation, elle s’appelle : la Mort. Et comme l’a si bien mentionné la Bible : la Mort est le dernier ennemi à vaincre. Mais comment faire ? En vérité, tout le secret est contenu dans les deux phrases suivantes : « Triomphe du mal par le bien. Aime tes ennemis ». Aussi, il va falloir vaincre la peur de la mort elle-même en allant à l’école de la connaissance véritable et l’interprétation correcte du phénomène de dissolution physique. C’est par la mort que passent les progrès sociaux. Les vieilles idées disparaissent avec la mort des personnes qui les ont soutenues. Aussi l’existence de la mort est un facteur de progrès. Alors qu’est-elle ? Et comment la vivre ?
Pour cela, pensons à ces moments banals, chaque soir, lorsque nous allons nous coucher. Nous perdons conscience pour environ huit heures et nous retrouvons cette conscience et vaquons à nos affaires. La mort reproduit exactement le phénomène du sommeil avec une différence capitale : le lien entre le corps humain et les autres composantes de l’être se rompt définitivement. Aussi, il est clair que pour bien mourir, nous devons savoir bien vivre et pour bien vivre, nous devons nous conformer aux Lois Divines. Et pour nous conformer aux Lois Divines, nous devons les connaître et les appliquer efficacement. Et la connaissance réelle des Lois Divines s’acquiert par un mode de vie basé sur une solide éthique de pensée et de sentiment. Et les fondements de l’éthique requise sont : l’intégrité, l’altruisme, l’amour du prochain, la quête de la vérité, etc…
Aussi l’alchimie de la Refondation repose sur les moyens magiques du « mieux vivre ». Et « mieux vivre » ne voudrait point dire acquérir plus de biens matériels, ni de jouir avidement de tous les plaisirs de la vie. Mieux vivre consiste tout simplement à développer notre conscience car elle et elle seule traverse le temps et l’espace et elle seule possède le pouvoir de nous éviter la souffrance, ici sur terre et au-delà de la mort.

2. Moyens magiques du « Mieux Vivre »
Ici, il va falloir essayer de comprendre et s’exercer froidement à développer le phénomène de la conscience. Plusieurs clés et techniques participent de ce développement. De prime abord, nous devons savoir que la conscience ne se développe qu’en pleine conscience pendant la journée, à l’état de veille. La qualité de la conscience que nous possédons à notre mort ou pendant le sommeil est celle que nous possédons pendant la vie et dans notre corps physique. Laquelle qualité de la conscience qui n’est que la fréquence vibratoire de notre conscience, c’est-à-dire notre capacité à nous gouverner nous-mêmes ou non. D’autre part, l’homme ne peut développer sa conscience que lorsqu’il vit dans un corps physique.
Aussi chacun de nous est invité à se souvenir de nos rêves c’est-à-dire tout ce que nous avons fait pendant que nous avons quitté provisoirement notre corps physique. A contrôler nos pensées et nos émotions. A essayer de comprendre leur cause, leurs racines et surtout en ne nous figeant pas, ni nous culpabiliser. Se culpabiliser, c’est perdre de l’Energie. L’important, c’est de considérer froidement et calmement la situation que nous vivons et réfléchir sur ce que nous devons faire pour remédier. Et surtout n’oubliez point que parler, c’est dilapider l’Energie en nous et avant de dormir, faites des injonctions positives et penser avec force à la solution d’un problème ardemment souhaitée. C’est également utile d’apprendre à décrire dans un cahier personnel, la ou les situations que nous vivons.

3. Rectification du karma négatif
Tout ce que chacun de nous pense, dit, ressent et fait constitue une force réelle mise en mouvement et que nos pensées, nos sentiments, nos propos ou nos actions soient orientées vers le Bien ou le Mal n’empêche pas la force ainsi libérée d’agir et de déclencher des résultats. Que nos pensées bonnes ou mauvaises, nos sentiments bons ou mauvais, nos actes bons ou mauvais soient lancés vers autrui ou nous-mêmes n’empêchent point la force ou les forces libérées d’agir et de déclencher des résultats. Le karma est le rapport, le lien qui s’établit et lie une cause à son effet, un acte à ses conséquences. Aussi, la cause profonde de tout ce qui nous arrive réside en nous, que cela soit un acte commis dans cette vie ou dans une vie passée tel que les négligences, le mauvais esprit, les mensonges, la jalousie, la calomnie, les trahisons, etc…
Aussi, il va falloir d’urgence faire l’effort quotidien de prendre connaissance de ce qui passe en nous. Car il y a en nous, de multiples causes d’actes, de pensées, de paroles, de comportements, etc… nichées en nous et que nous ne percevons pas. Or, la loi voudrait que tant que nous ne savons pas, nous n’avons pas conscience des causes, ces dernières continueront d’apporter dans notre vie, des conséquences pénibles. Et seule la magie de purification et d’extension de la conscience peut nous y aider car avec elle, point n’est besoin de se souvenir, d’avoir la mémoire des actes comme dans un lointain passé.

4. La Magie des Eléments
La grande majorité des hommes, femmes, enfants subissent inconsciemment une existence misérable en pensant ne pouvoir rien changer à cette soi-disant fatalité. Je peux vous rassurer que vous vous trompez largement. Rien sur cette terre n’est acquis définitivement et tout peut basculer dans un sens totalement opposé dès l’instant où nous avons accès à des outils solides à notre disposition et que nous avons une sincère et solide envie de forger notre transformation salutaire : la Refondation.
La spécifité de la « Magie des Eléments », c’est qu’elle ne demande point que nous ayons foi ou que nous ne l’ayons pas. Dès l’instant où elle est actionnée, les résultats sont infaillibles.

Les 4 Eléments
4 éléments permettent de réaliser nos désirs ; il s’agit du Feu, de l’Air, de l’Eau et de la Terre. Rappelons que ces quatre éléments sont réunis dans un Cinquième appelé Akasha. Et c’est en ce dernier, que réside l’équilibre entier de l’univers. Mais avant toute chose, rappelons que la matière, le corps humain est relié à l’esprit par le lien du corps éthérique ou astral et que toute manifestation de quelque nature qu’elle soit n’est que la conséquence logique d’une action produite sur le plan astral. Aussi c’est particulièrement sur ce plan que doit s’effectuer la véritable Refondation. Aussi tous ceux qui veulent agir sur leur corps ou désirant transformer leurs conditions existentielles doivent conduire leur action sur le plan astral dans le but de programmer le changement salutaire qu’ils désirent voir s’accomplir sur la terre, dans le plan matériel et physique. Rappelons aussi que toutes les maladies ont leurs causes profondes plongées dans les racines du corps astral et éthérique indiquant ainsi la loi universelle de correspondance qui voudrait qu’il y a un lien, un rapport constant entre les multiples phénomènes qui se manifestent dans les différents plans de la vie et des êtres vivants. C’est ainsi que les 4 éléments à travers leurs qualités et défauts qu’ils confèrent à chacun suivant nos coordonnées de naissance, tracent le plan de travail que nous avons à faire dans l’histoire de nos âges respectifs.

a) La Magie du Feu
Au Feu est associé la force, le pouvoir dans la vie, le courage, l’activité, l’expansion, le rayonnement mais également le tempérament colérique, les sentiments d’animosité, la jalousie, l’irritabilité, les passions démesurées, etc…
Au feu également est associé les signes zodiacaux suivants : les Béliers, les Lions et les Sagittaires. Rappelons que le Bélier régit la tête et représente la pensée, la sagesse, tandis que le Lion régit le cœur et représente le sentiment, l’amour ; quant au Sagittaire, il régit les cuisses et représente le mouvement et donc l’action, la réalisation des pensées et des sentiments dans la matière. D’autre part, au Feu est associé la couleur Rouge, le nombre 1, le son (OU), le plexus sacré. Dans la magie du feu, la couleur rouge ou bougie rouge est utilisée là où les forces vitales ont besoin d’être stimulées ou renouvelées c’est-à-dire là où les énergies bloquées doivent s’écouler à nouveau harmonieusement. C’est ainsi que le feu de la bougie rouge sert à dissoudre les blocages chroniques. C’est ainsi que la présence sur soi ou dans son milieu d’une surface peinte de rouge est nécessaire. Ces techniques redonnent de la vigueur aux fonctions dégénérées de l’organisme, stimulent le métabolisme et favorisent l’élimination agissant sur les digestions paresseuses et aidant à se désintoxiquer, etc….Des plantes liées au feu, nous avons en exemple l’ail.
L’ail qui sert également dans l’assainissement des lieux et nous donne la puissance au combat, le clou de girofle qui apaise les conflits relationnels et affectifs, le gingembre qui nous donne de la vitalité sexuelle, la protection, la force et la puissance, la moutarde qui éloigne les ennemis et nous protège….etc. Au feu est lié la force, le pouvoir dans la vie, le courage, l’audace, l’activité, l’expansion, le rayonnement mais aussi le tempérament colérique, les sentiments d’animosité, la jalousie, l’irritabilité, les passions démesurées. Aussi, l’excessif nous indique que nous sommes sous l’influence de l’élément feu et qu’il va falloir faire appel à l’un de ses calmants : l’eau.

b) La Magie de l’Eau
A l’élément Eau correspond nos émotions, notre sensibilité ; notre vie affective, notre magnétisme attractif, nos sentiments, notre romantisme. L’Elément « Eau » gouverne notre santé, notre joie, nos succès amoureux, les plaisirs divers. Sa couleur est le bleu et il est le symbole de notre capacité d’adaptabilité. L’Elément Eau nous invite à la retenue, à l’introversion, la vie intérieure. C’est le symbole de notre inconscient. C’est l’élément de la guérison spirituelle et de l’évolution spirituelle. C’est ainsi que le Déluge dans la Bible est appelé à régénérer, refonder le monde. Et qui parle de l’Elément « Eau » parle des liquides tels que le Vin, le vinaigre…etc.
A la différence du vin qui produit l’ivresse qui produit à son tour l’oubli qui adoucit le sort de l’humanité ou met les humains dans un état où ils sont sous l’emprise des forces animales, le vinaigre au contraire symbolise quant à lui, un nouveau départ. Le vin, symbolise la renaissance du monde sur des bases mystiques comme l’illustre dans la Genèse, ce passage parlant de Noé, descendant d’Adam et Caïn, le premier patriarche d’après le déluge qui est appelé à régénérer le monde : Noé, le cultivateur, commença à planter la vigne. Ayant bu du vin, il se dénuda à l’intérieur de sa tente. Cham, père de Canaan vit la nudité de son père et avertit ses deux frères au-dehors. Mais Sem et Japhet prirent le manteau et le mirent tous deux sur leurs épaules et marchant à reculons couvrirent la nudité de leur père…Genèse 9-18.
Autrement dit, le vin nous rapproche tout à la fois de la nature et des Dieux tandis que le vinaigre nous permet de dominer. Remarquez que le vinaigre ne se sert et ne s’utilise qu’avec parcimonie. Si le vin est un nectar délicieux au palais dont la douceur et les arômes produisent l’euphorie qui saisit le buveur, le vinaigre se fait piqûre dans la bouche et ne peut être supporté que largement additionné d’eau. Le vin alimente le feu intérieur des hommes et renforce les pouvoirs de manière subtile tandis que le vinaigre d’une acidité dont la brûlure mine les forces vives des matériaux les plus durs, illustrant leur symbolique magique : le vin symbolise la renaissance du monde sur les bases mystiques tandis que le vinaigre symbolise un nouveau départ grâce à une magie opérative : la Refondation.
D’autre part le vin sur le plan religieux est assimilé au sang comme l’indique ce passage de la Bible où Jacob bénissant ses fils dit ce qui suit : » Il lave son vêtement dans le vin, son habit dans le sang des raisins, ses yeux sont troubles de vin, ses dents sont blanches de lait ».
Et le christianisme a porté à un haut point ce symbolisme avec les Noces de Cana où Jésus transforma l’eau en vin, son premier miracle grâce dit Saint Jean à « Six jarres de pierre destinées aux purifications ». Et ceci préfigure de la Magie de l’Eucharistie.
Dans ce sacrement Eucharistique, le prêtre ou nous-mêmes, en buvant le vin, nous faisons revivre, le sacrifice du Fils qui a versé son sang pour racheter les hommes. Voyez-vous là encore l’équivalence du vin et du sang et qui plus, le sang le plus précieux qui soit, celui de Dieu.
Mes frères et sœurs, la vérité est souvent sous nos yeux et nous ne la voyons pas. Pourquoi juste avant sa mise en croix, le Christ refusa les derniers secours des bonnes dames de Jérusalem sous la forme d’un vin fortement aromatisé ? Comme le mentionne Marc 15-23 : « Et ils lui donnaient du vin parfumé de myrrhe, mais il n’en prit pas. Puis, ils le crucifièrent. » Par contre à l’agonie, lui-même demanda à boire. Et voici ce qu’on lui donna d’après Jean 19-28 : Jésus dit : J’ai soif. Un vase était là, rempli de vinaigre. On mit autour d’une branche d’hysope, une éponge imbibée de vinaigre et on l’approcha de sa bouche. Quand il eut pris le vinaigre, Jésus dit : « C’est achevé et, inclinant la tête, il remit l’esprit ».
Le vin dans l’alchimie de la Refondation, mes frères et sœurs, doit cesser d’être l’attribut des oracles, des prophètes et des patriarches et revivre comme dans l’Eucharistie, mystérieusement et réellement le Sang du Christ afin qu’ainsi le trait, le pont d’union entre l’Homme et la divinité soit reconstruit pour la paix de chacun de nous, de nos familles respectives, de nos nations. Ainsi soit-il.

c) La Magie de l’Air
Le mot « air » évoque un fluide gazeux, de faible densité laissant passer la lumière, etc…L’air est en relation avec le vent, le ciel, le temps, le vol, etc… et suggère l’idée de transcendance. Le Soleil ou la Lune modifie sur tous les plans, la qualité de l’air. La légèreté de l’air induit sa subtilité. L’air constitue le milieu propre à la diffusion de la lumière, les couleurs, des odeurs, de l’envol et même des vibrations interplanétaires. Le pouvoir de l’Air (l’atmosphère) consiste en la transmission du son et de la lumière. L’Air joue ainsi le rôle de médiateur. Il est symbolisé dans le règne minéral par la plume et produit des incantations qui trahissent la puissance du son proféré dans l’Air. L’Air occupe la place opposée à l’Eau sur la roue des éléments. Dans le sens polaire, sa position regarde l’Est, soit le renouveau ou la résurrection. Le rite en relation intime avec l’Air demeure le souffle purificateur. L’oiseau symbolise l’air en indiquant la capacité de voler et de s’affranchir des conditions ordinaires d’existence. Aussi tout ce qui sort de nous, qui est inférieur, impur, égoïste, méchant ou mensonger nous entraîne à ce qui est sombre, nous conduit à notre perte et revient vers nous, dans l’inspiration, comme catastrophe, pleurs et grincements de dents. Et il va falloir surveiller et maîtriser les trois clés qui ouvrent les trois facultés de penser, de respirer et de manger car elles nous ouvrent les portes de lumière. Tel est ainsi le but final de la respiration : unir l’homme à la vérité, à la lumière, à Dieu. Par la respiration, nous apprenons à agir d’une façon consciente sur nous-mêmes, sur les autres, la nature et l’esprit. Tout le monde respire, donc tout le monde s’influence soi-même et influence les autres et il est nécessaire que nous les fassions consciemment. La plupart du temps, les humains pratiquent la magie noire ou grise sans le savoir puisque toute parole, geste, mouvement, intention pensée, musique, sentiment, désir sont des prolongements de la respiration qui possèdent une puissance d’action sur soi-même, sur les autres et sur l’esprit, pour le bien, la construction ou le mal, la destruction gratuite. Et tout le secret se trouve dans l’inspiration et l’expiration. Dans ce que nous mettons dans l’inspiration, dans la rétention et l’expiration qui jette dans l’univers nos désirs. Et pour cela tout doit se faire dans le calme, le silence et la méditation sur par exemple Les paroles de Saint-Jean dans le prologue de son Evangile : » Et la vie est la lumière des hommes ». « La lumière luit dans les ténèbres et les ténèbres ne l’ont pas saisie ». L’inspiration et l’expiration produisent l’arbre de vie et l’arbre de la connaissance du bien et du mal. L’inspiration et l’expiration, la vie et la mort sont les deux portes qui permettent la communication d’en haut et d’en-bas.

d) La Magie de la Terre
Dans la table d’Emeraude, nous lisons ce qui suit : Le Soleil en est le père et la Lune, la mère. Le vent l’a porté dans son ventre. La Terre est sa nourrice et son réceptacle. Ainsi, la Table d’Emeraude du Sage Hermès nous explique que : Le Soleil (le Feu) est le père, et la Lune (Eau), la mère. Le Vent (L’air) l’a porté dans son ventre. La Terre est sa nourrice et son réceptacle. L’Air(ou état gazeux) est céleste, mais sa force s’exprime par le vent. L’Eau(ou état liquide) purifie et apparait comme source de vie. Le Feu (ou état igné) éclaire, chauffe, brûle et, surtout, il constitue l’un des pouvoirs de l’homme, par rapport aux autres espèces. La terre (ou état solide) enfin représente la fécondité, la naissance et la mort.Aussi, à chacun de nous de ne point oublier que quiconque qui n’est pas en harmonie avec l’élément sur lequel il travaille et qui est incapable de le respecter, court à sa propre perte. Ceci dit, la première offrande à faire à la terre est celle du Sel de la Vie. Viennent ensuite l’aspersion, la libation, le souffle de l’Air et du feu. Le taureau est l’animal consacré par excellence à la terre. Toute construction humaine se doit d’être placée sous une protection tellurique et cosmique. Une offrande déposée dans une fosse, constitue la meilleure image symbolique du rite de fondation. L’acte simple de manger devrait lui aussi se placer dans un rapport d’harmonie. Aussi, offrir à la terre nourricière, les prémices d’un repas remontent à une haute antiquité. Dans notre pays le Bénin, Dieu a confié la gestion de la Terre au Grand Vodoun, « SAKPATA », respectueusement appelé « AINON » qui veut dire « Propriétaire de la Terre ». Il est le détenteur de toutes les richesses de notre planète dont il comble à profusion l’Homme. Il est également appelé DOKOUNNON. Le grand Vodoun SAKPATA malgré sa grande bienveillance et sa grande bonté est terrorisant et terrifiant parce que très intransigeant et d’une extrême sévérité. Chacun de nous est divisé en corps physique, corps psychique et corps mental. Ces trois corps sont unis entre eux par un lien subtil. Le corps physique est maintenu en vie par la nourriture tandis que le corps astral ne vit que par la respiration. Les parties du corps humain liés à l’élément terre sont : du coccyx en passant par les cuisses et les jambes jusqu’à la plante des pieds.
Rappelons que l’élément terre sert de support aux 3 autres éléments. La magie de la terre permet d’améliorer considérablement notre existence dans les domaines physiques, matériels et financiers. Aussi, la pauvreté dans la vie matérielle n’est pas le fait du hasard, ni une sentence aveugle du Destin ou le résultat de basses pratiques ourdies par des voisins jaloux ni le courroux implacable de Dieu mais une conséquence logique, mathématique de quelque loi violée ou déviée du cosmique, du Grand Architecte de l’Univers. Notre misère, nos misères sur le plan matériel ne sont que le reflet d’une ou plusieurs perturbations installées comme des virus, des microbes au niveau des autres corps de l’être le tout lié à l’élément Terre correspondant dans ces corps subtils. Et il est urgent de passer à la purification des énergies élémentales individuelles afin de retrouver l’équilibre intérieur nécessaire à notre épanouissement spirituel comme à notre réussite matérielle. Rappelons avant toute chose que pour guérir d’une maladie, un temps d’incubation et de convalescence sont inévitables. Et ce temps est d’autant plus important que la maladie s’est installée depuis de nombreuses années. En d’autres termes, cela voudrait dire que nous ne pouvons immédiatement jouir des bienfaits de notre Refondation intérieure, spirituelle, mentale, morale, comportementale. La reprogrammation, la Refondation de notre subconscient implique le facteur temps. Aussi, plusieurs mois, voire plusieurs années pour les cas les plus graves devront être consacrées à une restructuration, à une rectification, à une ascèse rigoureuse à l’aide de travaux de résurrection théurgiques.
Et pour communiquer avec la terre, comme exercice, nous pouvons nous asseoir sur une chaise, la colonne vertébrale redressée, les pieds nus contre le sol, dans une semi obscurité. Nous pouvons également nous coucher le dos nus contre le sol et les pieds nus également contre le sol.
Il est important de travailler ce rituel là où nous pouvons bénéficier de la circulation de l’Air en présence d’une bougie blanche ou de couleur brune.
Après un temps, dans cette posture, vibrez-le son (SSSS). Et contrôlez vos relations sexuelles après cette pratique car la terre est liée à la région coccygienne aux glandes sexuelles et apprenez la patience particulièrement les jours où l’addition de la date, du mois et de l’année donnent le nombre 4, le nombre 8. Que le Seigneur nous accompagne.

Mathieu 7-7
Le Seigneur a mis un signe sur le jour et a enlevé le signe sur la nuit (elle est obscure). Mais au cœur de la nuit brille Qamar (la lune, le Signe de Dieu). Ainsi passeras-tu du jour à la nuit et verras-tu briller soudain dans les ténèbres la Face de Ton Seigneur. Noir et Blanc sont comme le Jour et la Nuit, le Bien et le Mal, la Vie et la Mort ; tu passes et passeras de l’un à l’autre dans le temps d’un soupir. Il y a sept Dormants comme il y a sept jours, sept terres, sept mers, sept cieux, sept portes et sept versets dans la Fatiha : Au nom de Dieu Clément et Miséricordieux.

1. Béni soit Allâh, Seigneur de l’Univers
2. Clément et Miséricordieux
3. Maitre au jour du jugement
4. C’est lui que nous adorons et à qui nous demandons aide et assistance
5. Qu’il nous dirige sur la droite voie
6. Sur la route de ceux qu’Il récompense
7. De ceux qui n’ont pas suscité sa colère et qui ne divaguent pas.
Ainsi soit-il.
VOIS – COMPRENDS – AGIS

IX. Acte 10 .....
Source : http://lautrefraternite.com/2012/02/26/de-lalchimie-de-la-refondation-individuelle/

Partager cet article

Commenter cet article