Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Hauts Grades

De la Pierre Brute à la Pierre Cubique

11 Octobre 2012 , Rédigé par Franck Bailly Publié dans #Planches

Permettez moi, mes sœurs de vous présenter ce soir, mon travail sur le cheminement de la connaissance des deux symboles, auxquels je fais référence dans l'énoncé de cette planche.

Avant que de vous relater mon parcours initiatique qui m a conduite à la pierre cubique, je voudrais vous livrer en quelques mots ma réflexion sur le symbole de la pierre.

LA PIERRE a marqué mon esprit et m'a incité à rechercher son sens et son impact à travers le temps.

La pierre brute représente l'âme de l'homme qui a gravé dans la roche sa haine, ses craintes, son amour et sa dévotion à la gloire d'un Dieu vivant ou d'un Dieu céleste.
Elle est venue du fonds de l'espace, a accompagné l'homme au travers des âges et a participé à son évolution .
Fait d'un acte divin ou de la création du parfait hasard, elle se rapproche de la perfection. Elle était là au commencement et verra sans nul doute la fin de l' univers alors que nous ne serons plus qu'une vague chimère.

De l'époque des cavernes aux buildings Modernes, en passant par les bâtisseurs des Cathédrales, elle est à l'Origine de l'Univers.

Surprenante découverte , car avant mon initiation, il ne m'était point venu à l'idée que je pouvais être comparée à une pierre, brute de surcroît.

C'est en parfaite profane que j'ai frappé à la porte du temple, après avoir séjourné un long moment dans le cabinet de réflexion où j'ai du méditer sur la mort et trouver en moi ma propre aspiration.
L'initiation m'a permis de commencer mon cheminement, et j'ai quitté l'immobilisme pour le mouvement.
Mais pour tailler ma pierre, il me faut quelques connaissances sur le fil de la pierre comment la fendre sans la briser.
C'est dans l'écoute de mes sœurs plus érudites que moi dans l'art de tailler la pierre que je pourrais commencer ma construction personnelle.

Aidée par le fil à plomb, symbole de la recherche de la vérité, m'incitant à ne pas m'arrêter à l'aspect extérieur des choses.
j'ai commencé la construction de mon temple intérieur.
Tout ce qui me semblait jusqu'alors inébranlable a volé en éclats
J'ai remis en cause peu à peu mes certitudes, sans aucune exception pour tenter d'élargir mon champ de conscience, aidée en cela par le Maillet.
Au premier degré, il est dit de Vaincre ses passions, s'il me faut les vaincre c'est qu'elle représentent un trouble : trouble de la vue, de la confusion, de l'exaltation fébrile.
Premier parcours du long chemin initiatique, mon temps passé sur les colonnes du Nord m'a également appris que le silence n'est pas vide de sens mais au contraire propice à l'écoute et à la réflexion.

J'ai compris que le simple travail intellectuel ne suffisait pas et qu'il me fallait concentrer mes efforts sur moi même, pour me libérer et me reconstruire.
Reçue en chambre des compagnons j'ai accompli 5 voyages et enrichi mon sac d'apprenti de nouveaux outils.
5 en référence au nombre des compagnons, Il symbolise la force et les limites de l'homme dans sa maîtrise sur L'Univers
les travaux du 2ème degré sont ouverts aux cinq coups de maillet, , la batterie est quintuplée, les pas sont au nombre de 5.

Dès le premier voyage, la sœur experte a placé la Règle sur mon épaule gauche.

Outil symbolique actif, symbole de rectitude , d'ordre et de conduite, La règle me guide physiquement et moralement dans mes relations avec mes semblables . Je l'emploie à mesurer l'énergie que j'envisage de mettre dans mon travail.

La règle m'a accompagné durant les quatre premiers voyages au cours desquels j'ai reçu trois nouveaux outils

le compas fermait dans ma main droite représente l' emblème de la sagesse, il permet de mesurer les angles et d'établir les proportions,.

Le levier symbole de force, et de volonté, volonté propre à retourner ma pierre mais qui demande l'impulsion de mes sœurs, sans lesquelles, je ne pourrais insérer un jour ma pierre devenue lisse et polie dans l'édifice commun

L'équerre symbole de l'équité du monde matérialisé, permet de vérifier la régularité des faces de la pierre cubique sur laquelle je travaille.

A ces nouveaux outils, propres à découvrir le monde extérieur, j'ai reçu les moyens de m'ouvrir à la connaissance de l'Univers :

Par les sens pour connaître ma nature profonde

. La vue m'apporte la lumière sur le monde qui m'entoure, l'odorat capte les senteurs de l'air que je respire, le toucher me donne la perception des formes, le goût m'unit aux saveurs , l'ouie au silence et à l'écoute des autres

Par les, 5 ordres d'architecture (diorique, ionique, corinthien, toscan , composite)
-rappel du compagnonnage opératif, qui évoquent en moi le temple intérieur que j'essaie de bâtir, l'élévation spirituelle que je recherche , et qui figurent dans notre atelier par la représentation des colonnes, du pavé mosaique, de la pierre brute et de la pierre cubique que je tends à devenir.

Par la connaissance des 7 arts libéraux.
- Grammaire rhetorique , logique qui renvoient à l'art de la parole,
- Arithmétique à la science des nombres
- Géométrie à ses symboles
- Musique à tout ce qu'elle suscite d'ascèse, d'harmonie et de bien être..

Par la découverte des grands initiés :

JESUS, MOISE, PYHTAGORE, MAHOMMET, et SOCRATE.reçus au plateau de la première surveillante .
Chacun d'eux dans leur zone d'influence ont été des modèles qui ont apporté aux hommes sagesse, et savoir .

Le cinquième voyage, je l'ai accompli, les mains libres.
Devant le tableau des sphères terrestre et céleste, c'est là que j'ai vu l'ETOILE FLAMBOYANTE guide de la sagesse et en son centre la lettre G qui est à l'origine de nombre d'interprétations.

Peu importe l'interprétation que revêt ce signe, il éveille en moi l'étincelle de lumière qui m'indique qu'en apprenant à me connaître, je prends conscience de ma participation aux lois de l'Univers .

je suis l'ouvrière qui taille la pierre, ma pierre que je ne veux pas être une tombe mais un temple unique , le mien, à la recherche de la perfection.

Ainsi poursuivant mon chemin je vais vers la pierre cubique que je dois réaliser mais qui gardera des aspérités je dois passer du relatif à l'absolu en sachant que cet absolu ne sera jamais atteint.

Il me faut dans un premier temps aborder l'extérieur de ce symbole.

La pierre cubique est constituée d'un ensemble de segments de droite s'articulant les uns aux autres pour former la structure d'un volume . je dois la travailler avec les outils du compagnon : le compas pour vérifier la proportion des dimensions , la règle et l'équerre pour vérifier la rectitude des angles, le niveau pour vérifier sa position horizontale ,le fil à plomb pour pouvoir superposer chaque pierre, et le levier pour retourner la pierre sur tous ses angles.

La pierre cubique a 6 faces qui représentent les 3 dimensions de l'espace . On ne perçoit que 3 faces à la fois , alors que 5 sont visibles et la base est cachée.

On note que ses faces se correspondent 2 à 2 , on retrouve ainsi la dualité fondamentale du pavé mosaïque où alternent le noir et le blanc, l'ombre et la lumière, 2 comme le soleil et la lune, comme les deux colonnes ou encore le 1er et 2ème surveillant.

Mais le cube a aussi 3 axes de symétrie, 3 comme le nombre 3 de l'apprenti , comme les 3 grandes lumières(volume de la Loi sacrée, équerre , compas,) comme le triangle divin représentant les 3 mondes (matière , esprit, âme) , comme les 3 grades de la maçonnerie.

Il est dit que ses quatre faces latérales indiquent les quatre points cardinaux

Les Pythagoriciens pensaient qu'au centre des quatre éléments se trouvait un cube de feu participant à l'unité , et qu'à côté de la forme extérieure, existait un cœur dans la pierre semblable à celui de l'homme nourrissant la pierre toute entière.

Ainsi mon observation me conduit à réaliser que du nombre 2 au nombre 6 tout y est.

Mais mon analyse de la pierre cubique ne doit pas se fonder uniquement sur le visible , car je dois songer à l'invisible.

Elle est une instruction mystique qui indique que tout est lié avec tout et compris ou inclus en tout, et peut rappeler l'ARCHE DE L ALLIANCE,.
La pierre cubique est comparable à une maison, comparable à l'homme, le corps représente les murs mais le vide intérieur correspond à l'Esprit.
Elle symbolise la terre, la matérialité de la création dans tout ce qui se réfère au solide

Par le changement progressif de moi même, je deviens cette pierre qui est loin d'être parfaite car je suis et ne resterai qu'une éternelle apprentie.

Je me rapproche de ce cube qui ne se limite pas à une représentation de la pierre mais qui constitue un organisme vivant puisqu'à l'image de l'homme qui est une créature vivante .

Cette forme m'a servie de guide à la construction intériorisée favorisant ma concentration, et ma méditation pour rechercher en moi la partie invisible représentée par le cube.
Il est la représentation de la perfection intellectuelle et spirituelle à laquelle je dois m'efforcer tout au long de ma vie de me rapprocher. Il me faut faire voler en éclat mon bilan personnel, après m'être régénérée par le fil à plomb, me débarrasser des voiles qui couvraient mes convictions pour recouvrir ma quête intérieure , qui se veut de paix et de ferveur, afin d'avancer dans la connaissance..

Il est une histoire que vous connaissez sûrement, un homme passe devant un chantier et croisant un tailleur de pierre lui demande : " Que faites vous ? " " Je gagne ma vie, " passant devant un autre tailleur de pierre , il lui pose la même question, l'homme répond " je taille la pierre "
S'adressant alors à un compagnon il renouvelle sa demande et le compagnon répond " Je construis une cathédrale ".
Ainsi, mon premier devoir de franc maçonne c'est ma participation à l'édifice commun en persévérant dans la construction de mon temple intérieur.

Il est une seconde histoire qui raconte qu'un gamin regardait depuis un moment un sculpteur frapper la pierre qui perdait, éclat après éclat, un peu de sa matière.

Au bout d'une longue méditation , le gamin tira l'homme par la blouse et lui dit :
" Dis monsieur, comment tu savais qu'il y avait un cheval dedans "
D'après H.VINCENNOT, pour le sculpteur l'œuvre pré-existe à son travail , et il ne fait que la libérer de la gangue à l'intérieur de laquelle elle est prisonnière. La pierre cubique est enfermée dans la pierre brute, il nous faut travailler la pierre pour la liberer.

Je voudrais terminer cette planche par une réflexion d'ANTOINE DE ST EXUPERY
La pierre n'a point d'espoir d'être autre chose que pierre.
Mais de collaborer , elle s'assemble et devient temple.

J'ai dit.

Source : http://www.franckbailly.fr/deh/

Partager cet article

Commenter cet article