Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Hauts Grades

Enseignement des Rose-Croix (1ère partie)

31 Mars 2012 , Rédigé par Max Heindel Publié dans #Rose-Croix

7.gif
Avertissement
Ce texte de présentation de la Philosophie Rosicrucienne est un extrait des ouvrages de Max Heindel. Mais seuls les ouvrages de Max Heindel, messager de la Rose-Croix, constituent l'Enseignement Rosicrucien authentique.


L'Ecole des Mystères de la Rose-Croix
Que sommes-nous ? D'où venons-nous ? Où allons-nous ?

Prétendre apporter des réponses précises à ces questions peut paraître ambitieux. Ces réponses existent pourtant. Et chacun peut en prendre connaissance en étudiant la philosophie rosicrucienne, telle qu'elle a été transmise à Max Heindel par les Frères Aînés de la Rose-Croix.

Le texte qui va suivre a pour objet de présenter les grandes lignes de l'enseignement rosicrucien. Ceux qui seront intéressés par cet enseignement pourront se procurer les ouvrages de Max Heindel et en particulier le livre de base, intitulé : La COSMOGONIE des ROSE-CROIX.

Mais tout d'abord une question se présente à l'esprit : Qui sont ces Frères Aînés de la Rose-Croix et en quoi consiste leur philosophie ?

La philosophie rosicrucienne est la philosophie ésotérique chrétienne. Le christianisme que nous connaissons est celui des Eglises. C'est le christianisme exotérique (ou christianisme populaire) dont l'enseignement est public. Il est suffisant pour la grande majorité des chrétiens qui suivent le sentier du développement spirituel par la foi en Dieu.

Le christianisme ésotérique n'était autrefois enseigné qu'à un petit nombre, dans les Ecoles des Mystères. Cependant, au début du vingtième siècle, les Frères Aînés de la Rose-Croix ont jugé bon de rendre public une partie de leur enseignement, afin de fournir aux chercheurs intellectuels sincères une réponse logique à l'énigme de la vie et de freiner ainsi la montée du matérialisme.

C'est au quatorzième siècle qu'un grand instructeur spirituel fonda l'ordre mystérieux de la Rose-Croix. Il rassembla autour de lui douze Frères, que l'on appelle les Frères Aînés. Eux seuls portent le nom de Rose-Croix et ils sont les chefs de l'Ecole occidentale des Mystères.

Les Frères Aînés, marchant dans les pas du Christ, ont effectué un développement spirituel considérable, et leur degré d'évolution est très supérieur à celui de l'élite de l'humanité actuelle. Ils instruisent ceux qui suivent le sentier de l'initiation. Mais leur Ecole n'est pas dans le Monde Physique. Elle se trouve dans les mondes invisibles, mondes dont nous parlerons un peu plus loin.

Disons tout de suite, pour clarifier les idées, que les initiés dont il est question ici n'ont rien de commun avec ceux dont on parle parfois à propos de certaines confréries existant dans ce bas monde.

Un initié d'une Ecole des Mystères est un Etre dont la vie est si sainte qu'il a construit le corps spirituel dont parle Saint Paul, véritable corps christique qui lui permet de quitter son corps physique à volonté et de parcourir le monde pour effectuer des missions secourables en tant qu'Aide Invisible.

Apprendre à utiliser ce corps spirituel constitue la première des 9 initiations mineures (il y a de plus 4 initiations majeures) et permet d'entrer comme "élève" dans l'Ecole des Mystères de la Rose-Croix.

Cette première initiation, qui n'est qu'un début sur le sentier spirituel, représente tout de même un stade de développement extrêmement difficile à atteindre. Et les initiés sont rares, car s'il y a beaucoup d'appelés, il y a peu d'élus.

Il est cependant intéressant de savoir que ces Etres d'exception représentent des jalons sur le chemin de l'évolution parcouru lentement par l'humanité ordinaire. Avec le temps, des personnes de plus en plus nombreuses s’engageront sur le sentier direct de l’initiation.


La Loi de cause à effet - La Loi de réincarnation

Parmi toutes les vicissitudes de l'existence, un événement apparaît tôt ou tard : la mort ! Durant les années de jeunesse et de santé, nous pouvons écarter ce sujet de nos préoccupations. Mais il arrive un moment où le problème de la vie et de la mort se présente à notre conscience et ne peut être repoussé plus longtemps.

Il ne sert à rien d'accepter, avec plus ou moins de foi, une explication qui pourrait nous être proposée. Car ce problème, qui nous concerne tous, est néanmoins personnel et chacun doit le résoudre pour lui-même s'il veut connaître la vérité.

Selon la mythologie grecque, il existait dans les environs de Thèbes un monstre qui désolait la région. Ce monstre était le Sphinx. Il proposait une énigme aux voyageurs qu'il rencontrait et dévorait tous ceux qui ne trouvaient pas la solution. Mais lorsque enfin Oedipe donna la réponse correcte, le monstre se détruisit lui-même.

Il en est ainsi de l'énigme de la mort. Celui qui ne peut apporter de réponse à cette question doit être dévoré par le monstre de la mort. Mais celui qui trouve la solution voit le monstre s'évanouir, car il découvre qu'en réalité la mort n'existe pas et qu'elle n'est que le changement d'un état à un autre.

Les enseignements rosicruciens ont pour objet de nous aider à résoudre le mystère de l'existence en nous dévoilant les grandes lignes du plan divin de l'Evolution. Cette connaissance favorisera grandement notre développement spirituel, car elle nous permettra d'harmoniser nos vies avec les lois de la nature, au lieu d'attirer sur nous le chagrin et la souffrance en persistant à les ignorer et à les mépriser.

Dans son état actuel de développement, l'homme est soumis à l'action de deux grandes lois qui le guident sur le chemin de l'Evolution : la loi de Cause à Effet et la loi de Réincarnation.

Lorsque nous cherchons à résoudre l'énigme de la vie et de la mort, nous commençons par nous interroger sur les inégalités de la condition humaine. Nous nous demandons pourquoi un homme vient au monde dans un milieu aisé, tandis qu'un autre est élevé dans la pauvreté, pourquoi un homme jouit d'une santé florissante, alors qu'un autre est malade ou infirme, pourquoi un homme a de la réussite et des occasions de se mettre en valeur, alors qu'un autre est poursuivi par la malchance, pourquoi une femme est une reine de beauté, tandis qu'une autre manque de grâce, pourquoi un homme a le don de la musique ou des mathématiques, alors qu'un autre est un simple d'esprit.

A toutes ces questions, ni les matérialistes ni les théologiens n'apportent de réponses satisfaisantes. La loi de Réincarnation offre une solution raisonnable à toutes les inégalités de la vie lorsqu'on l'associe avec sa compagne la loi de Cause à Effet, ou loi de Conséquence. La loi de Conséquence est la loi de Justice dans la nature. Elle décrète que ce que l'homme sème, il le récolte, dans cette vie ou dans une autre.

Ce que nous sommes, ce que nous avons, toutes nos qualités sont le résultat de notre travail dans le passé. L'absence de certains dons physiques, moraux ou mentaux résulte de notre négligence antérieure. Mais si nous cherchons à nous améliorer, les opportunités de la vie nous permettront d'acquérir, dans l'avenir, les facultés qui nous manquent aujourd'hui.

Car la vie est une école. Elle nous dispense des leçons destinées à nous faire avancer sur le chemin de l'Evolution. L'Esprit Humain possède en lui, à l'état latent, toutes les qualités « de notre Père qui est dans les Cieux ». Et c'est grâce à l'expérience acquise sur cette Terre, dans des corps physiques de plus en plus perfectionnés, que nous transformons lentement nos qualités latentes en pouvoirs effectifs.

En ce qui concerne notre comportement envers les autres, la mort ne liquide pas plus nos dettes que le fait de changer de lieu de résidence n'efface notre passif. La loi de réincarnation nous procurera, dans la vie suivante, un nouveau milieu. Mais nous y retrouverons d'anciens amis et d'anciens ennemis. Lesquels, éventuellement, nous porteront assistance ou nous causeront des ennuis. Nous les reconnaîtrons d'ailleurs parfois en éprouvant en face de certaines personnes une vive sympathie ou au contraire une profonde antipathie.

Il s'écoule environ mille ans entre deux incarnations. Et l'Esprit s'incarne tour à tour dans un corps masculin et dans un corps féminin. Mais il s'agit là d'indications générales, susceptibles d'être modifiées par la loi de conséquence.

Tout cela est très intéressant, diront certaines personnes, mais vous nous affirmez que cet enseignement est chrétien, or les Eglises chrétiennes n'ont jamais enseigné la doctrine de la réincarnation. En effet, cette doctrine ne fait pas partie de l'enseignement chrétien ordinaire, et il y a d'ailleurs pour cela d'excellentes raisons. Mais le christianisme ésotérique a toujours enseigné la loi de réincarnation, secrètement il est vrai.

D'ailleurs, si vous lisez les Evangiles avec attention, vous verrez que le Christ et ses interlocuteurs connaissaient parfaitement cette loi et qu'ils y ont fait allusion à plusieurs reprises. En voici des exemples :


Dans le troisième chapitre de l'Evangile selon Saint Jean, au cours de l'entretien avec Nicodème, Jésus déclare : "En vérité, je te le dis, à moins de naître de nouveau, nul ne peut voir le royaume des Cieux." Les traducteurs embarrassés ont écrit : "naître d'en haut", en signalant toutefois que l'on pouvait traduire par "naître de nouveau".

Toujours dans l'Evangile de Saint Jean, au neuvième chapitre, concernant la guérison d'un aveugle de naissance, la question suivante est posée au Christ par ses disciples : « Qui a péché, lui ou ses parents, pour qu'il soit né aveugle ? ».

Comment un homme aurait-il pu pécher avant de naître, sinon dans une vie antérieure ? Cette éventualité, envisagée par les disciples, montre que ceux-ci connaissaient la loi de réincarnation.

La réponse du Christ laisse d'ailleurs beaucoup de personnes perplexes et mérite une explication : « Ni lui ni ses parents n'ont péché, répond-il, mais c'est pour qu'en lui soient manifestées les oeuvres de Dieu ».

Curieuses oeuvres, que de rendre aveugle un homme innocent ! Ce serait là le travail d'un Dieu capricieux, distrait ou incompétent. Ecartons de nous ces pensées blasphématoires. En réalité, ni l'homme physique actuel ni ses parents ne sont responsables de son état. Mais le Dieu intérieur de l'homme, l'Esprit, a été incapable de construire un corps sain en raison de fautes antérieures commises par la personnalité pécheresse.

Dans l'Evangile de Saint Matthieu, nous lisons au chapitre 11, verset 13 : « Tous les prophètes en effet, ainsi que la Loi, ont mené leurs prophéties jusqu'à Jean (Jean-Baptiste). Et lui, si vous voulez m'en croire, il est cet Elie qui doit revenir ».

Jean-Baptiste est donc Elie ! Rappelons ici, pour ceux qui l'ont oublié, que l'Ancien Testament se termine par l'annonce du retour d'Elie, le prophète. Nous trouvons en effet à la fin du livre de Malachie la déclaration suivante : « Voici que je vais vous envoyer Elie le prophète, avant que n'arrive mon Jour, grand et redoutable ».

Toujours au sujet d'Elie, dans l'Evangile de Saint Matthieu, au chapitre 17, verset 11, le Christ déclare : « Oui, Elie doit venir et tout remettre en ordre. Mais je vous le dis, Elie est déjà venu, et ils ne l'ont pas reconnu ... » Et un peu plus loin : « Alors les disciples comprirent que ses paroles visaient Jean-Baptiste ».

On ne peut être plus clair. Ces citations, tirées de la Bible de Jérusalem, établissent sans équivoque que Jean-Baptiste est la réincarnation du prophète Elie.

En réalité, l'homme est un Esprit immortel, et le corps physique n'est qu'un instrument, un véhicule, dont il se sert pour acquérir de l'expérience et développer ses pouvoirs divins. L'Esprit seul est vivant. Et lorsqu'il abandonne son corps minéral au moment de la mort, ce dernier commence aussitôt à se décomposer.

Le corps physique n'est pas non plus l'unique véhicule de l'homme. L'Esprit possède d'autres corps, plus subtils, qui lui permettent de se manifester dans des mondes supérieurs entre deux incarnations. Ces mondes supérieurs sont invisibles aux yeux physiques, mais ils sont néanmoins très réels et, de plus, ils sont la cause de tout ce qui existe dans notre monde matériel.

Nous allons maintenant étudier les différents véhicules de l'homme et suivre ce dernier dans les mondes invisibles entre deux incarnations.


Les 3 Mondes qui sont le champ actuel de notre Evolution

D'après les enseignements des Rose-Croix, l'Univers est divisé en 7 mondes, ou 7 états différents de la matière. Ces mondes sont les suivants :

• Le Monde de Dieu ;
• Le Monde des Esprits Vierges ;
• Le Monde de l'Esprit Divin ;
• Le Monde de l'Esprit Vital ;
• Le Monde de la Pensée ;
• Le Monde du Désir ;
• Le Monde Physique.

La substance de chacun de ces mondes est soumise à des lois particulières. Par exemple, dans le Monde du Désir il n'y a ni chaud ni froid, et le temps et la distance n'existent pratiquement pas.

Les différents mondes ne sont pas situés les uns au-dessus des autres, mais ils s'interpénètrent. Chacun d'eux étant entièrement contenu dans le monde qui lui est supérieur. Le Monde Physique est le plus dense de tous et, en conséquence, il occupe moins d'espace que les autres.

Notre évolution actuelle se déroule dans les trois mondes inférieurs : le Monde Physique, le Monde du Désir et le Monde de la Pensée. Nous nous limiterons par conséquent à l'étude de ces trois mondes.

Le Monde Physique (Région Chimique et Région Ethérique)

Le Monde Physique comprend 7 divisions, qui correspondent à 7 états de densité de la matière. Ce sont : les Solides, les Liquides et les Gaz, qui constituent la Région Chimique (connue de tous), et les quatre Ethers, qui forment la Région Ethérique.

Les quatre Ethers se nomment : l'Ether Chimique, l'Ether Vital, l'Ether Lumière et l'Ether Réflecteur. C'est grâce à l'Ether que l'Esprit vitalise les formes construites avec la matière de la Région Chimique.

L'ETHER CHIMIQUE est le canal d'expression des forces qui assurent l'assimilation, la croissance et le maintien de la forme. Il est actif dans les règnes végétal, animal et humain. Chez les minéraux, il intervient dans la formation des cristaux et il détermine leurs différentes propriétés chimiques.

L'ETHER VITAL est le champ d'action des forces qui travaillent à la reproduction des formes, c'est-à-dire qui assurent le maintien de l'espèce ou de la race. Il est donc actif dans le végétal, l'animal et l'homme.


L'ETHER LUMIERE est le milieu de manifestation des forces qui produisent la chaleur, le mouvement et la circulation du sang chez l'animal et l'homme, ou la circulation de la sève chez les plantes. Cet Ether régit également les organes des sens et il est la cause des diverses colorations que l'on trouve dans la nature. Il est partiellement actif chez le végétal, et pleinement actif chez l'animal et l'homme.

L'ETHER REFLECTEUR enregistre tous les événements qui se déroulent dans le monde. Il contient ce que l'on appelle : la mémoire de la nature. Mais cette mémoire n'est que le reflet de la véritable « mémoire de la nature » qui se trouve dans le Monde de la Pensée. C'est également par l'intermédiaire de l'Ether Réflecteur que l'Esprit agit sur le cerveau et contrôle le corps physique.

Récapitulons brièvement les principales fonctions des Ethers :

• L'Ether Chimique entretient la vie et la croissance de la forme.
• L'Ether Vital assure la reproduction.
• L'Ether Lumière rend possible le mouvement et la perception.
• L'Ether Réflecteur enregistre les expériences de l'homme et permet à l'Esprit d'agir sur le cerveau et le système nerveux.

Le Monde du Désir

Le Monde du Désir est le monde suivant. C'est un monde de lumière et de couleur. Sa substance est constamment en mouvement. Elle peut prendre avec facilité toutes les formes possibles et imaginables.

Dans ce monde, les énergies de l'homme et des animaux se mêlent à celles de nombreuses Hiérarchies d'Etres spirituels qui ne paraissent pas dans le Monde Physique. Les forces émanant de ces légions d'Etres divers moulent la matière toujours changeante du Monde du Désir en formes variées, dont la stabilité plus ou moins grande est fonction de l'énergie qui leur a donné naissance.

Le Monde du Désir comprend 7 régions. Comme son nom l'indique, il est le monde des désirs, des souhaits, des sentiments et des émotions. Les passions grossières et les impulsions égoïstes se rencontrent dans les régions les plus basses. Tandis que les nobles qualités de l'âme s'expriment dans les régions supérieures.

Ce sont nos désirs qui poussent à l'action le corps physique, vivifié par les éthers.
Parmi les habitants du Monde du Désir se trouvent les Archanges. Les Anges, eux, se rencontrent dans l'Ether.

Le Monde de la Pensée

Le Monde de la Pensée est le troisième monde qui concerne notre évolution actuelle. Il comprend lui aussi 7 parties. Et, comme le Monde Physique, il peut se diviser en deux régions principales qui sont : la Région de la Pensée abstraite et la Région de la Pensée concrète.


La Région de la Pensée concrète fournit la substance destinée à revêtir les Idées, qui prennent naissance dans la Région de la Pensée abstraite et qui, ainsi concrétisées, deviennent ce que l'on appelle des formes-pensées.

C'est dans la région supérieure du Monde de la Pensée (la région de la Pensée abstraite) que se trouve l'Esprit de l'homme : l'Ego, le Penseur. Il dirige l'Intellect, ou corps mental, composé de la substance de la région de la Pensée concrète.

Notre Mental agit comme un frein sur les impulsions de la nature émotionnelle et nous dicte parfois des actes contraires à nos sentiments, grâce à un point de vue plus élevé que nous appelons la raison.

Le Mental rend l'homme capable de former des pensées concrètes, des formes-pensées, et de créer ainsi des images qu'il pourra reproduire ensuite à l'aide de la matière du Monde Physique.

En réalité, le Monde de la Pensée est à l'origine de tout ce qui existe sur notre Terre. C'est en effet dans la région de la Pensée concrète que se trouvent les archétypes (ou modèles vivants) de tout ce que nous pouvons voir ici-bas, qu'il s'agisse des montagnes, des continents, des arbres, des animaux ou de l'homme.

Aucun changement n'intervient dans le Monde Physique avant que les archétypes n'aient été modifiés. Alors seulement, ce que nous appelons les phénomènes de la nature provoque les changements désirés. De grands Etres spirituels dirigent la construction des archétypes. Ils instruisent également l'homme entre deux incarnations et ils aident l'Esprit à construire l'archétype de son corps physique.

Le Monde de la Pensée est le monde du son. En fait, la forme, la couleur et le son s'expriment tous dans chacun des trois mondes. Mais on peut dire que le Monde Physique est plus particulièrement le monde de la forme (précise et stable), le Monde du Désir celui de la couleur, et le Monde de la Pensée celui du son (céleste bien entendu).

Les archétypes sont en réalité des vibrations sonores qui créent et entretiennent toutes les formes que nous voyons autour de nous. C'est pourquoi l'Evangile de Saint Jean, sans doute le plus profond de tous les ouvrages spirituels, débute par ces mots : « Au commencement était le Verbe ». Le Verbe pouvant se définir comme étant la Pensée exprimée par la Parole. Dans l'Evangile de Saint Matthieu, au chapitre 4, Jésus, jeûnant dans le désert, répond au tentateur : « L'homme ne vit pas seulement de pain, mais de toute parole qui sort de la bouche de Dieu ». En effet, lorsque cesse la parole de Dieu concernant le corps physique, l'archétype, ce son vivant qui maintenait en cohésion les cellules du corps, cesse de retentir, et le corps physique meurt aussitôt.


Les 4 Règnes
Les Véhicules de l’homme

Notre Terre, comme d'ailleurs les autres planètes, est constituée de la substance des trois mondes dont nous venons de parler. Elle est le champ d'évolution de différentes "vagues de vie", dont certaines apparaissent dans le Monde Physique sous la forme de 4 règnes : le règne minéral, le règne végétal, le règne animal et le règne humain.

Ces quatre règnes présentent entre eux de notables différences. Les végétaux, contrairement aux minéraux, peuvent croître et se reproduire. Il en est de même des animaux et de l'homme qui, eux, ont en plus des végétaux la possibilité de se déplacer et d'agir. Cependant, seul l'homme possède l'intelligence et la parole.

Tout ceci se remarque facilement. Mais ce que l'on sait moins, c'est que ces différences entre les règnes ont pour cause la présence (ou l'absence) de certains véhicules subtils. En effet, pour se manifester dans un monde, quel qu'il soit, et pour exprimer les qualités qui lui sont propres, il est nécessaire de posséder un véhicule composé de la substance de ce monde.

Les Corps Physique, Vital, du Désir et Mental

Il faut un corps physique ... pour exister dans le Monde Physique.

Il faut de même un corps éthérique pour être en mesure d'entretenir des fonctions vitales, de croître et de se reproduire.

Il faut également un corps composé de la substance du Monde du Désir, appelé corps du désir ou corps émotionnel, pour pouvoir manifester des sentiments et des émotions.
Et pour exprimer la pensée, il faut un corps mental, formé de la matière du Monde la Pensée concrète.

Voyons donc, pour commencer, quels sont les rapports qui existent entre les 4 règnes et la Région Ethérique.

Les minéraux ne possèdent pas de corps éthérique véritable. Ils ne peuvent ni croître ni se reproduire. Néanmoins, la présence en eux de l'éther chimique explique leurs propriétés chimiques.

Les végétaux ont un corps éthérique distinct. Mais seuls l'éther chimique et l'éther vital sont en pleine activité. L'éther lumière est présent, mais en partie inactif. L'éther réflecteur est absent. En conséquence, les plantes croissent et se reproduisent, mais elles n'ont ni sensation ni mémoire.

Le corps éthérique des animaux est composé des 4 éthers. Mais l'éther réflecteur est inactif. Les animaux possèdent donc les facultés de croissance et de reproduction dues à l'action des 2 premiers éthers. En outre, l'éther lumière leur donne la possibilité de produire la chaleur du sang et d'obtenir la perception sensorielle. Ils n'ont ni pensée ni mémoire.

Chez l'homme, le corps éthérique est supérieurement organisé. Les 4 éthers sont actifs. Et l'éther réflecteur permet à l'Esprit de contrôler son corps physique. De plus, il enregistre toutes les scènes de la vie, constituant ainsi la mémoire.

Nous voyons, d'après ce qui précède, que le corps éthérique a pour fonction principale de "vitaliser" le corps physique. C'est pourquoi on l'appelle généralement : le corps vital.

Le corps vital de l'homme s'étend à environ 4 centimètres au-delà du corps physique. Il en est la reproduction exacte, organe pour organe, molécule pour molécule.

Cependant, le corps vital d'un homme est de polarité négative, tandis que celui d'une femme est de polarité positive. Il produit chez cette dernière un excès de sang qui s'élimine par les règles et parfois aussi par les larmes, qui sont une saignée blanche. Notons également que la femme, dont le corps vital est positif, vit en moyenne plus longtemps que l'homme.

Le corps vital pénètre tous les atomes du corps physique et les fait vibrer beaucoup plus rapidement que ceux des minéraux ordinaires.

Il arrive parfois qu'il se retire partiellement, comme c'est le cas lorsqu'un membre est engourdi à la suite d'une mauvaise position. Quand la circulation est rétablie dans le membre, le retour à la normale provoque des picotements assez désagréables. Ils sont produits par l'inertie qu'opposent les atomes physiques à la reprise des vibrations du corps vital.

La force vitale venant du soleil pénètre en nous par la partie éthérique de la rate. Elle se répand ensuite le long des nerfs à travers tout le corps physique et rayonne vers l'extérieur. Quand un homme est en bonne santé, la puissance de ces radiations emporte avec elle tous les germes et microbes nuisibles.

Dans le cas d'une amputation, la contrepartie éthérique du membre amputé reste en place avec le corps vital. Toutefois, elle se désagrège en même temps que le membre physique détaché. L'opéré souffre tant que la contrepartie éthérique du membre amputé n'a pas complètement disparu.

Au moment de la mort, le corps vital abandonne le corps physique, mais il reste à proximité et se décompose en même temps que lui.

Certaines personnes peuvent voir dans la région éthérique. Cette faculté résulte d'une extension de sensibilité du nerf optique. Dans les siècles à venir, la vue éthérique sera développée par de nombreuses personnes.

Etudions maintenant les relations qui existent entre les 4 règnes et le MONDE du DESIR.

Seuls les animaux et l'homme ont un corps du désir distinct. Les minéraux et les végétaux sont bien entendu pénétrés par la substance Désir de la planète, mais ils ne possèdent pas de corps émotionnel qui leur soit propre. Ils n'éprouvent par conséquent ni sentiment ni émotion.

Le corps du désir de l'animal est constitué de la matière des 4 régions inférieures du Monde du Désir. Celui de l'homme contient, en supplément, une quantité plus ou moins grande de la substance des 3 régions supérieures.

La nature émotionnelle des animaux et celle des humains peu évolués les pousse essentiellement à rechercher leur intérêt et à assouvir leurs passions. Au fur et à mesure que l'homme progresse ses sentiments gagnent en noblesse, et la quantité de matière des régions supérieures augmente dans son corps du désir. Celui-ci devient plus grand et plus lumineux.

Les couleurs de base de ce véhicule indiquent le tempérament et les caractéristiques d'une personne. Elles se modifient en fonction de l'humeur qu'elle manifeste ou de l'émotion qu'elle éprouve.

Le corps du désir a la forme d'un ovoïde et s'étend à environ 30 à 40 centimètres au-delà du corps physique. Les particules qui le composent sont sans cesse en mouvement et se déplacent avec une extrême rapidité.

Le corps du désir ne comporte pas d'organes comme le corps physique et le corps vital, car son acquisition est relativement récente et par suite son organisation est encore rudimentaire. Il possède des centres de perceptions, qui d'ailleurs chez la plupart des gens ne sont que de simples remous, sans utilité aucune.

Chez le clairvoyant involontaire ou le médium, mal développés par des méthodes négatives, ces tourbillons tournent dans le sens inverse des aiguilles d'une montre. Tandis que chez le clairvoyant volontaire, initié d'une Ecole des Mystères, ces mêmes tourbillons tournent dans le sens des aiguilles d'une montre. Ils brillent d'une splendeur éblouissante et lui donnent la possibilité d'observer à sa guise tout ce qui se passe dans le Monde du Désir.

Ajoutons en passant que des clairvoyants de ce type ne font pas état de leurs aptitudes et ne donnent pas de consultations.

Le corps du désir a sa racine, si l'on peut dire, dans le foie. Seuls les animaux qui ont un foie possèdent ce véhicule. Et il est plus élaboré chez les mammifères, dont le sang est rouge et chaud.

Dans l'état actuel de son développement, l'homme est poussé à agir ou à s'abstenir d'agir par les sentiments jumeaux d'Intérêt ou d'Indifférence. L'Intérêt que nous manifestons pour une chose met en jeu une des deux grandes forces du Monde du Désir : l'Attraction ou la Répulsion.

Quand la mort survient, l'homme se retire dans le Monde du Désir. Cependant, le corps vital, avant de s'effondrer, laisse son empreinte sur le corps du désir. Il en résulte que les morts, par ailleurs bien vivants, présentent sensiblement le même aspect que lorsqu'ils se manifestaient parmi nous, ici-bas.

Certaines personnes les évoquent ou cherchent à entrer en communication avec eux par des moyens divers. Il faut dire que cela n'est pas souhaitable, car les morts n'ont plus à se préoccuper de nos affaires. De plus, il existe dans les mondes invisibles certaines entités inamicales qui prennent plaisir à abuser les médiums et autres clairvoyants négatifs, ainsi que ceux qui s'adressent à eux.

Il faut également se souvenir que la substance du monde émotionnel est extrêmement malléable. Elle peut prendre facilement toutes les formes désirées. Ceci est une source permanente d'erreur pour le néophyte qui s'aventure dans ce monde. Seul un initié, capable de voir la vie qui anime la forme, ne peut être trompé.

Voyons maintenant quels sont les rapports qui peuvent s'établir entre les 4 règnes et le Monde de la Pensée.

Ici, nous constatons que les minéraux, les végétaux et les animaux n'ont pas de véhicule pouvant les mettre en relation avec ce monde.

Toutefois, certains animaux domestiques supérieurs expriment un faible degré de pensée. Cela est dû au fait que ces animaux vivent au contact de l'homme depuis des générations, et les vibrations de la pensée humaine ont "induit" en eux une légère activité mentale.

En dehors de ce cas, les animaux ne possèdent pas la faculté de penser. L'Esprit de l'animal est d'ailleurs encore trop faible pour gouverner ses véhicules. C'est pourquoi ceux-ci sont sous la direction d'un Esprit-groupe. (Il en est de même dans le règne minéral et dans le règne végétal.)

Il y a un Esprit-groupe pour chaque espèce animale. C'est ce qui explique la similitude de comportement des animaux qui la composent. On peut également classer l'humanité en races ou nations. Mais il n'en est pas moins vrai que chaque homme est différent de son voisin et qu'il est habité par un Esprit intérieur individuel.

L'Esprit-groupe guide les animaux dont il a la charge, de l'extérieur, au moyen d'incitations. Il contrôle leur reproduction et les aide à trouver leur nourriture. Il prévient ses protégés en cas de danger. Il organise le vol des oiseaux migrateurs.

En réalité, il dirige toutes les activités de son groupe avec beaucoup de sagesse et de sollicitude. Mais il ne peut agir aussi facilement que l'Ego humain qui en tant qu'Esprit intérieur est en contact plus intime avec son corps physique.

La mission de l'Esprit-groupe consiste à diriger l'évolution des animaux, afin de leur permettre d'atteindre le stade humain dans une période future. Il continuera alors à les influencer, pendant un certain temps, en qualité d'Esprit de race, de tribu ou de famille.

L'homme seul, parmi les 4 règnes, possède un corps mental, ou Intellect, fait de la substance du Monde de la Pensée concrète. L'Intellect met l'Ego en relation directe avec ses autres véhicules et lui permet d'obtenir une pleine conscience du Monde Physique. (La conscience des animaux est une conscience de rêve).

Cependant, notre corps mental est une acquisition récente. Il n'est encore qu'une sorte de nuage et ne transmet pas toujours correctement les idées de l'Esprit. De plus, il est souvent dominé par le corps du désir.

C'est en réalité le corps physique qui est notre véhicule le plus perfectionné, car il a derrière lui la plus longue évolution. Le corps vital vient ensuite, puis le corps du désir et enfin l'Intellect.

Notre corps physique a développé des organes qui lui permettent de manifester les propriétés des autres véhicules.

Il est ainsi en mesure d'entretenir les fonctions vitales.
Il nous donne la possibilité de nous mouvoir selon nos désirs.
Et il nous permet d'exprimer nos pensées.

Sans la présence des autres véhicules, notre corps physique serait semblable aux minéraux.


L'Esprit triple (l’Ego)

Nous voyons donc, d'après ce qui précède, que l'homme est un Esprit, en fait un Esprit triple, doté d'un Intellect au moyen duquel il gouverne un Corps triple : la Personnalité.

Les 3 aspects de l'Esprit sont appelés : l'Esprit Divin, l'Esprit Vital et l'Esprit Humain.
La Divinité aussi est triple. Nous savons qu'elle se présente sous la forme du Père, du Fils et du Saint Esprit.

L'Esprit triple est le reflet de Dieu. Et chacun de ses aspects lui correspond de la manière suivante :
• L'Esprit Divin correspond au Père.
• L'Esprit Vital correspond au Fils.
• L'Esprit Humain correspond au Saint Esprit.

L'Esprit triple, appelé aussi l'Ego, travaille avec les corps qu'il a construits afin d'acquérir de l'expérience et de s'élever de l'Impuissance à la Toute-Puissance. Le résultat de son activité, l'extrait de son travail, constitue ce que l'on appelle : l'âme. Et l'âme, à son tour, est assimilée par l'Esprit. C'est elle qui qualifie l'Esprit et lui donne son pouvoir.

Le but de l'existence physique est la croissance de l'âme.

Comment l’Ego guide ses véhicules

A l'état de veille, tous les véhicules de l'homme s'interpénètrent, et grâce à eux, l'Ego est capable d'agir dans le Monde Physique.

Depuis la Région de la Pensée abstraite, il observe les conditions du monde matériel perçues par les organes des sens et transmises au corps vital. Les sentiments et les émotions qui en résultent dans le corps du désir sont reflétés dans l'Intellect. L'Ego tire de ces images mentales des conclusions sur les sujets auxquels elles se rapportent. Ces conclusions sont des idées.

Si une action immédiate est nécessaire, l'Ego, par le pouvoir de la volonté, projette une "idée" dans l'Intellect, où elle donne naissance à une forme-pensée en s'entourant de la substance mentale de la région de la Pensée concrète. L'Intellect dirige alors la forme-pensée sur le corps du désir, où la force d'Attraction la revêt de substance désir. La pensée peut maintenant agir sur le cerveau éthérique et faire passer la force vitale à travers les centres du cerveau physique, puis le long des nerfs qui commandent les muscles chargés d'accomplir l'action désirée.

C'est de cette manière que la force spirituelle contenue dans la pensée se manifeste. L'empreinte de l'acte ainsi que celle du sentiment qui l'a provoqué s'inscrivent dans l'éther réflecteur du corps vital où siège la mémoire.

Il arrive cependant que la nature inférieure, autrement dit le corps du désir, s'oppose à la forme-pensée, qui est de ce fait repoussée par la force de Répulsion. La lutte s'engage alors entre la nature inférieure et la nature supérieure.

Si la force spirituelle contenue dans la pensée (la volonté de l'homme) est assez puissante, elle peut rassembler suffisamment de matière désir pour provoquer l'action. Dans le cas contraire, la pensée est rejetée et le corps du désir reste maître de la situation, comme cela arrive hélas trop souvent.

Le succès ou l'insuccès de la forme-pensée sera enregistré sur les atomes négatifs de l'éther réflecteur du corps vital.

La Mémoire - Le Sommeil

L'éther réflecteur contient en effet toutes les archives de notre vie. Ces archives constituent ce que l'on appelle la Mémoire subconsciente.

Notre mémoire ordinaire, ou « mémoire consciente », se forme à partir des perceptions de nos sens. Et nous savons qu'elle est imparfaite et fugitive. Il n'en est pas de même de la mémoire subconsciente. Celle-ci se forme au moyen de la respiration.

L'éther, contenu dans l'air que nous respirons, porte en lui une image détaillée de tout ce qui nous environne, de toutes les scènes qui se déroulent autour de nous, et également de ce que nous pensons et éprouvons.

Les poumons transmettent ces images au sang, qui est un des produits supérieurs du corps vital, et elles sont imprimées sur l'éther réflecteur de ce véhicule. Elles sont également enregistrées sur un atome spécial, situé dans le coeur, et dont nous parlerons un peu plus loin.

Ces archives de notre vie serviront à déterminer nos conditions d'existence après la mort du corps physique. Il est donc très important de savoir que tout ce que nous faisons, tout ce que nous pensons, est fidèlement enregistré.

Les mémoires consciente et subconsciente se rapportent uniquement à la vie présente. Il existe encore une troisième forme de mémoire, appelée "superconsciente". Elle est imprimée sur l'Esprit Vital et elle contient la somme de nos connaissances et de nos facultés acquises dans les vies passées. Ces aptitudes ne se manifestent pas toujours dans nos vies présentes. Mais on en trouve une expression partielle dans le caractère et la conscience.

Pendant les heures de veille, le corps du désir et l'Intellect détruisent sans cesse les tissus du corps physique. Le corps vital s'efforce fidèlement de les restaurer. Mais il n'est pas capable de compenser éternellement les destructions occasionnées par les autres véhicules. Il perd graduellement du terrain et finalement il s'affaisse.


Le fluide vital cesse de circuler en quantité suffisante le long des nerfs, et le corps s'assoupit. L'Ego, gêné, est contraint de se retirer, emmenant avec lui l'Intellect et le corps du désir. Le corps physique reste pénétré par le corps vital dans un état d'insensibilité que nous appelons le Sommeil.

C'est dans le Monde du Désir que l'Ego se retire. Là, il rétablit le rythme et l'harmonie de l'Intellect et du corps émotionnel. Quand ces véhicules sont fortifiés, ils travaillent à leur tour à la régénération du corps vital. Ce dernier spécialise à nouveau l'énergie solaire et s'active à restaurer le corps physique, que nous retrouvons frais et dispos au réveil.

Il arrive parfois que le corps du désir ne se retire pas complètement du corps vital. Il en résulte que le travail de restauration s'accomplit imparfaitement, tandis que certaines scènes du Monde du Désir parviennent à la conscience physique sous forme de rêves. Ces rêves sont confus ou grotesques par suite de la mauvaise liaison entre les véhicules.

Certains rêves, cependant, apportent des solutions logiques aux problèmes de la vie. Ils se produisent généralement juste avant le réveil et seulement lorsque la séparation des véhicules a été complète. Ce sont des avertissements que l'Ego imprime sur le cerveau au moment du réveil. (Ils sont, le plus souvent, très vite oubliés).


La Mort

Lorsque l'Esprit n'est plus en mesure de tirer profit des conditions de l'existence matérielle, l'archétype du corps physique cesse de retentir, et la vie se termine par la mort.

Cet événement peut nous sembler prématuré lorsqu'il survient brusquement, à la suite d'un cataclysme, d'un accident, ou encore sur un champ de bataille. En réalité, ces circonstances font partie de la destinée.

Au moment de la mort, le corps vital, le corps du désir et l'Intellect abandonnent le corps physique dans un mouvement en spirale, emportant avec eux "l'énergie" d'un atome physique. Non l'atome lui-même.

Les résultats des expériences effectuées pendant la vie qui vient de finir ont été gravés sur cet atome spécial. Seul, parmi les autres atomes (qui sont sans cesse renouvelés), il est resté stable. Et cela de vie en vie, car il a fait partie de tous les précédents corps physiques de l'Ego et il servira de noyau au corps suivant. C'est pourquoi il a reçu le nom d'atome-germe.

Pendant la vie terrestre, l'atome-germe anime le coeur. Il est situé dans le ventricule gauche de cet organe, près de la pointe.

Quand les autres véhicules ont quitté le corps physique, ils lui sont encore reliés par une corde subtile et extensible, appelée : corde d'argent. Une extrémité de cette corde est attachée au coeur par l'atome-germe.

Le départ des forces de l'atome-germe cause l'arrêt du coeur. Mais la corde d'argent n'est pas brisée tant que le "Panorama de la vie", inscrit sur l'éther réflecteur du corps vital, n'a pas été passé en revue.

Ce panorama se présente à la conscience de l'homme en sens inverse. Il commence par les scènes de la vie précédant la mort et se termine à la naissance. Au fur et à mesure qu'il se déroule, il est enregistré sur le corps du désir. Il servira ainsi de base à l'existence qui va suivre, au Purgatoire d'abord, et ensuite au Premier Ciel.

La durée du panorama est fonction de l'endurance du corps vital. Elle peut atteindre 3 jours 1/2 au maximum. Cela correspond au temps durant lequel une personne pourrait rester éveillée en cas de besoin.

Quand le corps vital s'affaisse, l'homme se retire dans le Monde du Désir. La corde d'argent se brise, et le corps vital est abandonné à son tour. Il retourne au corps physique, mais il ne le pénètre plus comme pendant le sommeil. Il plane au-dessus et se désintègre en même temps que lui.

(En réalité, le corps vital ne retourne pas entièrement au corps physique. La partie la plus subtile, comprenant l'éther lumière et l'éther réflecteur, reste avec les véhicules supérieurs et forme la base de la conscience dans le Monde du Désir).

Toute atteinte faite au corps physique avant la rupture de la corde d'argent, telle que l'autopsie ou l'embaumement, sera dans une certaine mesure ressentie par le défunt. Ce dernier sera également troublé par des conditions environnantes bouleversantes : guerre, accident ou encore lamentations bruyantes des parents.

Tous ces événements dérangent l'Ego et l'empêchent d'apporter une extrême attention au déroulement du panorama. Celui-ci ne pourra s'inscrire convenablement sur le corps du désir, et les expériences de la vie qui vient de finir seront perdues, en partie ou en totalité.

La crémation devrait être évitée pendant les 3 jours 1/2 qui suivent la mort, car elle a pour effet de causer la désintégration du corps vital, qui doit être conservé intact pendant cette période.

Nous verrons, un peu plus loin, les mesures prises par les grands Etres qui dirigent notre évolution pour remédier aux mauvais traitements que notre ignorance inflige aux mourants et compenser les circonstances dramatiques qui entourent certains décès.

Quand la corde d'argent se brise, le corps est complètement mort.

Au sujet de la corde d'argent, il est utile de préciser qu'elle se compose de trois segments reliant entre eux les atomes-germes des différents véhicules de l'homme. Pendant les heures de veille, sa localisation et celle des atomes-germes est la suivante :

Le premier segment, constitué d'éther, relie l'atome-germe du corps physique, situé dans le coeur, à l'atome-germe du corps vital, qui se trouve dans le plexus solaire.
Le second segment, constitué de substance désir, relie l'atome-germe du corps vital à l'atome-germe du corps du désir, situé dans le foie.
Le troisième segment, constitué de substance mentale, relie l'atome-germe du corps du désir à celui de l'Intellect, qui se trouve dans le sinus frontal.

A la fin du panorama, la corde d'argent se brise à la jonction des deux premiers segments. L'homme abandonne la partie dense de son corps vital, c'est-à-dire les deux éthers inférieurs qui entretenaient la vie dans le corps physique. Il emporte les forces de l'atome-germe. Elles serviront de noyau au prochain corps vital.

L'Ego quitte alors la région éthérique. Il se retire dans le Monde du Désir, et son corps émotionnel prend la forme du corps physique abandonné.


Le Purgatoire
Tout au long de notre vie, nos passions et nos désirs inférieurs cristallisent la substance du corps du désir. Ce dernier comporte donc une quantité plus ou moins grande de matière grossière qui doit être éliminée avant que nous puissions nous élever dans les sphères célestes.

En conséquence, l'homme réside pendant un certain temps dans les régions inférieures du Monde du Désir, où la force de Répulsion arrache progressivement le mal de sa nature en lui causant de la souffrance. C'est le PURGATOIRE !

Nous n'abandonnons pas nos vices avec notre corps physique. Nos désirs et nos passions nous restent. Mais nous perdons le moyen de les satisfaire !

L'ivrogne a toujours envie de boire de l'alcool. Et bien qu'il puisse fréquenter les bars, il ne peut absorber aucune boisson. L'avare chérit encore ses possessions. Mais il doit assister impuissant à la dispersion de sa fortune. Il en est ainsi de nos désirs sensuels et égoïstes. Faute de recevoir satisfaction, ils s'affaiblissent peu à peu et finissent par s'éteindre.

Par ailleurs, le panorama de la vie qui vient de finir se déroule lentement en sens inverse. L'homme ressent alors toute la douleur qu'il a causée à autrui à chacune de ses mauvaises actions. Il souffre exactement dans la mesure où il a fait souffrir les autres, par sa méchanceté, son intolérance, sa déloyauté ou son indifférence. En raison de ces souffrances, il apprend à agir dans l'avenir avec bonté, honnêteté et indulgence envers autrui.

Dans la vie future, les épreuves du Purgatoire seront oubliées. Mais il en restera la conscience (la voix de la conscience), un sentiment qui nous mettra en garde au moment où nous serons tentés de renouveler nos anciennes erreurs.

Quelles que soient les difficultés de l'existence, nous ne sommes jamais obligés de faire le mal. Tout acte mauvais est un acte de libre arbitre. (On peut d'ailleurs en dire autant de nos bonnes actions.) L'homme a le pouvoir de mettre fin à ses jours, ou à ceux d'autrui. En réalité, le suicide et le meurtre sont pratiquement les seuls cas de décès qui ne fassent pas partie de la destinée.

Cependant, le suicidé apprend qu'on ne peut quitter impunément l'école de la vie. Sa condition est bien plus pénible que celle à laquelle il a voulu se soustraire. L'archétype de son corps physique continue de vibrer jusqu'au moment normalement prévu pour la fin de la vie. Mais en l'absence du corps physique, il en résulte de terribles souffrances.

Les victimes d'un meurtre échappent à cette affreuse condition. Les grands Guides de l'humanité interviennent en leur faveur et les plongent dans une profonde inconscience qui dure jusqu'à l'effondrement de l'archétype.

Le temps passé dans le Monde du Désir après la mort correspond environ au tiers de la vie écoulée. Ceux qui ont fait beaucoup de mal séjournent au Purgatoire durant presque toute cette période. Certains criminels et individus particulièrement mauvais y demeurent pendant des siècles.

Ce sont eux, ainsi que d'autres entités appelées "Elémentaux", qui sont responsables de la plupart des phénomènes observés au cours des séances spirites. Ils influencent les personnes négatives et cherchent même à prendre possession de leur corps physique.

Le Purgatoire comprend les 3 régions inférieures du Monde du Désir.

Le Premier Ciel se trouve dans les 3 régions supérieures.

Dans la Région centrale (ni ciel, ni enfer), on rencontre des gens honnêtes, qui ne causèrent de tort à personne, mais qui, complètement accaparés par les affaires, ne se sont jamais préoccupés de la vie supérieure.

Ceux qui ont nié l'existence de tout ce qui n'appartient pas au Monde Physique sont là également. Ils sont plongés dans une terrible monotonie et s'imaginent souvent que le Monde du Désir est une hallucination. Leur situation pitoyable se prolonge fort longtemps. De plus, ils séjournent peu de temps dans le monde Céleste où l'on apprend à construire le corps physique (le Deuxième Ciel).

Dans l'incarnation suivante, ce véhicule incorporera leurs pensées matérialistes cristallisantes sous forme de maladies. On peut espérer que la souffrance qui en résultera les incitera à tourner leurs pensées vers Dieu, et qu'ainsi leur évolution pourra suivre son cours.

C'est en effet dans l'Intellect à tendance matérialiste que se trouve le plus grand danger de perdre contact avec l'Esprit. (Cette perte de contact cause la dissolution des véhicules, laborieusement acquis depuis le début de la Manifestation).


Le Ciel (Premier Ciel, Deuxième Ciel, Troisième Ciel)

Quand le séjour dans les régions inférieures est terminé, l'homme passe au PREMIER CIEL, et le résultat de ses souffrances est enregistré sur l'atome-germe du corps du désir. C'est ce qui dans l'avenir s'exprimera sous forme de conscience et le dissuadera de faire le mal.

Le Panorama de la vie se déroule de nouveau à rebours, mais cette fois-ci ce sont les bonnes actions qui forment la base des sentiments éprouvés. L'homme ressent toute la joie qu'il a procurée aux autres et également toute la reconnaissance qu'il a vouée à ses bienfaiteurs. C'est ainsi que l'Esprit assimile le bien contenu dans sa vie passée.

Le Premier Ciel est aussi un lieu de félicité et de perfectionnement pour ceux qui ont pratiqué l'altruisme et aimé les arts. Les nobles aspirations de l'homme y sont réalisées dans une large mesure.

Les personnes studieuses ont accès à toutes les bibliothèques du monde. Il leur suffit de désirer un livre pour en disposer aussitôt. Le peintre travaille avec des couleurs vivantes. Sa pensée les mélange à son gré, pour sa plus grande joie.

De belles maisons, des fleurs et toutes les choses agréables sont le partage de ceux qui les ont désirées. Ils les construisent eux-mêmes, par la pensée, avec la substance désir. Mais ces réalisations sont pour eux aussi réelles et tangibles que le sont pour nous les constructions d'ici-bas.

Quand un enfant meurt avant l'âge de 14 ans (c'est-à-dire avant la naissance effective de son corps du désir), il va directement au Premier Ciel. Il est toujours accueilli par un parent, ou par une personne aimante, qui prendra soin de lui. Son existence est particulièrement heureuse et se prolonge de 1 à 21 ans, dans l'attente d'une occasion favorable pour une nouvelle incarnation.

Les enfants disposent au Premier Ciel de jouets merveilleux, qui servent aussi à leur éducation. Mais surtout, ils reçoivent un enseignement spécial montrant l'influence néfaste des passions et les bienfaits qui résultent de la purification des sentiments. Ces leçons resteront gravées sur le corps du désir au cours de leur prochaine incarnation. Elles les inciteront à bien agir et à résister à la tentation.

Ceux qui n'ont pu recueillir la moisson de leur vie précédente, et dont l'existence au Purgatoire et au Premier Ciel a été terne et stérile, parce qu'ils ont été dérangés au moment de leur mort (pendant l'enregistrement du Panorama), bénéficient généralement de ces mesures spéciales à titre de compensation. Telle est l'une des principales causes de la mort des enfants.

Lorsque le séjour au Premier Ciel est terminé, le résultat des bonnes actions est gravé sur l'atome-germe du corps du désir. Il constituera, par la suite, le sentiment de droiture, encourageant l'homme à pratiquer la vertu.

L'Ego abandonne alors son corps émotionnel. Mais il conserve les forces de l'atome-germe. Elles serviront de noyau au corps du désir futur.

C'est un avantage incontestable que de connaître la méthode de purification utilisée après la mort. Les Frères Aînés de la Rose-Croix en ont tiré un exercice qui, s'il est sérieusement pratiqué, permet de réduire, ou même d'éviter, le séjour au Purgatoire.

Cet exercice consiste à revoir chaque soir, avant de s'endormir, les principaux événements de la journée. Mais cette révision doit se faire à l'envers, en commençant par les derniers événements de la soirée et en terminant par ceux du début de la matinée. Ceci est conforme au déroulement des scènes de la vie revues au Purgatoire et au Premier Ciel. Ce déroulement se fait à rebours afin de permettre à l'Esprit de remonter des effets vers les causes.

Au cours de cette rétrospection, nous devons nous blâmer sérieusement et éprouver un sincère repentir en évoquant nos mauvaises actions ou notre manque d'action. Il nous faut également apprécier à sa juste valeur le bien que nous avons fait.

Les avantages procurés par ce simple exercice sont considérables. En éliminant quotidiennement le mal commis et en assimilant le bien, non seulement nous échappons au Purgatoire, car nos péchés nous sont remis, mais nous nous retrouvons chaque jour un peu plus avancés moralement que la veille.

Nous faisons ainsi beaucoup moins de mal et beaucoup plus de bien au cours de notre vie. Après la mort, nous pourrons utiliser notre temps de passage dans le Monde du Désir à notre guise, et nous en profiterons pour aider les âmes du Purgatoire, ce qui nous vaudra un supplément de croissance spirituelle.

Après l'abandon de son corps du désir, l'Ego, revêtu du seul corps mental, s'élève dans le DEUXIEME CIEL, situé dans la Région de la Pensée concrète.

Le Deuxième Ciel est la véritable patrie de l'Ego. Il y demeure pendant des siècles, entouré de vibrations harmonieuses et vivifiantes. Car, nous l'avons vu, le Monde de la Pensée est celui du son. Le musicien inspiré s'efforce, ici-bas, de nous apporter un écho de cette musique céleste.

La quintessence des trois corps qui formaient la Personnalité de la vie précédente est maintenant assimilée par l'Esprit triple. Tandis que le bien, extrait au Premier Ciel, est transformé ici en pensée juste.

C'est ainsi que l'homme renaîtra avec un meilleur mental, un meilleur tempérament, un meilleur entourage et de nouvelles opportunités. (Dans la mesure de ses efforts, bien entendu).

Dans le Deuxième Ciel, l'homme travaille avec les forces de la nature. Sous la direction de Grands Etres, il modifie les archétypes du Monde Physique, transformant les continents, le climat, la flore et la faune, préparant ainsi le cadre de sa nouvelle existence. Les Egos arriérés et peu actifs négligent de travailler à l'amélioration de leur pays futur. A leur retour sur Terre, ils habiteront des contrées déshéritées.

L'Esprit apprend également à construire les véhicules qu'il utilisera plus tard. S'il commet des erreurs, il s'en rendra compte à l'usage dans le Monde Physique.

On peut d'ailleurs dire de notre monde matériel qu'il est une véritable école de pensée. L'homme modifie et perfectionne sans cesse ses plans dans les domaines industriels, commerciaux ou sociaux. La vie courante l'oblige également à rectifier son jugement lorsque l'expérience lui en a démontré la faiblesse.
Peu à peu, il développe la précision et la puissance de sa pensée. Un jour viendra, quand d'autres progrès auront été accomplis, où il sera capable de créer par le seul pouvoir de la pensée. Il prononcera alors le verbe créateur.

Finalement, l'Esprit extrait et assimile l'essence de son corps mental. Puis, privé de tout véhicule, il s'élève dans la Région de la Pensée abstraite, que l'on appelle le TROISIEME CIEL. Il est fortifié par les hautes vibrations spirituelles de ce monde, et il s'y repose en attendant sa prochaine descente dans la matière.

Peu de personnes sont capables de penser régulièrement d'une manière abstraite, c'est pourquoi la plupart des hommes sont pratiquement inconscients dans le Troisième Ciel.


La Renaissance
La Descente en incarnation

Quand le moment propice à la réincarnation est venu, les Seigneurs de la Destinée (ou Anges de Justice), qui administrent la loi de Cause à Effet, présentent à l'Ego, sous forme d'images, les grandes lignes de plusieurs vies possibles.

Ces images se déroulent à la manière d'un film de cinéma et vont du berceau à la tombe. Certaines vies sont plus difficiles que d'autres, car elles permettraient de faire plus de progrès et de liquider un plus grand nombre de dettes contractées dans les existences antérieures.

Lorsque l'Esprit a fait son choix, sa destinée est définitivement établie et elle ne pourra être changée. Nous devons remarquer que ce sont les actions accomplies dans le passé qui l'ont engendrée.

La destinée "mûre" ne comporte que les principales circ
onstances de l'existence. Mais en face de ces circonstances, qui lui seront imposées, l'homme sera toujours libre d'agir à sa guise. C'est ainsi qu'il se créera une nouvelle destinée, mettant en action des causes qui produiront leurs effets dans cette vie même ou dans une vie suivante.

L'Esprit descend ensuite dans la Région de la Pensée concrète pour y construire, avec l'aide des Hiérarchies créatrices, l'archétype de son corps physique. Cet archétype est une forme vibratoire mélodieuse, dans laquelle viendront s'insérer les particules du corps physique, qui seront attirées par l'atome-germe. Une certaine durée de vie est infusée dans l'archétype.

Ensuite, l'Ego rassemble la matière qui formera son nouveau corps mental. A cet effet, l'atome-germe de ce véhicule attire, à la manière d'un aimant, une quantité et une qualité de substance déterminée.

La descente se poursuit dans le Monde du Désir, où l'atome-germe du corps émotionnel attire à son tour la substance qui constituera le nouveau corps du désir.

Dans la Région Ethérique, l'atome-germe du corps vital entre lui aussi en activité et rassemble la matière qui formera le nouveau corps vital. Toutefois, la construction de ce véhicule étant complexe, elle est dirigée par les Anges de Justice et leurs agents.

Une partie de la substance éthérique est façonnée pour servir de moule au corps physique, le reste sera utilisé plus tard au cours de la croissance. Ce moule éthérique est alors placé dans l'utérus de la future mère. Dans le même temps, l'atome-germe du corps physique est déposé dans la tête triangulaire d'un des spermatozoïdes de la semence du père.

Sans ces deux facteurs, toute union sexuelle est obligatoirement stérile. Environ 18 à 21 jours après la fécondation de l'ovule, l'Ego pénètre à l'intérieur du corps maternel et participe à la construction de son corps physique jusqu'à la naissance de l'enfant.

La Croissance des véhicules jusqu'à la majorité

Après la naissance, le corps physique doit encore grandir pendant un certain nombre d'années afin de devenir un instrument parfaitement utilisable. Cette croissance va de pair avec le développement des autres véhicules de l'Ego qui, eux aussi, passent par une période de gestation et de mûrissement.

Le corps vital, le corps du désir et l'Intellect sont présents chez le petit enfant, mais aucune de leurs facultés positives n'est active. Les véhicules subtils de la planète leurs servent de matrice protectrice et remplissent à leur égard les mêmes fonctions que le corps maternel accomplissait pour le corps physique.

Le corps vital « naît » (en se libérant du corps vital planétaire) à l'âge de 7 ans environ. Ce qui a généralement pour effet d'accélérer la croissance. L'enfant peut maintenant être instruit. Mais il doit s'en remettre à l'autorité de ses éducateurs, car la raison lui fait encore défaut.

Vers 14 ans, le corps du désir naît à son tour. Il freine la croissance, et la force vitale ainsi inemployée devient disponible pour la reproduction. C'est la puberté !

L'adolescent montre maintenant sa véritable nature. Il lui est souvent difficile de contrôler son corps émotionnel, car l'Intellect qui doit servir de frein n'est pas encore né. L'éducation morale qu'il aura reçue et les conseils de ses parents et instructeurs l'aideront à traverser cette période critique.

Finalement, le jeune homme atteint sa majorité au moment de la naissance de l'Intellect, vers 21 ans. L'Ego dispose alors de tous ses véhicules, et il est désormais capable d'assumer ses responsabilités dans la Grande Ecole de l'existence physique.

Ceci termine la Première Partie de cet exposé.

Dans la Seconde Partie, nous donnerons les grandes lignes du Plan Divin de l'Evolution et nous expliquerons comment l'Homme a atteint son stade actuel de développement.
Nous verrons également pourquoi l'intervention du Christ était nécessaire, et en quoi elle consiste exactement.

Partager cet article

Commenter cet article

Le gnostique 04/08/2014 14:32


Bravo pour cette 1ère partie très exhaustive !

thoron 31/03/2012 14:05


Mon BAF,


 


Ton préalable sur le seul enseignement authentique de la rose croix, me parait délicat. Comme La Maçonnerie la rose croix a connu ses schismes et résurgences diverces. L'enseignement reste le
même dans les différentes parties hors la maçonnique que je ne connais pas pratiquant le RER et non le REAA.


 


Tu oublies l'AMORC, qui professe à part l'astrologie le même enseignement, et d'autres courant divers professant les mêmes théorème.


 


Thoron