Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Hauts Grades

Enseignement des Rose-Croix (2ème partie)

31 Mars 2012 , Rédigé par Max Heindel Publié dans #Rose-Croix

L'Ecole des Mystères de la Rose-Croix

Que sommes-nous ? D'où venons-nous ? Où allons-nous ?

Dans la deuxième partie de cet exposé, consacré à l'Enseignement Rosicrucien, nous allons donner les grandes lignes du Plan Divin de l'Evolution. Ceci nous permettra de comprendre comment nous sommes parvenus à notre stade actuel de développement.

Nous verrons également de quelle manière l'humanité naissante a été guidée par les grands Etres qui veillent sur elle. Et nous expliquerons pourquoi l'intervention du Christ était nécessaire et en quoi elle consiste exactement.

Dans la première partie de ce texte, nous avons dit que notre Univers se divisait en 7 Mondes. Mais ces Mondes ne concernent que notre propre système d'évolution : notre système solaire. En réalité, l'Univers est immensément vaste et il est au-delà de nos possibilités actuelles de compréhension. Disons simplement qu'il comporte 7 grands Plans Cosmiques, qui sont le champ d'activité de nombreuses Hiérarchies d'Etres glorieux.

C'est seulement sur le plus inférieur des 7 Plans Cosmiques, le septième, que se trouve le Dieu de notre système solaire et aussi les Dieux des systèmes semblables qui parsèment la voûte céleste et dont nous ne voyons que l'expression physique la plus limitée.

L'Etre sublime que nous appelons Dieu dirige l'évolution de notre système solaire et il est le créateur des 7 Mondes qui le composent. Il est lui-même un "reflet" du grand Etre Suprême, de l'Existence Unique, qui anime l'Univers.

Un Grand Jour de Manifestation
Involution, Evolution

Au commencement d'un Grand Jour de Manifestation, Dieu se limite à une certaine portion de l'Espace dans laquelle il crée un système solaire pour l'évolution et l'expansion de sa conscience.

Il renferme dans son Etre des légions de Hiérarchies glorieuses qui sont le fruit de manifestations précédentes. Ces Hiérarchies travaillent pour acquérir plus d'expérience qu'elles n'en possédaient auparavant. Elles oeuvrent au profit des « Vagues de Vies » qui entrent en évolution au cours de cette nouvelle période et qui n'ont encore développé aucun degré de conscience. Elles s'efforcent d'éveiller en ces dernières un état de soi-conscience qui leur permettra de se mettre au travail pour leur propre compte.

Lorsque la conscience est éveillée, la vie en évolution est devenue : HOMME. La période de temps consacrée à l'éveil de la conscience s'appelle l'Involution. La période suivante, au cours de laquelle l'Homme développe sa conscience et parvient à l'omniscience divine, s'appelle l'Evolution.

Les 7 Mondes sont créés successivement, en commençant par les plus subtils. Ce qui permet à la vie en Involution de descendre lentement dans une matière de plus en plus dense et de construire les différents corps. Puis, au cours de l'Evolution, la vie remonte peu à peu dans les Mondes Supérieurs en emportant seulement la quintessence du travail accompli dans les corps. Ce qui entraîne le dépeuplement et la dissolution progressive des Mondes.

Les Vagues de Vie, les Esprits Vierges

Au début de la manifestation d'une Vague de Vie, Dieu différencie en Lui-même (non hors de Lui-même) des particules de sa propre substance. Ces particules sont semblables à des étincelles jaillies d'une flamme et capables de devenir elles-mêmes des flammes. Elles ont en elles, à l'état latent, toutes les qualités de leur divin Père. On les appelle les Esprits Vierges.

L'Esprit Vierge participe à la conscience divine, mais il n'a pas conscience de lui-même. Au cours de son pèlerinage à travers la matière des différents Mondes, il acquiert la Soi-conscience, le Pouvoir de l'âme et l'Intellect créateur qui le rendent semblable à Dieu. Il s'élève ainsi de l'inconscience à l'Omniscience et de l'impotence à l'Omnipotence.

Les 7 Périodes

Un Grand Jour de Manifestation s'étend sur ce qui correspond pour nous à des milliards et des milliards d'années, et se divise en 7 Périodes :

1 La Période de Saturne
2 La Période du Soleil
3 La Période de la Lune
4 La Période de la Terre
5 La Période de Jupiter
6 La Période de Vénus
7 La Période de Vulcain

Au cours de la première Période, la Période de Saturne, les Esprits Vierges que nous sommes ont reçu le germe du corps physique et le premier aspect de notre Esprit, l'Esprit Divin, a été éveillé.

Au cours de la deuxième Période, la Période du Soleil, nous avons reçu le germe du corps vital et le second aspect de l'Esprit, l'Esprit Vital, a été éveillé.

Au cours de la troisième Période, la Période de la Lune, nous avons obtenu le germe du corps du Désir et le troisième aspect de l'Esprit, l'Esprit Humain, a été à son tour éveillé.

A la fin de cette troisième Période, l'Homme était par conséquent constitué d'un Esprit triple (l'Ego) et d'un corps triple, comme le sont actuellement nos animaux, dont la vague de vie est entrée en évolution au cours de la deuxième Période, la Période du Soleil.

La vague de vie des plantes est entrée en évolution au cours de la Période de la Lune et celle des minéraux au cours de la présente Période de la Terre. Notons ici, en passant, que seule la vague de vie humaine, entrée en activité au cours de la première Période, pourra compléter son évolution à la fin de ce Grand Jour de Manifestation.

Nous nous trouvons actuellement au milieu de la quatrième Période, la Période de la Terre, et nous venons d'acquérir notre dernier véhicule : l'Intellect ou corps mental.

Nous avons donc parcouru la première moitié du Grand Jour de Manifestation. Nous avons traversé les 3 Périodes 1/2 pendant lesquelles la vie en Involution est descendue dans la matière pour construire ses véhicules et, finalement, prendre conscience d'elle-même dans le monde le plus dense : le Monde Physique.

Au cours des 3 Périodes 1/2 à venir, la vie en Evolution remontera dans les sphères supérieures. Nous étendrons notre conscience aux différents Mondes et nous extrairons l'âme de nos corps, c'est-à-dire la quintessence de l'expérience acquise grâce à eux. L'élaboration de l'âme a déjà commencé, comme nous avons pu le voir dans les passages concernant le Purgatoire et le Premier Ciel.

Le travail effectué au cours d'une Période n'est pas continu. Chaque Période se divise en 7 Révolutions (autour de 7 Globes) et chaque Révolution en 7 Epoques. Toutes ces divisions permettent de récapituler, sur un plan plus élevé, le travail accompli précédemment, avant de le poursuivre au cours d'une nouvelle phase de développement.

Les Périodes et les Révolutions sont séparées par ce que l'on appelle des « Nuits Cosmiques », pendant lesquelles tout ce qui a été manifesté est dissous en une substance spirituelle homogène que les anciens Grecs appelaient le Chaos.

Ces Nuits Cosmiques ont pour objet l'assimilation des expériences précédemment effectuées et la préparation d'une nouvelle Manifestation.

Notre Evolution actuelle
Le Système Solaire. Les Epoques.

Nous allons maintenant accorder une plus grande attention au développement qui a été le nôtre depuis le début de l'actuelle quatrième Révolution de la Période de la Terre.

Cette quatrième Révolution se divise en 7 Epoques, et les 3 premières Epoques sont des récapitulations des 3 premières Périodes et Révolutions au cours desquelles nous avons acquis et commencé à développer le corps physique, le corps vital et le corps du Désir. C'est seulement au cours de la quatrième Epoque qu'un nouveau et dernier véhicule (le corps mental) est venu s'ajouter aux corps précédents.

Au commencement de cette quatrième Révolution, nous habitions une sorte de grand globe en fusion, sorti du Chaos, et qui devait devenir plus tard notre Soleil. Ce dernier ne pouvait en effet atteindre l'éclat de la brillante étoile que nous connaissons avant que les Etres les moins avancés du système solaire n'aient été éloignés à une distance convenable du noyau central. Telle est la raison de l'existence des planètes.

Les planètes ont été lancées successivement dans l'espace. Et l'on peut dire (exception faite de Jupiter) que plus une planète est éloignée du Soleil, plus la vie qui l'habite est arriérée.

En ce qui nous concerne, nous étions encore sur le globe central au cours de la première Epoque, dite Polaire, car nous habitions la région polaire du Soleil. Pendant cette Epoque, le corps physique fut reconstruit. C'était encore un véhicule à l'état vaporeux, en forme de sac, assez peu comparable à notre corps actuel.

Puis vint la seconde Epoque, que l'on appelle Hyperboréenne et le corps vital fut ajouté au corps physique, modifié pour la circonstance. C'est vers la fin de cette Epoque que la Terre fut lancée à son tour dans l'espace. Nous avions en effet trop solidifié la région que nous habitions et nous étions devenus un frein pour l'évolution des Etres supérieurs qui vivent sur le Soleil et progressent grâce à ses formidables vibrations.

La troisième Epoque est l'Epoque Lémurienne, au cours de laquelle le corps du Désir est venu s'ajouter au corps vital et au corps physique. Nous étions alors dans une condition semblable à celle des animaux.

Au fur et à mesure de l'avancement d'une vague de vie, de nombreux Etres se révèlent moins progressifs et moins adaptables que les autres. Ce qui fait qu'il y a toujours des retardataires, à des degrés divers.

Lorsque les plus arriérés de ces derniers forment un groupe important et lorsque leur retard est considérable, ils deviennent un obstacle pour la vie en évolution sur une planète. Il est alors nécessaire de les mettre à part afin de leur donner des leçons particulières rigoureuses, destinées à leur permettre de regagner, si possible, la planète mère. Telle est la raison d'être des satellites qui tournent autour des planètes.

Au début de l'Epoque Lémurienne, les retardataires les plus rétrogrades de notre planète étaient devenus des « échecs à l'évolution ». Ils furent lancés dans l'espace avec la partie de la Terre qu'ils avaient cristallisée. Il est peu probable que les habitants de notre Lune, dont les corps sont éthérés, puissent nous rejoindre un jour.

La division des Sexes (la « côte d'Adam »)

L'homme de l'Epoque Hyperboréenne était hermaphrodite. Comme certaines de nos plantes actuelles, il possédait les deux pôles de la force créatrice et il était capable de produire à lui seul un nouvel être. Mais dans la Lémurie, peu après le départ de la Lune, les sexes furent divisés. C'est JEHOVAH, le Dieu de l'Ancien Testament, qui fut l'auteur de cette division.

La Bible nous raconte cet événement dans l'histoire imagée de la « côte d'Adam ». Histoire fantastique d'ailleurs, car le mot hébreu qui a été traduit par « côte » signifie également et plus raisonnablement : « côté ». C'est donc un côté, un des pôles de l'énergie créatrice, qui a été retiré de l'homme. Lequel avait été créé auparavant à l'image de Dieu, mâle et femelle (Genèse 1-27).

Depuis le début de l'Involution, de nombreuses Hiérarchies d'Etres divins avaient travaillé pour notre humanité, l'aidant en particulier à construire ses différents corps. Mais maintenant nous étions sur le point de prendre conscience de nous-mêmes et Jéhovah reçut la mission de guider l'humanité naissante.

Jéhovah est le chef de la vague de vie des Anges (celle qui précéda la nôtre). Il est également assisté par un certain nombre d'Archanges (qui, eux, précédèrent les Anges).

Lorsque l'homme possédait les deux sexes, c'est-à-dire la double polarité de la force créatrice, il ne pouvait faire usage de son pouvoir créateur que dans l'acte de reproduction. Mais quand la force créatrice fut divisée, une moitié fut dirigée vers le haut et utilisée pour construire le cerveau et le larynx afin que l'Esprit puisse, le moment venu, s'exprimer dans son corps par la pensée et la parole et non plus seulement par la génération.

La seconde moitié de la force créatrice resta avec les organes sexuels et l'homme fut contraint de rechercher un partenaire possédant l'autre pôle du pouvoir créateur (autrement dit l'autre sexe) pour accomplir l'acte de reproduction. Ce fut le début du mariage.

A cette Epoque reculée (l'ancienne Lémurie), l'union avait lieu sans la conscience des participants. Elle s'effectuait sous la direction des Anges. A certaines époques de l'année, lorsque les conditions planétaires étaient favorables, ils guidaient les humains vers des sortes de grands Temples dans lesquels l'acte sacré était accompli. L'accouchement se faisait sans douleur et les corps ainsi conçus duraient fort longtemps, sans jamais connaître la maladie.

Tout le travail de Jéhovah et de ses Anges consistait à préparer les véhicules de l'homme afin que l'Ego puisse finalement pénétrer en eux et s'en servir pour s'exprimer. Cette prise de contrôle des corps par l'Esprit ne s'est pas faite en un jour, mais progressivement, au cours d'une très longue période de temps. Et même aujourd'hui nous savons que l'Esprit n'est pas toujours le maître de ses véhicules.

Vers la fin de l'Epoque Lémurienne (qui s'étendit sur des millions d'années), les Etres les plus avancés purent recevoir l'Intellect. C'est ainsi qu'ils formèrent la première race humaine : la race Lémurienne. Mais la grande majorité de l'humanité ne fut dotée de l'Intellect qu'au cours de l'Epoque suivante, la quatrième, l'Epoque Atlantéenne.

La Lémurie – L'Atlantide

Dans les derniers temps de la Lémurie, l'atmosphère de notre planète était encore lourde et brûlante. La croûte terrestre commençait à se solidifier, formant par endroits des îles entourées d'une mer d'eau bouillonnante. Sur ces îles, l'homme vivait dans des forêts de fougères géantes, peuplées d'animaux de grande taille. Les formes de l'homme et des animaux étaient encore plastiques.

Le Lémurien n'avait pas conscience de son propre corps. Pas plus que nous n'avons actuellement conscience de notre estomac ou de notre foie, quand ces organes fonctionnent normalement. Il n'avait pas non plus la vue physique. Mais il possédait une vision intérieure qui lui donnait une idée approximative de la forme des objets. En outre, il percevait clairement la nature intime de ses semblables.

De nombreuses éruptions volcaniques et des cataclysmes divers désolèrent la Lémurie. Et finalement, les convulsions de la nature en feu anéantirent ses habitants.

*

L'Epoque Atlantéenne commença avec la formation d'un nouveau continent : l'Atlantide. Ce continent s'étendait à l'emplacement de l'océan Atlantique. A l'époque de sa plus grande extension, il englobait une partie de l'Europe et de l'Amérique.

L'Atlantide était le lieu de rencontre des courants d'air chaud venant du sud, où se trouvaient de nombreux volcans en activité et de l'air froid descendant des régions polaires. De ce mélange résultait la formation d'un épais brouillard qui rendait la visibilité pratiquement nulle.

Cela était sans grande conséquence, car la vue physique des premiers Atlantéens était peu développée. Ils prenaient conscience les uns des autres (comme les Lémuriens) grâce à une sorte de clairvoyance, semblable à celle que nous avons en état de rêve.

De nos jours, les « voyants », médiums et autres sensitifs réveillent en partie cette ancienne conscience négative, sur laquelle ils n'ont pas de contrôle car elle dépend du système sympathique. Ces personnes retournent en arrière. Il n'en est pas de même des initiés, dont la faculté de clairvoyance volontaire dépend d'organes reliés au système cérébro-spinal.

La densité du brouillard était telle, que l'on peut dire des premiers Atlantéens qu'ils vivaient sous l'eau. Ils respiraient d'ailleurs par des organes semblables à des branchies et ne construisirent des poumons que lorsque l'atmosphère commença à s'éclaircir.

Peu à peu, en effet, le brouillard se condensa en eau et, finalement, nos ancêtres émerveillés purent admirer le spectacle grandiose du soleil radieux se levant sur l'Atlantide. L'Homme naquit ainsi au Monde Physique en sortant des « eaux maternelles » de l'Atlantide. Cet événement capital marque la fin de l'Involution et le début de l'Evolution.

Dans les premiers temps de l'Epoque Atlantéenne, l'humanité formait encore une grande famille. Nous n'avions pas le sentiment du « toi » et du « moi ». Tous enfants du « Père céleste », nous vivions en parfaite harmonie sous la direction des Anges. C'est cette condition que la Bible appelle le « Jardin d'Eden » (le Paradis terrestre).

Mais quand les brumes de l'Atlantide se dissipèrent, chacun s'aperçut qu'il était différent des autres et comprit qu'il lui fallait d'abord rechercher son intérêt personnel. L'égoïsme devint la règle et les passions se déchaînèrent.

La lutte pour la vie et l'obtention du pouvoir ou des biens matériels commença, âpre et sans pitié. L'Homme venait de recevoir l'Intellect et, en conséquence, un certain degré de libre arbitre lui fut accordé, ce qui le rendit responsable devant la loi de cause à effet.

Les Esprits lucifers – Le jardin d'Eden – Le Péché originel

Les Esprits lucifers portent une grande responsabilité dans la transformation de la douce et obéissante créature de Jéhovah en une brute sauvage, difficile à contrôler.

Les Lucifers sont des retardataires de la vague de vie des Anges. Ils ne peuvent plus progresser avec les Anges qui travaillent pour nous de leur plein gré, par pur amour. Et c'est afin d'apprendre à travers les expériences de la vague de vie humaine qu'ils poussèrent l'Homme à l'action en lui infusant une nature égoïste et passionnée.

Les Lucifers enseignèrent à l'Homme qu'il lui était possible de s'émanciper de la direction des Anges. Ils lui apprirent, en particulier, qu'il pouvait accomplir l'acte créateur à sa guise, sans attendre leur autorisation.

L'Homme, dans son ignorance, commença à procréer à n'importe quel moment, recherchant la possession égoïste d'un autre Etre pour satisfaire ses désirs sensuels. Cette profanation du pouvoir créateur est ce qui constitue le péché originel. Un péché impardonnable qui engendra la souffrance, la maladie et la mort.

On peut se demander pourquoi les Divins Guides de l'humanité n'empêchèrent pas cette intervention funeste des Esprits lucifers. En réalité, l'Homme avait été mis en garde contre leurs agissements. Mais il devait apprendre à faire usage de son libre arbitre. Si on l'obligeait à bien agir en toute circonstance, il resterait un automate guidé par Dieu.

Les Lucifers, malgré tous les malheurs qu'ils ont apportés, sont pour nous une source de progrès. Ils sont les tentateurs qui font ressortir nos points faibles. Et grâce à l'énergie qu'ils nous infusent, nous avons transformé le Monde. Les Lucifers ont éclairé l'Homme en l'incitant à manger du fruit de « l'Arbre de la connaissance du bien et du mal ».

*

Dans la Bible, cet Arbre est situé à l'intérieur du Jardin d'Eden. Et la faute attribuée à nos premiers parents est universellement connue à travers l'histoire de la « Pomme d'Adam ».

Le couple humain qui au « Paradis terrestre » a écouté les dangereux conseils de Lucifer (le serpent) représente l'humanité dans son ensemble. Car Dieu, qui est justice et amour, ne saurait nous tenir personnellement pour responsables d'un délit commis par quelqu'un d'autre dans un lointain passé.

Cette faute, qui causa la chute de l'Homme et ses vicissitudes dans le Monde Physique, consiste à mésuser du pouvoir créateur. Elle s'est perpétuée jusqu'à nos jours. Il en résulte des corps qui connaissent la maladie, la décrépitude et la mort.

La Bible nous apprend qu'après avoir mangé du fruit de l'Arbre interdit, « les yeux de l'homme et de la femme s'ouvrirent, leur faisant connaître qu'ils étaient nus ».

Nous avons vu précédemment que les premiers humains n'avaient pas conscience de leur corps physique. C'est à la suite d'unions sexuelles répétées qu'ils prirent peu à peu « connaissance » de ce corps. Celui-ci commença à ressentir la souffrance et en particulier les douleurs de l'enfantement annoncées par Jéhovah.

Au fur et à mesure que l'Homme entrait dans la vie physique, sa conscience des mondes intérieurs s'obscurcissait et elle finit par disparaître. C'est ainsi qu'il fut exilé du Jardin d'Eden. Ce Jardin représente en réalité la région éthérique du Monde Physique. La Bible nous dit qu'il était arrosé par quatre fleuves. Ce sont les quatre éthers.

En son centre, s'élevait un autre arbre prestigieux : « l'Arbre de vie ». Et de celui-là, il n'était pas question qu'on laissât l'Homme en manger, car il symbolise la faculté de régénération du corps vital.

Si l'Homme avait appris le moyen de régénérer son corps vital, il serait devenu capable de rendre le corps physique immortel. Ce qui dans l'état d'imperfection de ce véhicule aurait été une calamité. C'est pourquoi, des Chérubins, armés d'une épée flamboyante, furent placés à l'entrée du Jardin d'Eden pour interdire l'accès de l'Arbre de vie.

Loi divine - Les Esprits de race – Les religions – Le Déluge

L'influence luciférienne s'était déjà manifestée dans la Lémurie. Mais c'est seulement dans l'Atlantide, lorsque l'Homme fut doté de l'Intellect, que ses effets pernicieux se firent pleinement sentir.

Les passions du corps du Désir subjuguèrent l'Intellect naissant et ce dernier devint l'allié de la nature inférieure, rendant encore plus difficile le contrôle de l'Esprit sur ses véhicules. L'alliance de l'Intellect et du corps du Désir produisit ce que l'on appelle la « Ruse ». La ruse fut la caractéristique principale des races atlantéennes.

C'est afin de dégager l'Intellect de l'emprise du corps du Désir que Jéhovah promulgua les lois de l'Ancien Testament et punit sévèrement tous ceux qui transgressaient ses commandements. Il divisa l'humanité en différents groupes et plaça chaque peuple sous la direction d'un grand Archange, Esprit de race.

Le véhicule ordinaire des Archanges est le corps du Désir. Comme ils ont acquis une grande maîtrise dans l'emploi de la substance émotionnelle, ils sont particulièrement qualifiés pour aider les Etres qui apprennent à construire et à utiliser un corps du Désir.

Certains d'entre eux contrôlent les activités humaines et guident les nations. D'autres Archanges, moins avancés, sont les Esprits-groupes des animaux. Nous avons déjà vu que les Anges, dont le corps est éthérique, régissent principalement les fonctions de reproduction et de croissance. Ils sont aussi les Esprits de famille et de communauté.

Les Archanges ont donné aux peuples leurs principales caractéristiques : les traits physiques, la langue, les coutumes, la religion. Ils sont un facteur agissant dans la vie des nations, dans leur élévation et dans leur chute. Ils combattent pour elles au cours des guerres et punissent les plus fautives par la défaite et la servitude.

Les généraux vainqueurs ne sont pas sans mérite. Mais ce sont les Archanges qui donnent la victoire. Ils peuvent déjouer les plans les mieux établis et ils sont capables de mettre en déroute une armée entière en la privant de l'ardeur nécessaire pour combattre. Tout le monde connaît le cas de Jeanne d'Arc, qui, conseillée par des voix célestes, réussit à vaincre les généraux anglais, alors qu'elle ignorait tout du métier des armes.

Les désastres occasionnés par les guerres, aussi bien dans le camp des vainqueurs que dans celui des vaincus, ont pour but de montrer aux hommes les résultats tragiques de leurs énergies mal dirigées. Les guerres permettent également à de nombreuses personnes d'abandonner une existence relativement confortable pour une vie de sacrifice et de dévouement à autrui. Elles apprennent ainsi où se trouvent les véritables valeurs du monde.

Les Archanges ont en vue le développement moral de l'humanité. Ils encouragent les idéaux élevés et détruisent les civilisations décadentes.

Chez les peuples anciens, l'influence de l'Esprit de race est prépondérante. La ressemblance physique des membres d'une même tribu est frappante. Mais chez les peuples modernes, qui ont abandonné depuis longtemps les mariages consanguins, c'est-à-dire l'habitude de se marier à l'intérieur de la famille ou de la tribu, les traits raciaux sont beaucoup moins marqués. L'Ego, plus individualisé, est capable d'exprimer dans une large mesure son tempérament. On peut d'ailleurs ajouter que plus un homme s'élève spirituellement, plus il se dégage de l'influence des Esprits de race.

Le mélange des sangs a également favorisé la disparition de l'ancienne clairvoyance. Les Bohémiens, qui ont conservé la coutume de se marier entre eux, possèdent encore parfois cette faculté. C'est ce qui permet à certaines Bohémiennes ou Gitanes de lire la « bonne aventure » dans les mains.

*

Toutes les religions (sauf la religion chrétienne) émanent de Jéhovah. Elles agissent sur l'homme de l'extérieur, en le guidant au moyen de la Loi.

Jéhovah est le Dieu lunaire. Cela signifie qu'il réfléchit sur nous, à partir de la Lune, les radiations spirituelles solaires. Nous ne pourrions en effet comprendre actuellement les vérités sublimes transmises par les rayons directs du Soleil. Nous serions incapables d'harmoniser nos vies avec un idéal aussi élevé.

Les religions de race sont incomplètes et provisoires. Elles font largement référence à la Lune. Mais toutes parlent, sous une forme ou sous une autre, de l'Esprit Solaire qui doit venir.

Les Sémites originaux furent la plus importante des races atlantéennes. Ils étaient spécialement guidés par Jéhovah, qui en avait fait son peuple d'élection car il désirait en tirer un noyau susceptible de donner naissance aux races de la future cinquième Epoque, l'actuelle Epoque Aryenne.

Seul un petit nombre se montra capable d'acquérir les qualités requises pour remplir cette mission. La plupart des Sémites originaux se révélèrent particulièrement difficiles à diriger. Ils frustrèrent les intentions de leur chef.

Jéhovah se plaint d'eux tout au long de l'Ancien Testament. Il dit que c'est un peuple à « la nuque raide ». Ces anciens rebelles sont les Juifs de notre époque (Les Mongols et les peuples de race jaune sont issus des derniers Atlantéens. Tandis que les Noirs sont les descendants de la race Lémurienne).

Avec le temps, les races Atlantéennes dégénérèrent. Ce qui provoqua l'effondrement du continent Atlantéen et sa disparition sous le Déluge. Cette disparition fut d'abord partielle, et l'Epoque Aryenne actuelle fut introduite progressivement. Il y a eu trois Déluges importants dans l'Atlantide et il s'est écoulé environ 750 000 ans entre le premier et le dernier, lequel remonte approximativement à 10 000 ans.

*

Les races Atlantéennes ont développé la ruse, qui, nous l'avons vu, est produite par l'union du corps du Désir et de l'Intellect non contrôlé par l'Esprit. Les races Aryennes développent la raison, qui provient de l'influence de l'Esprit Humain (le troisième aspect de l'Esprit) dans l'Intellect.

La raison nous apprend à rechercher ce qui en dernière analyse nous est le plus profitable. Elle tient souvent le corps du Désir en échec. Mais la raison est basée sur l'égoïsme, source de nombreux maux. Elle sera supplantée dans l'avenir par l'intuition.

L'intuition, la véritable intuition, a pour base l'amour spirituel. Elle nous mettra en relation directe avec la sagesse divine. Cette connaissance ressentie par le coeur éclairera la raison.

L'intuition et l'amour spirituel résultent de l'activité de l'Esprit Vital (le deuxième aspect de l'Esprit dans l'homme). Cette activité est suscitée par le CHRIST, deuxième aspect de la Trinité.

L'intervention du Christ
La Trinité - La naissance de Jésus

Les manquements à la loi divine constituent ce que l'on appelle le péché. Et celui-ci reçoit sa rétribution sous forme de souffrance. C'est de cette manière que la nature inférieure est maintenue dans la bonne direction.

Mais ce n'est là qu'un premier stade, car l'homme doit apprendre à bien agir volontairement. Pour qu'il parvienne à maîtriser définitivement son corps du Désir, il faut que la force divine qui le guide « de l'extérieur », au moyen de commandements, se manifeste maintenant « à l'intérieur » de lui-même.

Cette force spirituelle est éveillée en nous par le Christ. Le Christ aide l'Esprit à s'assurer le plein contrôle de ses véhicules. Il émancipe l'homme de toute influence extérieure, aussi bien de celle des Esprits lucifers que de celle des Anges de Jéhovah et des Esprits de race.

Avant son intervention, les passions humaines avaient largement pollué la substance Désir de la planète et l'évolution était presque arrêtée. Si le Christ n'était pas venu, il aurait fallu expédier dans l'espace une seconde Lune avec les Etres les plus cristallisés dans la matière.

Le Christ a évité cette calamité. Il a pris possession de notre planète à la suite des événements du Golgotha et il est maintenant l'Esprit intérieur de la Terre. Nous allons voir comment cela a pu se réaliser.

*

Mais auparavant, il est nécessaire de donner quelques explications sur la nature du Christ et de définir également l'identité du Père, du Fils et du Saint Esprit.

Le PERE est le plus grand initié de l'humanité de la première Période, celle de Saturne. Il a élevé sa conscience jusqu'au monde de Dieu et il s'est uni au premier aspect de la Divinité.

Le Christ est le plus grand initié de la Période suivante, celle du Soleil. Il est le chef des Archanges. Beaucoup plus avancé qu'eux, il s'est élevé lui aussi jusqu'au monde de Dieu et il s'est uni au deuxième aspect de la Divinité. C'est pourquoi on l'appelle le FILS.

Jéhovah est le plus grand initié de la Période de la Lune. Il est le chef de la vague de vie des Anges et il s'est uni au troisième aspect de Dieu. Il est le SAINT ESPRIT.

Dans l'actuelle Période de la Terre, le Christ est le grand Esprit Solaire. C'est lui qui dirige l'évolution du Soleil. Il est le soutien du système solaire tout entier. Il procède du Père, la Source, le Créateur.

Jéhovah, quant à lui, travaille avec la vie en évolution sur les planètes. Il réfléchit sur elles, par l'intermédiaire des satellites, les rayons « spirituels » solaires. C'est pourquoi il est le Dieu lunaire.

Nous ne pouvons pas regarder le Soleil, il est trop éblouissant. Mais nous pouvons regarder la Lune, qui nous envoie indirectement la lumière adoucie du Soleil. Tant que l'Homme ne peut comprendre les hautes vérités spirituelles et trouver la divinité en lui, il est nécessaire de le guider de l'extérieur en lui donnant un enseignement à sa portée.

C'est ce que font les religions lunaires de Jéhovah. Toutes ont été fondées par un instructeur ou un prophète, tel que Moïse, Bouddha ou Mahomet, mandaté par un Archange, Esprit de race. Ces religions anciennes sont basées sur la loi qui est extérieure à l'homme et qui doit le conduire à la religion du Christ, laquelle est basée sur l'amour. L'amour étant la force divine qui se manifeste à « l'intérieur » de l'homme et qui l'incite à agir charitablement, mais en conformité avec la loi.

Lorsque toutes nos actions seront guidées par l'amour, plus aucune dette de destinée ne sera contractée. L'amour spirituel est éveillé peu à peu dans le coeur humain par les vibrations christiques.

Dans l'Ancien Testament, Jéhovah, le Saint Esprit, dirige l'humanité. Mais dans le Nouveau Testament, le Christ fait descendre sur les Apôtres les pouvoirs du Saint Esprit. La manifestation de Dieu à l'intérieur de l'homme est le principe fondamental, la caractéristique essentielle, de la religion chrétienne.

*

Il y a environ 2.000 ans, un événement d'une portée immense pour l'humanité se produisit : la Naissance de Jésus.

Jésus peut être considéré comme l'Ego le plus avancé de notre vague de vie. Ses parents, Joseph et Marie, étaient aussi des initiés d'un très haut degré. Le corps de Jésus fut conçu sans passion, d'une manière immaculée. Il devait être utilisé plus tard par le Christ.

Jésus fut élevé parmi les Esséniens et à l'âge de 30 ans, il céda au Christ son corps physique et son corps vital. Cela s'effectua au moment du Baptême, lorsque le Christ relia ces deux corps à son propre corps du Désir, le plus inférieur de ses véhicules. La Bible nous dit qu'à cet instant « l'Esprit de Dieu descendit sur Jésus ».

Le Christ vint ainsi dans l'homme et vécut parmi les hommes. Il donna son enseignement, prêchant l'Evangile de la vie et guérissant les malades. Puis il accomplit le sacrifice suprême du Golgotha.

Lorsque le sang de Jésus coula sur le Calvaire, le grand Esprit du Christ fut libéré et pénétra par ce moyen dans la Terre, dont il devint l'Esprit intérieur. A cet instant, les vibrations christiques donnèrent une formidable impulsion à notre planète. Une lumière aveuglante remplit l'atmosphère et le voile du Temple se déchira, ouvrant l'accès du Saint des Saints.

Ce dernier événement signifie que désormais le sentier de l'initiation n'est plus réservé à quelques élus, mais qu'il est ouvert à tous ceux qui voudront se donner la peine de le parcourir. En déchirant le voile du Temple, qui symboliquement cache l'Esprit à la Personnalité, le Christ a permis à tous les hommes de prendre contact avec la divinité qui est en eux.

Auparavant cela était impossible, sauf pour quelques personnes spécialement choisies parmi les prêtres et instruites en conséquence. Car l'Esprit de race désirait conserver son influence sur les véhicules de l'homme jusqu'à ce que l'Esprit intérieur, l'Ego, soit assez fort pour les guider lui-même.

Le Christ « Esprit de la Terre » - La Nouvelle Jérusalem

Le Christ, bien qu'étant devenu l'Esprit de la Terre, reste néanmoins le grand Esprit Solaire, car c'est seulement une partie de Lui-même, un de ses rayons, qui a pénétré dans notre planète.

Il souffre cependant de cette limitation et les basses vibrations des passions humaines lui sont à peine supportables. Il n'en poursuivra pas moins son sacrifice tant qu'il n'aura pas sauvé l'humanité du péché et de la mort.

Il purifie sans cesse les véhicules subtils de la Terre que nous polluons quotidiennement par nos passions et nos mauvaises pensées. C'est ainsi qu'il « efface le péché du monde ». Pas celui des individus.

Il met cependant à notre disposition une matière Désir plus pure et il attire également une plus grande quantité des deux éthers supérieurs, afin que nous puissions construire de meilleurs véhicules en nous « nourrissant » de sa substance.

Les deux éthers supérieurs appartiennent à la nature spirituelle de l'homme. Ils servent à former ce que l'on appelle le corps de l'âme ou encore le corps christique. Il en faut pour cela une quantité suffisante et nous les attirons à nous par une vie sainte et altruiste (La purification du corps du Désir attire l'éther lumière et celle du corps mental l'éther réflecteur).

Le corps de l'âme est le véhicule des initiés. Il leur permet de s'affranchir du corps physique en le laissant pénétré par les deux éthers inférieurs. Il est en gestation chez tous les humains. C'est l'enfant Christ, enfanté par la Vierge, la personnalité régénérée. Nous utiliserons ce véhicule dans la sixième Epoque, que la Bible appelle la Nouvelle Jérusalem. La Terre actuelle aura été transformée. Elle sera devenue éthérique.

Ainsi prendra fin notre voyage dans le désert ... du Monde Physique.

*

Le Christ est donc venu nous aider à transformer notre corps physique mortel en un véhicule éthérique immortel. Lui-même épure la Terre et la rend plus éthérée. Il prépare ainsi notre entrée dans son royaume : la Nouvelle Jérusalem, située dans la région éthérique du Monde Physique et composée principalement du troisième éther : l'éther lumière.

Dans cette « cité sainte », la Bible nous apprend que nous pourrons nous alimenter de « l'arbre de vie ». La souffrance, la vieillesse et la mort n'existeront plus. L'humanité sera à nouveau une grande fraternité comme aux premiers temps de l'Atlantide.

Mais dans l'Atlantide nous étions entièrement guidés par les Anges et semblables à des enfants dociles et innocents. Tandis que dans la Nouvelle Jérusalem nous agirons par nous-mêmes, possédant la sagesse et la vertu nées de l'expérience et de l'épreuve.

Les Frères Aînés de la Rose-Croix

La Nouvelle Jérusalem représente notre idéal actuel. Elle n'est cependant qu'une étape sur le chemin de l'Evolution, au long duquel nous perfectionnons et spiritualisons nos véhicules.

Notre corps physique, dont la construction a commencé dès la Période de Saturne, parvient maintenant, dans la Période de la Terre, au maximum de ses possibilités.

Dans la prochaine Période, celle de Jupiter, notre corps vital sera notre véhicule d'expression. Il contiendra les forces du corps physique et il atteindra son plus grand développement.

Dans la Période suivante, celle de Vénus, notre corps du Désir sera à son tour notre véhicule d'expression. Il incorporera les forces du corps physique et du corps vital et il parviendra à son maximum d'efficacité.

Finalement, dans la dernière Période, celle de Vulcain, notre corps mental, avec en lui les forces des autres véhicules successivement abandonnés, atteindra la perfection et il nous permettra de manifester entièrement nos pouvoirs divins.

Les 9 initiations mineures, dont nous avons déjà parlé, se rapportent aux progrès qui nous restent à accomplir pendant l'actuelle Période de la Terre.

Les 4 grands degrés des Mystères majeurs correspondent au développement qui sera atteint par l'humanité à la fin de chacune des 4 grandes Périodes précitées : la Période de la Terre, la Période de Jupiter, la Période de Vénus et la Période de Vulcain.

Ceux qui ont passé le quatrième degré des Mystères majeurs ont par conséquent appris toutes les leçons que comporte ce Grand Jour de Manifestation.

Les Frères Aînés de la Rose-Croix sont parmi ces rares Etres d'exception. Ils pourraient servir dans d'autres évolutions, mais ils ont choisi de rester avec nous pour nous aider.

Bien qu'ils soient pour ainsi dire des « dieux », ils refusent l'appellation de « maîtres » et n'acceptent que le titre de « Frères Aînés ». Dans l'Ecole occidentale des Mystères, il n'y a en effet pas de maîtres. Le Christ a appelé ses disciples, ses amis (Jean 15-14).

Les Frères Aînés aident le Christ dans sa tâche de régénération de l'humanité. Chaque nuit, ils rassemblent de toutes les parties du monde occidental les pensées de haine, d'égoïsme, de sensualité, de matérialisme. Ils entreprennent de les transmuer en bienveillance, en amour pur et en aspirations élevées, avant de les renvoyer dans le monde afin qu'elles encouragent tout effort vers le bien.

Sans cette source puissante de vibrations bénéfiques, il y a longtemps que le matérialisme aurait triomphé de l'âme humaine. Car il n'y a jamais eu d'époque aussi sombre, au point de vue spirituel, que les quatre cents dernières années de matérialisme.

Pourtant, depuis 2.000 ans, les Eglises chrétiennes ont grandement favorisé le développement de l'humanité. Mais la religion qu'elles ont enseignée n'est encore qu'une première approche du véritable christianisme, qui sera dans le futur la religion universelle.

Si nous étudions l'histoire des nations dites chrétiennes, nous y trouverons en effet beaucoup de guerres. Ces nations sont par conséquent toujours gouvernées par les Archanges de Jéhovah, le Dieu de l'Ancien Testament, chef suprême des armées. Elles subissent également l'influence des Anges lucifériens, qui attisent les passions et provoquent les conflits.

Tout cela n'a rien à voir avec le Christ, venu établir la fraternité universelle et dont la recommandation est d'aimer même nos ennemis. Bien sûr cela est difficile et l'humanité progresse lentement. C'est pourquoi les enseignements donnés dans les Evangiles sont encore si peu compris et si peu pratiqués.

Les Evangiles - Les Initiés - Le corps de l'Ame

Les Evangiles montrent à l'homme le chemin de la régénération. Un chemin déjà parcouru par une élite que l'on appelle les initiés.

Les Evangiles ne sont pas à proprement parler des récits historiques. Certains événements de la vie du Christ y sont pris pour thème, mais ils sont en réalité des manuels d'initiation. Leur enseignement se rapporte essentiellement à la construction du corps de l'âme.

Ils débutent par l'Immaculée conception. Celle-ci doit remplacer la conception dans le péché, afin que des corps sains, propres à la manifestation convenable de l'Esprit, puissent être construits.

Ensuite vient le Baptême, qui est la descente de l'Esprit christique dans l'homme (c'est-à-dire l'avènement de l'Esprit Vital, le deuxième aspect de l'Esprit). Une longue période d'épreuve et de service commence alors, au cours de laquelle la Personnalité se purifie et se spiritualise.

La diminution des appétits grossiers entraîne un affaiblissement des deux éthers inférieurs, dont l'activité concerne uniquement les fonctions du corps physique. Les deux éthers supérieurs s'accroissent en conséquence. Ils sont en relation particulière avec le corps du Désir et l'Intellect, et ces deux véhicules les accompagneront lorsqu'ils quitteront le corps physique.

Quand le corps de l'âme est suffisamment formé, la séparation entre les deux éthers inférieurs et les deux éthers supérieurs devient possible. Le candidat à l'initiation a amené la croix du corps physique au Golgotha.

Il convient de noter soigneusement que dans les Evangiles, bien avant la crucifixion, le Christ demande à ses disciples de prendre leur croix et de le suivre. On trouve cette injonction dans Matthieu 10-38, Marc 8-34 et Luc 9-23.

La crucifixion a pour effet de libérer le corps de l'âme, encore retenu au corps physique à 5 endroits principaux : les 2 mains, les 2 pieds et la tête. En « mourant sur la croix », le Christ a abandonné définitivement le corps physique, comme nous le ferons tous un jour. Puis il s'est montré ressuscité dans la gloire du corps de l'âme. Seuls les disciples les plus avancés ont pu voir ce véhicule.

Les principales étapes qui jalonnent le sentier de l'initiation du mystique chrétien sont les suivantes :
Le Baptême - La Tentation - La Transfiguration - La Cène et le lavement des pieds - Gethsémani, le jardin des douleurs - Les Stigmates et la crucifixion - La Résurrection.

*

Les Initiés des Mystères mineurs ne sont pas entièrement libérés de l'existence matérielle. Ils restent soumis à la loi de réincarnation tant qu'ils n'ont pas liquidé toutes les dettes contractées dans leurs vies précédentes. Ils peuvent cependant quitter leur corps physique à volonté, en le laissant sur le lit pénétré par les 2 éthers inférieurs (et la partie la plus dense du corps du Désir). Ils lui restent reliés par la corde d'argent.

Le corps de l'âme voyage à une très grande vitesse. Il permet à son possesseur de se rendre en quelques instants n'importe où dans le monde et de prendre connaissance de toute information désirée.

Ce seul pouvoir serait redoutable s'il était détenu par des personnes indignes. Mais les initiés sont des êtres secourables. Ils n'utilisent leurs facultés que pour rendre service.

La nuit, sous la direction des Frères Aînés, ils assistent les âmes du Purgatoire et soignent les malades. Beaucoup de soulagements rapides et de guérisons inexpliquées sont à mettre à leur actif. Ils s'abstiennent cependant d'intervenir dans la destinée « mûre » des individus.

*

Le corps de l'âme est ainsi appelé parce qu'il contient « l'âme », c'est-à-dire l'essence des bonnes actions accomplies dans le corps physique. Comme tous les corps, il a besoin de la force créatrice pour se construire. Il utilise à cet effet la force sexuelle qui n'est pas dépensée pour les besoins de la reproduction. Il ne peut donc être enfanté que par une personnalité « vierge ». Tel est le sens profond de « l'Immaculée conception ».

La force sexuelle qui n'est pas gaspillée pour le plaisir des sens remonte vers le haut du corps, lorsqu'elle est attirée par des pensées pures. Elle construit et alimente les organes de la perception et de l'expression spirituelle. Elle accélère en particulier le taux vibratoire de deux petites glandes : l'hypophyse et la glande pinéale, produisant ainsi la clairvoyance volontaire. (Ceci va de pair avec l'organisation des centres du corps du Désir dont nous avons déjà parlé.)

Un organe éthérique, en forme de calice, se développe également dans la gorge et dans la tête. Il nous permettra de prononcer dans l'avenir « le verbe de vie ». Les deux pôles de la force sexuelle seront alors réunis dans le cerveau, faisant de l'homme une unité créatrice complète, comme le sont toutes les grandes Hiérarchies spirituelles (y compris les Anges).

Ceci est clairement exprimé dans la Bible. Nous lisons par exemple dans l'Evangile de Saint Matthieu, au chapitre 22, verset 30 : « A la résurrection, en effet, on ne prend ni femme ni mari, mais on est comme les Anges dans le ciel ».

Saint Luc nous dit également au chapitre 20, verset 35 : « Ceux qui ont été jugés dignes d'avoir part à l'autre monde et à la résurrection d'entre les morts (d'entre les mortels) ne prennent ni femme ni mari, aussi bien ne peuvent-ils non plus mourir, car ils sont pareils aux Anges ».

Telle est la condition de ceux qui possèdent le corps de l'âme. Un véhicule qu'il nous faut nécessairement construire si nous voulons survivre dans la future sixième Epoque, lorsque la Terre actuelle, avec son oxygène, aura disparu. Le corps de l'âme se construit par une vie pure et par le service aimant et désintéressé.

Noël et Pâques

Les deux grandes fêtes chrétiennes sont Noël et Pâques. Ces fêtes correspondent à des moments particuliers de l'activité christique annuelle. Mais elles ont aussi pour nous une importante signification.

Pâques symbolise l'abandon du corps physique, cristallisé dans le péché, et la « résurrection » de l'Homme dans le corps christique, le corps de l'âme.

Noël précède et annonce ce jour glorieux. Chaque année, au solstice d'hiver, la force spirituelle du Christ est à son maximum d'expression.
C'est le moment idéal pour prendre de bonnes résolutions et « naître » à une vie nouvelle.

Dans les Evangiles, on nous dit que la Vierge Marie a engendré un fils à la suite de son union avec l'Esprit Saint. Cette union représente le mariage mystique entre la Personnalité purifiée et l'Esprit. L'enfant mis au monde est le corps christique. Tel est le merveilleux message de la nuit de Noël.

Cette nuit sainte, au cours de laquelle nous célébrons la naissance de Jésus et à travers lui l'avènement du Sauveur, annonce également avec allégresse la naissance de l'Homme régénéré, la naissance du fils de Dieu.

« Mais à tous ceux qui l'ont reçu, il a donné pouvoir de devenir enfants de Dieu »
(Jean 1-12)

Partager cet article

Commenter cet article