Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Hauts Grades

Enseignement traditionnel des 4 derniers degrés du Rite de Misraïm

23 Mai 2012 , Rédigé par Armand ROMBAUTS, 33.’. 66.’. 90.’. Publié dans #hauts grades

 

Comme le dit très justement le F.°.Ragon, les 4 derniers degrés du Rite de Misraïm forment une synthèse de toute la maç.°. et sont de nature à satisfaire l'esprit de tout maçon instruit. Ils n'ont rien de commun avec les 4 derniers degrés du système de Bédarride, qui n'apporte aucune révélation systématique et ordonnée des Mystères cosmiques.

 

Grade 87

 

A ) Les 3 temples successifs vont de l'obscurité à la lumière.

 

a) Le premier est noir car il rappelle les origines de la vie sur notre globe, où le Chaos portait en lui les germes de toutes les créatures. Le Soleil va peu à peu féconder ce chaos obscur et en faire jaillir les premières formes de la vie.

 

N.B.: L'initié a passé aussi par cette première phase d'obscurité car il a d'abord été contenu et caché dans le ventre de sa mère pendant sa vie foetale et, pour venir au jour, il a dû, à un moment donné, sortir de cette obscurité première.

 

b) Le second est vert car il rappelle les premières végétations qui ont apparu sur les terres émergées lorsque le chaos fit place à un Cosmos organisé.

 

Vert est la couleur de l'espérance car la végétation porte en elle l'espérance des moissons d'été et des fruits de l'automne.

 

N.B.: L'initié est un "homme de désir" c.à.d. d'espérance en un juste destin de sa vie. Notons que les 3 flambeaux symbolisent l'efflux vivificateur qui parcourt tout le Cosmos sur les 3 plans: matériel, astral et spirituel.

 

c) Le troisième est rouge-violacé: Car l'oeuvre cosmique est accomplie quand le feu cosmique génère en permanence ses germes de vies et lance les âmes sur la terre.

 

N.B.: Une fois éclairé, l'initié devient rayonnant et déverse sur autrui une radiation bienfaisante. Il brûle de bonté, de charité, d'altruisme. "Zelus tuus devoravit me".

 

B ) La batterie n'a qu'un seul coup car il n'est qu'une seule harmonie cosmique, perceptible par la lecture du Livre de la Nature, qui nous révèle le plan divin, son harmonie, son rayonnement d'amour. On s'identifie alors avec tout ce qui vit. Nature donne Vérité et celle-ci donne ce sentiment d'unité: Je suis - Nous sommes.

 

C ) L'âge est le premier du monde car il rappelle l'origine de notre vie cosmique : Ordo ab chao.

 

D ) L'heure, la première, rappelle aussi cette "genèse", ce début, ce point de départ.

 

E ) Pour l'homme, il y a le domaine matériel et le domaine spirituel, étroitement unis et inséparablement conjugués en lui: de là ces 2 carrés symboliques, avec un point au centre, indiquant l'unité de notre être, fait à la fois de chair et d'esprit.

 

F ) Le signe est strictement pythagoricien: former par les bras tendus vers le haut une lettre majuscule YPSILONN, appelant l'infini par les 2 bras levés. C'est la position classique de la prière la plus efficace (cf. bronzes grecs montrant un éphèbe en prière).

 

G ) Les 72 bougies forment 2 groupes de 36 feux. Car il y a deux carrés à illuminer: celui qui représente le corps et celui qui représente l'âme. 36 est le chiffre de la Grande-Tétraktys pythagoricienne, car il comporte le cube de 1 (=1), le cube de 2 (=8) et le cube de 3 (=27); (1 + 8 + 27 = 36).

 

Note générale : Le 87ème degré apprend à l'initié de se placer dans son cadre naturel: le Macrocosme; d'en percevoir l'évolution (du chaos à l'ordre et du noir au rouge en passant par le vert); d'en saisir l'Unité et de vivre en Unité avec tout ce qui vit autour de nous et en nous. Il faut tendre les bras à la Lumière et résonner sur la Vie Divine dans l'Univers.

 

Grade 88

 

A ) Le Soleil brillant au centre d'un monde ovale nous rappelle notre place dans la Nature manifestée. Tout y germe, tout y est vert, tout est appelé à une perfection plus grande; mais attention cependant, il ne faut pas être ébloui par une lumière trop vive; la Vérité ne brille pas en un seul éclair fulgurant; elle est au contraire une science progressive que l'on assimile doucement et avec prudence et sagesse. De là le signe de réflection, qui protège l'oeil sensible contre une lumière trop vive. Les Illuminés de Bavière adoptent également ce signe symbolique à l'ouverture de leur grade de Minerval et ce signe est la première partie du signe secret des Martinistes.

C'est une clé universelle, qui nous rappelle efficacement la modestie du Sage, la simplicité de coeur de l'initié qui progresse pas à pas vers la Lumière, sans témérité et sans jactance.

 

B ) Le mot sacré "Zao", mot grec signifiant "je vis", a donc une profonde signification: beaucoup croient vivre mais en réalité ne vivent pas réellement car ils passent sur cette terre sans la voir et sans la comprendre. L'initié au contraire n'est plus un profane, plus un aveugle; il voit toutes choses, il perçoit les aimantations les plus secrètes du Cosmos et il "vit" en harmonie avec lui.

 

C ) Très intéressant est le symbole du Manteau-azuré que l'adepte revêt en ce degré. C'est à la fois une barrière protectrice contre les assauts du dehors et à la fois la coque d'un Oeuf mystique où l'initié se replie sur lui-même, reçoit les ondes cosmiques et fait germer en lui la moisson spirituelle; la tradition du Manteau est hellénique et pythagoricienne; c'est le vêtement classique du philosophe. En lui vibre le courant solaire et son

peplos est bleu car il perçoit l'harmonie des sphères, cachées dans l'azur des cieux. Eliminons en nous toutes obscurité; par la méditation profonde, écoutons parler en nous l'Invisible.

 

Note générale : Le 88ème degré nous fait participer intérieurement à l'onde vitale du Cosmos ou macrocosme. Ouvrons nos yeux intérieurs et nous percevrons ce que le profane ignorera toujours.

 

Grade 89

 

Ici, le myste troque son manteau azuré contre un Manteau entièrement blanc car il va cette fois toucher et percevoir le Monde angélique, qui prolonge notre monde dans l'Invisible et le relie au Centre Ineffable de toute existence. Ouriel, qui est une paraphrase d'Hèphaistos, est l'ange du feu car le feu est le grand lien entre l'Invisible et-le visible. D'abord par les feux sacrés, flammes vivantes qui animent une tenue rituelle; ensuite par le feu spirituel, qui atteint l'âme et la transporte des délices de l'Union avec sa Source ineffable. Cette Osmose entre les mondes spirituels et nous existe: le disciple qui y participe n'a rien à redouter d'elle; de là le mot d'ordre "Mon coeur, ne tremble point". Mais malheur au profane, à l'apprenti sorcier qui essaierait de mettre en branle les puissances qu'il devine et n'a pas le droit d'asservir: il sera broyé comme Prométhée. Le cordon a la couleur du feu; son bord est noir car le feu spirituel vient visiter notre être matériel, encore rattaché au cycle de la matière.

 

Note générale : Ragon a très justement dit de ce degré: "C'est le plus étonnant et le plus sublime de tous; il exige la plus grande force d'esprit, la plus grande pureté de moeurs et la foi la plus intrépide".

 

Grade 90

 

Le dernier degré du régime de Naples de la maç.°. égyptienne forme un Consistoire de la Sagesse.

 

Il est la conclusion, l'aboutissement de toute une évolution intérieure, le couronnement de tout le labeur initiatique.

 

Le mot de passe le dit: Sophia, nom grec signifiant "sagesse"; c'est là le but atteint en fin de travail par l'initié véritable. Il a scruté, pesé, étudié, comparé, expérimenté et compris.

 

Il perçoit à la fois :

 

1) La vie cosmique où il est intégré; de là le décor astronomique du grade.

 

2) La dualité de l'univers, symbolisée au premier degré par les colonnes B.°. et J.°. et au dernier degré par les 2 polarités cosmiques symbolisées par la Lune (Isis) et le Soleil divin (Osiris).

 

3) La seule condition essentielle du bonheur humain: la PAIX entre les hommes (de là le rituel d'ouverture et l'acclamation "FIAT", que ce souhait de paix se réalise).

 

"Paix aux hommes - FIAT". L'initié est persuadé de cette nécessité et collabore à tout ce qui peut amener les humains à une compréhension mutuelle et à une entente fraternelle.

 

Harmonie dans le Ciel, harmonie dans les coeurs, paix sur cette terre: telle est la philosophie du rite.

 

4) L'interdépendance de tout ce qui existe : de là le merveilleux Sceau secret du Rite, où sont rappelés à la fois

- la radiation divine sur nous (triangle avec point),­

- les 2 voies de l'homme (Ypsilonn en rayons);

- les oeuvres de la matières et celles de l'esprit (2 carrés emboîtés),­

- l'intime interpénétration des 3 mondes (les 3 cercles concentriques).

 

C'est un symbole complet, rationnel, riche en révélations.

 

Le Tablier authentique du grade est bien révélateur lui aussi : l'oeuf ailé enseigne à la fois notre propre génération : un ovule sorti des ailes de l'âme immortelle; et l'origine de notre monde : le chaos, si bien décrit déjà dans les traditions sacerdotales de l'Egypte antique. Faut-il rappeler ici la sortie de l'oeuf solaire hors des eaux de l'abîme primitif et cette naissance d'un monde organisé hors du chaos "ancien et primitif' selon la théologie d'Hermopolis ?

 

L'échelle montant vers le Soleil nous donne les degrés de l'ascèse personnelle, qui doit aboutir à l'Union avec l'Ineffable.

 

Le palmier lourd de fruits regarde vers la lune car il est le symbole des fruits de la terre, nés de l'oeuvre fécondante du soleil.

 

Quant à l'Ouroboros hellénique, il rappelle l'unité du monde : en to pan (un le tout).

 

 

Partager cet article

Commenter cet article