Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Hauts Grades

Golden Dawn Z2 : les formules de la magie et de la lumière (2)

17 Novembre 2012 , Rédigé par Rituel de la Golden Dawn Publié dans #déviances et sectes

II. Hé, Consécration des Talismans

A. Le lieu de l'opération.

B. L'Opérateur.

C. Les Forces de la Nature attirées et employées.

D. Le Talisman ou le support matériel.

E. Dans l'Art de la confection des talismans, la sélection de la Matière
utilisée pour la confection ; la préparation et l'arrangement du lieu. Le dessin
et la réalisation du corps du Talisman. Dans les Phénomènes Naturels, la
préparation de l'opération ; la formation du Cercle, et la sélection du support
matériel, comme un morceau de Terre, une coupe d'Eau, une Flamme, un Pantacle ou
équivalent.

F. L'invocation des plus hautes puissances divines, l'enroulement d'un cordon
noir autour du Talisman ou du support matériel, le recouvrement de celui-ci par
un voile noir, et induction en lui de la force aveugle. Nommer à haute voix la
nature du Talisman ou de l'Opération.

G. Le Talisman, ou le support matériel, est maintenant placé vers l'Ouest et
dûment consacré avec l'Eau et le Feu. L'objectif de l'opération et l'effet
attendu sont alors répétés à voix haute et claire.

H. Plaçant le Talisman, ou le support matériel, au pied de l'Autel, déclarer à
haute voix le but à atteindre, affirmant solennellement qu'il sera atteint, et
la raison à cela.

I. Annoncer à haute voix que tout a été préparé et est bien prêt, que ce soit
pour charger le Talisman, ou pour le commencement de l'opération, afin de
produire les Phénomènes naturels. Placer un bon Talisman ou Support matériel
dans le Triangle Blanc sur l'Autel. S'il s'agit d'un mauvais Talisman, le placer
à l'Ouest, en tenant l'épée dressée dans la main droite s'il s'agit d'une bonne
cause, mais avec la pointe au-dessus du centre du triangle s'il s'agit d'une
mauvaise.

J. Maintenant s'ensuit le déroulement d'une Invocation pour attirer l'esprit
désiré dans le Talisman ou le support matériel, en dessinant dans l'air
au-dessus de celui-ci les figures linéaires et sceaux, etc., avec l'instrument
approprié. Puis en levant le Talisman dans la main gauche, le frapper trois fois
avec le plat de la lame de l'Epée de l'Art. Puis le lever de la main gauche (en
tenant haut et dressée l'Epée dans la mains droite, et frappant le sol trois
fois du pied droit.)

K. Le Talisman, ou le support matériel, est placé vers le Nord et l'Opérateur
répète l'Oraison du Hiérophante au candidat. "La voix de l'Exorcisme dit en moi
: que je m'enveloppe de Ténèbres, et peut-être ainsi me manifesterai-je dans la
lumière. Je suis le seul être dans un Abysse de Ténèbres. Des Ténèbres,
j'apparus ici avant ma naissance, dans le silence d'un sommeil primal. Et la
Voix des Ages répondit à mon désir, Créature des Talismans, la Lumière brille
dans les Ténèbres, mais les Ténèbres ne le comprennent pas. Que la
Circumambulation Mystique prenne place dans la voie des Ténèbres, la lumière
symbolique de la Science Occulte ouvrant le chemin."

L. Puis, levant la Lumière (pas la lumière de l'Autel) dans la main droite,
tourner en rond. Lever le Talisman, ou le support matériel, le porter en
marchant à la bordure du cercle, le placer au sol plein Sud, puis l'exclure, le
purifier et le consacrer avec l'Eau et le Feu de nouveau, le soulever de la main
gauche, se tourner face à l'Est et dire : "Créature des Talismans, deux fois
consacrée, tu peux approcher la porte de l'Ouest."

M. Le Magicien va maintenant à l'Ouest avec le Talisman dans sa main gauche,
face au Sud-Est, et le découvre partiellement, le frappe une fois du plat de la
lame de son Epée, et dit : "Tu ne peux passer de la dissimulation à la
manifestation, si ce n'est par la vertu du Nom Elohim. Avant toute chose, il y a
le Chaos et les Ténèbres, et les portes du pays de la Nuit. Je suis Celui dont
le Nom est Ténèbres. Je suis Celui du Sentier des Ombres. Je suis l'Exorciste au
milieu de l'Exorcisme. Manifeste-toi donc sans peur devant moi ; car je suis
celui que la peur N'habite Pas. Tu me connais, alors, viens." Ceci fait, il
replace le voile.

N. Alors il fait le tour du Cercle avec le Talisman, s'arrête face au Nord,
place le Talisman sur le sol, le purifie et le consacre à nouveau avec l'Eau et
le Feu, et dit : "Créature des Talismans, trois fois consacrée, tu peux
approcher la Porte de l'Est" (porter le talisman en l'air).

O. Tenir le Talisman dans la main gauche, la Baguette de Lotus dans la droite,
prendre place à la place du Hiérophante. Découvrir partiellement le talisman, le
frapper avec le plat de l'épée et dire : "Tu ne peux passer de la dissimulation
à la manifestation, si ce n'est par la vertu du Nom YHVH. Après l'Informe, le
Vide, et les Ténèbres vient la connaissance de la Lumière. Je suis l'Exorciste
au milieu de l'Exorcisme. Prends donc forme devant moi, car je suis Celui qui
manie les forces de l'Equilibre. Tu me connais maintenant, alors viens à travers
l'Autel Cubique de l'Univers".

P. Il recouvre alors le talisman ou le support matériel, va à l'Autel, le pose
dessus, comme cela a été décrit plus haut. Puis il passe à l'Est de l'Autel,
tient sa main gauche au-dessus du Talisman, l'épée dressée au-dessus. Puis il
répète une très puissante conjuration et invocation de cet Esprit, pour qu'il
soit impossible de résister à ce Talisman ou à ce Support matériel, ou pour
rendre manifestes les phénomènes naturels de ... , utilisant et répétant tous
les Noms Divins, Angéliques et Magiques appropriés à cette fin, sans omettre
signes, sceaux, symboles, figures linéaires, signatures, et autres, de cette
conjuration.

Q. Le Magicien élève maintenant le Talisman, ou le support matériel, recouvert,
vers les cieux, puis le dévoile entièrement, mais sans retirer le cordon, en
criant d'une voix puissante : "Créature des Talismans (ou Supports matériels),
tu as longtemps habité les ténèbres. Abandonne maintenant la Nuit et recherche
le Jour".
Il le replace alors sur l'Autel, tient l'Epée Magique dressée au-dessus, le
pommeau immédiatement au-dessus de son centre, et dit : "Par tous les Noms,
Pouvoirs et rites déjà répétés, j'attire sur toi Pouvoir et Puissance auxquels
il est impossible de résister". Puis il dit les Paroles Mystiques, Khabs Am
Pekht, etc.

R. Le Magicien dit : "Comme la Lumière cachée dans les ténèbres peut se
manifester d'icelles, de même sera-t-il impossible de te résister". Puis il
prend le Talisman, ou le support matériel, et se tient debout à l'Est de
l'Autel, face à l'Ouest. Il répétera une longue conjuration aux Puissances et
Esprits immédiatement supérieurs à celui qu'il veut invoquer, pour que le
Talisman soit puissant. Puis il place le Talisman, ou le support matériel, entre
les Piliers, lui-même étant debout à l'Est, face à l'Ouest. Alors, dans le signe
de l'Impétrant, il projette tout le courant de sa volonté sur le Talisman. Il
continuera jusqu'à ce qu'il perçoive l'éveil du pouvoir de sa Volonté. Il
continuera ainsi jusqu'à ce qu'il sente la puissance de sa volonté s'affaiblir,
il se protègera alors par le Signe du Silence, et puis laissera tomber ses
mains. Il regarde ensuite vers le Talisman ou le support matériel, sur lequel il
peut voir scintiller un éclair de Lumière ou de Gloire ; et pour ce qui est des
Phénomènes Naturels, un léger début pourra être escompté. Si cela ne se produit
pas, le Magicien devra répéter la Conjuration des Supérieurs depuis le Trône de
l'Est.
Cette conjuration peut être répétée trois fois, avec chaque fois une nouvelle
projection de Volonté dans le Signe de l'Impétrant, etc. Mais si à la troisième
répétition le Talisman ou le support matériel ne brille pas, on saura qu'il y a
eu une erreur dans le travail. Que le Maître des Evocations replace alors le
Talisman ou le support matériel sur l'Autel, portant l'Epée comme à
l'accoutumée, et, ce faisant, prie humblement les Grands Dieux du Ciel de lui
accorder la force nécessaire à l'accomplissement correct du travail. Il ramène
alors le Talisman entre les deux piliers, et répète le processus précédent,
alors la Lumière brillera assurément.
Alors, dès que le Magicien aura vu la Lumière, il quittera la place du
Hiérophante et consacrera à nouveau par l'eau et le feu.

S. Cela fait, que le talisman ou le support matériel soit à nouveau lié et
frappé avec l'épée, et que le Magicien proclame : "Par et aux Noms de ... ,
j'invoque sur toi le pouvoir de ...". Il tourne en rond trois fois, en portant
le Talisman ou le support matériel, dans sa main droite.

T. Puis, le Magicien, debout à la place du Hiérophante, mais fixant son regard
sur le Talisman, ou sur le support matériel, qui devrait être posé sur le sol,
dans le cercle, devra alors lire une puissante invocation, assez longue,
répétant et reprenant les Noms Divins et autres Noms, correspondant au travail.
Le Talisman devrait maintenant étinceler de manière visible, ou les Phénomènes
Naturels commencer de façon indubitable.
Ensuite, que le Magicien proclame que le Talisman a été dûment et correctement
chargé, ou les Phénomènes Naturels induits.

U. Le Magicien adresse maintenant une Invocation aux Seigneurs du plan de
l'Esprit pour qu'ils l'obligent à accomplir ce que le Magicien demandera.

V. Alors, l'Opérateur formule ses demandes avec soin, en disant clairement ce
qu'il attend du Talisman, ou quels Phénomènes Naturels il souhaite produire.

W. Le Maître des Evocations adresse une conjuration à l'Esprit, lui imposant de
n'abîmer ni de nuire à quoi que se soit en rapport avec lui, ses assistants, ou
le lieu. Puis il congédie les Esprits aux noms de Iehovasha et de Ieheshua, mais
enveloppe d'abord le Talisman. Il ne sera pas fait de Rituel de Bannissement,
pour ne pas le décharger, et dans le cas des Phénomènes Naturels, il est souvent
préférable de préciser quelle durée est souhaitée. Et le support matériel devra
être conservé enveloppé dans une toile blanche, de lin ou de soie, pendant tout
le temps où le Phénomène doit être en action.
Lorsqu'il est temps qu'il cesse, le support matériel, si c'est de l'eau , doit
être jeté ; si c'est de la Terre, il faut la réduire en poudre et la disperser
dans la nature ; si c'est une substance dure comme le métal, elle doit être
déchargée, bannie et lancée au loin ; si c'est du feu, il sera éteint, et si
c'est une fiole contenant de l'air, elle sera ouverte et rincée abondamment à
l'eau claire.

III. Shin


a. Aleph Invisibilité

A. L'Enveloppe de la Dissimulation.

B. Le Magicien.

C. Les Gardiens de la Dissimulation.

D. La Lumière Astrale à modeler dans l'Enveloppe.

E. L'Equilibre des Symboles dans la Sphère des Sensations.

F. L'invocation du Très-Haut : la mise en place de la Barrière à l'extérieur de
la Forme Astrale ; le revêtement de celle-ci par les ténèbres, en vertu de
l'invocation appropriée.

G. La formulation claire de l'idée de devenir Invisible. La visualisation de la
distance exacte à laquelle l'enveloppe devra entourer le Corps Physique. La
consécration par l'Eau et le Feu, afin que la vapeur puisse commencer à former
une base pour l'enveloppe.

H. Le début de la représentation mentale d'une enveloppe de dissimulation autour
de l'opérateur. L'affirmation à haute voix de la raison et de l'objet du
travail.

I. L'annonce que tout est prêt pour le commencement de l'opération. A ce stade,
l'Opérateur se tient à la place du Hiérophante, mettant sa main gauche au centre
du triangle blanc, et tenant dans sa main droite la Baguette de Lotus par le
bout noir, et se tient prêt à concentrer autour de lui l'enveloppe de Ténèbres
et de Mystère.
(N.B. Pour cette opération, comme pour les deux autres qui sont sous la
domination du Shin, un pantacle ou un talisman adapté à la circonstance peut
être utilisé, celui-ci ayant été traité selon l'Art de la conception des
Talismans)

J. L'Opérateur récite maintenant un Exorcisme de l'Enveloppe de Ténèbres pour
qu'elle l'entoure et le rende invisible, et, portant le bâton par le bout noir,
fait trois tours complets, faisant un triple cercle autour de lui en disant :
"Au Nom du Seigneur de l'Univers, etc., je te conjure, ô Enveloppe de Ténèbres
et de Mystère, de m'entourer de telle façon que je devienne invisible, de sorte
qu'en me voyant les hommes ne me voient pas, ni ne comprennent, mais plutôt
qu'ils puissent voir ce qu'ils ne voient pas et ne comprennent pas ce qu'ils
perçoivent ! Que ce soit poussière".

K. Maintenant, venir au Nord, face à l'Est et dire : "J'ai posé mes pieds au
Nord, et j'ai dit : je m'envelopperai de Mystère et de dissimulation". Puis
répéter l'Oraison : "La Voix de mon Ame Supérieure, etc. ". Puis accomplir la
Circumambulation Mystique.

L. Le Magicien se déplace en rond comme d'habitude jusqu'au Sud, s'arrête et se
visualise enveloppé de ténèbres, dans la main droite le Pilier du Feu, dans la
main gauche le Pilier de Nuée, mais atteignant la Gloire des Cieux depuis les
Ténèbres.

M. Maintenant, il va entre les Piliers qu'il a visualisé à l'Ouest, face à
l'est, et dit : "Invisible, je ne peux passer la Porte de l'Invisible, si ce
n'est par la vertu du Nom de Ténèbres". Puis, visualisant énergiquement
l'enveloppe autour de lui, il dit : "Ténèbres est mon nom, ainsi que
dissimulation. Je suis le Grand Invisible du Sentier des Ombres. Je suis sans
peur, bien que voilé dans les Ténèbres, car en moi, bien qu'invisible, est la
Magie de la Lumière".

N. Répéter le déroulement de L.

O. Répéter le déroulement de M., mais dire : "Je suis Lumière enveloppée de
ténèbres. Je suis celui qui manie les forces de l'équilibre".

P. Maintenant, il concentre autour de lui l'Enveloppe de la Dissimulation, va à
l'Ouest de l'Autel à la place du Néophyte, face à l'Est, restant debout, il dit
à nouveau une conjuration par les Noms convenables, pour la visualisation d'une
enveloppe d'Invisibilité autour de lui et près de lui.

Q. Maintenant, le Magicien doit ainsi s'adresser à l'Enveloppe de Ténèbres :
"Enveloppe de Dissimulation. Depuis longtemps tu demeures cachée. Quitte la
lumière, pour pouvoir me dissimuler au regard des hommes". Puis, visualiser
soigneusement l'enveloppe de dissimulation autour de soi et dire :"Je te reçois
comme une couverture et un gardien". Puis dire les Paroles Mystiques.

R. En continuant à visualiser l'enveloppe, le magicien dit : "Avant toute
manifestation Magique vient la connaissance de la lumière cachée". Puis il va
aux piliers et fait les signes et les pas, les mots, etc. Avec le Signe de
l'Impétrant, il concentre maintenant toute sa volonté en un effort considérable
pour disparaître réellement, et devenir invisible aux yeux des mortels. Et ce
faisant, il faut obtenir l'effet que le corps physique s'estompe effectivement
petit à petit, devient partiellement invisible à ses yeux naturels, comme si un
voile ou un nuage s'était étendu entre lui et soi (et il faut faire très
attention à ne pas perdre le contrôle de soi à ce moment-là). Mais aussi, à ce
stade, il y a une sorte d'Extase Divine et une exaltation souhaitable, car elle
se traduit par une sensation de force exaspérée.

S. Le Magicien visualise encore l'enveloppe le dissimulant et l'enveloppant, et
ainsi drapé, marche en rond trois fois à la bordure du cercle.

T. En visualisant intensément l'Enveloppe, il se tient debout à l'Est et
proclame : "J'ai ainsi établi autour de moi une enveloppe de Mystère et de
Ténèbres, comme dissimulation et gardien".

U. Maintenant, il répète une invocation de tous les Noms Divins de Binah, pour
pouvoir retenir l'enveloppe de dissimulation sous son contrôle.

V. Il faut déclarer clairement à l'enveloppe ce que l'on désire accomplir avec
elle.

W. Ayant obtenu l'effet désiré, et étant devenu invisible, il faut pouvoir
conjurer les Puissances de la Lumière d'agir contre cette enveloppe de Ténèbres
et de Mystère, pour la désintégrer, sans quoi une force pourrait vouloir s'en
servir comme médium pour une obsession, etc. Donc, répéter une conjuration comme
il a été dit auparavant, puis ouvrir l'enveloppe et s'avancer hors d'elle,
désintégrer cette enveloppe en utilisant une conjuration des forces de Binah à
désintégrer et disperser les particules de l'enveloppe, mais en affirmant
qu'elles seront prêtes à s'attirer de nouveau à toute commande.
Mais sous aucun prétexte cette enveloppe redoutable de Mystère ne sera laissée
sans une telle désintégration, vu qu'elle attirerait rapidement un occupant, qui
deviendrait un terrible vampire pour celui qui l'a appelée à l'existence.
Et après de fréquentes répétitions de cette opération, la chose pourrait presque
être faite per Motem.

B. Mem Transformations

A. La Forme Astrale.

B. Le Magicien.

C. Les Forces utilisées pour modifier la Forme.

D. La Forme à prendre.

E. L'Equilibre du Symbolisme dans la Sphère des Sensations.

F. Invocation du Très-Haut. La définition de la Forme voulue comme un tracé de
forces aveugles, et son éveil par une visualisation convenable.

G. Visualisation claire à l'esprit de la forme que l'on souhaite prendre. La
limitation et la définition de celle-ci de façon très précise, et le baptême
réel par l'Eau et par le Feu, avec le Nom d'Ordre de l'Adepte.

H. L'Invocation proprement dite, à haute voix, de la forme que l'on désire
revêtir, laquelle on se représente devant soi, l'énoncé du Désir de l'Opérateur
et de ses raisons.

I. L'annonce à haute voix que tout est maintenant prêt pour l'opération de la
Transformation du Corps Astral. Le Magicien place mentalement la forme aussi
près que le permettent les conditions, dans la position de l'Impétrant, prenant
la place du Hiérophante, tenant son Bâton par la partie noire, prêt à commencer
l'Oraison à haute voix.

J. Il répète maintenant un exorcisme puissant de la forme en laquelle il veut se
transformer, utilisant les Noms, etc., appartenant au plan, à la planète ou à
l'Eidolon, les plus en harmonie avec la forme voulue. Puis, en tenant le Bâton
par le Bout noir, et en dirigeant la fleur au-dessus de la tête de la forme, il
dit : "Au non du Seigneur de l'Univers, révèle toi à moi, ô Forme de ... , en
laquelle j'ai choisi de me transformer. De sorte qu'en me voyant, les hommes
voient la chose qu'ils ne voient pas, et ne comprennent pas la chose qu'ils
perçoivent".

K. Le Magicien dit : "Franchis le Nord, enveloppé de ténèbres, ô Forme de ... ,
dans laquelle j'ai choisi de me transformer" ; puis il répète l'Oraison
habituelle depuis le trône de l'Est. Il dirige ensuite la circumambulation
Mystique.

L. Maintenant, il amène, en tournant, la Forme au Sud, l'arrête, se la
représente là, se tenant entre deux grands Piliers du Feu et de Nuée. Il la
purifie par l'Eau et le Feu, en plaçant ces éléments de chaque côté de la Forme.

M. Il va à l'Est, face au Sud-Est, se représente la forme devant lui, cette fois
en faisant tout son possible pour la rendre visible physiquement, et répète les
paroles du Hiereus et de l'Hegemon.

N. Même chose qu'en L.

O. Même chose qu'en M.

P. Il va à l'Est de l'Autel, en visualisant la forme aussi près que possible
dans la position du Néophyte. Maintenant, il adresse une invocation et
conjuration solennelles par les Noms Divins, etc., appropriés pour que la forme
s'adapte bien à sa Transformation.

Q. Il demeure à l'Est de l'Autel, et s'adresse à la forme : "Enfant de la Terre,
etc. " en s'efforçant maintenant de la voir physiquement. Puis, aux paroles
"nous Te recevons, etc.", il attire la forme vers lui, de façon à s'en
envelopper, en prenant soin, en même temps, d'invoquer la Lumière Divine en
répétant des Paroles Mystiques.

R. En gardant encore sa forme de Magicien, il dit : "Avant toute Manifestation
Magique, vient la connaissance de la Lumière Divine". Il va alors aux Piliers et
donne les Signes, etc., en s'efforçant de toute la force de sa Volonté de se
sentir réellement et physiquement dans l'enveloppe de la Forme désirée. A ce
moment, il doit voir, de façon floue et brumeuse, le contour de la forme
l'enveloppant, bien qu'elle ne soit pas encore complètement visible.

S. Il essaie une fois encore de visualiser la forme comme si elle l'enveloppait
de façon visible, en retenant le forme comme si elle l'enveloppait visiblement,
et en conservant toujours la forme, astralement, il marche trois fois autour du
lieu du travail.

T. Debout à l'Est, il visualise minutieusement la forme, qui devrait maintenant
apparaître de façon manifeste, et comme si elle l'enveloppait, à ses propres
yeux. Alors il proclame : "Ainsi j'ai opéré sur moi cette Transformation".

U. Il invoque maintenant tous les Noms Supérieurs, etc., du Plan correspondant à
la Forme, afin de la pouvoir garder sous son contrôle et sa direction.

V. Il énonce clairement à la Forme ce qu'il a l'intention de faire avec elle.

W. De même qu'à la partie W de la partie sur l'invisibilité, sauf que les
conjurations, etc., doivent être faites au plan correspondant à la forme et non
à Binah.

C. Shin Développement spirituel

A. La Sphère des Sensations.

B. L'Augoeidès.

C. Les Séphiroth, etc., employés.

D. L'Aspirant, ou Homme Naturel.

E. L'Equilibre des Symboles.

F. L'Invocation du Très-Haut. La limitation et le contrôle du plus bas et la
fermeture des sens de la matière, pour réveiller le spirituel.

G. La tentative de faire que l'Homme Naturel atteigne le plus élevé, d'abord en
limitant la mesure dans laquelle l'Intellect pur peut l'aider en cela, puis par
la purification de ses pensées et désirs. Pour cela, qu'il se place entre les
Piliers du Feu et de Nuée.

H. L'Aspiration de l'Homme Naturel tout entier vers le Moi Supérieur, et une
prière pour être éclairé et guidé jusqu'à son moi supérieur, adressée au
Seigneur de l'Univers.

I. L'Aspirant dit à voix haute sa prière la plus sincère, afin d'obtenir la
Gouverne Divine, s'agenouille à l'Ouest de l'autel, dans la position de
l'Impétrant, et en même temps, il projette astralement sa conscience à l'Est de
l'Autel, et se tourne, face à son corps, à l'Ouest, portant astralement sa main
gauche à sa gauche astrale. Et il lève sa main droite Astrale, en tenant l'image
de son Bâton de Lotus par la partie blanche, levée en l'Air bien droite.

J. L'Aspirant récite alors lentement une oraison aux Dieux et au Moi Supérieur
(comme celle du Second Adepte à l'entrée du Caveau) mais comme si c'était avec
sa Conscience Astrale, qui est projetée à l'Est de l'autel.
(Note : si à ce stade l'Aspirant sentait venir un malaise, qu'il résorbe
immédiatement sa projection astrale, et qu'il se maîtrise convenablement avant
d'aller plus loin).
Maintenant, en concentrant toute son intelligence sur son corps, l'Aspirant pose
à trois reprises la lame de son Epée sur le point de son cou correspondant à
Daath, et dit avec toute sa volonté : "Alors aide-moi, Maître de l'Univers, ma
propre âme supérieure".
Qu'il se dresse alors, face à l'Est, et reste pendant un moment silencieux,
levant sa main gauche ouverte, et sa droite tenant l'Epée de l'Art, au-dessus de
sa tête ; la tête rejetée en arrière, les yeux levés. Ainsi, qu'il aspire de
toute sa volonté à un Idéal de Divin, le meilleur et le plus élevé qui soit.

K. Ensuite, l'Aspirant va au Nord, et face à l'Est, il répète solennellement
l'Oraison du Hiérophante, comme avant, en s'efforçant de projeter le moi
conscient parlant à la place du Hiérophante (dans ce cas, au Trône de l'Est).
Puis, lentement, il se représente mentalement devant lui l'Eidolon d'un Grand
Ange Porteur de Torche, se tenant devant Lui, comme s'il voulait lui ouvrir le
chemin et l'éclairer.

L. Après cela, l'Aspirant marche en rond et gagne le Sud, s'arrête et aspire de
toute sa volonté, d'abord à l'aspect Miséricordieux de l'Idéal divin, puis à sa
Rigueur. Ensuite il s'imagine debout entre les deux grands Piliers du Feu et de
Nuée, dont certes les bases sont enterrées dans les nuées noires éternellement
mouvantes des ténèbres, qui symbolisent le chaos du Monde d'Assiah, mais dont
les sommets sont perdus dans la lumière immortelle et glorieuse, pénétrant la
Gloire Blanche du Trône de l'Ancien des Jours.

M. Maintenant, l'Aspirant va à l'Ouest, face au Sud-Est, et répète les paroles
du Hiereus et de l'Hegemon.

N. Après une autre circumambulation, l'Adepte aspirant s'arrête au Sud et répète
la méditation de L.

O. Et puis, il va à l'Est et redit les paroles du Hiérophante et Hegemon.

P. Et puis, il va à l'Ouest de l'Autel, toujours conduit par l'Ange Porteur de
Torche. Et il projette son Astral, et y implante sa conscience, et son corps
s'agenouille, le temps que son âme passe entre les Piliers. Et il dit la Grande
Prière du Hiérophante.

Q. Et maintenant, l'âme de l'Aspirant réintègre son enveloppe grossière ; et il
rêve dans une Extase Divine à la Gloire Ineffable qui réside dans Celui qui
n'est pas Né, au-delà ; et méditant ainsi, il se lève, et lève aux Cieux ses
mains, ses yeux et ses espoirs, et en concentrant sa Volonté sur la Gloire, il
murmure tout bas les Paroles Mystiques du Pouvoir.

R. Et ainsi, qu'il répète sans attendre les paroles du Hiérophante concernant la
Lampe du Kérux, et passe ainsi par l'Est de l'Autel, jusqu'entre les piliers. Se
tenant entre eux, (ou se les figurant s'ils n'y sont pas réellement), il élève
son coeur à la Foi Supérieure et médite ainsi sur la Divinité la plus élevée
dont il puisse rêver. Puis il va à tâton dans les ténèbres de son ignorance, et
dans le Signe de l'Impétrant, invoque le Pouvoir d'effacer les ténèbres de sa
vision spirituelle. Puis il s'efforce de percevoir devant lui, à l'emplacement
du Trône de l'Est, une certaine lumière ou gloire Pâle, qui adopte elle-même une
Forme.
(Note : ceci peut ne se faire que par la vision mentale. Cependant, en fonction
de l'exaltation spirituelle de l'Adepte, il se peut qu'elle apparaisse
réellement, et soit perçue par des yeux mortels).
Puis il se retire un moment de cette contemplation et visualise à nouveau, pour
son rééquilibrage, les Piliers du Temple du Ciel.

S. Et ainsi, qu'il aspire à nouveau à voir la Gloire prendre forme, et quand
cela est fait, il marche trois fois en cercle, en saluant respectueusement avec
le signe de l'Impétrant l'emplacement de la Gloire.

T. Maintenant, que l'Aspirant se tienne à l'opposé de l'Emplacement de cette
Lumière, la contemple et médite dessus de façon profonde. Il s'imagine alors
qu'elle le recouvre et l'enveloppe, et il essaie de s'identifier à la gloire de
celle-ci. Alors, qu'il s'exalte dans l'image ou l'eidolon d'un Etre colossal, et
qu'il se persuade que c'est son seul Véritable Moi, et que l'Homme Naturel, est
en quelque sorte, la base et le trône de ce moi, et qu'il fasse ceci dûment,
avec le respect et la vénération qui s'imposent.
Puis, il proclamera : "Voici qu'enfin il m'est permis de commencer à comprendre
la forme de mon Moi Supérieur."

U. Maintenant, l'Aspirant adjure cet Augoeidès de rendre compréhensibles les
choses nécessaires à son instruction et à sa compréhension.

V. Et il Le consulte à tout sujet pouvant nécéssiter l'assistance de l'au-delà.

W. Et enfin l'Aspirant s'efforce de se figurer un lien entre la Gloire et son
moi propre, et renouvelle son engagement de pureté d'esprit devant lui,
prévenant ainsi toute tendance au fanatisme ou à l'orgueil spirituel.
(Et que l'Adepte se souvienne que le procédé décrit ici n'est en aucun cas conçu
pour entrer en contact avec l'âme supérieure d'un d'Autre. Sinon cela le
conduira assurément à l'erreur, à l'hallucination, voire à la folie).

Partager cet article

Commenter cet article