Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Hauts Grades

Grade de Chevalier de Malte (extrait)

8 Juin 2012 , Rédigé par Rituel de Chevalier de Malte Publié dans #hauts grades

Digne Frère Chevalier, il est maintenant de mon devoir d'attirer votre attention sur un bref résumé de l'histoire de l'Ordre des Chevaliers de Saint Jean et ses rapports avec les cérémonies actuelles.

Cet Ordre fut, à l'origine, fondé à Jérusalem durant la première Croisade, vers l'an 1099 de Notre Seigneur, par l'association de plusieurs pieux Chevaliers avec les Frères de l'Hôpital de Saint Jean, un établissement fondé auparavant en 1048 pour secourir les Pèlerins qui s'en venaient vénérer le Saint Sépulcre.

Le nom de Palestine et la date figurant sur la Bannière de la Nativité [La Bannière de la Palestine est déployée] nous rappellent la terre qui vit naître Notre Seigneur, et font référence à la période originelle de l'Ordre ainsi qu'au lieu où il fut fondé.

Après une existence tourmentée de prés de deux cents ans en Terre Sainte, l'Ordre privé des secours escomptés, à cause des guerres qui ravageaient l'Europe, fut contraint de quitter la Palestine [La Bannière de Palestine est repliée] et, en l'an 1291, il s'établit dans l'Ile de Chypre.

[La Bannière de Chypre est déployée.]

Le nom et la date inscrits sur la Bannière de la Vie le sont en mémoire de ce refuge des Chevaliers de Saint Jean.

[La Bannière de Chypre est repliée.]

En l'an 1310, l'Ile de Rhodes devint la propriété de l'Ordre qui [La Bannière de Rhodes est déployée], quelques années auparavant, en 1307, avait été renforcé en nombre et enrichi des possessions des Templiers, exterminés à cette époque par la cruauté et la cupidité du Pape Clément V et du Roi de France, Philippe le Bel.

Les vestiges des fortifications élevées à Rhodes par les Chevaliers portent, aujourd'hui encore, témoignage de leur talent d'architectes et de leur habileté technique.

La B. de la M. fait référence à cette période de notre histoire.

En 1522, l'Ile de Rhodes fut assiégée par les Turcs, conduits par le Sultan Soliman le Magnifique. Après une défense mémorable, l'île tomba entre les mains des Infidèles.

Cependant, la garnison fut autorisée à quitter la place avec tous les honneurs de la guerre [La Bannière de Rhodes est repliée].

A partir de 1523 l'Ordre trouva refuge dans l'Ile de Candie et autres lieux [La Bannière de Candie est déployée] et en 1530, l'Empereur Charles-Quint céda 1'Ile de Malte à l'Ordre [La Bannière de Malte est déployée], à condition que celui-ci consacre tous ses efforts à réprimer les ravages des corsaires barbaresques qui, à cette époque, infestaient la Méditerranée méridionale.

Ces époques de notre histoire sont commémorées par les B de la R et de l'A.

[Les Bannières de Candie et de Malte sont repliées.]

Le Mar. Adjt. ordonne aux Gardes des Bannières de rengainer leur épée et de s'asseoir.

La légende contant l'arrivée des Chevaliers dans ce qui sera leur dernier refuge a donné naissance aux mots distinctifs de l'Ordre. L'histoire rapporte que, venant prendre possession de l'île, ils accostèrent avec leurs galères, à force de rames. Chaque rame était manœuvrée par deux hommes qui, la rame dans la main gauche et l'épée dans la main droite, psalmodiaient « R. des R., S. des S. ».

Les indigènes de l'île, les voyant approcher dans cet appareil guerrier, les hélèrent au moyen d'un porte-voix, disant en arabe :

E. S. A.             (r)

ce qui signifie: V. V. E.P. ?

A cela les Chevaliers répliquèrent : A. E. S.   (s)

ce qui signifie: N. V. E. P.

ce à quoi les indigènes répondirent :

W. A. E. S.               (t)

ce qui signifie : A. V. E. P.

On peut remarquer que telle est encore, de nos jours, la salutation ordinaire d'un Arabe et d'un étranger.

La Passe de Méditerranée, que vous avez reçue dans le grade préliminaire de Chevalier de Saint Paul, fut instituée aux premiers temps de l'Ordre, afin que les pèlerins puissent se distinguer des corsaires barbaresques qui s'efforçaient de leur barrer le passage vers la Terre Sainte.

Cinq Officiers du Prieuré, à savoir l'Eminent Prieur et ses gardes du corps, sont assis à l'Orient de la Salle du Conseil à une Table Pentagonale sur laquelle est représentée une Croix latine. Leurs épées sont toutes pointées en un endroit précis, où l'on considère que le C. D. N. S. (u) a reposé, de façon à symboliser le caractère saint de l'Ordre.

Le nombre 5 fait aussi allusion aux C. P. D. C.       (v)

et on le retrouve dans le nombre des barreaux de l'échelle figurée dans un des quartiers de l'Orle qui fait partie du Bijou représenté sur la seconde Table. Ces cinq Officiers formaient l'état-major personnel du Grand Maître de l'Ordre.

Le Mar. Adjt. conduit le Cand. ait côté Sud de la Table Pentagonale.

Les huit autres Officiers sont assis à une Table Octogonale à l'Occident. Sur cette Table, il y a l'étoile ou croix à huit pointes, bien connue comme l'emblème de l'Ordre.

L'Hospitalier pointe son épée successivement vers chaque objet cité par l'Em. P. et replace son épée sur la Table quand l'explication est terminée.

 

Au centre est un Orle divisé en quatre quartiers, où sont représentés : un vaisseau, ou plutôt une galère antique ; une échelle à cinq barreaux avec, sur chacun d'eux, les lettres N. V. M. R. A., et un porte-voix ; un crâne fendu, une grande épée et une lance ; enfin, une main et une vipère.

La galère antique est une représentation des vaisseaux utilisés autrefois pour transporter le blé d'Egypte à Rome.

Les lettres sur les barreaux de l'échelle, correspondent à celles des cinq Bannières ; le porte-voix nous rappelle l'histoire de l'arrivée des Chevaliers dans l' Ile de Malte.

Le crâne symbolise la peine de mort infligée aux traîtres à l'Ordre ; la grande épée à deux mains était utilisée par les Chevaliers aux premiers temps de l'Ordre ; la lance nous rappelle l'arme qui perça le flanc de Notre Seigneur.

La main et la vipère se rapportent aux circonstances de la venue de Saint Paul à Malte.

Les huit Officiers qui siègent à cette table représentent les chefs des huit Langues qui composaient l'Ordre : la Provence, l'Auvergne, la France, l'Italie, l'Aragon, l'Angleterre, l'Allemagne et la Castille.

Ces huit Prieurs remplissaient également dans l'Ordre les fonctions de Mar., d'Hospitalier, d'Amiral, de Conservateur, de Bailli, de Turcopolier, de Vice-Chancelier et de Trésorier.

Les trente-trois coups frappés à l'ouverture et à la fermeture du Prieuré font allusion aux trente-trois années de la vie de Notre Seigneur sur cette terre.

Les leçons pratiques que nous devons tirer de l'étude et de la contemplation de la N., de la V., de la M., de la R. et de l'A. de notre Seigneur et Sauveur, Béni soit-il, vous seront plus particulièrement expliquées aux cours de la Cérémonie de clôture du Prieuré qui réclamera votre attention tout à l'heure.

Partager cet article

Commenter cet article