Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Hauts Grades

Instruction

29 Avril 2012 , Rédigé par JM Ragon Publié dans #hauts grades

Demande. Etes-vous R:. C:. ?
Réponse. J'ai ce bonheur.
D. Où avez-vous été reçu ?
R. Dans un chapitre où régnaient la décence et l'humilité.
D. Qu'entendez-vous par ces paroles ?
R. Que, dans nos assemblées, nous ne nous distinguons que par l'humilité et l'obéissance.
D. Comment avez-vous été reçu ?
R. Avec toutes les formalités requises pour un si grand sujet.
D. Comment avez-vous été présenté au Chapitre ?
R. Libre de tous mes sens et de ma volonté.
D. Que vîtes-vous en entrant ?
R. Mon âme a été ravie à l'aspect de ce que j'aperçus ; le silence, la situation des chevaliers m'a fait concevoir une grande idée de ce que j'allais apprendre.
D. Qu'a-t-on fait de vous après votre introduction ?
R. On m'a fait voyager.
D. Qu'avez-vous appris dans vos voyages ?
R. Les trois soutiens de notre édifice et leurs noms que j'ai répétés et gravés pour toujours dans mon cœur.
D. Quels sont ces noms ?
R. Foi, Espérance, Charité.
D. Les voyages finis, vos travaux ont-ils été parfaits ?
R. Le T:. S:. a ordonné qu'on me consduisît au pied de celui devant qui tout fléchit, pour y prêter mon obligation.
D. Comment la prétâtes-vous ?
R. Dans l'état le plus respectueux, le cœur pénétré de ce que je disais, et avec la ferme résolution d'observer régulièrement toutes mes promesses.
D. Qu'a-t-on fait de vous ensuite ?
R. On m'a revêtu des marques de douleur et de repentir. On m'a appris ce que signifiait chaque chose et en mémoire de quoi je la faisais. Puis, tous les chevaliers ont fait un voyage commémoratif qui nous a fait passer de la tristesse à la joie, après avoir parcouru des chemins ténébreux remplis d'horreurs ; mais notre fermeté à soutenir les fatigues nous a acquis la récompense que nous désirions.
D. Que cherchiez-vous dans ce voyage ?
R. La vraie parole perdue par le relâchement des maçons.
D. L'avez-vous retrouvée ?
R. Notre persévérance nous l'a fait recouvrer.
D. Qui vous l'a donnée ?
R. Il n'est permis à qui que ce soit de la donner, mais ayant réfléchi sur ce que j'avais vu et entendu, je l'ai trouvée à l'aide de celui qui en est l'auteur.
D. Donnez-la moi ?
R. Je ne le puis. Interrogez-moi sur mes voyages, mon surnom et tâchez de faire comme moi.
D. D'où venez-vous ?
R. De la Judée.
D. Par quelle ville avez-vous passé ?
R. Par Nazareth.
D. Qui vous a conduit ?
R. Raphaël.
D. De quelle tribu êtes-vous ?
R. De Juda

D. Je n'en suis pas plus instruit, mon f:.
R. Faites ainsi que moi, rassemblez les lettres initiales des mots et vous trouverez le sujet de nos voyages et de nos mystères.
D. J ?
R. N.
D. R ?
R. J.
D. Ne vous a-t-on rien donné de plus ?
R. Le mot de passe E., des signes et un attouchement pour me faire reconnaître.
D. Donnez-moi le premier signe ?
R. On le fait.
D. Faites-moi la réponse ?
R. On la fait.
D. Donnez l'attouchement ?
R. Celui qui l'a reçu dit : Il est juste.
D. Quel est l'ordre du grade ?
R. Le bon pasteur.
D. Qu'a-t-on fait de vous, après vous avoir donné les moyens de vous faire reconnaître ?
R. Le T:. S:. m'a constitué chevalier de l'Aigle, parfait maçon, libre, sous le titre de R:. C:. ; il m'a décoré du cordon et du bijou, et, après m'avoir fait connaître à tous les chevaliers, j'ai pris place au Chapitre.
D. Que fit-on après ?
R. Le T:. S:. nous fit une exhortation, traita des affaires du chapitre en la manière accoutumée, et tous les chevaliers se sont retirés en paix.
Cloture. Le T:. S:. frappe sept coups répétés par les surveillants. tous les chevaliers sont debout et à l'ordre.
D. T:. E:. et P:. F:. 1er surv:., quelle heure est-il ?
R. T:. S:., l'heure du parfait maçon.
D. Quelle est l'heure du parfait maçon ?
R. Le moment où la parole est recouvrée, que la pierre cubique s'est changée en Rosemystique, que l'étoile flamboyante a reparu dans toute sa splendeur, que nos outils ont repris leur forme, que la lumière est rendue dans tout son éclat à nos yeux, que les ténèbres sont dissipées et que la NOUVELLE LOI MAÇONNE doit régner désormais dans nos travaux.
Le T:. S:. : « Suivons donc cette loi puisqu'elle est la suite de toutes les merveilles qui ont frappé nos yeux. TT:. EE:. et PP:. FF :. surv:. : annoncez que le chap:. va être fermé. »
(Les Surv:. font l'annonce).
Tous les chev:. remettent leur glaive. Le T:. S:. quitte sa place, garde son maillet, fait une génuflexion et va embrasser tous les chev:. qui se rangent en file sur la ligne du midi. Il commence par le 1er surv:. en disant : « Paix profonde ». Le chef de file en fait autant à celui qui se trouve après lui et donne le baiser, ainsi des autres FF:. jusqu'à ce qu'on se soit tous embrassés. Cela fait, ils font tous une génuflexion et reprennent leurs places.
Le T:. S:. dit : TT:. RR:. et PP:. FF:. chev:., le souv:. chap:. de R:. C:., et les travaux du chap:. de en son 4e ordre, sont fermés, faisons notre devoir. »
Tous les chev:., guidés par le T:. S:., font le signe, puis une génuflexion et applaudissent par sept, en disant autant de fois Osée !
Les chev:. attendent en silence qu'on vienne les avertir pour la cérémonie de la Cène ou du banquet.

La Cène


Il y avait, dans l'origine, ce qu'on appelle des RÉFECTOIRES, où l'on ne mangeait que debout et où l'on ne servait que des légumes.
Lorsque le local le permet, on donne à la table la forme d'une CROIX GRECQUE.
USTENSILES. La table est un autel.
Les verres sont nommés calices.
Boire, c'est vider le calice.
Le surplus des ustensiles a les mêmes noms que dans les 1ers grades.

Commandement pour les santés


Debout, chevaliers !
Le drapeau en sautoir !
La main au calice !
Haut le calice ! (On l'élève à la hauteur du front).
Vidons le calice en trois temps.
Le calice à l'épaule gauche !
Le calice à l'épaule droite !
Haut le calice !
Posons le calice ! (On le porte en trois temps, formant de cette manière, la croix chrétienne).
A moi, pour la batterie !
ACCLAMATION. Osée ! (Hoscheab ! sauveur).

Source : www.boutiquefs.com

Partager cet article

Commenter cet article