Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Hauts Grades

Invocations Coëns

24 Octobre 2012 , Rédigé par Martinez de Pasqually Publié dans #Rites et rituels

Première Invocation journalière aux agents supérieurs solaires en jonction avec les agents supérieurs de Sabataïr surnommé Saturne.

 

ô toi, S. 15., (pour est) ô toi, A.8., (pour ouest), ô toi, A.9. (pour nord) etc..., Je vous

réclame et vous invoque comme puissance supérieure de l’habitacle temporel où sont

contenues toutes les puissantes opérations journalières et spirituelles temporelles ; c’est sur

vous que l’éternel a manifesté la loi d’ordre de l’action de tout être créé en vertu et puissance comme vous. Cette manifestation ne s’est opérée par la divinité que  pour l’avantage et la plus grande gloire de l‘homme divin de la terre : c’est pour cet auguste titre et en ma qualité d’homme-dieu puissant que je vous commande d’être soumis, obéissants et débonnaires à mon commandement. Obéissez sans délai à mon verbe redoutable et puissant selon qu’il est conçu par mon intention devant vous et mis en action par mon opération. Oui ! Je vous conjure et vous soumets à ma puissance supérieure à la vôtre ! Je vous assujettis à moi par ma parole formidable, je vous consacre par le nom ineffable ô +10 A.28. et par celui que par respect et par crainte je n’ose ici nommer et qui est l’agent majeur de mon opération. Je vous consacre tel par l’autorité que j’ai reçue du Dieu des Dieux vivants et par tout ce que j’ai de plus sacré et par le même nom ineffable du Dieu du Sabbat ô + 10 A.28.. Je joins la puissance des principaux chefs régionnaires de la sphère planétaire de Sabataïr à la votre. Oui ! Je l’invoque et réclame d’être en jonction avec vous au centre de mon opération, ô S.16., ô S.5., ô S.15.. Ecoutez la voix de celui qui vous parle au nom de l’Eternel Dieu d’Israël ! Obéissez sans délai à la force du verbe de l’homme-dieu de la terre, qui vous fait conjuration et commandement d’être en conjonction ternaire avec le corps général terrestre. Dévoilez à ma vue et à mon entendement toutes les choses que je désire connaître de lui, de vous et de ceux avec qui vous faites jonction, selon la forte puissance de mon invocation et de ma convention ! Qu’il vous souvienne pour un temps immémorial du redoutable commandement qui vous fut fait par Josué lorsqu’il suspendit votre réaction spirituelle temporelle et arrêta le cours de votre opération journalière sur la vallée de Gabaon, lieu où vous avez satisfait à l’intention et au verbe de Josué en sa qualité d’homme-dieu de la terre. Oui ! Je suis ce Josué qui toutefois semblable à lui en vertu et puissance spirituelle divine vous fais commandement d’obéir promptement à mon verbe de puissance immuable, qui vous somme tous ensemble par le nom formidable, de l’Eternel ô + 10 A.28.. Terreur, frémissement vous soient donnés par lui et par celui qui vous invoque, ô S.15., ô A.8., ô A.9., ô S.16., ô S.5. et je vous assujettis par la véritable parole dont Josué se servit lorsqu’il vous fit commandement d’opérer avec lui la défaite des ennemis du culte de l’éternel et des siens qui s’opposaient à toutes ses opérations spirituelles divines. Soyez tous entièrement consacrés à celui qui vous réclame pour coopérer ensemble notre puissance spirituelle temporelle pour la plus grande gloire et justice du créateur et de sa créature ! Soyez à elle come elle est à vous. Amen. Amen. Amen. Amen.

  

Seconde Invocation journalière aux agents supérieurs de Meraï surnommé Mercure, pour le lundi spirituel et non pour le Lundi temporel.  

 

Ô toi M.10., ô M.93., ô M.21., Je vous réclame et vous invoque par la triple et la

quatriple forte puissance que l’Eternel créateur a mis par la force de la sienne sur sa créature

mineure, toutefois supérieure à celle temporelle majeure ! Je suis cette créature puissante que l’Eternel a consacré pour être l’agent plus que parfait à ceux spirituels temporels. Votre

puissance est bornée dans sa faculté d’action et d’opération et celle de l’homme-dieu de la

terre ne l’était point avant sa prévarication. Qu’il vous souvienne de la vérité de ce que

j’avance devant vous ! Je vous réitère le premier commandement qui vous fut fait par le

premier homme qui a assujetti votre puissance à la sienne par la puissance de sa parole ! Je

suis ce premier homme qui se présente devant vous tous, revêtu de sa première vertu et

puissance spirituelle. Alerte, terreur et frémissement vous soient donnés par la triple et

quatriple puissance du verbe qui vous commande et vous ordonne d’obéir sans retard au contenu de mon invocation tracée devant vous par le tableau de mon opération. Je vous conjure par tout ce que j’ai de plus sacré, par tout ce qu’il y a de plus saint et par la redoutable puissance de ô M.52. et de ô M.47. qui président sur vous tous depuis les angles d’Est et d’Ouest jusqu'à votre région visuelle, je vous conjure encore par le nom très Saint de l’action de l’Eternel ô M.68., qui préside encore sur vous depuis l’angle du nord jusques à votre région, pour que l’intelligence la plus puissante qui est innée chez vous se joigne à mon être spirituel et à celui temporel. Je vous contrains par toutes les puissances supérieures à la votre que vous fassiez jonction avec celui qui vous l’ordonne de par l’Eternel, de par son action et de par mon opération, d’être dans toutes les circonstances de cette vie temporelle intimement liés et assujettis à Celui qui vous réclame. oui, ô M.10., ô M.93., ô M.21., je vous assujettis et vous consigne à moi uniquement ainsi que vous le fûtes par ordre du Créateur à l’homme Dieu de la terre après sa réconciliation spirituelle divine pour toujours. Par cet ordre supérieur éternel vous devîntes les sujets de ce premier homme en faveur duquel toutes puissances d’actions et d’opérations vous fut donnée pour sa plus grande gloire spirituelle temporelle. ô M.10., ô M.93., ô M.21. oui, Je vous parle à chacun de vous en particulier, j’assujettis votre vertu spirituelle et temporelle, Je vous commande en conséquence et je vous somme de suivre scrupuleusement la consigne spirituelle temporelle que je vais donner à chacun de vous en particulier. Allés, parcourrez, et opérés spirituellement votre puissance dans les trois régions terrestres ou je vous consigne

pour tel temps limité que l’on fixe à volonté, rapportez-moi fidèlement toutes les choses

temporelles que vous savez m’être les plus nécessaires et les plus urgentes pour mon bien être spirituel et pour celui temporel. Je vous fais le même commandement et vous donne la même consigne en faveur de mes semblables et surtout en faveur de ceux et celles qui se réclament à moi et pour lesquels je suis forcé de vous invoquer. (On nomme les personnes que l’on veut favoriser dans l’opération). Je vous consigne au centre desdites régions pour que vous manifestiez votre puissance contre celles des hommes ordinaires de la terre ; leurs puissances sont plus conventionnelles que spirituelles, c’est en conséquence que je vous ai attachés auprès des êtres supérieurs des conventions matérielles temporelles afin que vous déterminiez leurs actions et leurs opérations selon mes désirs ; déterminés aussi leurs pensées semblables aux miennes, disposés leur Intention en ma faveur et pour ceux auxquels je m’intéresse ; obtenez de ces êtres mondains et du créateur toutes les choses indispensables qui sont attachées à la vie temporelle et spirituelle dont j’ai grand besoin. Je vous conjure par tout ce que je suis et par tout ce que vous êtes dans l’immensité de votre région planétaire pour que vous demeuriez ferme et inébranlable dans la consigne que je viens de vous donner pour le temps limité par l’homme Dieu de la terre ; que votre retraite ne soit faite qu’après toute opération et que tout succès de convention ait eu lieu selon l’intention et l’opération de celui qui peut plus que vous rapportez exactement, promptement et effectivement à celui en faveur duquel vous devez opérer toutes les choses pour lesquelles il vous met en action et ainsi qu’il vous les a marquées dans ses cercles d’opération ! Allez par le mot redoutable ô M. 52, revenez par le mot formidable de sa double puissance ô M.72 et rapportez par le mot formidable de sa Triple Essence ô M.3, à l’Homme-Dieu de la terre qui est la conclusion de la quatriple essence divine. Amen. Amen. Amen. Amen.

 

Troisième invocation journalière aux agents supérieurs de Maïr surnommé Mars, pour le Mardi spirituel et non pour le mardi temporel.

 

Ô PR. 24., ô PR. 25., ô PR. 26.! Je vous réclame et vous invoque comme puissance

supérieure de l’immensité de votre région planétaire ! C’est sur vous que le Créateur a fondé

par des lois immuables les puissantes opérations journalières, d’action, de réaction et de

végétation corporelle, temporelle et spirituelle en faveur du corps général terrestre et de tous les corps particuliers célestes. C’est en vertu de ces mêmes lois et puissances que je vous réclame et vous invoque par la puissance supérieure à la vôtre que le tout puissant Dieu créateur a mis innée en moi ; c’est par cette même puissance que je vous fais commandement d’être toujours prêts dans toutes les circonstances de ma vie temporelle et spirituelle à obéir au commandement de l’Homme-Dieu de la terre ; toute puissance ne vous a été donnée qu’en faveur de la créature spirituelle et temporelle, cette même puissance est soumise à la force de celle que le créateur a mise innée en moi, ô, ô, ô (les mêmes). Ecoutez mon invocation et répondez à mon opération ! Je vous commande de soumettre votre puissance à la mienne pour qu’elles soient intimement liées ensemble dans toutes les oeuvres et opérations quelconques que j’opérerai dans ce bas monde pour l’avantage de mon être temporel et spirituel et pour ceux en faveur desquels je m’intéresse le plus afin de les rendre dignes du fruit de mes opérations. Obéissez à mon verbe et à sa puissance spirituelle divine ! Oui ! Je vous conjure par le mot redoutable ô M.6, par le mot ineffable ô M.68. et par le mot tout puissant invincible ô M.76., que vous fassiez végéter dans mon être spirituel et dans celui temporel que j’habite pour un temps limité, les différents principes d’opérations divines qui ont pu se dissiper de mon être spirituel. Je vous conjure encore, ô, ô, ô (les mêmes esprits) de me rapporter fidèlement toutes les différentes choses que vous savez m’être nécessaires pour les différentes opérations du culte divin pour lesquelles l’homme Dieu fut émancipé de l’immensité divine ; Je vous commande également, en faveur de ceux et celles pour lesquels je suis obligé de rappeler, pour le même sujet. Je vous ordonne de manifester votre puissance végétative spirituelle divine et

temporelle au centre du tableau que j’ai planté devant vous et où sont tracées les différentes figures destinées à votre attention, afin que je puisse désormais ne plus errer dans ma conduite spirituelle et temporelle, dans le produit de mon opération et dans mes différentes invocations ; telles sont les choses que j’attends et prétends de la force de votre puissance et de celle de mon opération pour un temps immémorial. Amen. Amen. Amen. Amen. …

Source : le Manuscrit d’Alger

Partager cet article

Commenter cet article