Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Hauts Grades

L'Ecossisme. – Raison d'être de ses nouveaux grades

3 Mai 2012 , Rédigé par Papus Publié dans #Rites et rituels

Nous arrivons à l'Ecossisme proprement dit, c'est-à-dire au développement des derniers grades du Rite de Perfection.

Ainsi que nous venons de le dire, les mystères du dédoublement conscient de l'être humain, ce qu'on a appelé la sortie consciente du corps astral et qui caractérisait le baptême dans les temples anciens, ces mystères ont été développés pour constituer les degrés écossais, ajoutés par le Suprême Conseil de Charleston, vers 1802, au système apporté par Morin.
Il n'est donc pas juste de ne voir dans ces grades que des superfétations inutiles. Ils terminent la progression du développement de l'être humain en lui donnant la clef de l'usage des facultés supra-humaines, du moins dans la vie actuelle. Nous disons la clef, car une initiation ne peut pas donner autre chose.

Qu'importe, après cela, que ces lumières soient données à des hommes qui n'y verront qu'un symbolisme ridicule, ou qu'elles aveuglent des cléricaux qui y chercheront des phallus et des ctéis, selon leur louable habitude ; car ils ont un cerveau ainsi fait qu'ils ne voient que cela partout, avec un diable quelconque pour chef d'orchestre. –Pauvres gens !
L'initiation va retracer les phases diverses de la traversée consciente des plans astraux, avec ses dangers, ses écueils et son couronnement qui est de franchir le cercle de l'enfer astral pour s'élever, si l'âme en est digne, dans les diverses régions célestes.
Le thème représentera, ainsi que nous l'avons dit, le récipiendaire sous la figure de Salomon occultiste dirigeant Hiram, en prenant part personnellement aux opérations.

Le 22° grade, chevalier royal Hache , se rapporte aux préparations matérielles des opérations figurées par les coupes des cèdres sur le mont Liban et parla hache consacrée.
Le 23° grade, chef du Tabernacle, se rapporte aux indications concernant le plan dans lequel on va opérer, c'est-à-dire la nature astrale. La salle est parfaitement ronde, éclairée par sept luminaires principaux et 49 = 13 (chiffre du passage en astral) lumières accessoires. Le mot sacré est IEVE et le mot de passe est le nom de l'Ange du feu qui doit venir assister l'opérateur au début de ses épreuves : Ouriel. Ce grade montre l'erreur des opérateurs qui, pour aller plus vite, font appel aux forces inférieures de l'astral et risquent de perdre la communication avec le ciel , en se laissant tromper par le démon, figuré ici par les idoles auxquelles sacrifia Salomon. Le récipiendaire doit sortir triomphant de ce premier contact avec la région astrale.

C'est alors qu'il aborde le plan où sont gravés les clichés astraux. Il voit la parole de Dieu, celle des douze commandements et celle des Evangiles écrite sur le livre éternel et il accomplit alors le premier voyage en Dieu (mot de passe) (24° grade).
C'est là qu'il atteint le plan d'extase où se trouvait Moïse quand il vit s'illuminer le buisson ardent. Il vient de dépasser le plan astral, il aborde le plan divin et il a la première manifestation de l'harmonie céleste (25° grade). Le récipiendaire a comme signe celui de la croix, et le mot sacré est Moïse, le mot de passe INRI, pour indiquer l'union des deux Testaments. Les chaînes qui entourent le récipiendaire indiquent le poids de la matière et des écorces qui paralyse l'action de l'Esprit dans le plan divin, et le serpent d'airain, entortillé autour de la croix. indique la domination du plan astral (le serpent) par l'homme régénéré par le Christ (la croix).
Les cléricaux n'ont pu, à leur grand regret, trouver de diable dans ce grade. Aussi le passent-ils généralement sous silence.

Poursuivant son évolution dans le plan invisible, le récipiendaire aborde les divers plans de la région céleste (26° degré, Ecossais trinitaire ou prince de Merci). Il va passer par le premier, le second et le troisième ciel et, au lieu des démons du plan astral, il va prendre contact avec les sylphes et les receveurs célestes.
Aussi faut-il voir les gloussements ironiques des ignorants quand ils s'occupent de ce grade et les joyeux  commentaires des cléricaux. Mais poursuivons :

Le récipiendaire reçoit des ailes comme marque de son ascension jusqu'au plan divin. Le catéchisme contient ces phrases caractéristiques :
D. – Etes-vous Maitre Ecossais trinitaire ?
R. – J'ai vu la Grande Lumière et suis, comme vous, Très Excellent, par la Triple alliance du sang de Jésus-Christ, dont vous et moi portons la marque.
D. – Quelle est cette triple alliance ?
R. – Celle que l'Eternel fit avec Abraham parla circoncision ; celle qu'il fit avec son peuple dans le désert, par l'entremise de Moïse ; et celle qu'il fit avec les hommes par la mort et la passion de Jésus-Christ, son cher fils.

Au degré suivant (27°), grand commandeur du Temple, le récipiendaire est admis dans la Cour céleste et le bijou porte en lettres hébraïques i m", c'est à-dire INRI. Le signe consiste à former une croix sur le front du frère qui interroge.
Nous parvenons ainsi au grade qui renfermait primitivement tous les précédents, le grade de chevalier du Soleil(28°), l'ancien prince adepte du Rite de Perfection.

Ce grade symbolise la réintégration de l'Esprit dans l'Adam-Kadmon, quand il en a été jugé digne par Dieu. Le récipiendaire se trouve transporté dans l'espace intrazodiacal où était l'homme avant la chute, et il prend connaissance des sept Anges planétaires qui président, depuis la chute, aux destinées des sept régions, car le récipiendaire est supposé se trouver dans le soleil. Il va commencer à prendre connaissance des forces émanées de ce centre. Voici d'abord les correspondances enseignées dans ce grade, dont le mot de passe, purement alchimique, est Stibium :


Le 29° grade (grand écossais de Saint-André) est essentiellement alchimique. L'adepte est supposé revenu sur terre après son ascension dans le monde des principes, et capable de réaliser le Grand Œuvre.

A ce grade on a adjoint, comme mot sacré, un cri de vengeance, qui montre qu'on a mélangé quelques points du Rite templier avec l'enseignement hermétique. Voici les mots de passe de ce grade qui sont assez nets à ce sujet :


Parmi les grades administratifs 31°, 32°, 33°, nous signalerons surtout le 32°, l'ancien 25° du Rite de Perfection : prince du Royal Secret.

Il faut laisser de côté le faux Frédéric de ce grade, aussi bien que celui du 21° degré (Noachite), c'est une reconstitution simplement historique de la Sainte-Wœhme.
Ce qui nous intéresse, c'est la figure de ce grade, « le sceau » où nous voyons cinq rayons de lumière entourant un cercle et inscrits eux-mêmes dans un autre cercle enfermé dans un triangle autour duquel est un pentagone, qui reproduit l'analyse du Sphinx, Taureau, Lion, Aigle (à deux têtes) et cœur enflammé et ailé, le tout dominé par la pierre cubique. Autour du sceau sont les campements figurant les centres de réalisation maçonnique.

Le 33° degré est, en partie, le développement alchimique du prince du Royal Secret et, en partie, une composition à la sauce Frédéric qui ne nous intéresse pas. Il constitue le grade administratif des centres maçonniques qui peuvent se rattacher à un illuminisme quelconque.

Résumé général et récapitulation des grades maçonniques

Le coup d'œil que nous venons de jeter sur la hiérarchie des grades maçonniques nous montre qu'ils constituent une réelle progression harmonique, dans laquelle se rencontrent à peine quelques anomalies, comme les grades noachites, composés en dehors de l'action des fondateurs du système maçonnique.
Ces grades symboliques contiennent bien en germe tout le système, mais les hauts grades développent harmoniquement ce germe, d'abord sous le point de vue historique, en passant en revue le peuple juif, puis le christianisme, puis le Tribunal secret, les Ordres de chevalerie et les Templiers.
Ce système serait incomplet sans le couronnement vraiment occulte ouvrant à l'initié des vues nouvelles sur le salut de l'Etre humain par la prière, le dévouement (18°) et la charité qui conduisent aux épreuves de la seconde mort et à la perception du plan divin après avoir triomphé des tentations infernales du plan astral. Les Illuminés ont donc personnellement donné à leur œuvre tous ses développements ; comme ils sauront la recréer si elle finit dans le bas matérialisme et l'athéisme.
L'évolution progressive des grades nous apparaît donc de la façon suivante (voir le tableau ci-après) :

Trois grades symboliques ;
Trois hauts grades templiers de Ramsay, qui doivent être placés en face des N° 13, 14 et 30 ;
Constitution des grades historiques, développement de l'histoire de Salomon et de la construction du Temple de Jérusalem. 4 à 15 ; destruction du Temple et reconstitution de la Nouvelle Jérusalem parle christianisme, 15 à 22 ;
Couronnement des grades historiques par les grades de l'Hermétisme, ouvrant une porte sur l'Illuminisme chrétien, 22 à 25.
Tel est le résumé du Rite de Perfection.

Aux vingt-cinq degrés du Rite de Perfection, le Suprême Conseil de Charleston a apporté les changements suivants :

Plusieurs nouveaux grades furent ajoutés, ce sont : le chef du Tabernacle (23), le prince de Merci (24), le chevalier du Serpent d'Airain (25) et le commandeur du Temple (26), le chevalier du Soleil (27). Le prince du Royal Secret occupa les grades 28, 29, 30, 31 et 32 ; le Kadosh, le 28° degré ; et le souverain grand inspecteur général, le 33° et dernier.
A l'arrivée de Grasse Tilly à Paris, une nouvelle disposition fut adoptée qui régit encore l'Ecossisme. La voici dans ses grandes lignes : (24°) le prince de Merci devint le prince du Tabernacle ; le commandeur du Temple devint l'Ecossais Trinitaire (26°) ; le chevalier du Soleil devint le 28° grade et fut remplacé par le grand commandeur du Temple ; le 29° degré fut le grand Ecossais de Saint-André et le Kadosh (ancien 24° du Rite de Perfection et 28° de Charleston) devint définitivement le 30° degré.
Le 31° fut le grand inspecteur ; le prince adepte constitua le 32°, et le souverain grand inspecteur général le 33° et dernier degré. Enfin un grade de noachite, le 21°, remplaça partout le grand maître de la clef du Rite de Perfection.

 

 Source : www.boutiquefs.com

Mots de passe du 29° degré

Ardarel

Ange du Feu

Casmaran

Ange de l'Air

Talliud

Ange de l'Eau

Furlac

Ange de la Terre

Michael

Pauper Dei

Saturne

Gabriel

Fortitudo Dei

Jupiter

Ouriel

Ignis Dei

Mars

Zérachiel

Oriens Deus

Soleil

Chamaliel

Indulgentia Dei

Vénus

Raphael

Medicina Dei

Mercure

Tsaphiel

Absconditus Deus

La Lune

Partager cet article

Commenter cet article