Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Hauts Grades

L'Ordre Para-Maçonnique des Rose-Croix d'Or d'Ancien Système.

23 Septembre 2012 , Rédigé par X Publié dans #histoire de la FM

Ce système est connu sous le nom de l'Ordre de la Rose Croix d'Or d'Ancien Système, il se développa à travers la Franc-Maçonnerie Allemande, alors naissante, de la Stricte Observance Templièreet ces Rosicruciens n'acceptaient que des Maîtres Maçons Écossais dans leur rang, promettant de leur dévoiler les Hauts Secrets qui sont dissimulés dans la Franc-maçonnerie. En effet, la création de l'Ordre correspond avec l'engouement des Haut Grades Maçonniques au-delà des Loges Bleues, les Loges dites “Rouges”.
C'est donc aux environs de 1750, et plus probablement en 1757, que l'Ordre nommé “Orden Golden und Rosenkreutzer des alten Systems” fut créé sur des bases de Piétisme Chrétien. Les fondateurs de l'Ordre ne sont pas vraiment authentifiés, selon les auteurs, les leaders historiques seraient Bernhard Joseph Schleiss von Löwenfeld (1731-1800), Johann Georg Schepfer (1739-1774), Friedrich Josef William Schröder (1733-1778), Johann Rudolf von Bischoffswerder (1714-1803) & Johann Christof Wöllner (1732-1800), peut être sur les bases du Cercle de B.J. Schleiss von Löwenfeld ou de laSocietas Roseæ et Aureæ Crucis d'Hermann Fictuld.
La première trace concernant cet Ordre date de 1761. Il s'agit d'un cercle Praguois nommé “Praguer Assemblée” qui serait un cercle local composé en 7 Grades :

 

I° Néophytes,
II° Juniores,
III° Philosophi Minores,
IV° Philosophi Majores,
V° Philosophi Majores Primarii,
VI° Adepti Exempti &
VII° Magi.


Leurs enseignements sont assez proche de l'Ordre des Philosophes Inconnus du Baron Henry de Tschoudy (1727-1769), auteur du fameux ouvrage maçonnico-alchimique, “L'Étoile Flamboyante”, ainsi que des écrits d'Herman Fictuld. Ce groupe Praguois n'acceptait dans leurs rangs que des Franc-maçons Chrétiens.
L'Ordre subit une première réforme en 1767, les enseignements sont exposés comme provenant de l'Antiquité (la mode étant de rechercher les racines de la Franc-maçonnerie chez les Templiers et autres Ordres réels ou mythiques), provenant même d'un certain Prêtre Égyptien nommé Ormus. On peut voir dans cet Ordre, la naissance des fameux “Maîtres ou Supérieurs Inconnus” qui seront repris dans la Théosophie de Mme Blavatsky, & plus tard dans l'Ordre Hermétique de la Golden Dawn : mais, en fait, la majorité des enseignements Alchimiques proviennent de leurs Frères Aînés, la Fraternité de la Rose Croix d'Or., et un grand nombre de leurs enseignements sont des compilations d'ouvrages Alchimiques classiques de niveau inégal, de documents des Rose Croix d'Or du XVII ème et de Kabbale Lourianique.
Notons par exemple “le Compas des Sages - Der Compass der Weisen” (1779) d'Adam Michael Birkholz, sous le pseudonyme de Ketmia Vere, ouvrage central des enseignements de la Rose Croix d'Or d'Ancien Système.
Ou encore des ouvrages ayant eut une immense influence sur cet Ordre, comme le fameux “Opus Mago-Cabbalisticum et Theosophicum” qui fut publié pour la première fois à Frankfurt en 1719 sous le pseudonyme de Gregorius Angulus Sallwigt, qui ne serait autre que Georg von Welling(1655-1727), ouvrage maintes fois réédité, et considérée comme une Bible” par les Rose-Croix Franc-maçons de cette époque. Cet ouvrage à clés expose les trois principes Alchimiques du Sel, du Soufre et du Mercure, en des commentaire Chymiques, mais aussi avec des interprétations Théosophiques des Saintes écritures vue sous le prisme de la Kabbale Chrétienne & de l'Alchimie.
Ils définissaient les bases de leur Ordre comme suit.

1. La Tradition originale Rosicrucienne provenant des Manifestes, (bien que nettement modifiée).
2. Une nouvelle emphase Alchimique. (Provenant généralement de la génération précédente des Rose Croix d'Or).
3. Une sorte de piété Chrétienne très austère.
4. Un lien avec la Franc-maçonnerie en général, les Hauts-Grades de la Maçonnerie Française et Suédoise.

L'Orden Golden und Rosenkreutzer des alten Systems, prit de l'expansion dans toutes les provinces Allemandes, en Autriche, Saxonie, Hongrie, Russie & Pologne. Le premier cercle de Sulzbach, fut transféré à Berlin, et d'autres cercles furent créés à Prague, à Regensburg & à Frankfurt-am-Mainetc, partout où la Franc-maçonnerie comptait des membres intéressés par la Kabbale & l'Alchimie. Chaque cercle ne devant pas excéder 9 membres, les cercles se multiplièrent jusqu'à leur interdiction dans certains états. La Hongrie, la Pologne & la Russie comptaient 27 centres, soit 243 membres ; la Germanie comptait 26 cercles, soit 234 membres, un total de plus de 1000 membres en 1785 à travers toute l'Europe de l'Est. L'Ordre comportait toutes sortes de membres, des plus humbles aux nobles de hauts rangs. Les Grades étaient au nombre de 9.

 

1. Juniores,
2. Theoretici,
3. Practici,
4. Philosophi,
5. Minores,
6.
Majores,
7. Adepti Exempti,
8. Magistri,
9. Magi.


Ces grades seront repris par la suite dans de nombreuses structures Rosicrucienne comme la Societas Rosicruciana In Anglia (S.R.I.A.) & plus tard dans l'Hermetic Order of the Golden Dawn. Cette dernière organistation prétend descendre de la Rose Croix d'Or d'Ancien Système, mais une analyse comparative & systématique des enseignements permet d'affirmer le contraire. Bien que les dirigeants et les fondateurs de la Golden Dawn aient eu accès à certains documents imprimés de la Rose Croix d'Or d'Ancien Système, les fondements même des correspondances entre Alchimie & Kabbale sont totalement différentes, les enseignements Alchimiques de la Golden Dawn étant presque inexistant ou de qualité très médiocre, et les enseignements Kabbalistiques totalement différents. Les seuls faits communs qui les caractérisent étant une structure Para-Maçonnique, une quête des Supérieurs Inconnus permettant d'asseoir leur ancienneté & une certaine autorité sur leurs membres.

Source : http://www.collegium-rosae-crucis.com/historique-collegium-rc-02.html

Partager cet article

Commenter cet article