Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Hauts Grades

La GLTF sur wikipédia

8 Juillet 2013 , Rédigé par Wikipédia Publié dans #histoire de la FM

La consécration du 19 janvier 2013

La Grande Loge Traditionnelle de France a été consacrée par trois Loges régulières, toutes créées en France :

  • « La R.L. LACYDON LODGE » à l’Orient de Marseille.
  • « La R.L. FELIBRIGE » à l’Orient d’Arles.
  • « La R.L. ARMOR » à l’Orient de Lorient.

Moment solennel et indispensable à son existence maçonnique, plus de 500 Frères représentant les 41 Loges pétitionnaires, ont rempli entièrement la Salle du conclave du Palais des Papes en Avignon. Le Grand Maître désigné de la G.L.T.F. a pris ses fonctions au cours d'une cérémonie forte et pleine de solennité, respectant bien sûr les anciens usages et coutumes établis suivant la tradition maçonnique. Un moment que tous les Frères présents n'oublieront jamais. Dans son allocution aux accents maçonniques bienveillants et chaleureux, le Grand Maître de la G.L.T.F. a défini les principaux objectifs de cette nouvelle Obédience pour les années à venir :

  • donner à tous les frères en quête de perfectionnement moral et d’élévation spirituelle, le cadre de travail digne de la hauteur de ce qu’ils sont venus chercher en loge.
  • travailler dans la paix et l’harmonie selon les critères de la Franc-maçonnerie régulière et traditionnelle
  • mettre en application, en toutes occasions les préceptes d’exemplarité, de fraternité et de solidarité.
  • développer l’obédience par un choix rigoureux des profanes et un engagement fort des parrains.

Principes constitutifs

La G.L.N.F. a traversé la crise la plus grave de l'histoire de la Franc Maçonnerie. Grave sur tous les aspects, mais surtout dans la durée. Devant cette situation inextricable et déshonorante pour leurs cœurs de maçons, de nombreux Frères, lassés des querelles permanentes au sein de leur Obédience, ont manifesté depuis plus d'une année, le désir de tourner la page et de construire un avenir plus serein. Ces Frères, calmes, responsables et déterminés, écartant toute tentation d'aventure les éloignant des principes fondamentaux régissant la Franc Maçonnerie traditionnelle, ces Frères ont décidé unanimement de créer une nouvelle Obédience, portant le nom de Grande Loge Traditionnelle de France. La G.L.T.F., à l'image de ce qu'était la G.L.N.F. avant qu'elle ne soit pervertie par les agissements des derniers Grands Maîtres, prône les grands principes intangibles de la Régularité Maçonnique, auxquels elle adhère pleinement. Fondamentalement respectueuse de la tradition maçonnique, la G.L.T.F. travaille donc suivant les principes intangibles de la régularité maçonnique :

  • Croyance en Dieu, Grand Architecte de l’Univers
  • Respect des Landmarks
  • Respect des Anciens Devoirs
  • Respect des us et coutumes de l’Ordre
  • Respect de la Règle en 12 points
  • Respect des Obligations des Francs-maçons

Les membres de la G.L.T.F. s’assemblent, hors du monde profane, dans des loges où est toujours exposé un Volume de la Loi Sacrée, afin d’y travailler avec zèle et assiduité et conformément aux principes et règles prescrits par la présente constitution et les règlements promulgués par la Grande Loge, les Grandes Loges Provinciales et les loges. La G.L.T.F. impose à ses membres le respect des opinions d’autrui. Elle leur interdit, dans le cadre maçonnique, toute discussion politique, confessionnelle ou sociétale, de nature à perturber l’union fraternelle et la parfaite harmonie de pensée qui doivent régner en loge. Seuls seront admis dans ces loges, des hommes, majeurs et de bonne réputation, dignes en tous points du titre de frère. Ils devront, au sein des loges, cultiver le respect de la patrie, du chef de l’état, des lois de l’état. Ils doivent considérer le travail comme un devoir essentiel, gage de progrès pour l’être humain. Ils s’engagent à respecter, autant en matière de parole que d’écrit, une stricte discipline et la plus grande discrétion vis-à-vis du monde profane. Ils s’engagent enfin à pratiquer la bienfaisance et à aider et à protéger leurs frères, en toutes circonstances et à leur porter secours chaque fois qu’il en sera nécessaire. La G.L.T.F. est organisée, pour son administration, en Provinces dont le nombre correspond à celui de nos provinces administratives : 21. Chaque province recouvre une Grande Loge Provinciale, dépourvue de personnalité morale. La Grande Loge provinciale exerce sa juridiction sur les loges situées dans sa compétence territoriale. Sur le modèle de l’organisation nationale, les Grandes Loges Provinciales sont dirigées par les Grands Maîtres Provinciaux assistés par un collège d’officiers provinciaux actifs et les structures provinciales de gouvernance : Collège des sages et Collège des Vénérables Maitres.

La Loge au centre de l'organisation maçonnique de la GLTF

Le creuset de la vraie Maçonnerie, c’est la Loge. Là où naissent, vivent et grandissent les Maçons. Ce sont ces loges et leurs Vénérables Maîtres que nous entendons replacer au centre du dispositif. Les loges disposent d’une large autonomie en matière de gestion, d’organisation et de finances. Depuis trop longtemps, on dit que les Vénérables Maîtres  sont les véritables chefs de l’Ordre. En créant la GLTF, le but a été de placer les Vénérables Maitres au cœur du dispositif au travers des Collèges des Vénérables Maitres aussi bien au niveau national que provincial. Chaque loge est dotée d’un Règlement intérieur qui s’impose à tous ses membres dans le respect des us et coutumes de la Franc-maçonnerie traditionnelle et des statuts et Règlement général de la G.L.T.F. Comme au niveau national et provincial, la loge est dotée d’un Collège des Sages présidé par le Vénérable Maître en exercice, composé de tous les anciens Vénérables Maîtres de la loge, ainsi que de tous les Vénérables Maîtres, anciens ou en exercice, membres de la loge.

Les rites pratiqués

Contrairement aux Grandes Loges internationales, le nombre de rites reconnus pratiqués en France est particulièrement important. Ceux-ci ont successivement été importés d’Angleterre, d’Écosse, des Etats Unis ou d’autres pays européens. Cette spécificité française de pratiques multi-rites dans les Obédiences est une particularité unique au monde où la plupart des Grandes Loges en pratiquent beaucoup moins. Les loges de la G.L.T.F. pratiquent les Rites suivants : le Rite Écossais Ancien Accepté, le Rite Écossais Rectifié, le Rite Français, le Rite Emulation, le Rite York. L’autorité de la G.L.T.F. est souveraine sur les loges symboliques « bleues » des 3 premiers grades. Elle garantit à ses membres l’accès aux Juridictions ordinales, les ateliers « supérieurs » de chaque Rite, soit dans le cadre de juridictions existantes, soit dans le cadre de juridictions nouvelles. Les Juridictions ordinales, de leur côté, sont souveraines et indépendantes. Elles n’ont aucun rôle dans la G.L.T.F. et n’interviennent en aucune manière dans ses décisions, ses actions ou ses nominations. D’autre part, après avoir atteint la Maîtrise et avoir officié au moins comme 2ème Expert au sein d’une Loge bleue, les frères Maitres peuvent accéder au Suprême Degré de la Sainte Arche Royale en intégrant un Chapitre de l'Arche Royale de la Grande Loge Traditionnelle de France. La G.L.T.F. compte à ce jour 5 Chapitres de l’Arche Royale.

Source : https://fr.wikipedia.org/wiki/La_Grande_Loge_Traditionnelle_de_France

Partager cet article

Commenter cet article