Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Hauts Grades

La Grande Loge de France confirme que les discussions sont engagées avec les 5 obédiences européennes et la GL-AMF. Point de vue officiel et explications.

22 Septembre 2012 , Rédigé par Jean-Laurent TURBET Publié dans #histoire de la FM

Contrairement à certaines rumeurs qui se propagent sur divers réseaux sociaux (il faut toujours faire attention aux rumeurs et il faut s’appuyer sur les faits vérifiés que l’on peut ensuite analyser), les discussions évoquées dans la « Déclaration de Bâle » du 10 juin 2012 entre la Grande Loge de France (GLDF - plus de 33 000 membres) et les 5 Grandes Loges Européennes (Grande Loge d’Autriche, Grande Loge de Belgique, Grandes Loges Unies d’Allemagne, Grande Loge du Luxembourg, Grande Loge Suisse Alpina) ont bel et bien commencées. La Grande Loge de l’Alliance Maçonnique Française (GL-AMF - environ 13 000 membres) obédience récente issue de la GLNF se joint à cette discussion qui se mène en France sous la direction de la GLDF.

Le 12 septembre dernier (le jour même ou la Grande Loge Unie d’Angleterre rompait définitivement avec la GLNF) les 5 obédiences européennes rencontraient à Bruxelles les frères de la GLDF et de la GL-AMF pour officialiser le début des discussions.

Elles avaient publié le communiqué suivant :

A toutes les Grandes Loges en amitié,

Faisant suite à la « déclaration de Bâle » du 10 juin 2012, les Grands Maîtres des cinq Grandes Loges ont rencontré ce jour, les représentants de la Grande Loge de France et de la Grande Loge de l’Alliance Maçonnique Française.

Les conclusions suivantes ont été établies :

Les négociations mentionnées dans la « Déclaration de Bâle » ont été engagées de manière officielle et formelle, et celles-ci traiteront dans un futur proche, des questions majeures suivantes :

· Le développement d’un projet crédible et équilibré de structure institutionnelle pour une nouvelle entité maçonnique régulière en France, développement qui sera de la seule responsabilité des frères Français ; les cinq Grandes Loges restant disponibles pour faire part de leur expérience en la matière et apporter leurs recommandations et aide si elle est requise.

· La reconnaissance éventuelle de cette entité, sachant que tous ceux concernés ont connaissance de ses critères et des pré-requis en jeu.

Un programme recevant l’accord des participants, a été établi ; il intègre des évaluations intermédiaires ainsi qu’une première évaluation globale des résultats pour décembre 2012.

Enfin, tous les participants ont partagé la même préoccupation à intégrer tous les Frères, qui, sincèrement, souhaitent participer à la reconstruction de la maçonnerie française régulière. A cet effet, les cinq Grandes Loges se réservent la possibilité de prendre les contacts adéquats.

Bruxelles, le 12 septembre 2012.

Grand Lodge of Austria A.F. & A.M., M. W. Bro. Nikolaus Schwärzler, GM

Regular Grand Lodge of Belgium, M. W. Bro. Eli Peeters, GM

United Grand Lodges of Germany, M. W. Bro. Rüdiger Templin, GM

Grand Lodge of Luxembourg, M. W. Bro. Paul Geisen, GM

Grand Lodge Alpina of Switzerland, M. W. Bro. Jean-Michel Mascherpa, GM

Fait nouveau : La Grande Loge de France vient de faire parvenir aux frères de cette obédience maçonnique une circulaire en date du 14 septembre qui fait le point sur l’état des discussions en cours et qui confirme la déclaration du 12 septembre des 5 Grandes Loges.

Le Grand-Maître Marc HENRY, comme le Passé Grand-Maître Alain-Noël DUBART ont toujours exprimé le souhait que les Frères de la Grande Loge de France soient informés clairement tout au long de la procédure de discussion. Evidemment elle sera validée par le Convent de la GLDF.

Voici le texte de cette Circulaire :

Circulaire Générale n° 7 - Année 2012/2013

Paris, le 14 septembre 2012

Il nous revient de vous faire part de l'évolution de nos relations avec les obédiences européennes, compte tenu par ailleurs d'un certain nombre de déclarations dont vous avez sans doute déjà pris connaissance.

La Grande Loge de France, après le vote du Convent du vendredi 15 juin 2012, a naturellement informé les 5 Grandes Loges Européennes avec lesquelles des contacts avaient été établis, de sa volonté de répondre favorablement à la Déclaration de Bâle du 10 juin 2012 et d'assurer le rôle majeur qui lui est reconnu dans la recomposition souhaitée du paysage maçonnique en France.

La Grande Loge de France a noté avec satisfaction la volonté clairement exprimée par les 5 Grandes Loges Européennes (Déclaration de Berlin du 28 juillet 2012), de s'opposer à la création en France de districts souchés sur des obédiences étrangères.

La position des 5 Grandes Loges Européennes est confortée par la rupture des relations entre la Grande Loge Unie d'Angleterre et la GLNF, ce dont la Grande Loge de France prend acte.

La Grande Loge de France confirme que les discussions avec les 5 Grandes Loges Européennes ont officiellement commencé ce mercredi 12 septembre à Bruxelles pour, au préalable, en fixer le cadre institutionnel, puis en déterminer le calendrier.

La Grande Loge de France a rappelé et fait acter que, conformément au vote du Convent, les échanges à mener en France, relevaient exclusivement des Frères et des obédiences françaises.

Dans cette perspective la Grande Loge de France invite dès à présent et sans exclusive les obédiences françaises, qui sont déjà inscrites dans le respect des Landmarks, à explorer avec elle les diverses voies d'évolution possibles.

La Grande Loge de France invite aussi sans exclusive les structures, déjà créées ou se créant, et les Frères en provenance de la GLNF à travailler avec elle sur ce nouveau chantier.

Signé :

Marc HENRY, Grand Maître

Alain-Noël DUBART Passé Grand Maitre

Alain PIGEAU Passé Grand Orateur

Jean-Jacques ZAMBROWSKI Grand Chancelier

 

Voici donc un nombre de point clarifiés :

 

- Ce sont bien les français et eux-seuls qui sont habilités à construire la nouvelle structure.

- C’est la Grande Loge de France qui est l’obédience maçonnique française à qui il est confié la mission de construire cette nouvelle structure.

- D’autres obédiences françaises, récentes ou non, sont invitées à se joindre à la discussion. La GL-AMF est d’ores et déjà partie prenante.

- Il faut éviter la balkanisation des obédiences créées par la dislocation de la GLNF et leur éparpillement. Si il y a création de plusieurs obédiences après l’explosion de la GLNF, la nouvelle structure en construction autour de la GLDF a vocation à les rassembler. Et ce, sans délai.

- Les frères qui quittent ou ont quitté individuellement la GLNF et qui ne souhaitent pas rejoindre une nouvelle obédience issue de la GLNF sont appelé à rejoindre tout de même le mouvement.

- Les obédiences issues de la GLNF sont clairement invitées.

- C’est donc bien d’une fédération de Grandes Loges qui sera reconnue, sous la conduite de la Grande Loge de France, qui est privilégiée. Chaque Grande Loge gardera donc son histoire et sa spécificité. Il est très important pour les frères de la Grande Loge de France que l’aspect mono-rite de la GLDF (autour du Rite Ecossais Ancien & Accepté) soit préservé ainsi que son organisation démocratique directe.

- Les autres obédiences qui existent depuis longtemps sont également invitées à participer à la discussion. La question ne manquera pas de se poser aux frères de la Grande Loge Traditionnelle et Symbolique Opéra (GLTSO) de la Loge Nationale Française (LNF) du Grand Prieuré des Gaules ou d’obédiences issues de la GLNF comme la GLISRU.

Voilà pour les obédiences en tant que telles.

- Mais il n’y a aucune exclusive : Il est clair aussi que les frères du Grand Orient de France qui travaillent « selon les landmarks », en résumé ceux qui travaillent à la Gloire du Grand Architecte de l’Univers, avec le Volume de la Loi Sacrée sur l’autel des Serments (ou qui souhaitent à l’avenir travailler de la sorte) - et il y en a beaucoup plus qu’on ne le croit au GODF - sont également appelés par ces déclaration à se joindre au grand mouvement de refondation de la maçonnerie de Tradition en France.

La dynamique est lancée depuis le mois de juin 2012 mais elle connaît un vrai coup d’accélérateur en cette rentrée (comme je l’avais annoncé avant les vacances).

Le calendrier se dévoile même peu à peu puisque les 5 Grandes Loges parlent d’« évaluations intermédiaires ainsi qu’une première évaluation globale des résultats pour décembre 2012 ».

Là encore c’est un calendrier extrêmement serré. On peut aisément imaginer un rapport d’étape relativement complet pour la tenue de Grande Loge de la GLDF et décembre et un vote au Convent de juin 2013. Ce qui serait le calendrier le plus rapide jamais connu.

Mais la volonté et là et l’envie de construire une structure nouvelle, durable, traditionnelle, claire et démocratique est aujourd’hui sans faille.

Nous aurons, à n’en pas douter, des nouvelles dans quelques semaines….

Source : http://www.jlturbet.net/article-la-grande-loge-de-france-confirme-que-les-discussions-sont-engagees-avec-les-5-obediences-europeenne-110249841.html 

 

Commentaire : quand je lis cet article je pense que toute Loge qui quitte la GLNF devrait aller à la GLDF. C'est cette obédience qui va prendre le leadership de la "recomposition du paysage maçonnique français" et non des officines issues de la GLNF qui ne représenteront rien par rapport aux 33000 Frères de la GLDF. Bien sûr, et c'est normal, la GLDF met les formes et "invite" les autres obédiences, mais il est très clairement précisé que ce sera la GLDF , sûrement avec l'appui du SCDF, qui aura "la mission de construire cette nouvelle structure" et aucune autre obédience ne pourra l'en empêcher. Je pense aussi qu'en invitant les Frères du GODF qui travaillent à la Gloire du GADLU et avec le VSL ouvert en Loge, la GLDF prépare sa rupture en matière d'inter-visites avec le GODF, ce qui était un point de désaccord complet avec la GLUA.

Finalement ce qui va se passer est très simple : la GLDF va créer sous son autorité une Fédération de Loges travaillant selon les landmarks, va rompre avec une partie du GODF et va obtenir la reconnaissance de la GLUA.Tant pis pour ceux qui sont en train de rejoindre des "petites obédiences", s'ils ne rejoignent pas la Fédération initiée par la GLDF et donc s'ils n'acceptent pas de perdre une partie de leur autonomie, ils resteront marginalisés . Ils perdront du temps et de l'argent. Mais c'est toujours plus facile de de rien voir ni de rien entendre. Avant le Franc-maçon ne savait "ni lire ni écire", maintenant et en plus, il ne sait "ni voir ni entendre". L'explosion de la GLNF a fait un maximum de dégats!

Pour avoir visité plusieurs fois une Loge de la GLDF, je peux dire que la qualité des travaux est impressionnante et je recommande aux Frères qui veulent quitter la GLNF d'aller d'abord visiter une RL de la GLDF et ensuite de rejoindre une autre obédience surtout si celle-ci est en formation.

Partager cet article

Commenter cet article

DEFAYE 06/11/2012 15:41


De quel droit se réclament toutes ces obédiences qui n'ont vu le jour sue 150 ou 200 ans aprés le GODF.Quelle régularité obtiennent-elles de la grande loge d'Angleterre qui n'a vu le jour elle
aussi que par réunion de deux obédiences quasi ennemis en1850 ou à peu prés.Mais enfin ,tout celà est ridicule.La M. est internationaliste,elle ne peut réclamer à ses membres de croire au seul
dieu des chrétiens catholiques.L'absurdité de ces régularités devrait sauter aux yeux .

Webguy 25/09/2012 17:38


Mes BAF


si tant est que ce commentaire soit publié, je souhaite apporter un humble témoignage. Issu d'une RL bien connue à la GLNF (trop diront certains) notre collège, las de ne plus se reconnaître en
l'état, a démissionné de concert en mars 2012, soit 19 membres.


Nous avons recréé immédiatement une loge, à l'O. De Cannes et avons le bonheur, bien que travaillant au Fr. d'avoir été presque immédiatement hébergés par la GLDF en attendant que la situation
s'éclaircisse. Cela ne remet pas en cause la qualité d'autres obédiences ou mouvements qui étaient prêts à nous accueillir.


Mais, et c'est l'objet de mon commentaire, les nombreuses visites que j'ai pu effectuées depuis notre "comming out" me permettent de confirmer la qualité des travaux de la plupart des RL de la
GLDF visitées. L'Esprit FM est plus que présent et imaginer que la GLDF puisse prendre la tête d'un mouvement conciliateur et fédérateur ne m'étonne guère.


Car si la Maison qui l'abrite peut changer, l'Idée qui nous anime et nous rassemble est fondamentalement la même... où qu'elle demeure!


V.V.Semper V.!

Nougarede 22/09/2012 19:25


Bonjour Mon BAF,


Toutes ces histoires d'obédience, arrivent à me saouler à force. Je fais de la maçonnerie depuis longtemps pour bien autre chose. Cette maçonnerie du coeur ne demande aucune reconnaisance de
personne. Seul le grand Architecte pourra me reconnaître si je le mérite lors de mon passage à l'Orient éternel. Je vous laisse à vos tractations profanes qui vont encore un jour ou l'autre faire
émerger d'autres petits (dictateurs) et d'autres chismes. Tout cela est bien Français. On ne va jamais à l'essentiel, et on se dissout dans des palabres au profit des uns ou des autres. Je reste
maçon mais pour une seule raison. Je me suis engagé pour m'améliorer et ensuite si j'en suis capable transmettre aux autres la Bienfaisance.


Fraternellement