Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Hauts Grades

La Grande Profession

1 Juin 2011 , Rédigé par Thomas Dalet Publié dans #histoire de la FM

La Grande Profession est en étroite union avec les enseignements des Chevaliers Maçons Élus Coëns de l'Univers, Jean Baptiste Willermoz ne si trompera pas en faisant appel à Louis Claude de Saint Martin pour l'aider à élaborer les deux derniers Grades de la célèbre classe secrète du Régime en l'espèce la Profession et la Grande Profession, la structure du Rite Écossais Rectifié est d'une profondeur et d'une cohérence sans égale, sa constance sémantique et narratif font appel à une intégration et à une ressemblance à l'image des Divins décrets du Créateur, ce n'est d’ailleurs pas un hasard si la collaboration de Jean Baptiste Willermoz et de Louis Claude de Saint Martin porterons de beaux fruits qui traverseront plus de deux siècles d'existence avec ses hauts et ses bas sans jamais faillir à la transmission, il n'y a qu'à voir avec quelle enthousiasme le Régime à l'heure actuelle attire de plus en plus de Frères et de Sœurs au sein de sa maison, nous pensons sincèrement que l'Esprit souffle où et quand Il veut, de ces pierres Il en fera des disciples qui reconstruiront le Temple en l'honneur et la Gloire du Tout Puissant, voici quelques extraits de la Grande Profession qui vous donneront un aperçu de la beauté et de la grandeur de cet écrin qui enserre ce Rite dont l'essence est éminemment Chrétienne voir même théurgique et Mystique à la fois, n'est ce pas la préfiguration de l’Évangile dans toute son acceptation du terme ...

 " Ainsi donc, Dieu comme principe absolu de tous les êtres, est un par * essence *, comme manifestant hors de lui des puissances par ses propres facultés, il est trois; et par la puissance qui est en lui de production ou émanation divine, il manifeste le nombre quaternaire de Perfection divine, dont il multiplie à son gré les images autour de lui. Ce qui pourra vous le prouver c'est qu'en additionnant philosophiquement ce nombre divin quatre, vous obtiendrez le nombre dix, qui contient en lui le signe et l'expression de toute émanation ... ". Le nombre trois du premier grade désigne les trois principe fondamentaux de toute corporisation dans leur état de simplicité et d'inaction primitive. Le nombre six du second, désigne le principe de vie passagère qui y a été joint par une puissance secondaire, pour rendre ces trois principes susceptibles de s'amalgamer et de se réunir afin de produire ensemble une action temporelle. Le nombre neuf du troisième grade désigne l'assemblage de trois termes ternaires ou éléments impalpables, dont la réunion opérée par un nouveau travail du principe vital qui est en eux, constitue la matière et les corps matériels dans la forme assignée par la loi originelle qui préside à leur formation. Ce nombre neuf désigne la fin des choses temporelle ...".

En effet le nombre neuf est le nombre de la dissolution par excellence menant sans conteste vers la porte qui donne accès à la plénitude de l'unité, alors et alors seulement la boucle sera bouclée et notre pensée rejoindra  le Pensant pour ne faire qu'un, étrange travail dissolvant d'une alchimie intérieure où le Cœur du Mineur pensant devient le Temple du Très Haut dans une ineffable communion sacerdotale, n'en doutons pas la Profession et la Grande Profession des Chevaliers Bienfaisants de la Cité Sainte instituée par Jean Baptiste Willermoz a une vocation Sacerdotale qu'on l'accepte ou pas il en est ainsi puisque la puissance du Verbe magistral est venu faire élection dans la Sainte Coupe, cette célébration nuptiale est d'une portée eschatologique sans précédent, au Banquet des agapes nous retrouvons en filigrane cette communion du Cœur et de la Charité, la voie unique et vraie de la Charitas.

Partager cet article

Commenter cet article