Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Hauts Grades

La loge militaire : A La Gloire du Grand Architecte de l'Univers et a la propagation de l'Art Royal

11 Avril 2012 Publié dans #histoire de la FM

D'un lieu très régulier, très fort et très éclairé Où régnent le Silence, la Paix et l'Egalité A tous les chers frères, maîtres des L régulières Répandues sur la surface de la terre.

Salut, Force, Union,

Sous le bon plaisir du Très Respectable Grand Maître de toutes les L régulières de France,

Notre très cher et très illustre Frère S. A. S. LOUIS-PHILIPPE-JOSEPH D'ORLEANS, duc de Chartres, prince du sang.

Nous son substitut général, VM maîtres et officiers dignitaires delà GL de France, séante à l'Orient de Paris, régulièrement assemblés entre l'équerre et le compas, déclarons à tous les maçons éclairés que, sur la requête à nous présentée par les frères y dénommés, résidents en la ville de Paris tendant à ce qu'il nous plut leur accorder des constitutions pour la fondation à perpétuité d'une L régulière, sous le titre distinctif de Saint-Alexandre L militaire, à la charge par eux d'observer et faire observer tous les règlements généraux et particuliers faits et à faire par notre Respectable G L Vu la dite requête, nous avons par ces présentes, érigé et constitué, érigeons et constituons dans la dite ville de Paris une L régulière sous le titre distinctif de L militaire de Saint-Alexandre, pour y exécuter les travaux de l'Art Royal, conformément aux statuts et réglements de notre dite GL , ratifiant . et approuvant autant que besoin seroit les travaux précédemment par elle faits de bonne foy, établissons au gouvernement de la dite L le cher frère baron Desclauzel, pour VM maître, le cher frère Paul Dounons pour premier surveillant et le cher frère Jos. Jac. Dalesme pour second surveillant, lesquels trois officiers avec les autres membres, feront ensemble et par voie de scrutin, la nomination des autres officiers, et de suivre et exécuter, faire suivre et exécuter les statuts et réglements de notre dite GL dont nous leur avons fait remettre un exemplaire par notre secrétaire général. Si mandons à tous nos chers frères maîtres de L. et autres de reconnaître la sus. L de Saint-Alexandre L militaire pour régulière, de recevoir et accueillir comme bon frère tout porteur d'un certificat d'icelle. En foy de quoi nous lui avons fait expédier les présentes constitutions faites et données au Grand Orient de Paris, l'an de la grande lumière cinq mil sept cent soixante-douze, le dix-huitième jour du mois de May, de nous signées, contresignées par notre Secrétaire général et scellées et timbrées des sceaux et timbres de notre dite GL par notre Grand Garde des Sceaux et Archives et contrescellées des armes du Sérénissime Grand Maître et du V. F. Substitut général pour lad. L. prendre rang du quatorze juin mil sept cent soixante-six, date de ses constitutions primitives.

Vu par nous Pair de France, brigadier des armées du Roy, Montmorency-Luxembourg adm gén. des LL. rég. de France. Lafin, Puisieux, Baudson, J. P. Le Lorrain, Huit, Bruneteau, Or. ; Lexcom- bart; Guillot,Labady ; Duret, G.-, des Se Timb et Archives ; Daubertin, secret, gén.

(En bas du brevet un pout avec les trois lettres L. D. P. [Lilia destrue pedibus). Flottant au fil de l'eau, une tête, un sceptre et une couronne.)

Bien que les compagnies de mousquetaires existassent encore en 1772, la LSaint-Alexandre ne fut pas constituée à l'Orient d'une des deux compagnies, la patente ne stipulant aucun Orient.

Lorsque le GO renouvela ses titres, le 2 juillet 1774, en l'autorisant à prendre rang du 14 juin 1766, il est probable qu'il ne désigna pas d'Orient fixe.

M. Magon, dans un intéressant travail sur la franc-maçonnerie dans l'Ardèche (p. 44), nous donne d'après un brevet un tableau probablement complet de la L. en 1766. Elle procédait alors à ses travaux à Villeneuve-de-Berg.

C'est ce tableau que nous reproduisons.

VM ad vitam : Desclauzel, Alexandre-Henri, mousquetaire, G. Ecos, chev. d'O. élu sup. R.+ ; 1er surv : de Tavernol, Simon-Pierre, baron de Barry, GM Ecossais, M delà L Saint-Jean des Amis Réunis de Toulouse ; 2e surv : de Laforest, François-Guillaume-Bar- thelémy, prince chev. d'O de lad. L de Toulouse ; orat : Guiton

Charles-François, maître particulier des eaux et forêts, m.-, de la L Amitié de Toulouse, affilié le 9 sept. 1766, reçu parfait le 2 oct. ; secrétaire : Delière, Joachim, avocat, m de la L '. Saint-Jean d'Ecosse de Nîmes, affilié le 9 septembre 1766 ; trésorier : de Malmazet, Jean-André, de Saint-Andéol, viguier royal, réhab. le 9 sept. 1766, reçu m.-, le 16, parfait le 2 oct. ; 1er cons. expert : Dubois de Saint-Jean, Marc, M.-, de la L. Saint-Jean d'Avignon, affilié le 16 sept. 1766, reçu parfait ledit jour, élu le 2 octobre ; 2e expert : de Gruber, Georges, allemand, off. leg. Soubise, comp. de.milit. cid.. à Givet, affilié le 31 décembre 1766, reçu Mle 13 janvier 1767, parfait le 28 mars 1767 ; subst. secret : de Bastide, Louis-Joseph, avocat parlera., m.-, de la L. de l'Amitié de Toulouse, affilié le 2 octobre 1766, reçu parfait ledit jour ; Fr Terrible : Perrotin de Marcillac, Joseph-Jacques, off. milit. reçu le 16 sept. 1766, maître le 31 décembre 1766 ; maîtres comp. appr Poullain de Roissy, Louis-René, chev.,lieut. Conty infant., reçu le 2 oct. 1766,. m le 19 ; Peuchenier,. François-Simon, Dr en médecine ; de Larrivière, Joseph, chev., off. de la légion de Soubise; Solenu, Jean- Jûllien, off. lég. Soubise ; de Malmazet de Saint Andéol, Joseph-Guil- laume) off. rég. Soissonnais ; le Tourneur, Jean-Jacques, cap. aide-maj., lég. Soubise ; Dubois Maurin, Pierre, avoc. au Parlem. ; f servant : Louis Tortillac, perruquier.

D'autre part, lorsque le duc de Luxembourg, Savalète de Lange et Bacon de la Chevalerie parviennent à réconcilier la L Saint-Alexandre avec celle des Amis Réunis, les frères des deux L se réunirent le 21 juin 1773, dans le local des Amis Réunis, et nous voyons signer au procès-verbal le VM.Desclauzel et les frères Waldahong, Flaxenville, de Barrés, Moncrif, Monceaux, D'ounous, Detaffin, de la Fontenelle, Balinghen, de Lorière, chevalier de Loriîre, Rossanne, Dyel de Tinqui- ville, de Madiane, de Stone, des Isnards, Lanery, Beauval, Darquiau (?), de Gonard, de Chaulnes, Dugon, Le Langrenière, chevalier de Rossane, Dulau, de Pelissier, de Latour, Autour, Radet, Cahouet et P. R. Gaudrez. - Cette loge disparut probablement vers 1780

Partager cet article

Commenter cet article