Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Hauts Grades

La loge militaire : Hainault Montmorency Hainaut Luxembourg

10 Avril 2012 , Rédigé par Thomas Dalet Publié dans #histoire de la FM

La L du régiment de Hainaut fut, avant 1771, laplus importante L mil.-, de France. C'est avec des éléments sortis de son sein, et avec le concours de la L des Mousquetaires et de celle des Amis Réunis, que fui formé le G O Son VM , le duc de Luxembourg, fut le véritable artisan de cette organisation.

Cette Lfut constituée par la GLde France le 1er juin 1762, sous le titre de Montmorency-Luxembourg. Ses pouvoirs furent renouvelés le 13 décembre 1773, par le GO Au moment de sa création, son colonel, le marquis de Montmorency-Royan, en était le VM , et parmi ses membres figuraient le lieutenant-colonel de Saint-Eloy ; le major de Saporta ; le commandant de Gand et les capitaines chevalier de Chollet et de Saulnier.

En 1772, elle se composait, d'après son tableau, de : Ven , Anne-Charles Sigismond de Montmorency-Luxembourg et Châtillon-sur-Loing, adm.gén. del'ordre; surv , Anne Paul-Emmanuel de Montmorency, chev. de Luxembourg, fils du précédent, cap. g. des corps, m. de camp de cavalerie ; 2e surv. , le Prince de Rohan-Guémené, cap. com. comp. gens d'armes duroi,m.de camp cavàl. ; orateur, Paul-Etieune-Augustede Beauvilliers, comte deBuzançois, G. d'Espagne de lr 0 cl., col. inf.; secret , duc de Lauzun, cap inf. corp. g. fr., puis duc de Biron ; trésorier, Pierre-Catherine Giraud-Destour, chev. Saint-Louis, lieut.-col. inf. ; maître d'hôtel, Adrien-Jean-Charles, chev. de Launcy, col. inf., off. maj. garde française, frère du gouverneur de la Bastille, m.* de cérém , Louis J.-B. de Seignelay, brig. armées du roi, col. rég. Champagne ; G. expert, marquis de Filz-James, brig. arm. du roi, col. inf. ; membres : vicomte d'Adhemar ; marquis de Barbantane ; S. A. R. de Bourbon, prince de Condé ; comte de Chabot ; duc de Coigny ; de la Faye ; chev. de Durfort ; duc de Fronsac ; marquis de Gamaches ; marquis de Laval ; prince de Ligne ; duc de la Trémouille ; prince de Montbazon ; prince de Nassau ; comte d'Osmont ; comte d'Ouessant ; comte de Périgny ; prince Piguatelli ; comte de Rouault ; vicomte de Rouault ; Varenne de Béost. En 1773, son cadre d'officiers était modifié de la façon suivante : VM., Anne-Ch. Sigis. de Montmorency, duc de Luxembourg : orat ,. comte de Buzançois ; 2e surv , prince de Rohan-Guémené ; 1e 1' surv , Anne- Paul Emmanuel de Montmorency, chev. de Luxembourg ; secret., duc de Lauzun ; m.-, céréni , marquis de Seignelay; m.-, d'hôtel, chev. de Launey ; trésorier, Giraud-Destours ; grand expert, marquis de Fitz- James ; membres : duc de la Trémouille ; vicomte de Rouault ; comte de Périgny ; Varenne de Béost.

En 1775, nous voyons figurer une nouvelle recrue, le chev. de Jerningham.

En 1776, elle comprenait 36 membres. Son VM , jusqu'en 1789, fut le capitaine des grenadiers de la Faye ; son secrétaire, le lieutenant Barbier ; son député au G O le comte de Buzançois, colonel d'infanterie, demeurant rue Saint-Dominique.

De 1779 à 1790, figurent parmi ses nouveaux membres :

Les capitaines de Barre, de Borassol, Deschamps, de Saviny et de Valleron ;

Les lieutenants de Clery, Donnadieu, du Coudray. Icard et deValory j les sous-lieutenants André, Bouché, chev. d'Icard, Lafon, Perier et Villaret.

Depuis le lc,'juin 1763, à la L des officiers la GL avait adjoint une L de bas-officiers, sous le titre de Sigismond-Luxembourg. Les constitutions de cette L furent renouvelées par le G O le 13 décembre 1773. Moins prospère que la L des officiers, cette L en 1776 ne comprenait que 11 membres. Son VM jusqu'en 1785 fut le sergent de la Faille et son député le comte de Buzançois.

En 1788 et 1789, elle eut pour VM. -. le capitaine chev. de Goussencourt, pour secrétaire le sergent Auguste Baude, et pour député au G. O Mercier, négociant.

En 1791, le régiment de Hainaut devint le 50e d'infanterie, et en 1794 il contribua à la formation des 99' et 100e demi-brigades.

Le 17 juillet 1804, le 50e d'infanterie, qui n'avait du reste aucun lien de sang avec la régiment de Hainaut, fit constituer sa L sous le litre de: les Enfants de Bellone.

Source :

http://fr.wikibooks.org/

Partager cet article

Commenter cet article