Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Hauts Grades

Le cœur au centre du cabinet de réflexion et l'initiation

8 Février 2013 , Rédigé par D\ Ter\ Publié dans #Planches

Depuis que je suis F\M\ je perçois les outils et les symboles d’une manière différente, ils me semblent plus amplifiés de sorte que toute la symbolique de l’initiation a pris avec "l’âge" des aspects plus riches et magnifiques. Il m’apparait donc opportun -avec le recul- de revenir sur certains symboles et moment particuliers dans lesquels s’inscrit le cœur. Je vais donc vous livrer une approche illustrée en donnant un éclairage personnel "du cœur entre du cabinet de réflexion et de l’initiation". Certes il s’agit là d’un sujet largement débattu et analysé dans de nombreuses planches, mais le nouvel éclairage que je vous propose me semble utile car il répond à une caractéristique indéniable qu’est le symbole pour le franc maçon. (Music fin)

En guise d’introduction posons-nous d’abord quelques questions essentielles qui devraient expliquer la démarche du profane.

Pourquoi cherche-t-il à être Initié? Qui l’a-t-il invité dans cette initiative ?

Il est fort probable que son inconscient lui a révélé le but ultime que l’Homme doit chercher à atteindre –à la faveur d’un imperceptible murmure- une petite musique que seul celui qui écoute avec son cœur - peut espérer entendre …Assurément c’est son autre lui-même qui l’invite par nature et par nécessité de se construire dans ce futur voyage fantastique. Et c’est cela qui éclaire mon sujet… son cœur !

Peut-il imaginer ce qui l’attend et les épreuves qu’il devra surmonter avant de recevoir la lumière ? Non, même avec ses connaissances livresques, fussent-elles étendues. Seul son instinct et sa volonté lui laisseront entrevoir -à travers des symboles qu’il va rencontrer- un "changement" qui se prépare déjà au plus profond de lui par l’interrogation dans son propre cabinet de réflexion. En fait, c’est le premier contact avec sa dualité et nos symboles. L’itinéraire qu’il vient d’emprunter est celui de l’Initiation, du commencement, car c’est bien une quête initiatique que celui-ci vient d’entreprendre. Une espèce une " d’auto-maturation " pour arriver de l’état profane au maçon en devenir. C’est dire l’importance que revêt l’adéquation de la démarche volontaire et de l’introspection…. On ne passe pas des ténèbres à la lumière sans détermination...d’ailleurs tout au long des épreuves qui vont suivre il aura à répondre inlassablement de sa volonté vrai de rentrer parmi nous. Materiae prima

Rappelons les faits. Dans la première phase de l'initiation, le profane est introduit et enfermé dans une pièce obscure au décor macabre. Abandonné dans cet antre à l’abri de l’agitation du dehors il est confronté à certains objets symboliques afin de le préparer à mourir au monde profane pour renaître à une nouvelle vie. La première épreuve est assurément ce voyage originel que le profane vivra pour entrer en Franc-maçonnerie, celle de la Terre. Tout est installé pour aller chercher celui avec qui il est né…car ici, tout appelle à la méditation, à l’éveil du doute au travers du langage universel de la symbolique c.à.d. non maçonnique. Puis il va livrer, par le testament, son passé d’abord à lui-même et à la Loge par la suite. Bien qu’il ne sait ni lire ni écrire… on espère qu’il aura tout dit puisqu’il est dans une situation telle qu’il faut délivrer l’ultime et pure pensée avant l’invitation aux voyages. C’est précisément dans ce lieu qu’il faudra « procéder à une sorte d’ajustement intellectuel et moral qui a pour but de débarrasser l’esprit de tout ce qui empêcherait l’étincelle de parvenir jusqu’à lui » car à cet instant précis, il va mourir à sa vie profane, mais avant de renaître et de vivre pleinement sa seconde naissance, il se doit de faire un bilan et de répondre par écrit sur les Devoirs que l’homme doit avoir envers lui-même, envers D.ieu, envers l’Humanité.

On le sait, dans cet étroit cabinet aux murs peints en noir, il n’est pas seul. La seule source lumineuse se trouve être une simple bougie dont la flamme le captivera forcément. Tout les symboles qui l’entourent lui parleront mais, sans les mots. Après une longue méditation, il découvrira un symbole fort dont aucun support matériel ne peut exprimer la présence et qui pourtant est le plus important des symboles, c’est le silence

Il est dit que "quand se taisent les bruyantes passions du monde, le cherchant peut enfin écouter ". Finalement il est invité à faire le silence, afin qu’il puisse écouter au plus profond de lui-même les paroles de sagesse que lui inspire son cœur. Lorsque celui-ci aura fait le calme sur les passions du monde qui l’entoure, il aura atteint une tranquille méditation et commencera à devenir sensible aux messages qui l’entourent. (Métaux à la porte du temple)

Pour que ce rite de vie et de mort puisse être efficace et aboutir à la purification du profane, parce qu’il s’agit bien de cela !, il lui faut encore un puissant symbole, en quelque sorte un "témoin de mariage" psychique permettant de relier les vivants aux morts, un lien puissant exprimant la chaîne ininterrompue entre les Maîtres passés à l’Orient Eternel et le profane qui aspire à reprendre le flambeau en devenant Franc-maçon à son tour, "ce témoin psychique" est un véritable crâne humain posé près du profane et devant lui se trouveront écrit ces mots: "J’étais ce que tu es, tu seras ce que je suis !" Ce sont des mots lourds de significations. Ce crâne, réceptacle des forces supérieures, transmettra alors un dernier message au profane. Elle lui dira : "Ce que tu vas voir, je l’ai déjà vu- ce que tu vas vivre, je l’ai déjà vécu- ce que tu vas entendre, - je l’ai déjà entendu. "Je suis la réalité telle qu’elle apparaît dépouillée de son décor sensible ; la vérité brutale, privée du voile des illusions", Alors courage et bonne route ! Toutefois …ce crane reste à combiner avec la bougie, (qui n’est pas sans rappeler le mythe de la caverne) d’où il ne voit que les ombres de la réalité et, la bougie symbolisera fort justement les ombres de la lumière.

Toujours dans cette situation et face à lui, il découvrira l’inscription énigmatique du Vrai commencement exposé plus haut, celle de l’invitation au voyage au plus profond de lui-même mais consigné par écrit. Sans même le savoir il s’y prêtera, guidé dans sa démarche par le rythme du Silence. V.I.T.R.I.O.L, une énigme indéchiffrable, dont le profane ne comprendra intellectuellement le sens que bien plus tard. Les sept initiales, septénaire mystérieux dont le sens dévoilé révèle une parfaite connaissance des processus qui mènent à l’éveil. Cette pierre que le profane doit trouver se trouve au plus profond de lui même, elle ne se dévoile qu’à ceux qui - par un travail intérieur sincère - sont arrivés au parfait équilibre pour ne faire qu’un : pour faire référence à une planche de notre F\ Philippe », « Tout procède de l’Unité, tout tend vers l’Unité ».

Le ternaire alchimiqueest également présent, car il est indispensable au processus alchimique de formation de la pierre philosophale. L’ensemble : Sel, Soufre, et Mercure expriment le véritable équilibre, auquel le profane doit tendre afin de se ré-générer. (=sel Trinité de la connaissance, symbole de l’esprit accompli Sacrifice (esprit/âme/cœur)

Le sablierqui se trouve posé devant le profane, est un attribut de Saturne, il symbolise le temps. Il représente sur le plan matériel donc terrestre, le temps qui s’écoule et qu’on ne peut inexorablement pas arrêter, chaque grain de sable qui tombe nous rapprochant irréversiblement du jour de notre mort. Le sablier représente encore autre chose, qui pour le profane n’est peut-être pas tout de suite perceptible, ce qui n’enlève rien à sa force évocatoire, car le sablier qui a tout pouvoir sur le plan terrestre (matériel), n’en a aucun sur le plan astral ou cosmique. Ce qui signifie, qu’une fois l’homme libéré des chaînes matérielles du temps terrestre, il pourra enfin réintégrer le temps initial, c’est-à-dire celui du commencement, de la création, l’instant primordial d’avant la chute, là ou le péché et les servitudes n’existaient pas. Bientôt il sera réceptif aux arcanes du temps et régler son horloge symbolique…

Puis le profane, qui peu à peu sortira de sa profonde méditation, lèvera les yeux vers le Coq, symbole solaire qui lui annoncera la fin de sa nuit éternelle, et le triomphe prochain de la lumière sur les ténèbres. Notons que dans ce véritable voyage originel le profane n’a pas d’outil devant lui puisqu’il ne sait pas les utiliser rationnellement, mis à part la faux mais celle-ci est symboliquement associée au blé, en raison de son rôle dans la moisson, en plus de ses liens avec le dieu Saturne. C'est pourquoi avec le grain, la faux manifeste une des fonctions de la Lune car la moisson clôt un cycle de vie inauguré par la mort du grain de blé. Notons que la faux, comme la faucille, marque cette fin positivement en signifiant récolte et alimentation, physique et spirituelle. Elle annonce le symbolisme de la farine, du pain futur et d'autres promesses de transformations ; dirons-nous une double nourriture, physique par le travail et d’élévation on va dire pour la circonstance une fermentation spirituelle (pain)

Il faut rappeler que les symboles qu’il a rencontrés pendant cette partie de sa vie nouvelle font la base de la construction future du franc maçon.

Pour clore ce paragraphe j’ajouterais ceci "Mourir pour renaître à nouveau est une loi universelle " et pour renforcer l’idée je vous propose une phrase tirée de Ev.g.le de Jean chap12 § 24: "En vérité, je vous le dis, si le grain de blé qui est tombé en terre ne meurt, il reste seul ; mais, s’il meurt… il porte beaucoup de fruits"

Voilà la 1ere épreuve terminée et l’instant où le F\Exp\ "habille" le profane c'est-à-dire qu’il va le mettre en conformité avec le parcours qui s’adresse à lui et sa destination: Mi-nu, mi-vêtu, mi-chaussé, mi-pied nu, mi-debout, un peu plus tard…mi-agenouillé. Ses yeux sont couverts car on ne le con-naît pas encore. Ceint d’une corde au cou le profane est paré !

- Serait-ce pour le pendre ? …non point mais pour mourir et renaitre certainement !

- Où est-ce la mort aux préjugés de la vie profane… Certes !

- Ou encore est-ce un lien de fraternité ? …Certainement !,

- Mais la corde est libre… il respire toujours…il est libre…mais l’heure est grave !

- Qui va là ?- Un humble postulant dira t-on d’une voix persuasive!

Le F\ Exp : le conduit vers la 1ère des portes du parcours, il va passer d’un milieu à un autre, pénétrer dans un espace sacré où nul n’a la clé car elle est ouverte à tout le monde, à cet instant… on lui pointe une épée sur le cœur !

- Doit-il verser son sang pour prouver sa volonté d’entrer en FM ?

- Loin de là !... C’est une mise en garde car un jour il aura peut être à donner son sang pour sauver un F\ à l’instar du pélican symbolique qui perce son cœur pour nourrir les siens.

- Ou alors serait-ce pour le punir du parjure Mais qui ? Lui ou son cœur ?

- Privé de lumière oculaire on parle assurément à son cœur et l’épée exprime ici une mise en garde qui s’adresse au "Centre" interface du corps et de l’esprit, car c’est là –précisément- que tout commence : la vie, l’art de la vie, la Lumière, l’Amour. Aussi ; il verra un peu plus loin… quand il sera adoubé par le V\M\que l’épée est aussi un Instrument de vie.

A cet instant de la cérémonie et s’il le désire toujours, ici et maintenant, personne dans le temple ne s’opposera à l’entrée du postulant, bien au contraire, on va l’accueillir comme "un fils prodigue" Puis le V\M\ lui déclare sous forme d’injonction qu’il travaillera sans relâche à notre amélioration avec l’outillage rationnel que l’on trouvera dans la loge et devra lutter contre l’ignorance sous toutes ses formes c.à.d.

· L’ignorance de soi-même qu’il faut dé couvrir (2 syllabes),

· L’ignorance par la culture qu’il faut améliorer pour se construire et construire,

· L’ignorance de l’autre, par l’action de l’écoute active et bienveillante (le regard du cœur)

Le V\M\ ajoute aussi qu’il devra pratiquer la justice, c’est à dire rendre juste son comportement en soumettant cette vertu à son cœur et à son esprit.

Relax water

Voilà la coupe des libations, c’est encore à son cœur qu’on en veut ! En effet main droite sur le cœur, tout est silence…il boit l’eau douce source de vie puis la coupe d’amertume et prononce le 1er serment de sa vie maçonnique et là… la corde disparait. Pour l’instant, il est libre mais des obstacles l’attendent, il doit en effet se battre contre vents et marées. Une main ferme veille à son équilibre sur terre et en même temps on le bouscule. On espère qu’il comprendra vite qu’il est plongé dans le chaos et qu’il doit déjà penser à se mettre à l’ordre…

Attendu au Septentrion…Maillet sur le cœur on lui annonce qu’il a fait son1er voyage celui de la vie humaine par le symbole de l’air qu’il doit accomplir avec prudence.

Attendu à l’Occident… s’ensuit le 2e voyage celui de l’eau celui de la vertu acquise par la persévérance, main gauche plongée dans l’eau puis maillet contre poitrine comme pour sceller la vertu et le cœur. Déclaré libre et de bonnes mœurs il subi l’épreuve à la Gloire du GADLU Voilà l’Alliance du cœur et de la vertu est scellée. A ce moment là tout s’apaise …

Attendu pour le 3ème voyage "l’épreuve du feu". Le rituel prend ici une autre forme symbolique, le récipiendaire frappe 3x sur l’épaule Gauche du VM et toujours le maillet sur la poitrine. Il comprendra que le feu est le symbole de la transmutation du cœur en un amour ardent ? Avec l’Air+Eau+Feu en sémite = on en appelle à l’âme (la transmutation de l’homme commence par le cœur)

(Cortège) Les yeux désilés, vient alors le serment solennel. Nous y voilà ! Le F\ Exp\ remet au récipiendaire un compas qu’il pointe sur son cœur. Espérons qu’il visera bien et qu’il a le compas dans l’œil car l’œil c’est le cœur et le cœur c’est l’âme…avant d’aller plus loin qu’il mesure… comme pour en mesurer l’intelligence…de son cœur !

Après avoir lu et juré sur les 3 grandes Lumières de la Loge il reçoit la Lumière, celle qui émane des F\, celle de l’Autel de serments, celle des Outils symboliques qu’il distingue encore vaguement. Ce moment est une véritable symbiose avec l’union du V\M\ .

Tout ici et maintenant est base vitale, un authentique "creuset" pour aujourd’hui et pour demain. Il est midi ! Maintenant notre F\ A\ est âgé de 3 ans et c’est sur ce nombre symbolique qu’il devra désormais travailler sans relâche pour que demain soit toujours la veille d'un lendemain.

Voilà mes F\ j’ai essayé à ma manière de retracer nos premiers pas en maçonnerie en mettant le symbole en perspective afin que l’on se souvienne que ce dernier est l’Essence et le but de notre cheminement initiatique, traduit par la volonté du Cœur, par le travail et par la recherche.

Si le Cœur pur permet d’atteindre l’éveil des symboles, comme de soi-même d’ailleurs… alors on parvient à une sorte individualisation, une appropriation de l’objet dont on veut réveiller l'idée et dès lors ils se mettent à "dialoguer avec nous"

Mais à quoi servent ce travail et la recherche ? Si ce n’est pas aussi pour voir les choses différemment, sous un autre angle, avec un œil 9 qui redonne cette sensation d’émerveillement.

J’ai dit V\M\

Source : www.ledifice.net

Partager cet article

Commenter cet article