Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Hauts Grades

Le jour d'après

20 Mars 2013 , Rédigé par T.D Publié dans #Humeur

En regardant la photo prise en 2006 de mon installation en tant que VM de la Loge Royal York de la GLNF, je me suis rendu compte des conséquences de l’explosion de cette obédience.

Tel Frère à démissionné, un autre est parti à la GLDF, un autre à la GL-AMF et enfin plusieurs autres à la GLTF.

Maintenant que les retombées sont en train de disparaître, il convient d’analyser les conséquences de cet essaimage : des obédiences de tailles et de statuts différents, cherchant à récupérer la reconnaissance de la GLUA, fonctionnant en groupe comme la GL-AMF et la GLIF, ou en solo comme la GLTF.

Si à mon avis ce ne sera pas le nombre qui permettra à telle ou telle obédience de se faire reconnaître par les anglais et les américains, ce ne peut-être que le respect des landmarks, de la tradition et  de la qualité des travaux.

Bien sûr la GLNF « nouvelle » est candidate à sa propre succession, mais jusqu’à maintenant, le nouveau Grand Maître n’a pas l’air d’avoir rompu avec les erreurs de son prédécesseur. La clarté ne règne pas sur les colonnes.

Le système reste autant centralisé et l’organisation n’a guère évoluée. Beaucoup attendent des actions, des modifications statutaires et règlementaires qui ne viennent pas. Il paraît qu’en Maçonnerie, il faut donner du temps au temps…

Très sceptique au départ, voir méfiant et résolument contre la GLTF, j’ai pu constater qu’au fil du temps et dans la discrétion, elle maintenait les Traditions de notre Ordre tout en se développant, de façon inégale certes, sur le territoire national.

Cette volonté très forte de ses dirigeants de respecter la régularité et les principes de la pure Maçonnerie me fait penser que j’ai sous estimé la valeur de cette obédience même si tous ceux qui sont à sa tête au niveau national sont loin de me plaire…Les échos que je perçois par différents canaux me renvoient la qualité des travaux et la Fraternité qui y règne. L’égrégore est présente à chaque tenue et si la Bretagne est le reflet de la GLTF dans sa totalité, son avenir devrait se construire sous de très bons auspices …Pourquoi pas la reconnaissance ?

En Bretagne, grâce à l’implication de ses membres, cette obédience va rapidement prendre une place prépondérante dans le paysage maçonnique et tout cela sans « haine ni violence »…Comme le dit l’Ecclésiaste « Il y a un temps pour tout, un temps pour toute chose sous les cieux … Un temps pour aimer, et un temps pour haïr; un temps pour la guerre, et un temps pour la paix…

Le temps de la haine et de la guerre est fini.

Qui va récupérer la reconnaissance de la GLUA et des américains ? La GLNF y travaille, mais elle est encore loin de faire oublier ses erreurs passées, le Groupe des 4  autour de la GLDF se positionne mais avec l’inconvénient d’être essentiellement formé de Loges REAA (sauf la GLIF) et puis il y a la GLTF, la troisième voie qui cherche à revenir aux fondamentaux de la GLNF tels qu’ils ont été posés par Edouard de Ribaucourt.

D’aucun diront que je « retourne ma veste », pourquoi pas ? Après tout depuis 3 ans les injures et les règlements de compte ont été légion parmi les ex ou actuels membres de la GLNF.

Non, pour moi aussi le temps de la guerre est terminé. Je compte rester maçon sans obédience et travailler avec tous les Frères de bonne volonté pour essayer de faire de la recherche au travers de la RL indépendante Laurence Dermott.

Ma main est tendue vers tous ceux qui voudront bien la prendre. La GLTF est la bienvenue sur ce blog au même titre que toutes les autres obédiences.

T.D

Partager cet article

Commenter cet article