Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Hauts Grades

Le Rite de Memphis

21 Mai 2012 , Rédigé par Memphis Misraïm Publié dans #Rites et rituels

De nombreuses versions ont été données sur les origines de ce Rite qui se perdent dans la nuit des temps. Le fondateur, Jean Etienne Marconis, nous affirme que son père Gabriel, officier de l’armée napoléonienne, fut initié durant la campagne d'Egypte dans la Loge Egyptienne « Isis » et qu'à son retour en Italie en 1798 il fonda, avec ses compagnons d'armes et Frères, une Loge qui avait de nombreuses caractéristiques rituelles égyptiennes, et qu’ils ont nommée « Les Disciples de Memphis ». A cette Loge s’affilièrent très tôt des Frères qui, avant 1798, travaillaient déjà en France depuis plusieurs années, avec des Rituels d'origine égyptienne.
Puis, Jean Etienne Marconis, poursuivant l’œuvre de son père Gabriel, aidé par des Frères de sa Loge, édifia un Rite qui réunissait en un seul « corps rituel » les caractéristiques substantielles et historiques (légendaires ?) des nombreux Rites existant déjà et basés sur la Tradition Initiatique égyptienne mais qui pratiquaient des Rituels divers et variés.
Jean Etienne Marconis, se basant sur d'autres enseignements et filiations égyptiennes, élabora en 1839 un nouveau Rite Maçonnique dénommé « Rite de Memphis ou Oriental ».
Il présentait une échelle de 90 grades qui furent ensuite portés, pour les besoins du travail initiatique, à 95 et ce Rite se développa avec beaucoup de succès, à Milan et en France.
Les 95 grades étaient structurés en trois séries :

La première série, du 1er au 35èmegrade était constituée de Loges, Chapitres et Aréopages où l’on enseignait la morale, le symbolisme, la première partie de l'histoire de l'Ordre et la pratique de la philanthropie.
La deuxième série, du 36ème au 68ème grade, constituée des Sénats et Consistoires, était consacrée aux sciences naturelles et à la deuxième partie de l'histoire de l'Ordre.
La troisième série, du 69ème au 95ème grade, constituait une seule classe : le Conseil. On y enseignait le complément de l'histoire de l'Ordre, et on y développait la partie mystique et transcendantale de la Maçonnerie Universelle ainsi que les spéculations théosophiques les plus subtiles. On y étudiait aussi la philosophie des religions et toutes les disciplines qui constituaient la Science Secrète, plus exactement définie comme « ART ROYAL ».
Au fil des années se succédèrent plusieurs Grands Maîtres, en France mais aussi dans le reste du monde, citons : Samuel Honis, Jean Etienne Marconis de Negre, Beryeau en Angleterre, Beauregard à Alexandrie, Donald Mac Lell à New York, Harry Seymur pour les U.S.A, Salvatore Zola, puis enfin Giuseppe Garibaldi qui unifiera le Rite de Memphis avec celui de Misraïm en 1881.

Source : http://www.memphismisraim.com

Partager cet article

Commenter cet article