Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Hauts Grades

Le Rite Opératif de Salomon

1 Mai 2012 Publié dans #Rites et rituels

ORGANISATION DE L'ORDRE

L’ORDRE INITIATIQUE ET TRADITIONNEL DE L’ART ROYAL est une fraternité de Maçons libres dans des loges souveraines.

La fraternité initiatique et traditionnelle tissée entre les Œuvriers et entre 1es Loges est le fondement de cet Ordre. Il est uni dans la pratique du RITE OPERATIF DE SALOMON.

Son organisation est fondée sur un système cohérent, en neuf degrés, réunissant les membres par collèges successifs où ils œuvrent, à chaque niveau, en parfaite égalité.

La pratique du rite, du 1er au 9ème degré, s'appuie sur un ensemble de cahiers composant le REGULATEUR GENERAL et explicitant un certain nombre de ses aspects : le Premier cahier du rite, les Statuts des fondateurs, les Statuta, le Livre Coutumier, les rituels relatifs aux différents types de travaux, la règle du 4ème au 9ème degré.

 

L'Ordre Œuvrier des Bâtisseurs du Temple comporte cinq degrés :

Apprenti,

Compagnon,

Maître,

Maître Secret

Maître Maçon de Marque.

 

L'Ordre Chevaleresque en comporte deux :

Chevaler de l'Arche Royale

Chevalier Rose+Croix

 

L'Ordre Sacerdotal deux également :

Passeur de Lumière

Maître du Nom Ineffable

 

Cette pratique évolue dans le temps grâce aux propositions faites par les COMMISSIONS DE REGULATEUR de chaque Territoire, étudiées et déterminées par les instances dirigeantes de l'Ordre.

La Loge maçonnique est la cellule de base où vit le Maçon Franc, aux trois 1ers degrés du rite. Elle est souveraine dans la mesure où elle choisit qui elle initie et affilie, qui elle radie ou exclut ; où elle essaime et fonde à son tour ; où elle établit la nature, le rythme et la qualité de ses travaux ; où elle reçoit tout Maçon, nonobstant rites et obédiences, dûment reconnu comme tel et invité par un de ses membres ; où elle gère son trésor, évalue son travail et son œuvre sans qu'aucune personne ou institution extérieure à elle n'ait compétence pour influer, intervenir sur elle ou décider pour elle. Elle a la totale maîtrise de sa vie propre et de ses liens avec d'autres institutions maçonniques. Toutes les décisions relatives aux personnes, depuis l'admission dans la Loge jusqu'à la désignation de ses responsables, se font à l'unanimité, par le niveau traditionnel considéré. Cette exigence, absolue, conduit chacun à la prudence et à la vigilance, car la construction d'un consensus authentique est le fruit d'un lent travail individuel et collectif.

Le Maçon est libre dans la mesure où, ayant accédé à la maîtrise, sa voix contribue aux décisions de la CHAMBRE DU MILIEU concernant la vie de la Loge ; il est libre dans la mesure où il visite, s'allie à toute autre famille maçonnique de son choix.

Les Loges s'associent en GRANDES LOGE TERRITORIALES par adhésion volontaire. Cette organisation conforte la fraternité entre les Loges. Une Loge qui souhaiterait pratiquer le RITE OPERATIF DE SALOMON sans adhérer à une GRANDE LOGE TERRITORIALE le peut. De ce fait, elle n'appartient pas à l'Ordre. L’ancrage territorial correspond à une dimension géographique de proximité associée à une cohérence historique - à l'exception de la GRANDE LOGE TERRITORIALE « LE SEXTANT » dont le territoire regroupe tous les Triangles et Loges hors territoire existant.

Les liens entre Loges et G.L.T. sont des liens fonctionnels, basés sur des missions communes. Il n'existe pas de subordination hiérarchique entre elles.

Les Ateliers d'avancement offrent à l'Œuvrier de l'Art Royal la poursuite de son chemin initiatique du 4ème au 9ème degré. En général, l'implantation géographique des « ORIENTS » suit celle des G.L. T.

La Loge LES FONDATEURS N° 1, Mère-Loge générale régulatrice et de promulgation, est composée de tous les Grands Maîtres Généraux - présent et passés -, de tous les Grands Maîtres Territoriaux - présents et passés -, des membres du SUPREME CONSEIL- ainsi que de sept membres personnellement liés à l'histoire de l'Ordre. De plus, la Loge LES FONDATEURS N°1 siège en formations restreintes, SUPREME CONSEIL et COLLEGE DES GRANDS MAITRES TERRITORIAUX, pour des missions précises.

 

Le SUPREME CONSEIL est dépositaire et gardien du R.O.S. et, à ce titre, il décide des orientations générales de l'Ordre et œuvre à la maturation du rite. Il délivre les patentes et diplômes pour les Loges de l'Ordre ainsi que pour celles qui ne souhaitent pas en faire partie. Il gère et administre l'ensemble des neuf degrés du rite. Il est composé de membres choisis dans les Ateliers du 9ème degré, qui sont renouvelables par tiers tous les trois ans. Il est présidé par le SOUVERAIN GRAND COMMANDEUR (élu pour neuf ans par ses pairs) qui organise le travail du SUPREME CONSEIL - et établit les relations fonctionnelles nécessaires avec le COLLEGE DES GRANDS MAITRES TERRITORIAUX. Il représente le rite auprès des autres rites maçonniques.

 

L’administration des trois premiers degrés est déléguée par le SUPREME CONSEIL à l'un de ses membres, le GRAND MAITRE GENERAL, qui préside le COLLEGE DES GRANDS MAITRES TERRITORIAUX. Ce Collège est composa des G.M.T. en exercice et des Passés Grands Maîtres Immédiats ainsi que du Grand Maître Général et du Passé Grand Maître Général Immédiat. Ce Collège travaille avec ses propres officiers. Le choix d'un nouveau G.M.G. est proposé par celui qui siège, assista du P.G.M.G.I. La désignation est faite par le SUPREME CONSEIL dont le GRAND MAITRE GENERAL dépend directement, et agréée par le COLLEGE DES GRANDS MAITRES TERRITORIAUX. La durée de son mandat est de trois ans. Le GRAND MAITRE GENERAL rend compte périodiquement et a posteriori au SUPREME CONSEIL de sa délégation. Celle-ci ne peut être reprise par le SUPREME CONSEIL qu'en cas de faute grave et patente, portant atteinte à l'Ordre. Le G.M.G. représente l'Ordre aux trois 1ers degrés auprès des familles maçonniques.

 

Le COLLEGE DES GRANDS MAITRES TERRITORIAUX veille, pour les trois premiers degrés, à la bonne réalisation des grandes orientations prises par le SUPREME CONSEIL et à l'harmonisation des pratiques ; il assure la cohésion et l'unité; il fédère les propositions émanant des territoires visant à l'évolution de l'Ordre.

 

L’administration des degrés allant du 4ème au 9ème est déléguée par le SUPREME CONSEIL sur chaque Orient à un ASSISTANT GRAND COMMANDEUR choisi en son sein et proposé par le SOUVERAIN GRAND COMMANDEUR. Il a pour mission de transmettre les décisions du SUPREME CONSEIL, de veiller au respect du rite du 4ème au 9ème, d'animer les Ateliers d'avancement et d'établir les contacts régionaux avec les SUPREMES CONSEILS des autres rites maçonniques.

La CHAMBRE DE JUSTICE MACONNIQUE est composée de sept membres, tirés au sort par le SUPREME CONSEIL parmi les membres des Ateliers du 9ème degré. Elle a un mandat d'un an. Elle choisit en son sein son président. Sa compétence s'étend aux actions de personnes ou de groupements mettant en péril l'ensemble de l'Ordre. Elle ne peut être saisie que par un ASSISTANT GRAND COMMANDEUR ou le COLLEGE DES GRANDS MAITRES TERRITORIAUX Son travail est préparé par une mission hospitalière de trois membres des Ateliers du 7ème degré - et ce, quel que soit le degré concerné. La seule sanction qu'elle puisse prendre est l’exclusion de l'Ordre. Ses décisions sont sans appel et souveraines.

Des associations profanes fonctionnant dans le respect des lois de chaque pays concerné correspondent aux différents niveaux de l'institution où s'exercent des responsabilités collectives.

Source : franc-maçonnerie.org

Partager cet article

Commenter cet article