Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Hauts Grades

Le Tablier

28 Février 2013 , Rédigé par X Publié dans #Planches

Définir le symbolisme du Tablier est chose délicate. Pour mes investigations sur ce symbolisme, il a bien fallu que je m'étaye sur les connaissances d'autres frères afin d'essayer d'approcher au plus près et de ne pas en rester au premier stade de la simple description pour tenter d'en déchiffrer l'accès symbolique.

Je crois que le symbole est inflexible et obscur en toute chose. En conséquence, il faut patiemment s'imprégner de sa signification. C'est seulement par l'étude, la persévérance et la méditation que l'on peut arriver à atteindre l'ésotérisme, c'est à dire à l'enseignement, ce mot étant parallèlement synonyme de « INITIATION ».

En tant que franc-maçon, chaque fois, que dans l'exercice de ma participation aux rituels maçonniques, je me pare de mon Tablier, j'éprouve aussitôt un sentiment de nette rupture avec le monde extérieur et ses exigences temporelles. Je revêts l'état en même temps que mes décors qui le symbolisent et je prends place, pour ainsi m'exprimer dans le plan auquel mon initiation maçonnique m'a donné accès, de telle sorte que je ne suis plus alors une individualité assumant une fonction particulière, mais l'outil, le véhicule, personnalisant pour un temps donné, ma dignité de Franc-Maçon. Dans le contexte de la Maçonnerie, le Tablier est manifestement un attribut qui est une réalité servant de signe distinctif à un personnage ou à une collectivité. La balance, par exemple est l'attribut de la justice.

Le Tablier dans le symbolisme de l'homme

Héritier des traditions artisanales, il évoque de toute évidence le travail, au vu duquel son port apparaît nécessaire. Dans cette symbolique le tablier, qui caractérise le vêtement de l'Initié dans sa réception maçonnique, est en effet l'un des emblèmes du travail. Il rappel pour qui le porte, l'obligation d'avoir une vie active et laborieuse. On a pu penser, non sans raison que le rôle protecteur du tablier s'entendait à certaines parties de l'être. De là ce triple symbolisme du tablier :
Personne vouée au travail
Appartenance à une ambiance de travail
Protection contre les risques du travail.
L'homme est triple, cette trinité correspond à la tête, à la poitrine cœur et à l'estomac entrailles.

La Tête : Eclaircissement de la conscience, grâce à quoi il est donné à l'Esprit de contempler enfin le Divin, en toute clarté et en union mystique. Elle symbolise en général l'ardeur du principe actif. Elle inclut l'autorité de gouverner, d'ordonner, d'éclairer. Elle symbolise également l'Esprit manifesté, par rapport au corps qui est une manifestation de la matière.

Le Cœur Poitrine : purifications des forces corporelles, purification de l'âme. La poitrine des anges, selon le Pseudo Denys L'Aéropagite, symbolise le rempart inexpugnable à l'abri duquel un cœur généreux répand ses dons vivifiants. Symbole de protection. Il en fait ailleurs le siège de l'irascibilité, non au sens péjoratif du terme, mais au sens d'élan courageux provoqué par la lutte contre le mal.

L'estomac : épuration des métaux, ennoblissement de l'homme.
Lieu de transformation, il est comparé au laboratoire de l'alchimiste. La chaleur de l'estomac facilite toutes les transformations. Encore faut-il qu'elle ait pour chacun, et à chaque moment de son évolution, le degré et l'intensité qui conviennent.
A quelle partie pourrait correspondre le tablier de l'Apprenti. La tête étant le siège de la pensée, la poitrine cœur étant celle de l'émotion et de la miséricorde, assurément le Tablier correspond à l'estomac. L'estomac est l’Athanor de l'Alchimie du corps humain, donc le siège de la purification par les quatre éléments. Le Tablier recouvre donc la plus grande surface en effervescence de cette partie, pour la sauvegarder de toute blessure ou éclat de sa pierre brute.
Le Tablier constitue l'essentiel du décor du Maçon. Il se compose d'une surface rectangulaire et d'une bavette triangulaire, bavette relevée au grade d'Apprenti. Relevée, non en raison de son grade, mais en justesse de sa malléabilité au travail, ainsi le tablier apparaît dans cette phase comme un bouclier protecteur.

Le Tablier dans le symbolisme du nombre.
Le Tablier de l'apprenti est imaginé, médité et conçu, en deux parties, la bavette de forme triangulaire et du Tablier en lui-même ayant la forme d'un rectangle. Nous pouvons donc énoncer que 1 tablier 2 formes, 3(bavette triangulaire), 4 le tablier = 10 la décade, l'Alpha et l'Oméga de toutes choses. En effet 1+2+3+4 = 10.
Mais en vérité je crois quant à moi, que la valeur est le chiffre 7 (3+4= 7). Le sept représente la totalité de l'espace et la totalité du temps dans les sept degrés de la perfection. Mais ma conviction est que le vrai nombre est celui de notre intime compréhension.
Si nous traçons une ligne partant de la pointe du triangle au centre de la base du Tablier et d'autre part une transversale entre l'adhérence des deux figures, nous trouvons à cet emplacement précis, le point focale de l'homme à savoir le nombril ou l'omphalos qui en symbolique représente le centre du monde.

Le Tablier dans le symbolisme de la Bible.
Le Tablier est un héritage dit-on des Compagnons. Cependant la présence et la conservation de cet effet dans la franc-maçonnerie revêtent une signification symbolique que j'aimerai mettre en relation avec les différents habits mentionnés dans la Bible. Les auteurs sacrés décrivent effectivement l'Habit liturgique des fils d'Aaron. Pour d'autre, il rappellerait la tunique de peau dont Adam et Ave couvrirent leur nudité après la faute originelle. L'événement le plus concordant est extrait de l'Evangile de Jean (P 21, V 7)
« Le disciple, celui que Jésus préférait, dit donc à Pierre << C'est le Seigneur !>>. Simon -Pierre, apprenant que c'était le Seigneur, se noua un vêtement à la ceinture, car il était nu, et se jeta à la mer ».

Le Tablier en analogie avec d'autres assemblées.
On peut assimiler le Tablier Maçonnique avec d'autres vêtements. En effet on retrouve dans plusieurs civilisations ou religions une correspondance avec le manteau blanc, indépendamment des chevaliers, il existe effectivement divers effets et qui ont pour nom
- Le Taleth pour les hébreux (talith) << Par- dessus leurs couvre-chefs, ils avaient mis le blanc « Talith », l'écharpe de prière... >>.
- L'Aube, l'Etole, la Chasuble pour les chrétiens.
- La Toge et l'Epitoge chez les Anciens...

En concordance, les Maîtres soufis couvrent de leur blanc manteau l'enseignement de leurs disciples, en leur conférant leurs pouvoirs. Tous les religieux, et ce sur l'ensemble de la terre, au moment de se retirer du monde en revêtant l'habit et prononçant leurs vœux, se couvrent d'un manteau. Ce geste symbolise le retrait en soi-même et en Dieu, la séparation corrélative du monde et de ses tentations, le renoncement aux instincts matériels. Revêtir le Tablier, c'est indiquer le choix de la sagesse. C'est aussi assumer une dignité, une fonction, un rôle dont le manteau est l'attribut. Le Manteau ou le Tablier, symbole des transfigurations par l'effet d'artifices humains et des personnalités diverses qu'un homme peut assumer, est aussi par voie d'identification, le symbole de celui qui le porte. Donner son manteau c'est se donner soi-même. Quand Saint Martin coupe pour un pauvre la moitié de son manteau, cela signifie plus qu'un don matériel : le geste symbolise la charité qui anime le saint.
Le manteau d'Elie laissé à Elisée signifie que le disciple continue la tradition spirituelle reçue de son Maître et bénéficie de tous ses dons.
Comment et pourquoi Ceindre le tablier !
Pour cette interprétation, la ceinture du tablier est comparée à toutes autres significations du lien.
Etant maintenant sur le point d'être admis dans notre Temple et revêtue des insignes symboliques d'impersonnalité et de protection (le Tablier) L'apprenti doit être relié, rattaché à la tradition par l'intermédiaire de son initiateur.
Mettez-vous à nu, ceignez vos reins. (BBL SEG Isaïe 32,11)
Tressaillez, sereines agitez-vous sûres, dévêtues, nues, la ceinture sur les lombes (BBL CHRQ Isaïe 32,11)
Dévêtez-vous, dépouillez-vous, ceignez vos reins de (cilices) (BBL CRMPN Isaïe 32,11)

Pour concevoir et comprendre ce symbolisme je me servirai, des expressions « ceinture, corde » qui seront plus conformes à la réalité allégorique. La première ceinture dont parle la Bible, et qui doit être considérée comme le prime vêtement. Désigne les feuilles de figuier assemblées par Adam et Eve après le péché (Genèse 3,7). Dans la bible, elle est aussi symbole d'union étroite, d'attache constante dans le double sens de Liaison dans la bénédiction. (Ps 76, 1-13 « Toi le Lumineux » et la Ps 109,17-19 « Elohîm de ma louange ».

Les juifs célébraient la Pâque, selon l'ordre d'Adonaï (YHVH), une ceinture autour des reins. C'est le « kosti » dans l'initiation cathare, ou corde sacrée, fait de 72 fils de pure laine blanche qui ceignait 3 fois le corps. La boucle tient du symbolisme de la ceinture, du noeud, du lien. Il protège qui le porte.
Le Tablier enseigne à mesurer ce qu'on doit accomplir et à percevoir la magnificence de DIEU. Il faut garder sans cesse en esprit, que tous les travaux, initiations, rites, et les épreuves vers le « Grand Art » sont sous les auspices et A.L.G.D.G.A.D.L.U. Le Tablier dans l'Initiation Maçonnique rend hommage, comme témoignage de Foi Au Grand Architecte De L'Univers en sublimant cette offrande par ce cri d'abnégation, devise des Chevaliers :

<< Non nobis Domine ! non nobis, sed Nomini Tua da Gloriam ! >>
<< Ce n'est pas pour nous, Seigneur! ce n'est pas pour nous, mais pour la Gloire de Ton NOM ! >>.

Vénérable Maître, j'ai dit

Source : www.ledifice.net

Partager cet article

Commenter cet article