Mardi 17 juillet 2012 2 17 /07 /Juil /2012 07:00

La matière, prison des esprits pervers, est dénommée par Martines : sphère terrestre.

Pour garder les esprits pervers, Dieu créa le premier Homme ou Mineur spirituel Adam, mais celui-ci, tenté et trompé par les esprits qu'il devait contrôler, prévariqua à son tour et fut puni d'une manière analogue à celle des esprits pervers : il dut quitter « la forme glorieuse pour revêtir une forme matérielle passive et sujette à la corruption », et il fut banni de la sphère céleste dans la sphère terrestre.

Tout ceci n'est qu'une version plus ou moins ésotérique de ce que l'on peut lire dans les premiers chapitres de la Genèse. Mais ce qu'il y a d'original et de profond dans l'exposé de Martines, c'est la définition de la nature de la faute commise par les esprits premiers émanés et par Adam. Le crime des esprits fut d'avoir voulu créer « des créatures spirituelles qui dépendraient immédiatement d'eux-mêmes, ainsi qu'ils dépendaient de celui qui les avait émanés ». Dieu coupa court à cette tentative avant qu'elle passât en acte. Il la fit avorter pendant qu'elle était encore en conception : « leur pensée et leur volonté mauvaises ayant été tuées par le Créateur qui arrêta aussitôt et prévint l'acte del'opération de cette volonté ! »

Leur faute fut donc d'avoir voulu créer non point des essences spirituelles selon les intentions de Dieu, mais des êtres soumis seulement à eux-mêmes.

La faute d'Adam fut analogue : il voulut créer des êtres spirituels ressemblantà lui-même sans se soucier si l'esprit du Créateur était en jonction avec lui. Au lieu donc « d'une forme glorieuse il ne retira de son opération qu 'une forme ténébreuse... une forme de matière ». Ce fut Ève ou l’Hommesse.

Ces deux fautes commises au commencement du Temps par les premiers Êtres spirituels, tels que Martines nous les décrit, résument toute la tragédie de l’humanité depuis ses origines jusqu'à nos jours. Le Dieu qui est ennous veut créer ; sur le plan céleste ses œuvres échouent, avortent, meurent avant d'être passées de conception en acte : sur le plan temporel, la volonté decréer des valeurs spirituelles pures se trouve déviée : tous nos efforts ne réussissent qu’à produire des « formes de matière », piètres reflets de la forme glorieuse de nos rêves orgueilleux. Ainsi conçue, la narration de la double chute suivant Martines peut se rapporter aux efforts et aux désillusions de la vie quotidienne de tous les hommes conscients et surtout de tous les hommes de désir.

Le Traité continue à exposer l'histoire d'Adam. Le pardon lui fut accordé, mais ayant reçu l'ordre de reproduire des « formes semblables aux leurs », le couple Adam-Ève y mit au commencement trop de zèle matériel, ce qui retarda « son entière réconciliation ». Parmi les enfants ainsi procréés se trouve Caïn. Plus tard,« Adam et Ève coopérèrent » à créer la forme d'un fils Abel « par une opération » exécutée « sans excès de leurs sens matériels ». « Le Créateur neput se refuser de correspondre à leur opération, en constituant à la forme qu'ils avaient opérée un être mineur doué de toute vertu et sagesse spirituelle divine ». On a, en lisant les passages du Traité se rapportant aux cohabitations d'Adam et d'Ève l’impression que Martines anticipe sur la soi-disant Magie sexuelle qui jouit actuellement d'un certain succès [2].

Après le meurtre d'Abel par Caïn, « Adam conçut... au gré du Créateur une troisième postérité qu'il nomma Seth ». Toute l'humanité descend de Caïn et de Seth. La lignée de Caïn qui se continue après le déluge par Cham embrasse les hommes aux tendances grossières : ils sont prisonniers de la matière et jouissent de leur maîtrise sur elle. La postérité de Seth qui se continue par Sem et Japheth possédait à l'origine « toutes les connaissances spirituelles divines, que Seth luiavait communiquées ».

Malheureusement pour le genre hominal la postérité de Seth « ne tarde pas àse corrompre par son alliance avec la postérité de Caïn ». Voilà où l'humanité actuelle en est : dans ses membres agissent en un mélange inextricable, d'unepart, les ardeurs vers les réalisations matérielles, les jouissances dans et par la chair et les tentations démoniaques perverses, et, d'autre part, les souvenirs et les désirs s'élançant vers une spiritualité sans entraves. Condition lamentable, maisqui pourrait être pire encore !

Heureusement le Traité nous donne une consolation importante. Fidèle en cela à toutes les traditions ésotériques du monde, Martines nous apprend qu'il vit parmi nous, des êtres chargés de travailler à notre « réconciliation ». Ce sont des Esprits Mineurs Élus, nés « par la seule volonté et l'opération divine ». Ce sont donc, pour parler un langage moderne, des esprits supérieurs incarnés non par nécessité mais par le dévouement aux pauvres humains, qu'ils veulent secourir par le sacrifice de leur liberté spirituelle. Ainsi l'échelle des entités spirituelles se complète : du Mineur en privation (l'homme vulgaire), nous remontons par le Mineur réconcilié au Mineur régénéré. Le Mineur Élu forme transition avec les esprits libres supérieurs et magiques des sphères céleste et surcéleste, dont la hiérarchie aboutit à Dieu.

Source : http://www.martiniste.org/textes/tex_02_traite_reintegration.html

Par Gérard van Rijnberk - Publié dans : spiritualité
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Retour à l'accueil

Présentation

  • Hauts Grades Maçonniques
  • : Hauts Grades Maçonniques
  • : Blog de recherche sur la Franc-Maçonnerie, la Spiritualité et l'Esotérisme dédié à mon ancêtre James O'Kelly, Franc-Maçon catholique. Erin Go Bragh !
  • Contact

liens

Compteurs

   un compteur pour votre site
                  1665 ABONNES A LA NEWSLETTER              
    2770 ARTICLES PUBLIES     

Le blog de la RL L.Dermott

            Loge Dermott

http://logedermott.over-blog.com

 

Recherche

 
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés