Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Hauts Grades

Le Triangle

28 Mai 2012 Publié dans #Planches

Cette étude d'un symbole portera sur le Triangle.
Vous savez que cette figure géométrique est la plus simple et c'est la première réalisable.

Nous allons voir ce que l'on peut en dire au 3ème degré.

Sans vouloir entrer dans la magie des nombres, ce qui dépasserait le cadre de cette causerie, il me faut préciser que le TRIANGLE symbolise le chiffre 3, dans un certain sens. Je viens de vous dire, "dans un certain sens" car, cette figure si simple en apparence, est en réalité, d'une grande complexité.

Nous allons l'examiner sous ses aspects principaux.

Premièrement, l'aspect symbolique courant, c'est à dire la signification que tout le monde connaît. Ensuite, nous l'étudierons selon le mode ésotérique pour en comprendre le sens initiatique qui nous intéresse au 3ème degré.
Nous allons donc commencer par le plus simple, le plus communément admis et nous irons chercher dans les arcanes hermétiques de la Sagesse, quelle en est la signification exacte. Ce raisonnement portera d'abord sur la signification du TRIANGLE en tant que symbole, ensuite, sur la synthèse qu'il représente par sa relativité, c'est à dire, par la place qu'il occupe dans le Temple et, enfin, nous en dégagerons le message que les créateurs du Temple ont voulu nous transmettre en plaçant le Triangle là où ils l'ont mis.

Le sens le plus connu, celui que l'on attribue le plus communément au TRIANGLE en tant que symbole est celui du chiffre 3. On le représente par les 3 coups ou par les 3 points. Le TRIANGLE, à lui seul, symbolise la Franc-Maçonnerie. Par sa représentation graphique ou par sa représentation symbolique des trois coups. Il est le signe de reconnaissance de tous les F\M\, de quelques Obédiences qu'ils soient à travers le Monde.

A ce stade, il signifie les trois dimensions dans lesquelles nous vivons. Il ne peut rien exister de tangible, de mesurable, de matériel, si les trois dimensions ne sont pas réunies. Chaque élément, pris séparément, est une abstraction qui n'a de manifestation effective qu'à partir du moment où il est associé aux deux autres.

Prenons un exemple. La longueur: il serait absurde de dire que la longueur n'existe pas. Si vous voulez saisir un objet situé à dix mètres de vous, ce sera impossible car l'objet est séparé de vous par une distance. Mais, cette distance n'existe que relativement, par rapport vous et à l'objet que vous voulez saisir. Vous pouvez la réduire, la supprimer en vous approchant de l'objet ou en le rapprochant de vous. Mais la distance n'existe pas par elle même. Vous ne pouvez pas la saisir, la couper au couteau, la mettre dans votre poche. Donc c'est une abstraction qui ne peut exister que si on la considère dans un contexte contenant les deux autres dimensions.

Illustrons cette démonstration par un autre exemple. Prenons une pièce de monnaie.
Nous y trouvons, comme dans tout, nos trois dimensions. Le coté pile, le coté face et reliant les deux, le corps de la pièce. Imaginez que vous vouliez enlever le coté pile. Pour si fine que soit la couche de métal enlevé, il restera toujours une épaisseur. Donc vous aurez fractionné votre pièce en deux morceaux ayant chacun un coté pile, un coté face et une épaisseur pour si fine qu'elle soit.

Voyons un autre exemple. Prenons une baguette et posons la devant nous.

Nous aurons un coté droit, un coté gauche et une partie centrale. Sectionnons la baguette par le milieu et enlevons le coté droit. Pensez vous qu'il va rester le coté gauche seulement ? Non, il va rester deux morceaux ayant chacun un coté droit, un coté gauche et une partie centrale.

Pour résumer cette première partie, nous dirons que pour qu'une chose existe réellement, il est indispensable que les trois conditions primordiales, c'est à dire les trois dimensions, soient réunies. Tant qu'elles ne le sont pas, rien n'existe effectivement, il n'y a pas de manifestation matérielle. Mais dès qu'elles sont réunies et tant qu'elles le sont il y a effectivement manifestation matérielle.

Remarquons que dans la nature, toutes les matières existantes sont formées par cette Loi et, comme on ne peut pas dissocier les trois principes de la manifestation, rien ne se créé, rien ne se détruit. Il y a seulement des modifications, des mutations, des changements de forme ou de volume.

C'est parce qu'ils connaissaient bien les lois fondamentales de la Nature que les fondateurs du Temple on choisi le TRIANGLE pour symbole. Le choix de cette figure géométrique, base symbolique de la F\M\, démontre que ses créateurs étaient des Initiés et qu'il ont voulu créer une école initiatique.

Voilà ce que l'on dit dans les Loges bleus, au premier grade. Mais ici, nous devons regarder le Triangle d'une autre façon, selon la méthode ésotérique. Souvenons nous qu'un symbole tout seul a bien une signification mais il ne veut rien dire. Pour en savoir plus, il faut regarder où il se trouve et surtout ce qui l'entoure

La F\M\ est une école initiatique qui a pour but de perfectionner la faculté de comprendre de ses membres. Le développement spirituel ne peut se faire que par l'étude des grandes Lois primordiales de la Nature qui sont contenues et résumées dans les symboles qui nous entourent. Tant que cette théorie ne sera pas comprise et
appliquée consciencieusement par tous les F\M\, aucun travail vraiment Maç... ne sera fait. Tant qu'un F\M\ n'a pas compris cette théorie et ne la met pas en application, il ne sera pas un vrai F\M\ et, de ce fait, ne pourra pénétrer dans le Temple de l'Esprit pour y jouir des bienfaits de la connaissance.

En vertu de ce qui vient d'être dit, je pense que tous ceux qui croient que chacun peut interpréter les symboles à sa manière sont dans l'erreur. On doit essayer de comprendre, sinon on se noie dans la littérature stérilisante.

Afin de vous le démontrer, nous allons passer à la seconde partie de cette causerie.
Elle a pour objet l'étude de TRIANGLE selon la méthode ésotérique.

Voyons d'abord le TRIANGLE lui-même. Il signifie 3. A condition que l'on prenne trois lignes existantes et qu'on les rassemble en faisant joindre leurs extrémités. Mais, si on trace, avec un crayon, ou une pointe, ce n'est plus vrai. Pour tracer une figure géométrique quelconque, il faut d'abord commencer par marquer un point. Ce point est l'origine, le principe de la figure. On ne peut pas ne pas en tenir compte car, sans lui, il n'y aurait rien de fait. Retenez que le Triangle est formé par un point de départ et de trois traits, ce qui fait quatre éléments. C'est à dire le quaternaire dont je vous parlerai plus loin.

Je vais arrêter ici l'étude ésotérique du TRIANGLE, non pas qu'elle soit terminée, loin de là, mais pour continuer à rechercher le message transmit par ce symbole.

Pour faire cette étude, nous devons regarder non plus seulement comment il est fait mais encore étudier l'emplacement et, aussi, quels sont les rapports avec le Temple et les autres symboles qui l'entourent. Autrement dit, nous allons faire la synthèse de ses différentes significations. Ce travail est véritablement le plus important. C'est ainsi que travaillaient les Sages Initiés de l'Antiquité. Au lieu de faire des spéculations de l'esprit, nous allons essayer de découvrir le sens réel de ce symbole.
Ce qui nous permettra de comprendre le message que les fondateurs du Temple ont voulu nous transmettre. Nous allons regarder notre TRIANGLE, comment il est fait et où il est placé.

Notre symbole primordial est toujours éclairé pendant nos travaux. Au centre vous voyez un œil. Pourquoi ? Pour trois raisons.

1°) Le TRIANGLE est placé au dessus de la tête du V\, tout le monde le voit et il nous voit tous. Nos travaux devant se dérouler selon les Lois et les enseignements du TRIANGLE, nous l'avons toujours en vue afin de ne pas nous égarer, de ne jamais oublier que nous sommes venus dans le Temple pour y faire un travail philosophique, pour y perfectionner nos esprits. Lui aussi nous voit, comme un bon maître, il surveille si les travaux qu'il doit diriger sont bien exécutés. Il représente donc l'œil qui voit tout, la conscience du vrai F\M\.

2°) Le fait qu'il soit placé derrière et au dessus du V\ doit nous inspirer une autre réflexion. Le TRIANGLE fut placé là lors de la création du Temple, il y restera tant que durera le Temple. Cette constatation devrait faire naître en nous un grand sentiment d'humilité. Combien de Maç... sont passés dans ce Temple ? Ils venaient du néant et y sont retournés. Le TRIANGLE, lui, est resté. Combien de Présidents sont venus, sont passés et ont disparus ? Le TRIANGLE lui, est resté. Parmi tous ces hommes, combien étaient ou se croyaient importants, irremplaçables ? Ils sont quand même partis pour retourner à cette poussière d'où ils étaient venus. Le TRIANGLE, lui, est resté. Toujours identique et égal à lui-même pour nous rappeler la vanité de la condition humaine.

3°) Dans le TRIANGLE, nous voyons un œil. Cet œil est formé par une forme ovale entourant un rond avec un point central. Écoutez moi bien mes FF... car ici se place une preuve magnifique de la haute science de nos anciens Maîtres qui, malicieusement, se plaisaient à jouer avec les apparences des formes classiques afin de les rendre incompréhensibles aux profanes et à ceux qui n'étaient pas suffisamment initiés.

Voyez comment le vrai sens du message est occulté par l'éblouissante simplicité de l'image car le vrai symbole n'est pas l'œil. L'œil n'est qu'un leurre destiné à bloquer l'étudiant novice sur le sens symbolique élémentaire de "l'œil qui voit tout". Cette interprétation qui est très juste dans un premier temps, empêche de voir le principal.
Car le vrai symbole, c'est le rond avec un point central.

Ce signe symbolique existe depuis la plus haute antiquité, dans toutes les Écoles initiatiques. Il est employé pour désigner l'Éternité par le rond et le Principe par le point central.

En effet, le cercle n'a pas de commencement ni de fin. C'est un trait qui continue sans que l'on puisse distinguer si il commence comme il finit, s'il finit exactement comme il commence ou s'il ne s'arrête jamais. Le point, comme je vous le disais au début, signifie le principe, le commencement de toutes choses.

Le mélange de ces deux significations peut s'exprimer de la façon suivante. Le Principe dans l'Éternité, l'Éternité du Principe ou encore le Principe Éternel. Ce signe a donc pour mission de représenter Dieu. Pas le dieu des catholiques, ni d'aucune autre religion mais le Principe de toutes créations, Le Grand Architecte.

Relisez les Constitutions d'Anderson, vous y trouverez qu'à son époque, pour être reçu F\M\, il fallait croire en Dieu, pas à un dieu particulier d'ailleurs, n'importe lequel faisait l'affaire puisque les F\M\ devaient toujours être de la religion du pays dans lequel ils se trouvaient. Et comme ils changeaient souvent de pays !!!

Mais il y a d'autres preuves de la justesse de ce raisonnement. Dans certaines obédiences, dans certaines Loges, dans certains grades, l'oeil de notre TRIANGLE est remplacé par quatre lettres qui sont IEVE ou INRI. C'est le mot que l'on voit sur les croix chrétiennes, c'est le nom de Dieu. Dans INRI, il y a deux I et dans IEVE, il y a deux E. Dans les deux cas, il y a trois lettres dont une est double. Bornons nous à constater que nous retrouvons là encore une fois le 3 et le 4, le Principe quaternaire qui ramène le Ternaire à l'Unité.

Enfin, remarquons que ces mots ont une signification profonde. Les mots sont le Verbe, ce sont des mots Principes. Principe veut dire début, commencement. On pourrait très bien remplacer notre TRIANGLE par la première phrase de la Bible "Au commencement était le Verbe", le sens serait le même.

Nous devons également considérer l'emplacement de TRIANGLE. Il se trouve à l'extrémité Est du Temple. Pourquoi cette place ? Il représente la Connaissance, le Savoir, la Sagesse. Or, l'Est est le point d'où vient le Jour, c'est le printemps, la jeunesse, c'est le point ascendant des Astrologues. En aucun cas, l'Est ne représente la Sagesse, ni le Savoir.

Il y a donc une contradiction apparente. A première vue, le TRIANGLE devrait être placé dans la colonne du Midi qui, elle, signifie l'Automne, l'âge mûr, les fruits que l'on récolte et, également, la Sagesse, la Connaissance et le savoir qui sont l'apanage des Maîtres. A moins que l'on admette que la Connaissance est venue de l'Orient.
C'est à dire, de croire que les occidentaux étaient des barbares, des sauvages et que ce sont les orientaux qui ont amené le Savoir, la Science. Mais ce serait une énorme erreur fondamentale, une méconnaissance totale de l'histoire du Monde.

Sachez que bien avant les Romains, avant les Grecs, les Chaldéens, les Egyptiens, les Sumériens, il existait une civilisation Celte qui avait d'immenses connaissances. A tel point que les Prêtres Egyptiens disaient que les Druides étaient les hommes les plus instruits du Monde.

L'histoire de cette civilisation nous est relatée par la légende de RAM et confirmée par les livres sacrés hindous "les VÉDAS". RAM, ce druide qui avait découvert le remède de la peste et qui, pour éviter une guerre civile provoquée par les exactions des druidesses au sujet des sacrifices humains qui menaçaient de décimer la jeunesse, quitta le GOLL-LAND, le pays des Forêts (la Gaule) avec ses partisans. Il les dirigea vers les contrées sauvages de l'Est. Ce long voyage les mena jusqu'aux Indes où ils furent accueillis avec un grand respect. RAM devint Roi car, lui et ses compagnons étaient de grands Initiés et les habitants de l'Inde étaient de pauvres barbares ignorants. Au Thibet, le grand prêtre porte le nom de son illustre prédécesseur. LAMA vient de RAMA.

Cette petite digression historique ne nous a pas éloigné du TRIANGLE car nous le retrouvons dans cette phrase que disaient les Bardes druidiques deux ou trois millénaires avant que les égyptiens ne commencent à construire leurs premières pyramides. "Trois choses sont primitivement contemporaines, Dieu, la Lumière et la Liberté". N'est-ce pas le prélude à notre trilogique acclamation?

Cherchons à présent le message que nous transmet le TRIANGLE. Vous savez que les symboles sont des figures qui condensent, qui résument de la façon la plus simple possible une idée, une Loi ou un Principe. Le symbolisme est le langage des initiés, il est réservé aux adeptes. Les profanes n'y comprendront jamais rien. Il permet de transmettre des messages qui peuvent traverser le Temps sans risques d'altération car un initié pourra toujours le reconstituer, très exactement, dans son sens originel quels que soient son époque ou le langage qu'il utilise.

Reprenons donc la contradiction apparente de la place du TRIANGLE dans le Temple. Il se trouve à l'Est, à l'endroit que les Astrologues nomment le point ascendant. Ce point représente dans l'interprétation astrologique la personnalité, l'essence même du sujet étudié. Dans le thème d'une Nation, il représente le peuple.

C'est ce point précis qui s'appelle l'Horoscope. Donc, si les créateurs du Temple ont mit un TRIANGLE à cet endroit, ce n'est pas par hasard car, des initiés qui sont capables de créer un Temple connaissent certainement la valeur des symboles qu'ils utilisent. S’ils ont mit un symbole aussi important à l'Orient, c'est pour préciser que ce symbole primordial représente la vraie personnalité de ce Temple. Le Temple étant une école, on peut en déduire que les buts poursuivis dans ce Temple seront l'étude du symbolisme et des enseignements contenus dans les symboles.

Souvenez vous de cette phrase dite pendant l'initiation au premier degré. "Ici, tout est symbole. Regarde, médite et tu comprendras" Voilà ce que nous dit le TRIANGLE.

Mais il dit aussi, de par sa formation quaternaire, le chiffre 4, la matière et par le chiffre 3, l'Esprit, il dit que nous, F\M\ de l'Esprit, nous devons apprendre à perfectionner notre esprit et, ensuite, faire profiter les autres de nos
connaissances, de nos acquisitions. Autrement dit, nous perfectionner pour pouvoir, ensuite, améliorer les autres. Si il en était autrement, si nous gardions égoïstement pour nous seuls les bienfaits que nous apporte la connaissance des grandes Lois naturelles contenues dans les symboles, nous irions à l'encontre des enseignements du TRIANGLE.

Le TRIANGLE étant la synthèse de la matière et de l'esprit nous dit qu'il ne doit pas y avoir de pratique sans théorie, pas de théorie sans pratique et pas de théorie, pas de pratique sans travail.

Pour terminer, je rends hommage aux hommes sages qui ont su créer ce monument de perfection qu'est le Temple Maçonnique et, comme il est dit dans toutes les Écoles initiatiques traditionnelles

"Je vous salue sur les trois points du TRIANGLE ".

J'ai dit.

Source : www.ledifice.net

Partager cet article

Commenter cet article