Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Hauts Grades

Le Triple Tau

17 Juin 2012 Publié dans #hauts grades

Le degré de de l’Arche Royale (le 13ème degré du Rite Ecossais , ou 7e degré du Rite d'York) est également connu comme le « Maçon du secret« . Au cours de ce degré, les initiés sont censés recevoir de grandes vérités maçonniques.

« Les membres de ce degré sont nommés compagnons, et « ont droit à une explication complète des mystères de l’Ordre », tandis que dans les degrés inférieurs ils sont connus sous l’appellation commune, familière, de frères, et maintenu dans un état de profonde ignorance du secret sublime qui est révélé dans le présent chapitre. Cela est conforme à la coutume de Pythagore, qui distinguait ainsi ses élèves. Après une période de probation de cinq ans, comme indiqué précédemment, ils étaient admis en présence du précepteur, appelés ses compagnons, et autorisés à s’entretenir avec lui librement. Avant l’expiration de ce mandat, il délivrait ses instructions de derrière un écran »

- John Fellows, Fellows’s Inquiry into the Origin, History, and Purport of Freemasonry

« Si nous passons à l’Arche Royale, nous recevons une merveilleuse accession à la connaissance, et trouvons chaque chose rendue parfaite, car c’est le nec plus ultra de la Maçonnerie, qui ne peut jamais être dépassée par aucune institution humaine. »

George Oliver, Lectures on Freemasonry

C’est au cours de ce degré que l’initié apprend le nom sacré de Dieu.

« Un degré indescriptiblement plus auguste, sublime, et important que tout ceux qui le précèdent, et qui est, en fait, le sommet et la perfection de la maçonnerie ancienne. Il imprime à nos esprits la croyance en l’existence d’un Dieu, sans commencement de jours ni fin d’années, le grand et l’incompréhensible Alpha et Oméga, et nous rappelle la vénération qui est due à Son Saint NOM. »

- George Oliver, Historical Landmarks

Ce nom saint est Jahbulon, une combinaison de mots signifiant « dieu » en syriaque, chaldéen et égyptien.

« Jéhovah. Parmi les variétés de ce nom sacré en usage chez les différentes nations de la terre, trois méritent particulièrement l’attention des Maçons de l’Arche Royale:

1. JAH. Ce nom de Dieu se trouve dans le 68e Psaume, v. 4.

2. Baal ou BEL. Ce mot signifie un seigneur, maître, ou possesseur, et il a donc été utilisé par la plupart des pays de l’Est pour désigner le Seigneur de toutes choses, et le Maître du monde.

3. ON. Ce fut le nom par lequel l’Éternel était adoré chez les Egyptiens. »

- Malcolm C. Duncan, (Duncan's Masonic Ritual and Monitor)

Le rituel d’initiation à ce degré reprend le retour à Jérusalem des trois maçons les plus excellents qui ont été maintenu en captivité à Babylone. Je ne décrirais pas toute la cérémonie et le symbolisme, mais à un moment donné, il est demandé à l’initié d’apprendre un mot de passe secret et un signe de la main, afin de passer par une série de voiles. L’image suivante montre le signe de la main nécessaire pour passer par le second voile, comme l’indique le Duncan's Masonic Ritual and Monitor :

« Le Maître du deuxième voile: « Trois des plus excellents maîtres que vous devez avoir été, ou qu’à ce jour vous ne pouvez avoir été, mais plus loin vous ne pouvez aller sans mes mots, signes, et mot d’exhortation. Mes mots sont Sem, Japhet, et Adoniram, mon signe est le suivant: (mettant sa main dans son sein), c’est à l’imitation de celui donné par Dieu à Moïse, quand il lui ordonna de mettre sa main dans son sein, et, lorsqu’elle est sortie, elle est devenue blanche comme la neige. Ma parole d’exhortation est explicative de ce signe, et se trouve dans les écrits de Moïse, à savoir, le quatrième chapitre de l’Exode »:

« L’Éternel lui dit encore: Mets ta main dans ton sein. Il mit sa main dans son sein; puis il la retira, et voici, sa main était couverte de lèpre, blanche comme la neige. »

- Malcolm C. Duncan, Duncan’s Masonic Ritual and Monitor

Comme indiqué plus haut, ce geste de la main est dit être inspiré d’Exode 4:6. Dans ce verset biblique, le coeur (« le sein ») signifie ce que nous sommes, la main ce que nous faisons. Il peut donc être interprété ainsi: Ce que nous sommes, c’est ce que nous finissons par faire. La signification symbolique de ce geste pourrait expliquer la raison pour laquelle il est si largement utilisé par les maçons célèbres. La main cachée permet aux autres initiés de savoir que la personne représentée fait partie de cette Fraternité secrète, et que ses actions ont été inspirées par la philosophie maçonnique et ses croyances. En outre, la main qui exécute les actions est cachée derrière un vêtement, ce qui peut symboliquement faire référence à la nature secrète des actions maçonniques. Voici quelques-uns des hommes célèbres qui ont utilisé ce signe de la main.

Source : http://www.musikresiste.com

Commentaire : article qui n’est pas pro-maçonnique . Mais il est parfois intéressant de voir ce qui circule sur le net.

Partager cet article

Commenter cet article