Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Hauts Grades

Les Quatre éléments

22 Décembre 2012 , Rédigé par H\ M\ Publié dans #Planches

Le monde ne peut être figé et la pensée spirituelle ne peut s'enfermer dans un dogme. Le dogme est l'ennemi du doute qui doit imprégner chaque maçon.
Tous les matériaux constituant le monde seraient composés de quatre Éléments, et la matière élémentaire résulte de l'équilibre qui s'établit entre eux. Les quatre Éléments se trouvent nécessairement réunis en tout objet physique.

Les Elément sont la « TERRE » lieu de vie, l’« AIR » qui produit la volatilité, l’« Eau » qui resserre les corps, et le FEU qui les dilate.

Aux Eléments se rattachent les qualités élémentaires, qui sont le sec, l'humide, le froid et le chaud.

Dans l’initiation maçonnique, les quatre éléments signifient une purification par le feu, l’eau, l’air et la terre. L'initié doit être purifié pour entrer en maçonnerie.

Les Quatre éléments

LA TERRE

La Terre lieu de vie, est la base. DIEU a formé l’homme à partir de la poussière de la terre, quelque part le Vénérable est dieu en loge. Le premier contact avec la terre à lieu dans le cabinet de réflexion. Au chaud de la terre l’apprenti maçon entre en contact avec le premier élément.

Une mort symbolique

L'initiation commence par le passage par le Cabinet de réflexion 'durant lequel est vécue " la mort au vieil homme", puis elle se poursuit dans le Temple.

Partant du passage dans le Cabinet de réflexion mais dépassant le cadre de celui-ci, le postulant est placé au cœur de cette terre afin d’y être recrée. Rituellement cette mort symbolique est le commencement d’un long chemin dont on prend conscience très vite en tant qu’apprenti. Le chemin est long et il faut beaucoup travailler, motiver son esprit faire grandir son âme.

Le sanctuaire est- une sorte de sanctuaire ou le postulant est seul, rien ne vient nous troubler, on est seul dans ce lieu de vie et de mort.

Ce lieu, symboliquement une grotte, est équivalent aux ténèbres malgré la petite bougie qui laisse l’espoir d’un monde meilleur. En sortant à la lumière on renaît grâce à la bougie et on découvre de mystérieux symboles.

Ce lieu de gestation laisse entrevoir la beauté de l’après initiation ce qui rassure le postulant apeuré par les ténèbres. La terre est la vie mais aussi la mort.

L’espoir d’un monde nouveau et meilleur

En loge l'épreuve de la terre laisse entrevoir un nouveau monde est il beau comme on l'espère. ? Les mystères sont ils maîtrisables. Dépouillé mais bien vivant, le postulant emprunte le chemin des ténèbres ou malgré le noir il doit agir avec vigilance et persévérance et emprunter en pleine lumière, les yeux bandés, le chemin au cœur du temple, lieu de recueillement et de silence.

Le cabinet de réflexion est exactement l'inverse de ce que le postulant va trouver dans le temple Les différentes épreuves de la terre, la marche, la planche à bascule, conduit le postulant à s'interroger "ou ai je mis les pieds "qui me portent à peine.?

Ce qui peut sembler le plus naturel, la marche, devient compliqué dans le temple, cela doit rendre humble le postulant...il est dans un nouveau monde.

Un symbolisme prédominant

Le symbolisme est très important en tant que véhicule d’une voie progressive intérieure, c’est-à-dire initiatique L’équerre permet de délimiter l’espace terrestre en le divisant en quatre régions selon les quatre directions (les quatre points cardinaux). Elle est non seulement le symbole du carré, mais aussi du nombre 4 tous deux représentant la solidification et la densification du monde.

L’équerre symbolique implique l’idée de rectitude, de rigueur, de précision. Le maçon se doit « d’être à l’équerre », c'est-à-dire droit, rigoureux et ferme dans ses pensées, ses actes et ses paroles.

La Franc-maçonnerie procure les métaphores propres à éclairer les voies obscures qui relient les désirs aux idées, les émotions aux représentations du monde, le cœur et l'esprit.. Bien souvent, le discours sur les symboles et les mythes s'enlise dans l'occultisme et le dogmatisme, créant ainsi des malentendus. Ce qui est important c'est la voie intérieure, l'introspection, tout vient de l'intérieur et tout retourne a l'intérieur.

Le rite est l’acte "magique" qui a pour objet d’orienter une force occulte vers une action positive, déterminée et qui consiste en gestes, paroles ou attitudes adaptées à chaque circonstances. L’ordre y est prescrit et s’inscrit dans une tradition.

Chaque substance présente dans l’univers serait constituée d’un ou plusieurs de ces Éléments, en plus ou moins grande quantité. Ce qui expliquerait le caractère plus ou moins volatil, chaud, froid, humide, ou sec de chaque matière.

L’EAU

Source de vie

Elle est à la fois source de vie, purification, régénérescence ; L'eau est la source de toute chose et de toute existence. La voie d'eau est dite longue car c’est la voie de l'éveil progressif. On est baptisé étant enfant avec l'eau et l'initié est un enfant de 3 ans. La voie de l'eau brule le périssable pour ne garder que l'essentiel, on laisse les métaux à la porte du temple. Déjà, .on ne garde que l'essentiel son esprit et son cœur. La voie d'eau est la voie de l'éveil progressif, elle est la voie de l'humilité et il y a la coupe des libations qui rappelle à l'initié ses engagements, le dynamisme et vie, la capacité de renouvellement qui est enseigné par le travail en loge. Lorsque les hommes se détourne de dieu, ils subissent le châtiment ultime, le déluge symbole de la purification du monde, le déluge est la destruction et l'instauration d'un nouvel ordre, dissolution de tous les éléments et régénération. Il est à la fois source de vie, purification, régénérescence (mort du profane et naissance de l’initié ).

L'eau contient la totalité des potentialités de création. L'initié doit être mis en contact avec cette totalité, la nature de l'eau est fluidité et mobilité. Elle enseigne que la vie dont elle est porteuse est mouvement et que le sacre ne saurait se satisfaire d'immobilisme, et cette élévation permet de respirer c'est le premier et le dernier acte de la vie.

L'eau contint la totalité des potentialités de création l'une des tache d'une loge initiatique est de mettre en contact l'initié avec cette totalité. La nature de l'eau est fluidité et mobilité, elle enseigne que la vie dont elle est porteuse est mouvement

L'Eau contient la vie, la transporte, la conserve et la régénère. L'eau est la médiatrice entre le ciel et la terre. L'eau est vecteur de transmission et de purification, l'eau est utilisée en loge comme l'eau du baptême, s'agissant d'une naissance d'une renaissance par l'eau. On crée un frère, la purification a lieu par le lavement des mains dans un vase. La main est reliée au cœur. Grâce à ses mains le maçon construit. La main renvoie à l'une des capacités de rendre visible ce que le cœur a perçu, la main est liée à l'intelligence du cœur avec laquelle chacun des outils présents en loge doit être utilisé pour le bien commun. L'eau permet de faire rayonner l'esprit et les sentiments et d'élever la matière vers l'esprit via le cœur. L'eau est la voie lente d'approche du sacré, elle est la voie de l'humilité.

L’AIR

L'épreuve de l'air c'est découvrir la pensée divine à l'œuvre dans la création.

Le maçon se doit d'être libre comme l'air. L'air invite a rejeter l'immobilisme. L'air ouvre sur le mystère de la vie, l'air est le souffle de vie, et permet de parcourir les chemins de l'invisible, le voyage du maçon est un voyage ascensionnel sur la route du ciel et le voyage vers l'immortalité. Voyage vers la connaissance et la grande sagesse, le maçon initie voit la lumière et l'esprit de l'air lui enseigne la fluidité et le mouvement permettant l'accès vers le merveilleux et de rejoindre l'air lumineux qui tisse l'âme de l'initié, le travail en loge permet comme l'oiseau de s'envoler vers dieu et de rêver de l'immortalité.

L'esprit c'est la respiration cosmique. Dans l'espace sacre du temple, l'air a toute sa place, l'apprenti qui a la foi a conscience qu'il est en quête du mystère de la vie et de la création.

Chaque tenue est semblable à la création originelle indissociable de la purification par l'air. La capacité de renouvellement d'une loge initiatique est garante de la vitalité de ses membres, les frères sont placés dans le temple rituellement comme au premier jour tout rappelle la naissance. Le sacre est toujours présent.

L’air, vecteur de sensations.

Le souffle et la parole ne font qu'un.
Observer et caractériser en quoi l’air est porteur de sensations : odeurs (gaz, parfums), ondes sonores et lumineuses, rythmes saisonniers, etc.

L'âme, le corps et l'esprit de l'apprenti ont besoin de l'air pour s'élever et atteindre le firmament et en la sagesse divine.

L’air est imaginaire, et symbolique

L’oiseau maître du ciel a toujours été très présent dans les croyances sous forme de divinités, de pratiques divinatoires ou de symboles. L’âme peut ressembler a un oiseau lorsqu'elle s'envole pour rejoindre dieu..

Le vent est l'exemple suprême de la force de l'air et de la purification. L'apprenti apprend a percevoir la lumière au cœur des ténèbres, l'épreuve de l'air met l'apprenti en contact avec l'invisible, l'air véhicule la vie et le souffle, reçoit la puissance d'unir le haut et le bas, l'épreuve de l'air est un acte de construction, elle participe à la naissance de l'apprenti, le vent divin, le souffle divin est le véhicule. Et l'air par sa nature mobile est insaisissable l'âme et l'esprit sont purifiés. L'apprenti a les yeux bandés et se trouve donc en relation avec l'invisible. L'apprenti perçoit puisqu'il ne voit pas. L’apprenti a perdu ses repères. L'air balaie les mauvaises pensées, les pensées profanes, il fait partie de la renaissance, avec le tumulte qui est fait, on pense à l'orage, l'épreuve de l'air marque l'ébranlement de la conscience qui surgit en l'être,.
L'air a une fonction de lien entre ciel et terre, par le don de l'air une loge initiatique reçoit la puissance d'unir le haut et le bas. l'apprenti est en bas il doit vouloir et pouvoir s'élever !
La puissance d'unir le haut et le bas l'épreuve de l'air est bien un acte de construction, l'air enseigne la capacité d'élévation et d'abstraction ; L'apprenti apprend à accorder son cœur avec celui de la loge et plus précisément avec les cœurs de ses frères,

Les phénomènes du ciel sont des manifestations de l’action des forces divines (foudre, météorites).mais l'apprenti qui croit ne doit pas avoir peur.

L'air dans la civilisation

L'air est l'un des quatre éléments et selon les récits mythiques, il est, avec le feu, un élément actif, un élément mâle alors que la terre et l'eau sont des éléments féminins. Il représente le monde subtil entre le Ciel et la Terre, entre les hommes et Dieux. C'est l'élément qui remplit les êtres, il est donc associé au souffle de vie. Symbole de la vie, invisible, universel et purificateur.

L'air est symbole de mouvements, de liberté, de subtilités, d'allègement. L'air est associé au souffle, au souffle de vie, et suivant les religions, à l'âme. Si l'air est invisible, il nous rend sensibles aux vents, aux odeurs, à la chaleur. la sagesse s'élève de la terre en l'air et de nouveau descend sur la terre acquérant la puissance du haut et du bas.

L'air remplit l'espace entre le ciel et la terre si on veut rejoindre l'esprit, le ciel, il faut utiliser l'air. L'air permet la circulation de la lumière, c’est un agent de liaison des espaces. L'air véhicule la vie en sa qualité de souffle divin. Dieu est derrière le souffle de vie, le souffle est le véhicule

LE FEU

Le feu puissance spirituelle

Si nous pouvons percevoir trois éléments par le toucher, il en est tout autrement de la chaleur du feu. Nous ressentons aussi la chaleur sans avoir de contact avec elle. Nous la percevons dans notre corps.la chaleur est intérieure, la tradition initiatique évoque le passage par le feu comme une naissance spirituelle de l'être, traditionnellement la naissance par le feu est naissance à la conscience créatrice de l'univers et ouvre sur la notion d'immortalité, le feu et la chaleur indiquent le réveil net la mise en mouvement, c'est la puissance spirituelle. Le baptême seconde naissance se réalise par le feu l'esprit est représente comme une flamme qui se transmet. On pense à l'expression baptême du feu. On parle d'illumination et de naissance de l'esprit. A l’église le feu est celui de la flamme du cierge. Le feu peut être destructeur mais également créateur. Le feu, permet l'entrée dans le sacre, traverser le feu sans être brule fait de vous un être a part, il faut passer par le feu pour cheminer sur la voie qui mène é la lumière, la franc maçonnerie fait vivre cette épreuve au novice, lui permettant d'intégrer ce nouveau corps, on ressent un souffle chaud qui vous lèche le visage et on est purifié. Cette chaleur est magique, ce feu illumine le temple et c'est merveilleux, le feu transforme la mort en vie, on touche au merveilleux. Le novice découvre le feu créateur et la chaleur qui s'en dégage participe à l'œuvre de création. Le feu dans les ténèbres apporte la lumière, Le feu met à l'épreuve.

Le serment est un moyen d’allumer le feu le feu intérieur, il embrase le destin de l'être, on alimente ce feu intérieur par le travail en loge et dans le temple.

Le feu constructeur

Les travaux et la participation aux offices,.l'énergie individuelle est offerte aux frères du temple; le feu a une double nature, il peut réchauffer ou bruler, lors de l'initiation le feu est positif de telle sorte que s'agissant du feu sacre, il a pour but de nourrir. Le but est de combattre le mauvais feu, par le feu sacré, car le feu sacre est le feu de l'âme. Il faut rejeter les feux de son ego et de ses passions, il faut maitriser le feu des passions, rejeter les feux destructeurs, feux des ignorants et faire naitre le feu positif, constructeur. Le feu est éternel et l'amour fraternel. Le feu est donné à l'initié pour qu'il soit constitué par cette force de création et donner le meilleur de soi en toute gratuité, édifié par une loge initiatique, lors de l'instant créateur, la descente de la lumière s'opère par le feu au cœur des ténèbres, et de la peur du noir brille ce feu matériel et immatériel, feu sacrificiel, la lumière de l'impétrant rayonne au delà de son corps. Intérieurement le feu est notre père, qui sait tout et voit tout, pour la tradition chrétienne le centre est le père, ou brule le feu sacré et la lumière est le fils et le saint esprit et la flamme qui les relit. Percevoir la lumière lors de chaque tenue permet le voyage. Le voyage d'une loge s’accomplit symboliquement à chaque tenue de midi à minuit heure des travaux.

Le feu serait l'élément premier à l'origine de toute matière

LA SYMBOLIQUE DU QUATRE

Chaque substance présente dans l’univers serait constituée d’un ou plusieurs de ces Éléments, en plus ou moins grande quantité. Il faut rajouter quatre qualités accessoires que sont le chaud et le froid d'une part (deux qualités actives) et le sec et l'humide d'autre part, (deux qualités passives).

QUATRE QUALITES

LE CHAUD

Le chaud est d'une manière générale un principe d'énergie, d'activité et d'impulsion.

LE FROID

Par opposition, le froid est un principe de passivité et de résistance.

LE SEC

Le sec est un processus d'analyse, de séparation, d'individualisation, de contraction et de repli sur le détail ou sur soi. Il se déroule dans une atmosphère rigide et cassante, allant aux extrêmes.

L’HUMIDE

Par opposition, l’humide est un processus de synthèse, de liaison et de collectivisation, d'ouverture sur la globalité et le collectif. Il est conduit dans une atmosphère de détente et de souplesse. ous les matériaux constituant le monde seraient composés de quatre Éléments :

Le feu est un phénomène naturel ; dans la nature, il peut résulter de la foudre ou de la fermentation (production de gaz inflammables et de chaleur). Sa domestication par l'Homme et sa capacité à le conserver (l'entretien du foyer On distingue par exemple trois sortes de feu : la flamme brûlante, la lumière et les résidus incandescents de la flamme (braises).

L éléments conjonction d'une qualité active et d'une qualité passive agissant sur une matière première indifférenciée génère l'un ou l'autre des éléments. Dans cette analyse, la terre hérite des qualités froides et sèches (ce sont les qualités de la cendre), le feu est sec et chaud, l'air est chaud et humide (qualités du souffle exhalé) et l'eau est froide et humide.

D'autre part, cette génération des éléments par une interaction de qualités élémentales implique une dynamique des éléments. La réalité n’est pas figée : Les éléments peuvent se transformer l'un dans l'autre. Le feu peut donc se transformer par la modification d'une de ses deux qualités soit en air, soit en terre ; la terre en feu ou en eau ; l'eau en terre ou en air ; et ce dernier en eau ou en feu.

Aristote met en correspondances les sens et les éléments.

La vue, la couleur est liée au feu, l'intermédiaire des sons est l'air, l'odorat s'exerce au moyen d'un médium qui est l'air ou même l'eau, rien ne produit une sensation de saveur sans humidité, le toucher est lié à la terre. Aristote donne toujours la suite éther, feu, air, eau, terre, et c'est l'ordre qui prévaudra, l'éther (et non le feu) étant alors considéré comme la matière des astres et l'élément où ils séjournent.

QUATRE POINTS CARDINAUX

Le cadre de vie, le lieu géographique et le climat sont également soumis au jeu des qualités. Les quatre points cardinauxcorrespondent aux éléments ainsi qu’aux complexions et aux tempéraments. Ainsi, l'Est est chaud et humide, le Sud chaud et sec, le Nord froid et sec, et l'Ouest froid et humide.

Ces considérations sur les points cardinaux ont donc suscité la construction d’une théorie explicative de la géographie et des climats. Le nord possède en effet un climat froid, et l'eau y gèle (le fait qu’elle soit solide lui ôte sa qualité humide et explique que le nord soit sec); les régions ouest sont essentiellement constituées des immensités océanes (donc humides), et les régions sud sont constituées en grande partie par le vaste désert africain du Sahara (donc sec). Quant à l'Est, c'est traditionnellement là que l'on situe le paradis terrestre, d'où prennent leur source quatre fleuves (le Nil, le Tigre, l'Euphrate et le Gange), et où règne une douce chaleur (humide à cause des fleuves). Notons au passage qu’il s’agit d’une vision du monde très centrée sur l’Europe, du fait de son origine grecque à laquelle s’est ajoutée au Moyen Âge le récit biblique du jardin d’éden.

QUATRE SAISONS

La théorie des quatre éléments, s’applique également au domaine de la structuration du temps, dans la mesure où chacune des quatre saisons correspond à l’un des éléments classiques. Le printemps est chaud et humide comme l'air, l'été chaud et sec comme le feu, l'automne froid et sec comme la terre, l'hiver froid et humide comme l'eau.

QUATRE CATEGORIES D’ÊTRES VIVANTS

De même que l'univers est divisé en quatre éléments, les êtres vivants sont classés en quatre catégories ; règnes : minéral (les pierres sont considérées comme faisant partie des êtres vivants au Moyen Âge, sinon dans l’Antiquité), végétal, animal et humain. Les animaux sont eux-mêmes répartis en quatre catégories selon leur appartenance à l'un ou l’autre des quatre éléments. Il existera dans la pensée religieuse du Moyen Âgel'idée que plus on monte vers le ciel, plus on se rapproche de Dieu, et que plus on descend, plus on se rapproche du diable et de l’enfer. puis les oiseaux ordinaires, simples volatiles voyageant dans les airs, suivis des poissons nageant dans l’eau, pour terminer en bas de l'échelle par les quadrupèdes qui vivent sur l'élément terre. À l'intérieur d'une même catégorie animale, il existe également une hiérarchisation des êtres en fonction de l’élément dont ils se rapprochent le plus : les oiseaux incapables de voler et marchant sur le sol comme la poule sont moins bien considérés que le gibier d’eau comme le canard, proche de l'élément aquatique, lui-même moins noble que les oiseaux de plein ciel comme le passereau ou l’épervier.(Au Moyen Âge la fauconnerie, chasse noble par excellence était réservée à la noblesse). De la même manière, les poissons de fond tel que le turbot sont inférieurs aux poissons de surface et d’eau vive tel que le saumon. Les végétaux sont également généralement associés à la terre, mais les épices au feu. Une telle répartition entre les divers éléments existe également pour les minéraux.

De même que le chaos règne dans l'univers lorsque les éléments sont en déséquilibre, ils conduiront au chaos sur terre en l'absence de la sagesse,

Les 4 éléments permettent à l'initié de prendre conscience qu'en s'offrant au temple et à la loge, il s'approche de la perception du mystère et que la loge ouvre le chemin vers le divin, à charge pour le maçon de savoir s'y rendre et trouver le Graal divin.

Source : www.ledifice.net

Partager cet article

Commenter cet article