Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Hauts Grades

Les Trois piliers : Force Sagesse et Beauté

22 Avril 2013 , Rédigé par X Publié dans #Planches

Les trois piliers sont situés au centre de la loge autour du pavé mosaïque. Ils portent les trois lumières Sagesse Force et Beauté. Il tiennent une place importante dans la loge et sont chargés de symbolisme.

Les piliers sont un élément architectural majeur. Sans eux les édifices s’écroulent. Tout temple s’élève en prenant appui sur des piliers. Si l’un d’eux cède, tout l’édifice s’effondre.

Symbole par leur nombre, symbole par leur type, ils donnent par l’ouverture des travaux le caractère sacré au temple.

Ils signifient le désir de l’homme d’élever son âme et son esprit au delà des contingentements matériels et terrestres.

Le rituel nous approche de trois piliers visibles : la sagesse, la force, et la beauté :
Symbole de Force, ils soutiennent,
Symbole de beauté ils ornent
Symbole de sagesse, ils président à la construction de l’édifice.

Ils définissent l’espace et par la même ils peuvent aussi définir le temps.

Ici nous sentons une nouvelle atmosphère dans la loge.

Il n’est pas possible d’étudier successivement chaque colonne car elles sont liées les unes aux autres, leur vertu propre se renforce l’une l’autre comme se renforce les maillons d’une chaîne d’union.

Comme la chaîne d’union elles doivent exister en nous ensemble et rester solidaires toujours.

La force doit être guidée par la sagesse vers un idéal de beauté.

La sagesse si elle n’est qu’un simple savoir allié au raisonnement risque de faire de l’homme une simple machine , si elle possède un horizon de beauté sans l’énergie de la force, ses spéculations risquent de n’avoir aucun résultat concret.

Quant à la beauté, quelle beauté doit inspirer nos énergies et nos pensées ? Qu’est ce que la beauté ? Beaucoup de penseurs et de philosophes ont disserté sur la beauté, notamment Platon dans le banquet, mais une ligne directrice sous tend toutes ces réflexions, c’est l’Harmonie.

C’est cette notion d’harmonie qui nous fait passer de la beauté matérielle à la beauté morale. La beauté morale enrichissant d’ailleurs la beauté physique.

La beauté de l’âme qui va permettre au néophyte de s’engager sur le chemin, orne le temple.

Le sens de la beauté mobilise en l’homme l’exigence nécessaire à sa réalisation.

Loin de moi cependant, de penser que nous vivons toujours dans l’harmonie, mais je crois que ce qui compte, c’est la sincérité de sa recherche et l’authenticité de son comportement.

Individuellement, on peut douter sur la valeur efficiente que représente ce désir d’harmonie. Mais ne croyons pourtant pas qu’elle soit inutile, car la chaîne d’union ne nous rappelle t elle pas que nous ne sommes pas seuls, que nous devons nous unir en pensée à tous ceux qui par le monde ont le même idéal fraternel.
Et c’est déjà en loge, par le travail avec ses frères qui représentent son miroir et par le reflet qu’ils nous renvoient de nos progrès, que naît pour le Franc-maçon ce sentiment intime de joie et d’espérance.

Cette colonne beauté est la colonne du 2ème surveillant qui est symbolisé par le fil à plomb. Ce fil à plomb est essentiel à la colonne, car il contribue à élever sans cesse l’état moral et matériel des individus et de la société toute entière, il symbolise également la descente en soi. Comme la colonne signifie la liaison entre le centre de la terre et le ciel.

Ce souci d’élévation est important il nous relie à la voûte étoilée.
Ce fil à plomb nous rappelle que l’élévation des autres passe d’abord et nécessairement par l’élévation de son âme dans la conscience du tout de l’humanité.

Il est donc important que la vie du FM entretienne et perfectionne une sensibilité au monde extérieur, qu’elle soit sensible à la beauté et à l’harmonie de la nature et des êtres qui l’animent.

Et pour conclure, je permettrais de citer PLATON :
« Quand on s’est élevé des choses…jusqu’à cette beauté et qu’on commence à l’apercevoir on est bien prêt de toucher au but ; car la vraie voie de l’amour… c’est de partir des beautés sensibles et de monter sans cesse vers cette beauté surnaturelle… en passant des belles actions aux belles sciences, pour aboutir …à la beauté absolue. »

Mais cette tâche n’apparaît guère facile pour l’homme ordinaire.

Mais pour un Franc-maçon ? Mes frères, je vous laisse méditer.

Source : www.ledifice.net

Partager cet article

Commenter cet article