Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Hauts Grades

Manuscrit Cathare de Dublin

13 Janvier 2010 Publié dans #spiritualité


Très beau texte. Je n'en connais ni l'auteur ni la date de publication


Au nom du Père du Fils et du Saint-Esprit. 

 

Nous désirons donner, selon le témoignage des Saintes Ecritures, la connaissance et la compréhension de l'Eglise de Dieu. Ladite Eglise n'est faite ni de pierre, ni de bois, ni de toutes autres choses faites de main d'homme, ainsi qu'il est écrit dans les Actes des Apôtres: "Dieu ne réside pas dans des maisons faites de main d'homme.".       

Car cette Eglise est la réunion des fidèles et des saints hommes en laquelle Christ demeure et demeurera jusqu'à la fin des siècles, comme le dit le Seigneur: "Et voici, je suis avec vous jusqu'à la fin du monde". Et dans l'Evangile de Jean: "Si quelqu'un m'aime. il gardera ma parole et mon Père l'aimera, nous viendrons à lui et nous ferons notre demeure chez lui". Et il dit aussi: "... si vous m'aimez. gardez mes commandements, et moi je prierai le Père, et il vous donnera un autre consolateur, afin qu'il demeure éternellement avec vous, l'Esprit de vérité que le monde ne peut recevoir car il ne le voit ni ne le connaît. Mais vous, vous le connaissez, car il demeure en vous et il sera en vous".       

 Paul parle de cette Eglise, plus loin dans l'Epître aux Corinthiens: "... ne savez-vous pas que vous êtes le Temple de Dieu et que l'esprit habite en vous? Si quelqu'un corrompt le temple de Dieu, Dieu le détruira: car le temple de Dieu est saint et c'est ce que vous êtes".       

 Et aussi: "... ne savez-vous pas que votre corps est le temple du Saint Esprit qui est en vous, que vous avez reçu de Dieu.       

 Et aussi: "Car nous sommes le temple du Dieu vivant, comme Dieu l'a dit: J'habiterai et je marcherai au milieu d'eux; je serai leur Dieu, et ils seront mon peuple. C'est pourquoi, Sortez du milieu d'eux, Et séparez-vous, dit le Seigneur; Ne touchez pas à ce qui est impur, Et je vous accueillerai. Je serai pour vous un père, Et vous serez pour moi des fils et des filles, dit le Seigneur tout puissant. "       

Et Paul dit aussi à Timothée: " Je t'écris ces choses, avec l'espérance d'aller bientôt vers toi, mais afin que tu saches, si je tarde, comment il faut se conduire dans la maison de Dieu, qui est l'Église du Dieu vivant, la colonne et l'appui de la vérité. " Et il dit encore aux Hébreux: "Christ est comme Fils sur sa maison; et nous sommes sa maison". Mais dans l'Evangile de Matthieu, Christ dit de cette Eglise à Pierre: "Et moi, je te dis que tu es Pierre, et que sur cette pierre je bâtirai mon Eglise, et que les portes du séjour des morts ne prévaudront pas contre elle". Et Luc dit dans les Actes des Apôtres: "L'Eglise était en paix dans toute la Judée, la Galilée et la Samarie, s'édifiant et marchant dans la crainte du Seigneur, et elle s'accroissait par l'assistance du Saint-Esprit".       

Et le Seigneur Jésus-Christ dit dans l'Evangile de Matthieu: "Si ton frère a péché, va et reprends le entre toi et lui seul. S'il t'écoute tu as gagné ton frère mais s'il ne t'écoute pas, prends avec toi une ou deux personnes afin que l'affaire se règle sur la déclaration de deux ou trois témoins. S'il refuse de les écouter, dis-le à l'Eglise: et s'il refuse aussi d'écouter l'Eglise, qu'il soit pour toi comme un païen et un publicain".       

Mais l'Eglise du Christ ne pourrait faire toutes ces choses si elle était en construction comme celles qu'on appelle des églises, car de telles constructions ne peuvent ni marcher, ni entendre, ni parler. Car Paul dit de cette Eglise sainte du Dieu vivant aux Ephésiens: "Christ a aimé l'Eglise et s'est livré lui-même pour elle, afin de la sanctifier, par la parole de vie, après l'avoir purifiée par le baptême d'eau, afin de faire paraître devant lui cette Eglise glorieuse, sans taches ni rides, ni rien de semblable, mais sainte et impeccable".       

Et cette Eglise pure et sainte est la chambre du Saint-Esprit, comme il a été démontré plus haut, de laquelle Christ dit: "Car ce n'est pas vous qui parlerez mais c'est l'Esprit de votre Père qui parlera en vous".       

 

 II.

 

 Cette Eglise de Dieu, dont nous parlons, a reçu tel pouvoir de notre Seigneur Jésus-Christ que les péchés sont pardonnés par ses prières, comme Christ le dit dans l'évangile de Jean: "Recevez le Saint-Esprit; ceux à qui vous pardonnerez leurs péchés, ils leur seront pardonnés, et ceux à qui vous les retiendrez, ils leur seront retenus". Et Matthieu dit: "Il leur donna pouvoir de chasser les mauvais esprits". Et Marc écrit: "Il leur donna le pouvoir de chasser les démons"; et Luc: "Il leur donna pouvoir sur tous les démons".       

 Et Christ dit encore dans l'évangile de Matthieu: "Si ton frère refuse d'écouter l'Eglise, qu'il soit pour toi comme un païen et un publicain. Je vous le dis en vérité, tout ce que vous lierez sur la terre sera lié dans le ciel et tout ce que vous délierez sur la terre sera délié dans le ciel. Je vous dis encore que si deux d'entre vous s'accordent sur la terre pour demander une chose quelconque, elle leur sera accordée par mon Père qui est dans les cieux. Car là où deux ou trois sont assemblés en mon nom, je suis au milieu d'eux".       

 Et Pierre dit dans son épître: "Car les yeux du Seigneur sont sur les justes et ses oreilles sont attentives à leurs prières". Et Jacques dit: "Car la prière du juste a une grande valeur". Car Christ dit dans l'évangile de Marc: "C'est pourquoi je vous le dis: tout ce que vous demanderez en priant, croyez que vous l'avez reçu, et vous le verrez s'accomplir". Et il dit encore: "Voici les miracles qui accompagneront ceux qui auront cru: en mon nom, ils chasseront les démons, ils parleront de nouvelles langues, ils saisiront les serpents, ils imposeront les mains aux malades et les malades seront guéris".       

 Mais pour ceux qui souffrent de la maladie du péché, Jacques révèle la manière de guérir l'infirmité de l'âme: "Quelqu'un parmi vous est-il malade? Qu'il appelle les Anciens de l'Eglise, et que les Anciens prient pour lui en l'oignant d'huile au nom du Seigneur, et la prière de la foi sauvera le malade et le Seigneur le relèvera et s'il a commis des péchés il lui seront pardonnés".       

 Pour cette raison et beaucoup d'autres, il s'est avéré que seules les prières de la sainte Eglise du Christ peuvent remettre les péchés, ainsi que Christ le dit: "Tous ceux à qui vous pardonnerez leurs péchés, ils leur seront pardonnés, et tous ceux à qui vous retiendrez leurs péchés, ils leur seront retenus".       

Mais si d'aucuns sont si aveugles et si ignorants pour penser qu'il déclara que ce pouvoir n'advint et ne fut donné qu'aux seuls apôtres, qu'ils étudient l'évangile de Jean où Christ dit: "Et voici, je suis avec vous tous les jours jusqu'à la fin des siècles". Et encore: "Cette génération ne passera pas que tout cela n'arrive". Pour ces raisons, il est certain que le pouvoir détenu par l'Eglise de Christ est maintenu et le sera jusqu'à la fin.       

 

 III.

 

 Cette Eglise s'abstient de tuer et ne consent pas à ce que le meurtre soit commis. Car Notre Seigneur Jésus-Christ dit: "Si tu veux entrer dans la vie, ne soit pas meurtrier". Et il dit encore: "Vous avez entendu qu'il a dit aux anciens: tu ne tueras point: celui qui tue mérite d'être puni par les juges. Mais moi je vous dit que quiconque se met en colère contre son frère, mérite d'être puni par les juges". Et Paul dit: "Tu ne tueras point". Et Jean dit dans son épître: "Et vous savez que le meurtrier n'a pas la vie éternelle".       

 Et il est dit dans l'Apocalypse que "les meurtriers sont hors de la cité sainte". Et il dit encore que "tout homme qui tueras par l'épée sera tué par l'épée". Et aussi que "la part des meurtriers sera en l'étang ardent du feu et de soufre".       

Et Paul dit aux Romains pleins d'envie, de meurtres, de querelles, de fraudes et de malice: "Ceux qui commettent de telles choses sont dignes de mort" et non seulement ils les font, mais ils approuvent ceux qui les font.       

 

 IV.

 

 Cette Eglise s'abstient de l'adultère et de toutes les impuretés, car notre Seigneur Jésus-Christ dit: "Tu ne commettras point l'adultère". Et il dit aussi dans l'évangile de Matthieu: "Vous avez appris qu'il a été dit aux Anciens: tu ne commettra point d'adultère. Mais moi je vous dis que quiconque regarde une femme pour la convoiter a déjà commis un adultère dans son coeur avec elle". Et encore: "C'est du coeur que viennent les mauvaises pensées, les adultères et les impudicités et toutes les choses souillent l'homme".       

 Et dans le livre des Prophètes, il est écrit: "Celui qui commet un adultère dans la folie de son coeur, détruit son âme". Et Paul dit aux Ephésiens: "Que ni la fornication, ni aucune espèce d'impureté ne soient nommées parmi vous". Il dit aussi: "Et sachez bien qu'aucun impudique, impur ou cupide n'a d'héritage dans le royaume du Christ".       

 Il est dit aux Galates: "Les oeuvres de la chair sont manifestes: ce sont la fornication, l'impureté, l'impudicité, la luxure, etc... Et ceux qui commettent de telles choses n'hériteront pas du royaume de Dieu". Et il dit encore aux Corinthiens: "Ne vous trompez pas: ni les impudiques, ni les cupides, ni les adultères n'hériteront du royaume de Dieu". Et il dit aux Hébreux: "Dieu jugera les impudiques et les adultères".       

Et dans l'Apocalypse il est écrit: "Les impudiques seront jetés hors de la cité sainte". Et Jean dit encore que "la part des adultères sera dans l'étang ardent de feu et du soufre" et que c'est la seconde mort.       

 

 V.

 

 Cette Eglise s'abstient de tous les vols: car notre Seigneur Jésus-Christ dit dans l'évangile de Matthieu: "tu ne voleras point". Et Paul dit aux Ephésiens: "Que celui qui volait ne vole plus: mais qu'il travaille, en faisant de ses mains ce qui est bien pour avoir de quoi donner". Et il dit aussi aux Romains: "Tu ne voleras pas, tu ne convoiteras pas le bien de ton prochain". Et Pierre dit dans son épître: "Qu'aucun de vous ne souffre comme meurtrier, ou comme voleur, ou comme s'ingérant dans les affaires d'autrui".       

 

 VI.

 

Cette Eglise s'abstient du mensonge et des faux témoignages: car notre Seigneur Jésus-Christ dit: "Tu ne mentiras point".       

Et Pierre dit dans son épître: "Si quelqu'un veut aimer la vie, et voir des jours heureux, qu'il préserve sa langue du mal et ses lèvres des paroles trompeuses".       

 Et Paul dit aux Romains: "Tu ne porteras pas de faux témoignages"; et également aux Ephésiens: "C'est pourquoi renoncez au mensonge et que chacun de vous parle selon la vérité à son prochain".       

Et dans l'Apocalypse Christ dit : "qu'il n'entrera dans la cité sainte rien de souillé ni personne qui se livre à l'abomination et au mensonge".       

Et il dit encore que "sera rejeté de la cité sainte tout homme qui aime et pratique le mensonge"; et aussi que "la part des menteurs sera dans l'étang ardent de soufre et de feu".       

C'est pourquoi Paul dit aux Colossiens: "Ne mentez pas les uns les autres". Et dans le livre des Prophètes, il est écrit: "La bouche qui ment détruit l'âme".       

 

 VII.

 

Cette Eglise s'abstient de jurer: car notre Seigneur Jésus-Christ a dit dans l'évangile de Matthieu: "Ne jurez aucunement, ni par le ciel, car c'est le trône de Dieu, ni par la terre, car c'est son marchepied, ni par Jérusalem parce que c'est la ville du grand roi, ni par ta tête, car tu ne peux rendre blanc ou noir un seul cheveu".       

 Mais en outre, après avoir interdit de jurer, il enseigne comment l'on doit parler, disant: "Que votre parole soit oui, oui, non, non", comme s'il disait: ce que tu as dans le coeur, dis le seulement par des mots, sans jurer.       

Car le Christ dit que: "Ce qui est en plus vient du malin".       

 Ce qui est du diable est appelé le mal dont nous demandons à Dieu, dans nos prières, de nous délivrer, disant: "Délivrez-nous du mal".       

Mais à l'encontre de ce précepte, la maligne Eglise romaine dit et affirme que l'homme doit jurer et dit que Dieu jura et que les anges aussi. Mais en raison de cela, s'ils ont juré nous ne le devons pas; car ni à Dieu ni aux anges n'a été donné le commandement de ne point jurer.       

 Et Paul dit que là où il n'y a pas de loi, il n'y a pas de transgression. C'est pourquoi on ne doit pas jurer, car il nous est prescrit de ne point le faire; car si l'on jure, on se parjure souvent.       

Il est ainsi manifeste que plus de cent mille parjures ont été faits par la maligne Eglise Romaine.       

C'est pourquoi Jacques, l'Apôtre, qui avait entendu la vérité de notre Seigneur Jésus-Christ dit dans son épître: "Avant toute chose, mes frères, ne jurez ni par le ciel, ni par la terre, ni par aucun autre serment. Mais que votre oui soit oui, et que votre non soit non, afin que vous ne tombiez pas sous le jugement".       

Et c'est pourquoi l'Eglise du Christ ne jure pas; car si elle le faisait, elle transgresserait la loi du Christ qui a dit: "Ne jure pas".       

 

 VIII.

 

Cette Eglise s'abstient du blasphème et des malédictions; car Jacques a dit: "Si quelqu'un croit être religieux sans tenir sa langue en bride mais en trompant son coeur, la religion de cet homme-là est vaine".       

Et Paul dit aux Ephésiens : "qu'il ne sorte de votre bouche aucune parole mauvaise", et il dit encore : "Que toute amertume, toute animosité, toute colère, toute clameur, toute calomnie disparaissent de milieu de vous".       

Et aux Colossiens il dit : "Renoncez à toutes ces choses, à la colère, à l'animosité, aux blasphèmes, aux mauvaises paroles".       

 Et Pierre dit dans l'épître: "Ne rendez pas le mal pour le mal; bénissez au contraire car c'est à cela que vous avez été appelés, afin d'hériter la bénédiction. Si quelqu'un en effet veut aimer la vie et voir des jours heureux, qu'il préserve sa langue du mal et ses lèvres des paroles trompeuses".       

Car Jésus-Christ dit qu'au jour du jugement, "les hommes rendront compte de toutes les paroles vaines qu'ils auront proférées.       

Car par tes paroles tu seras justifié et par tes paroles tu seras condamné".       

Et à cause de la bénédiction juste, quand sera venu le jour du jugement, ils seront appelés bénits.       

Et les méchants, qui auront usé de la malédiction, seront appelés maudits, comme le révèle l'évangile de Matthieu: "Lorsque Christ sera assis sur le trône de sa gloire, il séparera les mauvais des bons; et il dira aux bons: venez vous qui êtes bénis de mon Père, prenez possession du royaume qui a été préparé pour vous...; et aux mauvais il dira: retirez-vous de moi, maudits, allez au feu inextinguible".       

 

 IX.

 

Cette Eglise garde et observe tous les commandements de la loi de vie, car Jacques dit dans son épître: "Quiconque observe toute la loi mais pèche en un seul point, devient coupable de tous.       

 Car celui qui dit: tu ne commettras point d'adultère, a dit aussi: tu ne tueras point. Or si tu ne commets point d'adultère mais que tu commettes un meurtre, tu deviens transgresseur de la loi".       

Et Christ dit: "Ou bien dis que l'arbre est bon et que son fruit est bon, ou bien dis que l'arbre est mauvais et que son fruit est mauvais".       

Et c'est pourquoi l'Eglise de Dieu désire que tous ses fruits soient bons pour ressembler à son bon maître et guide Jésus-Christ: car tout ce qu'il a enseigné aux autres, il l'a fait et accompli auparavant dans ses oeuvres en sorte que si d'aucuns ne veulent pas croire en lui par ses paroles, qu'ils croient du moins en lui par ses bonnes oeuvres. Ce dont il dit dans l'évangile de Jean: "Si vous ne voulez pas croire aux paroles, croyez en les oeuvres".       

C'est pourquoi Pierre dit: "Christ a souffert pour nous, nous laissant un exemple afin que nous suivions ses traces. Lui qui n'a commis de péché et dans la bouche duquel ne s'est point trouvé de fraude". Ainsi l'Eglise de Dieu, qui est dite corps du Christ, désire suivre son chef Jésus-Christ.       

D'où Paul dit: "Il a tout mis sous les pieds de Christ, et lui, il l'a donné pour chef à toute l'Eglise qui est son corps". Et aussi: "Vos corps sont les membres de Christ".        

Ainsi, puisque les vrais chrétiens sont membres de Christ, il leur incombe d'être saints, purs et chastes et exempts de tout péché comme leur chef Jésus-Christ, car Jean écrit: "Quiconque demeure en lui ne pèche point et quiconque pèche ne l'a pas vu et ne l'a pas connu".       

Il dit encore: "Tout homme qui déclare demeurer en Christ, doit marcher comme il a lui-même marché". Et il dit encore: "Si nous disons que nous sommes en communion avec lui et que nous marchions dans les ténèbres, nous mentons et nous ne pratiquons pas la vérité; mais si nous marchons dans la lumière, comme il est lui-même dans la lumière, nous sommes en communion avec lui".       

C'est pourquoi il dit: "Qui pratique la justice est juste, comme lui-même est juste".       

 

 X.

 

Cette Eglise souffre les persécutions, les tribulations et le martyre au nom du Christ; car il a lui-même souffert dans la volonté de sauver et purifier son Eglise et pour lui montrer par sa parole et ses oeuvres que, jusqu'à la fin du monde, elle aura à souffrir la persécution, les insultes et les malédictions, comme il l'a dit dans l'évangile de Jean: "Ils m'ont persécuté, ils vous persécuteront"; et dans l'évangile de Matthieu: "Heureux ceux qui sont persécutés pour la justice car le royaume des cieux est à eux.       

Heureux serez-vous lorsqu'on vous outragera, qu'on vous persécutera et qu'on dira de vous toute sorte de mal à cause de moi.       

Réjouissez-vous et soyez dans l'allégresse parce que votre récompense sera grande dans les cieux; car c'est ainsi qu'on a persécuté les prophètes qui ont été avant vous".       

Et il dit encore: "Voici, je vous envoie comme des brebis au milieu des loups"; et encore: "Vous serez haïs de tous les hommes à cause de mon nom; mais celui qui persévérera jusqu'à la fin sera sauvé, Et quand on vous persécutera dans une ville, fuyez dans une autre".       

Notons bien tous ces propos du Christ qui contredisent la maligne Eglise romaine.        

Car elle n'est pas persécutée pour le bien ou la justice qu'elle aurait en elle, mais au contraire c'est elle qui persécute et tue ceux qui refusent d'accepter ses péchés et ses agissements. Elle ne fuit pas de villes en villes mais régente les villes, les bourgs et les provinces et trône superbement dans les fastes de ce monde, étant la crainte des rois, des empereurs et des autres barons.       

Elle n'est pas d'avantage comme un agneau au milieu des loups mais plutôt comme un loup parmi les brebis ou les chèvres; car elle s'efforce de tyranniser les païens, les juifs et les gentils.       

Et avant tout, elle tue et persécute l'Eglise du Christ qui supporte tout avec patience, comme l'agneau n'opposant aucune résistance au loup.       

C'est pourquoi Paul dit: "C'est pour toi qu'on nous met à mort tout le jour, qu'on nous regarde comme des brebis destinées à la boucherie".       

Mais à l'opposé de cela. les prêtres de l'Eglise romaine n'éprouvent aucune honte à dire qu'ils sont les brebis et les agneaux du Christ, et à déclarer que les loups sont l'Eglise du Christ qui est persécutée par eux.       

Il y a là une contradiction car dans les temps passés, les loups persécutaient et tuaient les brebis; maintenant tout serait renversé car les brebis seraient si enragées qu'elles mordraient, persécuteraient et tueraient les loups.       

Et les loups seraient si patients qu'ils se laisseraient dévorer par les brebis.       

Mais l'Eglise romaine dit encore: "nous ne persécutons pas les hérétiques pour leurs bonnes oeuvres, mais à cause de la foi, parce qu'ils refusent de la recevoir.       

Notons comme elle semble bien être la fille de ceux qui tuèrent Christ et les apôtres; car ils ont tué et persécuté et ils le feront jusqu'à la fin parce que les saints dénoncent leurs péchés et leur prêchent une vérité qu'ils ne peuvent comprendre.       

C'est pourquoi Christ leur dit dans l'évangile de Jean: "Je vous ai fait voir plusieurs bonnes oeuvres venues de mon Père: pour laquelle me lapidez-vous? Et ils répondirent: nous ne te lapidons pas pour une bonne oeuvre mais pour un blasphème".       

Ainsi, il est évident que depuis l'origine du monde les loups ont tué et persécuté les brebis et les méchants ont persécuté les bons et les pécheurs ont persécuté les saints.       

Et c'est pourquoi Paul dit: "Tout homme qui veut vivre saintement en Jésus-Christ sera persécuté".       

Notons qu'il ne dit pas "persécutera" mais "sera persécuté".       

Et Jésus Christ dit à son Eglise dans l'évangile de Jean: "L'heure vient où quiconque vous fera mourir croira rendre un culte à Dieu".       

Notons qu'il ne dit pas: "l'heure vient où vous persécuterez et ferez mourir les hommes et rendrez un culte à Dieu".       

Et Jésus Christ le bon, dit encore aux persécuteurs: "Voici, je vous envoie des prophètes, des sages et des scribes. Vous les tuerez et les crucifierez et vous les battrez avec des verges et vous les persécuterez de villes en villes".       

Et dans les Actes des Apôtres, les apôtres disent: "Car, par les nombreuses tribulations et persécutions, nous entrons dans le royaume des cieux".       

Et c'est pourquoi Jean l'apôtre dit: "Ne vous étonnez pas, frères, si le monde vous hait".       

 

 XI.

 

Cette Eglise délivre le saint baptême spirituel qui est l'imposition des mains par laquelle est donné le Saint-Esprit et duquel Jean-Baptiste dit: "Celui qui vient après moi vous baptisera du Saint-Esprit".       

C'est pourquoi, lorsque notre Seigneur Jésus Christ vint du trône de sa gloire pour sauver son peuple, il prescrivit à son Eglise de baptiser les autres hommes de ce baptême, comme il le dit dans l'évangile de Matthieu: "Allez et enseignez toutes les nations, les baptisant au nom du Père et du Fils et du Saint-Esprit".       

Et il leur dit dans l'évangile de Marc: "Allez par tout le monde, et prêchez la bonne nouvelle à toute la création.       

Celui qui croira et sera baptisé sera sauvé, celui qui ne croira pas sera perdu". Mais la maligne Eglise romaine, comme un aveugle guidant des aveugles, dit que le Christ référait au baptême d'eau que donnait Jean-Baptiste avant que Christ ne prêche.       

Ceci peut être réfuté en plusieurs points: si le baptême que donne cette Eglise était celui que Christ a donné à son Eglise, alors presque tous ceux qui l'ont reçu seraient condamnés, car le Christ dit: "Ceux qui ne croiront pas seront perdus".       

Or ils baptisent les petits enfants qui ne peuvent croire en rien et qui n'ont pas l'entendement du bien et du mal; ils les condamneront ainsi par leur parole.        

Mais si les gens sont sauvés par le baptême temporel de l'eau, alors le Christ est venu mourir en vain car ils avaient déjà le baptême d'eau.       

Il est certain que l'Eglise du Christ baptisait d'un autre baptême que celui de Jean-Baptiste, comme le montre Jean l'évangéliste lorsqu'il dit: "Mais quand Jésus sut que les pharisiens avaient appris qu'il faisait et baptisait plus de disciples que Jean (toutefois Jésus ne baptisait pas lui-même ses disciples) ..."       

Et Jean-Baptiste l'a lui-même clairement affirmé, disant: "Je vous ai baptisés d'eau, mais il vous baptisera du Saint-Esprit".       

Cependant, Jean n'était venu baptiser d'eau que pour conduire le peuple à croire au baptême du Christ et pour lui rendre, à lui dont il prêchait la venue, un ferme témoignage.       

Car l'Esprit Saint ne devait descendre sur aucun de ceux que baptisait Jean, hormis Jésus, ce par quoi il devait reconnaître le Christ, qui baptiserait du Saint-Esprit.        

Sinon il n'aurait point su qui était le Christ, comme il l'a dit dans l'évangile de Jean: "Je ne le connaissait pas, mais c'est afin qu'il soit manifesté à Israël que je suis venu baptiser d'eau.       

Car j'ai vu l'Esprit descendre du ciel comme une colombe et s'arrêter sur lui.       

Je ne le connaissais pas; mais celui qui m'a envoyé baptiser d'eau m'a dit: celui sur qui tu verras l'Esprit descendre et s'arrêter, c'est celui qui baptise du Saint-Esprit.       

Et j'ai vu, et j'ai rendu témoignage qu'il est le Fils de Dieu". C'est pourquoi Jean baptisait; car, baptisant dans l'eau, il devait reconnaître Christ et le désigner au peuple comme étant celui qui donnerait l'autre baptême.       

Mais de ces deux baptêmes, Paul a montré qu'un seul assure le salut car il dit: "Une seule foi, in seul baptême".       

Et Luc dit dans les Actes des Apôtres quel baptême est donné par l'Eglise de Dieu et montre bien que la baptême d'eau est moindre, disant: "Quand Paul vint à Ephèse, il trouva là certains disciples et leur demanda s'ils avaient reçu l'Esprit après avoir cru.       

Et ils lui dirent nous n'avons même pas entendu dire qu'il y eût un Saint-Esprit.       

Et Paul leur dit: de qui avez-vous été baptisés? et ils dirent: du baptême de Jean.       

Alors Paul leur dit: Jean a baptisé du baptême de repentance, disant de croire en celui qui venait après lui, c'est-à-dire en Jésus.       

Ayant entendu ces choses, ils furent baptisés au nom du Seigneur Jésus. Et quand Paul leur eut imposé les mains, l'Esprit Saint vint sur eux".       

Notons que si ceux qui, étant d'âge mûr, étant croyants de coeur et connaissant le bien et le mal, n'avaient pas reçu l'Esprit par le baptême d'eau, comment donc, par ce même baptême, les petits enfants qui n'ont pas de croyance ni la connaissance du bien et du mal, pourraient-ils le recevoir?       

Luc affirme encore, disant: "Quand les apôtres qui étaient à Jérusalem, eurent appris que la Samarie avait reçu la parole, ils envoyèrent Pierre et Jean.       

Ceux-ci, lorsqu'ils furent arrivés, prièrent pour eux afin qu'ils reçussent le Saint-Esprit car il n'était pas encore descendu sur aucun d'eux; ils avaient seulement été baptisés au nom du Seigneur Jésus. Alors les apôtres leur imposèrent les mains et ils reçurent le Saint-Esprit".       

Et Paul dit à Timothée qu'il avait baptisé de ce baptême: "Je t'exhorte à ranimer le don de Dieu que tu as reçu par l'imposition des mains".       

Et ainsi fit Ananias en baptisant Paul.       

Et on voit que beaucoup d'autres qui n'étaient pas les apôtres donnaient ce baptême, juste en l'ayant reçu de la Sainte Eglise, car l'Eglise du Christ l'a gardé sans interruption et le gardera jusqu'à la fin, ainsi que le Christ a dit: "Baptisez-les au nom du Père et du Fils et du Saint Esprit.       

Et voici, je suis avec vous tous les jours jusqu'à la fin du monde".       

Et Pierre montre clairement que nul n'est sauvé sans ce baptême, disant: "Comme aux jours de Noé, un petit nombre, c'est-à-dire huit, furent sauvés par l'arche, de la même manière, le baptême vous sauve...".       

Ainsi, tout homme qui n'est pas baptisé de la sorte n'est pas sauvé comme ceux qui étaient en dehors de l'arche périrent dans le déluge; car il est dit: "de la même manière, le baptême vous sauve..." Cela suffit à propos du baptême.       

Partager cet article

Commenter cet article

Cathy 26/04/2010 02:09



Bonjour, 


Ce texte, issu du Rituel Cathare de Dublin est effectivement magnifique.


Plus d'infos ici:http://www.catharisme.eu/index.php/religion/fondamentaux-catharisme/rituel-dublin/


Vous pouvez d'ailleurs le retrouver dans l'ouvrage de René Nelli complété par Anne Brenon "Les Ecritures Cathares".


 


Amistat, 


 


Cathy