Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Hauts Grades

Marcher au milieu de la route avec les fils de Caïn

26 Mars 2013 , Rédigé par Traduction Chantal Duros Publié dans #spiritualité

Il est une histoire assez commune—celle de l'homme qui marche au milieu de la route et reçoit les missiles volants des parties en guerre des deux côtés! La leçon dans l'intolérance implicite est presque trop évidente pour requérir un commentaire : nous reconnaissons tous le danger aussi bien que les vertus de la Voie du Milieu. Les étudiants occultes s'enorgueillissent particulièrement eux-mêmes de leur liberté de pensée, leur ouverture d'esprit, leur tolérance, et parfois s'arrogent la seule propriété de la Voie du Milieu de Tolérance. Les étudiants en Philosophie Rosicrucienne n'en sont pas exempts.

Nous pensons tous que nous sommes tolérants parce que nous sommes étudiants des Enseignements de la Sagesse Occidentale; mais nous ne réalisons pas toujours que l'expression véritable de tolérance est purement un problème individuel, et n'a rien à faire avec la Philosophie Rosicrucienne. Nous ne devons pas non plus confondre indifférence et tolérance. Il est facile lorsque vous n'appartenez à rien de prier toute chose, ou de blâmer toute chose; mais être enveloppé cœur et âme dans une idée ou un mouvement et alors prier de tout cœur pour une idée ou un mouvement contraire, cela est tolérance; c'est marcher dans la Voie du Milieu. Par conséquent, définissons, dans un but de clarté, le véritable individu tolérant comme celui qui, parfois affilié, parfois non, est capable de discerner et d'évaluer la vérité et la beauté dans presque toutes les activités et associations humaines, sans égard pour ses propres inclinations personnelles.

Considérons un moment qu'il est rare que chaque philosophie, spécialement une philosophie religieuse, soit violemment partisane. Les fondateurs des systèmes philosophiques sont habituellement trop profondément conscients de leurs limitations humaines pour s'établir eux-mêmes ou leurs enseignements comme infaillibles.

Il a été dit en vérité que la plus grande punition d'un maître est d'avoir des disciples, car ce sont les adhérents à une philosophie qui déclarent la guerre aux choses non essentielles dans les enseignements.

Ainsi, par exemple, le Christianisme primitif se sépare en factions sur le compte de la fameuse hérésie Aryenne, et le Protestantisme moderne débat sur le baptême, où, quand et comment il sera administré; alors que parmi les Catholiques modernes la plus jeune génération se dispute avec la plus ancienne sur la nécessité de la Confession et la moindre attention au cérémonial. Ces disputes, cependant, ont peu à faire avec le Christianisme lui-même, avec ce que Carl spencer Lewis appelle "le simple (cœur) Christianisme", et sera finalement emporté d'un côté dans une parfaite union avec la Vérité. Toutes les vraies religions prennent la Voie du Milieu dans leurs enseignements ésotériques, amis les guerres et les rumeurs de guerres depuis des siècles portent témoignage que les suiveurs de tels enseignements furent incapables de distinguer le côté du milieu, et ainsi tombèrent dans la bataille.

La Philosophie Rosicrucienne, étant une interprétation ésotérique du Christianisme, prend la Route du Milieu; mais hélas, ceux qui sont étudiants la trouvent par conséquent extrêmement difficile à maintenir hors des fossés de l'erreur et de la bigoterie où nos compagnons des églises se sont retranchés. Ceci n'est pas une critique de l'Eglise. L'Eglise fait un travail merveilleux pour l'humanité, mais ses instruments sont humains, et donc sujets à ces erreurs qui sont le résultat de la mortalité et de la faillibilité. Nous, aussi, sommes sujets à l'erreur, à degré égal. L'esprit humain est normalement myope et nécessite les lunettes de l'Amour, aussi bien que de la Raison, pour corriger sa vision. Autrement nous ne pouvons pas voir pour marcher dans la Voie du Milieu de la Tolérance et de la Compassion.

Mais, nous ne pouvons pas simplement composer nos esprits pour l'amour, et puis l'amour. Nous devons aimer quelque chose. Ni ce n'est une excuse pour l'inaction de dire, "bien, si je ne peux faire ceci dans un esprit juste je ne le ferai pas du tout". Nous apprenons en agissant; et en faisant une bonne action, en prononçant un bon mot, nous élevons graduellement l'amour en les autres et leur réaction éveillera l'esprit juste en nous, car nous sommes tous un en Jésus Christ. Tout ce qui est nécessaire est que nous désirions avoir l'esprit juste.

Ceci est le seul moyen de développer l'Amour pour corriger notre courte vue mentale. Mais nous ne devons pas limiter notre pratique à nos collaborateurs. Nous devons mettre cela en pratique également sur nos opposants. Nous ne devons pas tomber dans l'erreur de croire que c'est suffisant d'être tolérant moralement et émotionnellement. Nous devons être intellectuellement tolérants, aussi. Nous devons avoir une compréhension intelligente des croyances de nos opposants. Ceci, aussi, est une expression de l'amour.

Les étudiants occultes, étant "Fils de Caïn", c'est à dire, prônant juger toute vie par la raison plutôt que par la foi, trouverons cette tolérance intellectuelle la plus difficile à atteindre. Ils peuvent sympathiser avec la sincérité des croyances de leurs opposants, mais ils ne pourront assister, se sentant juste un peu méprisants de la faiblesse intellectuelle apparente qu'ils découvriront parmi les Fils de Seth (ceux qui vivent par la foi). Et cela signifie que les descendants de Lucifer n'ont pas encore appris la leçon que leur arrogant ancêtre apprit lorsqu'il échoua à amalgamer l'expérience des âges ! Car puisque Lucifer chuta lorsqu'il refusa de travailler avec l'eau, dans la Période la Lune de l'évolution de la Terre, ainsi nous, aussi, pouvons chuter si nous refusons d'élever Seth à l'intérieur de nous au moyen du principe de l'Amour de la Madone (l'eau), à travers laquelle, immaculée, est né Jésus, le véhicule du Christ Intérieur.

Nous qui sommes les Fils de Caïn, afin de corriger nos faiblesses particulières, devons nous efforcer intellectuellement de comprendre les vérités et les beautés cosmiques du christianisme orthodoxe. Pour faire ceci, nous devons d'abord tous chevaucher notre dédain pour les Credos. Les Credos, nous pouvons les établir en tant que nos hypothèses fondamentales, sont les fruits naturels de cristallisation, et toutes les philosophies spirituelles lorsque revêtues de mots cristalliseront ici. Même notre propre philosophie—Max Heindel prévit le jour—tend à se cristalliser elle-même, et prendra un jour le chemin de toutes les philosophies exprimées par l'homme, bien que son esprit vivra toujours.

En tant que preuve du processus de cristallisation, nous observons que même aujourd'hui il y a des centaines de gens qui, à cause de quelques expériences psychiques dans leurs vies, veulent prendre les paroles de Max Heindel pour chaque chose sous le soleil, physique ou spirituel, même lorsqu'ils ne comprennent pas ces paroles inspirées. (Et combien de nous les comprennent ?) Ces gens ne se rassemblent pas vers la Théosophie, parce que leur instinct religieux a été construit autour de l'idéal du Christ. Par conséquent, ils acceptent le Rosicrucienne.

Les credos sont faits pour le rang et le classeur des gens. Les credos (du latin credere, croire, avoir foi) sont simplement des formulations explicites de la foi. Aussi la Philosophie Rosicrucienne tend la main à l'humanité, et des millions de croyants se rassemblent sous sa bannière—comme ils le veulent assurément; il est ainsi écrit—quel en sera le résultat ? La majorité d'entre eux sera extraite des masses qui comprennent actuellement le Christianisme orthodoxe, la Franc Maçonnerie orthodoxe, et l'agnosticisme. De quoi d'autre peuvent-ils être extraits ? Nous ne sommes pas une vague de vie de pionniers.

Bien sûr, puisque l'évolution avance, le véhicule matériel de l'esprit devient de plus en plus raffiné; néanmoins, il y a une place pour la cristallisation de ce véhicule relative aux besoins de son esprit énergisant, et quand un certain point de cristallisation est atteint, il doit se désintégrer. Il a alors prolongé son utilité.

Si les philosophies de l'homme évolué sont concernées, il y a toujours quelques-uns qui comprennent et beaucoup qui croient. Il en a toujours été ainsi, depuis le tout début de l'évolution de l'homme en tant qu'homme. Ceci a résulté en la division entre les maîtres et les élèves, les maîtres expliquant, les élèves croyant lorsqu'ils ne pouvaient pas raisonner. Maintenant les étudiants avancés peuvent comprendre le maître, et ont peu de difficulté à suivre ses instructions, mais il y en a beaucoup qui ne peuvent les entretenir. Pour le bienfait des étudiants moins avancés il devient nécessaire de présenter les enseignements dans la forme la plus simple possible. Ainsi, dans toutes les religions et toutes les philosophies, nous avons l'équivalent d'un Credo.

Malheureusement, les credos ne sont pas formés par le maître, mais par les élèves avancés après que le maître n'est plus présent avec ses explications éclairées. La raison de ceci n'est pas à chercher bien loin : chaque vérité cosmique peut être approchée sous différents angles. Les différents points de vue en résultant peuvent sembler contradictoires. Aussi longtemps que le maître vit pour les apparentes contradictions, tout est bien. Après qu'il soit parti, personne ne demeure que les étudiants brillants, qui, n'étant que des étudiants, échouent souvent dans leurs jugements. Cependant, il n'y a personne d'autre pour décider de ces points pour leurs frères plus lents, et le résultat est un Credo—c'est à dire, une déclaration claire et concise des enseignements saillants et fondamentaux d'une philosophie ou d'une religion, qui, bien qu'habituellement possédé d'une grande signification, peut néanmoins contenir des erreurs. Ceci n'est pas tout. Le Credo lui-même n'est pas toujours correctement compris par ses adhérents, et ceci résulte en nombreux commentaires par des intelligences inférieures; donc, une plus grande confusion.

Nous trouvons un exemple de cette confusion sémantique et épistémique parmi les églises Chrétiennes, car il n'y avait pas de credos jusqu'après l'influence personnelle du Christ et de Ses apôtres et que leurs disciples immédiats aient quitté la terre.

Un autre exemple est l'emprise de la science matérialiste sur l'esprit de masse. Aujourd'hui la majorité des gens acceptent les théories scientifiques en tant que faits donnés par Dieu (habituellement sans le Dieu), et avec peu ou pas d'effort pour les tester ou les comprendre. Il est aisé de démontrer ce fait : pas un individu parmi une centaine, ne peut prouver, ou donner la preuve, que la terre est ronde au lieu d'oblongue; qu'elle tourne sur son axe, ou qu'elle tourne autour du soleil. Cependant il croit ces faits aussi implicitement qu'il croit en Dieu. Et non peu d'individus optent pour la vérité de faits "scientifiques", ou à l'exclusion de, à la vérité de Dieu. Il serait en effet intéressant de demander à certains de nos jeunes agnostiques de collège de prouver les théories scientifiques qu'ils acceptent comme credo de leur existence.

L'humanité ne se désintoxiquera pas de cette condition de choses dans approximativement les sept cents années restant de la Dispensation des Poissons. Pas du tout ! Elle s'ajustera plutôt elle-même à une nouvelle croyance. En vérité, cet ajustement aura requis le don d'une impulsion additionnelle pour l'esprit, mais n'attendons pas trop de cela ! L'ajustement d'une religion à une domination scientifique—de la foi à la raison—requérrait un stimulus intellectuel, aussi, mais il n'a pas créé une nouvelle humanité.

Aussi, la Dispensation du verseau n'abolira ni la nécessité pour, ni l'abus de Credo. Mais alors au lieu du Credo orthodoxe il y aura un Credo Rosicrucien, ou son équivalent, bien que la Philosophie Rosicrucienne, par sa véritable nature, ne se cristallisera jamais dans une forme aussi établie que les credos de l'Age des Poissons—tout comme la tyrannie de la science, due à quelques siècles d'évolution, n'est pas (encore)aussi rigide que la tyrannie théologique du Moyen Age.

Et ainsi, ayant vu que ce Credo ou son équivalent est une excroissance naturelle de l'évolution sur le plan physique, nos intellects de Caïn rebelles ne deviennent-ils pas un peu plus humbles ? Ne voyons-nous pas le moyen d'amalgamer le feu et l'eau par la compréhension intellectuelle des Fils de Seth ? Ne réalisons-nous pas que les Credos de l'Eglise sont parmi les plus valables documents de l'humanité, remplis de lumière spirituelle pour le cœur ?

Nous ne pouvons pas, en ce moment entrer dans une longue discussion sur la signification ésotérique des Credos de l'Eglise Orthodoxe; cependant nous ne pouvons pas conclure sans donner quelque idée de la façon de trouver cette signification. Il n'est point besoin d'arguer que nous ne pouvons obtenir quelque chose à partir de rien; donc, si par la méditation sur un Credo nous apprenons un fait occulte dont nous étions auparavant ignorants, mais qui peut être vérifié par des autorités occultes, alors le Credo contient certainement une vérité occulte.

Faisons un examen rapide du Credo des Apôtres, le document de l'Eglise le plus valable sur le plan occulte. Le Credo est le suivant :

Je crois en Dieu, le Père Tout-Puissant, Créateur du Ciel et de la Terre. Et en Jésus Christ, Son Fils Unique, notre Seigneur; qui a été engendré de l'Esprit Saint; qui est né de la Vierge Marie, a souffert sous Ponce Pilate, a été crucifié, est mort et a été enseveli; est descendu aux enfers; est monté aux cieux; le troisième jour est ressuscité des morts; s'est assis à la droite du Père Tout-Puissant; d'où il viendra pour juger les vivants et les morts. Je crois en l'Esprit Saint, à la sainte église catholique, à la communion des saints, au pardon des péchés, à la résurrection de la chair, et à la vie éternelle. Amen.

La méditation sur ce Credo en relation à la Philosophie Rosicrucienne révélera le fait (si vous ne le savez pas déjà) que Marie, dans cette formulation, représente le Cœur; le Saint Esprit, la Force sexuelle; Jésus, la Robe Nuptiale d'Or; et le Christ, l'Esprit de Vie. Le Credo, bien sûr, a sa signification cosmique, mais l'interprétation individuelle sera d'un intérêt plus intime pour nous. Ponce Pilate, représentant l'esprit inférieur, nous montre l'intellect s'efforçant de bien faire, mais tombant dans l'erreur. Pour prouver l'exactitude de cette analyse, voyons comment ces facteurs oeuvrent dans le grand schéma du Golgotha individuel.

La force sexuelle régénérée (le Saint Esprit), s'élevant du Feu de l'Esprit à travers la moelle épinière, fait vibrer certains éthers à tel point qu'ils deviennent lumineux. Ces éthers, cependant, sont ceux qui dans le cœur, (né de la Vierge marie) furent extraits du courant sanguin, coulant le long de la Corde d'Argent vers l'atome germe du corps vital au plexus solaire, et furent réfractés dans la moelle épinière, lorsqu'ils s'élevèrent en volume croissant vers la tête. Se déversant à la fin, ils pénètrent l'aura entière, formant la Robe Nuptiale d'Or. Rappelez-vous que ce Vêtement Nuptial d'Or correspond à Jésus, et par conséquent véritablement "né d'une Vierge" (le Cœur purifié), ayant été conçu par la force sexuelle régénérée, qui construit les branches de la croix du cœur. Le Cœur Immaculé, alors, porte en avant la Robe Nuptiale d'Or en tant que résultat des principes féminins d'Amour, de Pureté et de Service.

Puis, alors que l'Esprit Solaire, Christ, a pris possession des véhicules de Jésus, ainsi le Christ Intérieur, l'Esprit de Vie, prend possession de ce Vêtement Nuptial d'Or composite.

Max Heindel nous informe que cette substance est la force ou l'esprit cristallisé. Il établit également que la Région des Forces Archétypales est la ligne de séparation entre l'esprit et la matière. Il s'ensuit, par conséquent, que l'Esprit de Vie est un voile de force (comme le sont aussi les deux autres aspects de l'égo, les Esprits Humain et Divin), à travers lequel se manifeste l'égo.

Cette Force Esprit de Vie ne peut pas se manifester dans le monde physique sans un véhicule relié à cette région. Le Vêtement Nuptial d'Or est ce véhicule. Plus il est hautement organisé, plus puissamment l'égo peut amener les Forces de l'Esprit de Vie à porter la vie ici dans la région physique; et puisque l'Esprit de Vie est le véhicule qui porte les rapports de toutes les incarnations passées, et qui y est en contact, parce qu'il y est relié avec le monde de la Sagesse Cosmique, il s'ensuit logiquement que le tissage du Vêtement Nuptial d'Or nous mettra en contact avec la sagesse Cosmique, et que nos esprits également deviendront illuminés, et que nous apprendrons sans avoir recours aux livres. Puis ce sera l'histoire entière de nos incarnations qui nous sera révélée.

Pour comprendre ce qui est signifié par la déclaration que Jésus Christ fut "crucifié, mort, et enseveli; descendu aux enfers, et le troisième jour ressuscita des morts", il est nécessaire de connaître ce qu'Il fit en enfer. Selon Dante, dans l'Enfer, Il travailla parmi les esprits du Purgatoire durant ce temps, et prit avec lui un tiers des âmes des morts, qui montèrent aux cieux ensuite. Ceci nous révèle le fait, par conséquent, qu'il est nécessaire pour Jésus, conçu de façon immaculée et né du Cœur Vierge, et adombré par le Pouvoir Christ, de descendre jusqu'aux enfers de notre propre nature inférieure (envoyé là par le jugement, l'esprit inférieur, ou Ponce Pilate), et d'élever ces forces jusqu'aux cieux avec nous. Ceci nous rappellera la déclaration de Max Heindel que le développement spirituel dépend de la victoire du corps vital sur le corps désir. Nous nous souvenons aussi qu'il est nécessaire pour l'Initié de rencontrer et de maîtriser le Gardien du seuil, et un fait postérieur est amené à la lumière par le Credo, à savoir que le Gardien n'est pas totalement transmué à la première Initiation. L'Initié rachète une partie du Gardien, et fait serment de racheter le reste, tel qu'il est révélé dans la tradition de l'Eglise que le Christ prit avec Lui un tiers des âmes en enfer. Remarquons plus loin que le Gardien est composé des trois essences du péché : l'essence péché des actes mauvais, l'essence péché des pensées mauvaises, l'essence péché des mauvaises émotions, générées durant toutes nos vies terrestres.

Pour comprendre la signification des "trois jours"—un terme trouvé dans la littérature occulte—nous devons réaliser que les trois segments de la moelle épinière sont gouvernés par la Lune, Mars et Mercure. A la lumière des Enseignements Rosicruciens, il est évident que le Feu de l'Esprit, qui est élevé à travers la moelle épinière et coloré principalement selon celle des trois vibrations planétaires avec laquelle il a le plus d'affinité, n'est pas élevé en totalité à la première Initiation. Au contraire, l'Initiation est consommée lorsque suffisamment de Feu a été élevé pour fournir le moteur au pouvoir, et cette même quantité de pouvoir rend l'Initié capable de sublimer partiellement ou racheter le Gardien.

L'Esprit Feu triple, dont la montée en développement spirituel est reliée aux trois signes ardents, le Bélier, le Lion et le Sagittaire, s'élève à travers les trois segments de la moelle épinière et vitalise les trois paires de nerfs spinaux à la base du cervelet, qui ainsi représente "les trois jours". Le travail du candidat suivant immédiatement l'Initiation a une référence spéciale avec les trois segments de la moelle épinière et ces trois paires de nerfs, et l'élévation ultérieure du Feu Spinal, au moyen duquel la sublimation partielle du gardien mentionnée plus haut est accomplie. Par conséquent, l'individu "Christifié" passe trois jours en enfer, mais prend avec lui dans les cieux seulement un tiers de la population de l'enfer. Un travail continu est nécessaire pour élever suffisamment de pouvoir afin de racheter complètement le Gardien.

Lorsque Jésus (symbolisé par le Vêtement Nuptial d'or), à présent Jésus Christ (car Il incarne le Christ Intérieur, l'Esprit de Vie), s'élève d'entre les morts, Il monte aux cieux, où Il s'assoit à la droite du Père Intérieur, l'Esprit Divin. Ce fait référence au fait que les deus Aspects Principaux de l'Esprit doivent toujours œuvrer ensemble, car le Père et le Fils sont Un, et positif et négatif doivent s'unir dans le travail de création. L'ascension dans les cieux, bien sûr, se réfère à la complétion de l'expérience Initiatique, par laquelle l'égo libéré fonctionné à volonté sur les deux plans, dans et en dehors du corps dense.

"De là Il viendra juger les vivants et les morts" fait référence au jugement de l'égo sur tous les péchés et les bonnes actions de toutes nos incarnations, à la fois avec châtiment pour les premiers, lequel jugement est impossible sans la sagesse cosmique et la mémoire du Christ Intérieur, l'Esprit de Vie, et est par conséquent notre Juge.

Il semble difficilement nécessaire de donner l'interprétation des sentences de conclusion du Credo des Apôtres, mais certains mots peuvent être utiles pour ceux qui n'en ont pas fait une étude.

Nous croyons tous en l'Esprit Saint, puisqu'il est le pouvoir créateur de vie, (la force sexuelle en étant un des aspects), et c'est le pouvoir par lequel toute fie en forme est conçue. Sans ce principe de Déité il ne pourrait y avoir de vie d'aucune sorte.

Nous croyons en l'église catholique, dans le sens où catholique signifie universelle, et nous savons que l'enseignement du Christ est destiné à être embrassé par le monde entier, car Il est l'Esprit Intérieur, dont le corps, nous, l'humanité, sommes le temple et l'église des croyants et des connaisseurs.

Nous croyons en la communion des saints, car nous savons que tous les individus purs et saints, dédiés au service de l'humanité, ont leur pouvoir pour communier directement avec Jésus et Christian Rose Croix sur des plans invisibles; et nous avons tous en notre pouvoir, par contact avec le Christ Intérieur, de connaître consciemment l'amour du Christ Cosmique, et de communier avec Lui.

Nous croyons au pardon des péchés, puisque nous savons que les rapports du péché dans le pôle négatif de l'éther réflecteur peut être effacé par contrition, repentance, réforme et restitution. Et que Jésus et le Christ Intérieur nous aident à effectuer ce pardon ne pose guère de doute; ni que ce pardon ne puisse pas être volontairement accompli s'il ne l'avait été en sacrifice véritable sur le Golgotha il y a deux mille ans.

Nous croyons en la résurrection de la chair dans le sens que nous renaissons encore et encore sur cette terre dans une succession de corps physiques. Le moment venu, nous ressusciterons de façon permanente dans les régions éthériques (dans la Période de Jupiter pour l'humanité collective) afin de vivre dans nos corps de l'âme.

Nous croyons en la vie éternelle parce que nous savons qu'en tant qu'étincelles de divinité envoyées de Dieu il ne peut y avoir de mort ontologique pour nous.

Ayant donné ce compte rendu très insuffisant sur les Mystères du Credo des Apôtres—ce document le plus ancien, le plus occulte de l'Eglise Orthodoxe, dont l'origine a supposément suivi les Apôtres eux-mêmes—nous espérons que avons présenté les doctrines de l'Eglise sous une lumière nouvelle, afin que d'autres étudiants dévoués à notre Philosophie Rosicrucienne soient inspirés pour faire une étude intensive des enseignements de l'Eglise Chrétienne, Protestante, Orthodoxe, et Catholique, et ainsi hâtent le jour de notre union en Christ avec les Vérités Cosmiques de la Franc Maçonnerie et du Catholicisme. En vérité, l'Eglise a son pouvoir; et son plus grand pouvoir est l'Amour. Nous ne pouvons jamais espérer donner au monde ce que l'Eglise lui a donné à moins de comprendre en nos cœurs, et avec nos intellects, les perles de sagesse incorporées dans le grand cœur des institutions de Seth.

Nous terminerons avec ceci, proposant à tous les Fils de Caïn de s'efforcer de marcher au Milieu de la Route. Ceci signifie s'efforcer de comprendre intellectuellement les vérités cosmiques qui doivent être trouvées dans les croyances des Fils de Seth, et dans les paroles d'un de nos étudiants Rosicruciens, "pour sentir et connaître ces vérités dans le cœur; car 'tel que l'homme pense en son cœur, ainsi est-il'. Ainsi seul à travers le pouvoir uni de la tête et du cœur apprendront-ils à laisse s'écouler la Mer d'Airain.

RAYS JUILLET AOUT 2002 ANITA OLIN

  

 Source : http://rosae-crucis.pagesperso-orange.fr/chantal/bible/marcher_au_milieu.htm

Partager cet article

Commenter cet article